MENU ZINFOS
International

La Birmanie redevient membre de l'OIT après 13 ans de restriction


- Publié le Mercredi 13 Juin 2012 à 16:26 | Lu 603 fois

La Birmanie redevient membre de l'OIT après 13 ans de restriction
Ce mercredi 13 juin, la Birmanie va redevenir membre à part entière de l'Organisation Internationale du Travail (OIT), après 13 ans de restrictions. Selon Kari Tapiola, conseiller spécial du directeur général de l'OIT, Juan Somavia: "Une résolution en ce sens devrait être adoptée vers 18H00 (16H00 GMT) ce soir par la Conférence internationale du travail", l'assemblée générale annuelle de l'OIT, qui se réunit en ce moment à Genève. Selon le conseiller Tapiola, environ 40 syndicats ont été créés en Birmanie depuis le début de l'année, alors qu'ils avaient été complètement interdits sous la junte militaire.

Cette nouvelle entrée à l'OIT intervient juste avant l'arrivée de la députée d'opposition Aung San Suu Kyi en Europe pour une tournée triomphale et historique. La prix Nobel de la Paix consacrera sa première journée sur le vieux contient à l'OIT demain, où elle devrait prononcer un discours très attendu jeudi matin, devant les 4.000 personnes participant à la 101ème Conférence internationale du travail qui a débuté le 30 mai, et devant se conclure.
 
L'OIT avait sanctionné la Birmanie en 1999 en raison de son incapacité à mettre fin aux pratiques de travail forcé, dénoncées par une commission d'enquête de l'organisation. Les militaires forçaient ainsi les Birmans à effectuer des tâches de portage, alors que les autorités civiles les obligeaient à faire des travaux d'infrastructures comme la construction de route. Suite à cette enquête, un poste de Chargé de liaison de l'OIT a été créé en Birmanie.
 
La situation se détériore en 2005 avec toujours plus de rapports faisant état de cas de travaux forcés. En 2007, un protocole est signé entre l'OIT et la Birmanie afin de permettre aux victimes de travail forcé de présenter une plainte directement auprès du bureau de l'organisation à Rangoon, sans risque de représailles de la junte militaire. Entre 2007 et 2012, plus de 1.458 plaintes ont été reçues, dont 917 ont été traitées par le chargé de liaison de l'OIT.
 
13 ans après, les contacts n'ont jamais été complètement rompus entre l'OIT et la Birmanie. Un premier accord a été conclu en octobre 2001 pour envoyer une mission de haut niveau afin d'enquêter en toute indépendance sur la situation du travail forcé.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie






Publicité


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes