MENU ZINFOS
Santé

La Biafine et le Magne B6 encore moins remboursés


Le forfait hospitalier, “une invention de la gauche”, rappelle Jean-Jacques Morel, va passer de 16 à 18 euros en 2010. Pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale, l’année prochaine, plusieurs médicaments seront encore moins remboursés.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Vendredi 2 Octobre 2009 à 07:09 | Lu 2880 fois

La Biafine et le Magne B6 encore moins remboursés
C’est Roselyne Bachelot, ministre de la Santé qui l’a annoncé hier. “En 2010, il y aura une baisse du remboursement de 35 à 15 % de certains médicaments”. Selon le site “Doctissimo” qui donne la liste non exhaustive des produits qui seront moins remboursés, le ministère de la Santé s’est appuyé sur le SMR (Service médical rendu) pour faire son choix.

“Les déremboursements sont décidés en raison d’un SMR jugé aujourd’hui insuffisant pour justifier une prise en charge par la collectivité”, toujours selon les explications de “Doctissimo”.

Cette décision prise par la Haute autorité de la Santé est toutefois contestée, car elle ressemble plus “à une restriction budgétaire qu’à une volonté de privilégier les médicaments actifs”. Il est difficile pour le citoyen lambda de savoir quelle est la Biafine le plus efficace, ou le magnésium le plus revigorant.
En tout cas, il sait déjà qu’en 2010, il lui faudra éviter la Biafine (crème 93 g)
 et le Dexeryl (crème en 250 g) pour le traitement des brûlures. Et trois produits à base de magnésium dont le Magne B6, qui seront également moins remboursés.

Des décisions qui vont faire mal puisque les mutuelles vont sans doute répercuter ces déremboursements sur les cotisations de leurs clients. “C’est encore le consommateur qui l’a dans le baba”.

 A juste titre d’information, certaines pommades destinées à soulager les hémorroïdes seront également moins remboursées…




1.Posté par knock974 le 02/10/2009 07:23

Et le milliard du vaccin de foire?
qui va payer pour la vaccination ? en plus faites par n'importe qui, des inconnus qui ne reverront jamais les patients, dans des barnums ou n'en doutons pas on ne discutera jamais des réelles contrindications ni des risques individuels !

2.Posté par lascap le 02/10/2009 07:48

Seuls les bénéficiaires de la couverture maladie universelle ne verront pas leur remboursements changés

3.Posté par FAIVRE DANIEL le 02/10/2009 07:57

Mr Morel vous dite une invention de la gauche, mai qui a suprimé la vrai sécurité sociale,c'est bien la droite, depuis l'élection de votre président et roi, dite un jour la vérité sur le faut déficit
de la sécu,un exedent de 9 milliards dont je peut vous envoyer la preuve si j'ais votre adresse.
Nous les plus pauvres retraité qui sont méprisé par votre gouvernement, qui ne peuvent plus
se soigner qui se font escroquer par la sécu, et par les mutuelle santé, un revenu minimom
viellesse qui n'existe pas a la réunion, des personne âgées qui meurent faute de soin qui est
responsable,ou pas capable ni la gauche ni la droite mais le gouvernement en place c'est qui?
daniel.faivre@yahoo.fr signer un pauvre retraité qui na plus confiance aux élut qui soi de gauche
ou de droite.

4.Posté par JUBILATION 57 le 02/10/2009 08:00

VONT-ILS REMBOURSER LA VASELINE POUR FAIRE GLISSER LES HAUSSES!!!!

5.Posté par Une de plus le 02/10/2009 10:14

A t on une seule fois pensé aux malades résidants dans les hôpitaux psychiatriques, ou autres lieux de vie quand au coût du forfait journalier.

En milieu hospitalier psychiatrique, les personnes qui y vivent en continu car ne pouvant prétendre à une vie en société pour cause de maladie sont tous tributaires de ce forfait journalier à hauteur de 12 euros par jour. Même s'ils ne peuvent pas vivre comme le commun des mortels, ils ont droit aussi à une vie sociale (courses, cinémas, loisirs, rarement des vacances, etc...). Ce forfait est ponctionné sur leur maigre revenu qui est en général l'AAH, soit à peu près 690 Euros par mois, soit une ponction de 360 euros mensuel. En plus comme certains médicaments seront totalement déremboursés et sortiront du prix de journée, là encore se sera encore pour la pomme du malade.

Quand au déremboursement des médicaments, ont ils fait une étude afin de savoir quelle est la couche de la population qui sera encore taxée?
Ce sera toujours les plus démuni qui paieront la partie la plus lourde.
Et les mutuelles ne vont elles pas réajuster leurs cotisations voir aussi limitées leurs remboursements....

Par contre, dans le cadre de la "PANDEMIE de la H1N1", (nous l'attendons toujours), combien de milliards ont été empochés par les laboratoires pharmaceutiques pour un vaccin qui est réfuté par la majorité des scientifiques.
Les économies étaient là. Pour enrichir encore les plus riches ils nous ont fait peur avec cette grippette (Dixit le Pr DEBRE) au lieu de se pencher sur des problèmes beaucoup plus existentiels qui étaient entre autres le "déficit " de la Sécu.
Là aussi il y aurait encore pas mal de chose à ce déficit, qui à mon humble avis a de forte est un serpent de mer qui revient à chaque fois que l’Etat veut nous ponctionner encore un peu plus de sous pour alimenter ses caisses et celles de ses proches ...

Enfin, M. MOREL, même si c'est la gauche qui a mis en place le forfait journalier, pourquoi la droite, majoritaire à l'Assemblée Nationale depuis 1998, n'est pas revenue sur cette forfaiture!!! Au lieu de nous pondre encore une énième augmentation de cet impôt indirect!!!

6.Posté par pimanzoizo le 02/10/2009 11:05

ouyouyouille!! UN grain de sable dans la vaseline ? nana in peu y sava danse maloya !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes