Courrier des lecteurs

LBSJS 135 : "Onze vaccins obligatoires : est-ce judicieux ?"

Jeudi 5 Octobre 2017 - 09:28

Diaporama et débat par Bruno BOURGEON à Saint Denis à « L’Arbradélis » Mardi 10 Octobre 2017 de 18h00 à 20h30


Les vaccins sont destinés à des êtres en bonne santé dans le but de prévenir des maladies. Il serait normal que tout candidat aux vaccins reçoive une information honnête, précise et complète, sur les risques de la maladie dont il veut se protéger, mais aussi sur les risques qu’il court en se faisant vacciner. Or, non seulement l’information, quand elle existe, est tronquée et falsifiée, mais souvent elle est parfaitement mensongère.

C’est exactement ce qui se passe dans ce domaine, où des mensonges dix mille fois répétés sont devenus des dogmes qui, dès lors qu’on ose les remettre en cause, déclenchent des cris d’orfraie.

Au pays de Voltaire et Diderot, la sagesse n’est plus de mise. Il serait temps de nous réveiller et secouer le joug des idées reçues. Il serait temps de penser par nous-mêmes, au lieu de laisser aux « experts » le soin de le faire à notre place.
 
Devant la puissance financière des laboratoires, leur mainmise sur la politique de santé, sommes-nous condamnés à développer la désobéissance civique ? Refusons aux Pouvoirs Publics le droit de nous imposer des vaccins inutiles ou dangereux au nom de la santé publique, ou de la solidarité. Pourquoi ne pas utiliser cette arme que n’apprécient ni les fabricants de vaccins, ni les gouvernements, en attendant qu’une évolution législative respectueuse des droits de l’homme et de la liberté des citoyens s’instaure ?

Pour mieux résister (« Ouv’ zot zié et résiste ! », devise d’AID), informez-vous sur les risques et bénéfices des vaccins. Nous apportons ce soir notre contribution à cet édifice. Possiblement ébranlés par notre argumentaire, vous rejoindrez des associations de consommateurs en santé pour mieux vous défendre.  
Dr Bruno Bourgeon
 
La suite sur : http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1559
AID974
Lu 618 fois



1.Posté par Zarin le 05/10/2017 11:22

Altruisme, générosité, compassion, partage, aide, sont des mots qui pourraient convenir aux actes « salvateurs » de Bill Gates en Afrique, mis en exergue par les médias de masse. Il vaut mieux parler d’actions (très rémunératrices), complicité, mensonges, pillage et destruction.

Le vrai visage de Bill Gates… – Les moutons enragés

http://lesmoutonsenrages.fr/2016/06/01/le-vrai-visage-de-bill-gates/

2.Posté par margouillat974 le 05/10/2017 14:28

Liberté orientation sexuelle : les Etat-unis votent contre l'abolition de la peine de mort des homosexuels dans les pays qui la pratiquent encore: où est la logique? Mais je ne m'étonne plus de rien...C'est l'Arabie Saoudite le maître de la section DROIT DE L' HOMME à l'O.N.U!

3.Posté par Nivet Alain le 05/10/2017 16:10

Bruno Bourgeon, je ne suis pas spécialiste en la matière. Je constate cependant que la peste a fait son grand retour à Madagascar et qu'elle est une grande préoccupation sanitaire. La Réunion, de part ses échanges avec la Grand Ile, ne sera pas épargnée. Nous assistons par ailleurs au retour de maladies que nous pensions éradiquées.
Ma question : le principe de prévention ou de précaution en terme de vaccination ne prévaut-il pas ?

A.N.

4.Posté par A mon avis le 05/10/2017 16:26

Cette réunion d'information sur les vaccins est une excellente initiative.

@ 1 Zarin : lien très intéressant.

Bill Gates, avec sa fondation, est dans la tradition des milliardaires américains, spécialistes des fondations (Ford ; Rockfeller...) qui , sous un masque de bienfaisance, travaille à leur prospérité et à celle des multinationales notamment dans le domaine de l'agroalimentaire.
Autre puissance de l'ombre : l' I L S I (International Life Sciences Institut) Fondation qui rassemble Coca cola ; Pepsi ; Monsento ; Nestlé ; Bayer ; Unilever .... et bien d'autres encore spécialistes de la mal-bouffe et de l'empoisonnement de la planète !

5.Posté par A mon avis le 05/10/2017 16:28

@ 3 Nivet Alain : allez assister à la réunion et vous aurez la réponse à votre question !

6.Posté par Nivet Alain le 05/10/2017 16:49

A mon avis, ravi de votre avis. Je demande juste au toubib une réponse simple et courte sans intention de l'agresser ni de le contredire.

A.N.

7.Posté par Zarin le 05/10/2017 16:53

L’ALUMINIUM, LES VACCINS ET LES 2 LAPINS…

SYNOPSIS

Depuis 1926, l’aluminium est utilisé comme adjuvant dans les vaccins. Initialement destiné à augmenter leur efficacité, il se révèle maintenant être neurotoxique et à l’origine de maladies graves. Ce film documentaire s’attache à donner la parole, pour la première fois, aux acteurs de ce drame encore trop peu connu. Malades, chercheurs, médecins, historienne, journaliste et politiques viennent nous révéler une vérité trop longtemps cachée.

« Ce film est de grande qualité scientifique. Ce n’est en rien un plaidoyer contre les vaccins, mais contre l’aluminium dans les vaccins » (Christian Sadek, médecin de campagne à Cazals).

8.Posté par Bruno Bourgeon le 06/10/2017 09:29

En réponse à Alain Nivet : la peste ... ne se vaccine pas (vaccin réservé aux professionnels d'une durée de 6 mois grand maximum, inutile en situation d'endémie-épidémie). Grande efficacité des antibiotiques.
Quelles maladies sont en recrudescence? La polio et la diphtérie sont en voie de disparition. Seule la rougeole revient par moindre couverture vaccinale.
Noter bien ceci : les vaccins les plus égoïstes (qui ne protègent que la personne vaccinée, n'empêchent pas la contagion ni la réinfestation dans le cas du tétanos, qui n'est pas immunisante) sont les vaccins obligatoires. Les vaccins les plus altruistes sont recommandés : pourquoi vacciner les filles contre les oreillons sinon pour protéger les testicules des garçons? Pourquoi vacciner les garçons contre la rubéole sinon pour protéger les foetus des futures mamans? Dans le même ordre d'idées, mieux vaudrait vacciner les garçons contre le papilloma virus pour protéger les cols utérins des futures femmes, et vacciner les enfants pour protéger de la grippe les personnes vulnérables (sujets âgés, ou malades chroniques), dont on sait que la vaccination n'est pas chez eux efficace (seulement à 20-40%), et qu'ils sont contaminés par leurs petits-enfants.

En d'autres termes, et pour faire court : obliger abêtit et fait croître la méfiance ; recommander soulève l'intelligence des parents s'ils sont bien informés, c'est aussi l'objet de cette conférence.

9.Posté par Nivet Alain le 06/10/2017 10:33

Merci Dr Bourgeon. Vous m'avez apporté l'éclairage que j'attendais.

Cordialement.

A.N.

10.Posté par Fredo974 le 06/10/2017 13:49

Est-ce judicieux qu'un médecin tienne un tel discours ?
Tu es néphrologue , ce n'est pas ton domaine et cela se voit ...
Pour éradiquer certaines maladies réputées " bénignes ", il faut une couverture vaccinale de l'ordre de 95 % et donc rendre ces vaccins obligatoires : cela s'appelle de la Santé Publique ( l'intérêt général prime sur les positions individuelles )
En pratique , les généralistes et pédiatres pratiquent déjà ces 11 vaccins ( en 4 piqûres ) qui sont efficaces et anodins .
Confraternellement .

11.Posté par Fredo974 le 06/10/2017 14:17

Ton affiche est affligeante !

12.Posté par Bruno Bourgeon le 06/10/2017 15:21

Fredo974, tu es médecin généraliste et cela se voit. Allez, un peu d'immunologie ne te fera pas de mal : certains épitopes du complexe HLA exposent soit à une surréactivité aux vaccins (comme DR3), soit à une absence de réactivité, donc absence de protection. Le dernier mort de la rougeole en Europe était une jeune fille vaccinée en Suisse, et c'est cette année. Les 10 morts décrits par Buzyn et Philippe de la rougeole en France ont eu lieu dans l'épidémie de 2008-2011, 15000 cas. Il y a eu une petite épidémie en Alsace en 2015, venant d'Allemagne, où la couverture vaccinale était insuffisante. En Alsace aussi d'ailleurs. Ces 10 morts : 7 étaient immunodéprimés et ne pouvaient être vaccinés (vaccin vivant atténué), les 3 autres, on ne sait rien d'eux : migrants, noirs-africains (plus sensibles à la rougeole), déjà malades? Donc 3 décès sur 15000 cas. Les encéphalites rougeoleuses sont particulièrement graves, surtout les sclérosantes subaiguës; Ici nous avons eu en France 1 décès pour 5000 rougeoles; Je rappelle que le Chikungunya a fait 250 morts pour 300000 cas à La Réunion, soit 1/1200, donc 4 fois plus que la rougeole. Et pourtant, à l'époque, nous disions que le Chik était une maladie bénigne. Dois-je continuer et décliner? La rubéole est tout à fait bénigne, et même elle passe inaperçue dans 90% des cas; le vaccin n'est utile que chez les filles si on veut cibler la rubéole congénitale (1 cas/an en moyenne depuis 1990, auparavant 3 à 5 cas par an, avec syndrome de Gregg dans 1 ou 2 cas). Obliger pour cela? Une politique censée serait de vacciner les jeunes filles lors de l'examen pré-pilule, ou à l'entrée en sixième, seulement si la sérologie est négative, avec éventuellement rappel 10 ans plus tard. Mais non, rien n'est censé là-dedans, à commencer par ta réaction : des cris d'orfraie. Je prétend que l'on peut éduquer la population à se vacciner à la carte, selon les besoins. Enfin, en dernier ressort, l'obligation vaccinale s'oppose à l'article L1111-4 de la Loi du 02/02/2016 sur le consentement éclairé. Mais je t'invite mardi à faire la controverse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes