Social

L'usine de Bois-Rouge toujours à l'arrêt: En cause la prime d'intéressement

Mercredi 6 Décembre 2017 - 10:17

Le débrayage entamé hier à l'appel de l'intersyndicale CGTR-CFDT-FO se poursuit et l'usine de bois-Rouge restera bloquée ce matin.


À deux semaines de la fin de la campagne sucrière, les relations entre syndicats et direction sont tendues à l'usine de Bois Rouge.

Au coeur du conflit social, la prime d'intéressement qui sera versée à la fin de l'année aux employés de l'industriel Téréos.

Un manque à gagner de 400 euros sur la prime

La réunion qui s'est déroulée hier soir jusqu'à 22 heures sera restée stérile. "Nous rencontrerons à nouveau la direction dans la matinée" précise Pascal Dalleau, représentant FO.

"Le sujet de fond est cette prime d'intéressement. Nous constatons que cette année, un paramètre entrant dans le calcul de cette prime nous ferait perdre 400 euros par rapport à l'année dernière. Ce paramètre prend en compte le taux de sucre et la direction a avancé ses soupçons de fraude  à Beaufonds" poursuit le syndicaliste.

Une situation qui a donc mené à un contôle inopiné à la balance de Beaufonds, provoquant la grogne des agriculteurs contre ces méthodes.

"Nous avons alerté la direction à propos de la baisse du taux de sucre depuis plusieurs semaines et ils ne réagissent pas. Ça part à la dérive, à combien ce paramètre va arriver à la clôture de la campagne?" s'interroge Pascal Dalleau.

En attendant une autre réunion avec la direction prévue dans la matinée, l'intersyndicale maintient donc le blocage de l'usine.
 
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 1485 fois



1.Posté par cmoin le 06/12/2017 10:42

Qu'ils bossent au lieu de demander des pimes qu'ils ne méritent pas!

2.Posté par mortier le 06/12/2017 10:58 (depuis mobile)

A 2 semaines la direction peut aussi déclarer la fin de campagne. Faire un blocage en cette période c'est jouer avec le feu.

3.Posté par Fin de la partie ! le 06/12/2017 13:05 (depuis mobile)

Effectivement, à la place des usiniers qui sentent qu''il y a de l''arnaque (refus des contrôles) je laisserai filer jusqu''à la fin de la campagne. Chaque année même refrain, grève grève grève, remise en cause des accords, refus des contrôles, violence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >