Education

L'université de la Réunion pire fac de France sur la capacité des étudiants à trouver un emploi

Vendredi 15 Octobre 2010 - 11:57

L'université de la Réunion pire fac de France sur la capacité des étudiants à trouver un emploi
Voilà une nouvelle qui ne fera probablement pas plaisir dans les couloirs de la faculté du Moufia. Le Figaro Magazine daté du 16 octobre publiera un classement établi par le ministère français de l'Enseignement supérieur où les universités sont jugées sur la capacité de leurs étudiants à trouver un emploi.

Parmi les universités où les étudiants ayant Bac + 5 ont trouvé un emploi au bout de 30 mois on retrouve, dans l'ordre, Paris-II (94,9%), au coude-à-coude avec Lyon-I (94,5%), Rennes-I (94,3%) et Paris-13 (94,3%). Seulement, à la Réunion, c'est plus la queue du classement qui nous intéresse. L'université de la Réunion est en effet bonne dernière avec 77,6%. La question est maintenant de savoir si ce chiffre est avant tout dû au niveau de l'université où à l'environnement économique qui attend l'étudiant à sa sortie... En moyenne, dans les 68 universités classées, 91,4% des étudiants ont trouvé du travail au bout de deux ans et demi.

La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse, a elle déclaré que ce classement est une "vraie révolution des mentalités, (...) l'insertion professionnelle est devenue la nouvelle mission des universités".
Lu 5702 fois



1.Posté par Cambronne le 15/10/2010 12:05

Et ça vous étonne , vu la proportion de nos élus pour s'activer à diminuer le chômage

2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 12:06

Si ce n'était qu'une question d'environnement économique, on ne serait pas derniers: les autres DOMs nous disputeraient la place...

3.Posté par etjosedire le 15/10/2010 12:23

Quand ceux qui sont à la tête de cette université préfèrent les combines et magouilles politiques plutôt que de cultiver l'excellence qu'ils n'ont peut être pas recherché pour eux mêmes, il ne faut pas être surpris d'un tel classement.

4.Posté par Fred le 15/10/2010 12:30

C'est étrange, ça ne m'étonne pas...

L'université de la Réunion regorge de quelques excellents profs et chercheurs.
Parmi ces profs, une poignée font preuve d'une pédagogie exemplaire et d'un réel amour de leur matière qu'ils réussissent à partager.
MAIS ces profs se comptent sur les doigts de la main.

Une grande partie des profs sont de vraies pourritures, qui font ce métier uniquement parce qu'ils n'ont rien trouvé d'autre à faire après leur doctorat.
Ils s'en fichent complètement de la réussite de leurs étudiants, arrivent, copient leur charabia au tableau et rentrent chez eux (certain(e)s se reconnaîtront).
Vous avez une question à poser ?
"Pose" toujours, tu m'intéresse !...

Bien fait pour l'Université de la Réunion qu'ils soient derniers dans ce classement !
Dommage pour les pauvres étudiants...

5.Posté par mr le 15/10/2010 13:08

77 % des bac + 5 à la run trouvent un emploi au bout de 30 mois, c'est bien optimiste je trouve!

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/10/2010 13:28

trouver un emploi...dans le département ? ou partout ailleurs en France...?

ainsi, le ministère est capable de croiser des statistiques selon l'emploi et le lieu de diplôme...

alors que l'on s'interroge sur la possibilité de publier annuellement, une statistique détaillant par secteur (public ou privé) et par CSP (cadres / ouvriers / technicien ..), le 974 ou l'absence de 974 dans le code insee des salariés !! autrement dit, le taux d'emploi du créole sur son île et en France par rapport à une base qui serait le nombre de 974 vivant et en situation d'employabilité...

7.Posté par Caton2 le 15/10/2010 13:30

"La ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Valérie Pécresse, a elle déclaré que ce classement est une "vraie révolution des mentalités, (...) l'insertion professionnelle est devenue la nouvelle mission des universités".
Il a fallu combien d'années pour en arriver là? Et c'est pas gagné, notamment à la Réunion...
Bienvenue à l'université de la Réunion avec ses mandarins surpayés, ses formations inutiles notamment en linguistique et sciences humaines, ses conflits internes pour le pouvoir! Bof, elle n'est pas pire qu'une autre université de second rang. Elle est juste un peu plus déconnectée du monde réel (insularité), un peu plus vaniteuse (insularité, créolité), un peu moins professionnelle (l'utilitarisme, pouah!), pas assez curieuse (on aime bien son petit cocon). Les mandarins voyagent, eux. Mais c'est pour le plaisir ou pour pérorer dans les pays riverains, notamment en Afrique. Et puis c'est tellement facile et gratifiant d'être connu dans une petite île de moins d'un million d'habitants! Ça n'incite pas à se mettre en danger, à se lancer dans le grand bain. Les étudiants? Ils sont à l'image de leurs mandarins de maîtres. Y a pas de travail à la Réunion? Ben, c'est pas juste. Il faudrait qu'il y en ait. En créer? On est des intellectuels, pas des entrepreneurs. À l'État de nous donner du boulot ici. Voyager? Ah non, c'est trop cher, la France est trop loin. Aller à l'étranger? On ne parle pas anglais... Bref, l'Université de la Réunion est à des millions d'années-lumière d'une université anglo saxonne!

8.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 13:58

5. Oui, mais combien en trouve hors de la Réunion?

9.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 13:59

6. Ca s'appelle une statistique ethnique et c'est interdit.

10.Posté par la meilleure fac du monde ? le 15/10/2010 14:07

faudrait créer une fac pour tous devenir fonctionnaires , c'est le seul job d'avenir !

11.Posté par Cambronne le 15/10/2010 14:28

10.Posté par la meilleure fac du monde ? le 15/10/2010 14:07

Ils finiront bien par s'autofinancer entre eux

12.Posté par David le 15/10/2010 14:40

" faudrait créer une fac pour tous devenir fonctionnaires , c'est le seul job d'avenir ! "
Elle existe déjà ; elle s'appelle Université de la Réunion.

13.Posté par David le 15/10/2010 14:44

J'avais commencé un deug d'anglais il y a quelques années à la Fac de la Réunion. J'ai arrêté au bout du premier trimestre (d'ailleurs je me demande pourquoi j'ai attendu si longtemps...).
Au bout de trois mois, j'avais fait de l'histoire médiévale, du résumé de texte en français, une initiation bidon à l'espagnol, un peu de phonétique, quelques cours de grammaire théorique et... 15 minutes de laboratoire pour parler.

C'est bien l'esprit franco français. Tout ce qui est théorique est noble car très intellectuel. La pratique, c'est pour les bourriques.
D'ailleurs pas mal de personnes sortent de la fac avec une maîtrise d'anglais mais ne savent pas parler un mot. Expliquer un texte ou parler de la vie de son auteur, oui, mais causer, non.

La fac de la réunion est juste bonne à former les gens à faire de la branlette intellectuelle.

14.Posté par chikun le 15/10/2010 14:59

J'ai connu une bac + 6 niveau licence :
2 fois la première ânée
2 fois la seconde
2 fois la troisième.
Maintenant elle est avec gilles Leperlier et se plaint du manque de boulot à la Réunion.
No comment .

15.Posté par Ded le 15/10/2010 16:08

Ce n'est pas la fac qui est en cause mais l'économie locale...nous ne sommes , dans les faits qu'un département "agricole" avec peu de débouchés dans les autres domaines , par choix politique et par contrainte géographique...
Beaucoup de brillants jeunes Réunionnais partis faire des études ailleurs ( métropole ou étranger) ne rentrent pas car il n'y a pas d'offre au niveau de leurs compétences...

Alors que faut-il faire?
Laisser des jeunes partir , étudier et s'épanouir dans des branches et des métiers choisis , fussent-ils hors de la Réunion ou bien limiter les offres de la fac à ce qui est "faisable" à la Réunion: l'agriculture, le tourisme...et quoi d'autre...ah oui, l'éducation ( mais avec le gouvernement actuel , ce n'est même plus certain qu'il y aura encore une Education nationale en place dans quelques années)....

Dur ,dur pour les jeunes qui en veulent aujourd'hui et qui voient bien que la société actuelle est désespérante ...

16.Posté par Ded le 15/10/2010 16:13

Au fait David...et la branlette, ça marche?
Si tu te demandais ce que tu faisais dans cette filière et si tu ne comprenais pas pourquoi on te faisait étudier ces "trucs" c'est bien que tu avais choisi sans choisir, au pif quoi...car un vrai étudiant qui est intéressé par des études n'attend pas qu'il soit trop tard, il se renseigne avant ,au lieu de découvrir , trop tard,qu'il s'est planté...
D'ailleurs, ceux qui réussissent, eux , s'étaient en général, bien renseignés avant, avaient un vrai désir pour un avenir mûrement réfléchi, ce qui n'est pas le cas de beaucoup qui "font" la fac ...pour attendre dieu sait quoi!

17.Posté par groker le 15/10/2010 17:00

Ded (15) donne sans doute un bon début de réponse en évoquant la structure économique de La Réunion et le poids historique de l'agriculture, qui demanderait d'autres compétences que celles développées actuellement par l'Université. Mais il ne faudrait pas s'arrêter à cette seule hypothèse. D'abord, l'agriculture emploie de plus en plus de cadres, ingénieurs et techniciens, bien formés très performants aussi bien dans la recherche et le développement que dans les usines, et pas seulement sucrières, mais les places ne sont pas très nombreuses. Plus généralement, on pourrait se poser la question du niveau d'encadrement dans les différents secteurs de l'économie : il semblerait que beaucoup de chefs d'entreprise continueraient à "exploiter" leurs salariés, en confiant à des agents d'exécution des tâches normalement dévolues à des cadres (exemples : les secrétaires "utilisées" comme attachées de direction, les comptables...) ou en sous-payant les cadres et les personnels qualifiés. Sans parler des recrutements fondés plus sur le copinage, les liens familiaux et/ou politiques que sur les qualifications véritables. Et la question devrait être posée aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public... Bref, pas de quoi fournir des réponses satisfaisantes aux étudiants et aux enseignants...

18.Posté par no future ! le 15/10/2010 17:03

Ce matin encore , sur une radio locale , j'entends : " Quand nous serons 1 Million en 2030 "....Oh my god !
Vu la situation actuelle et l'absence totale de perspectives de développement économique réel , 200 000 habitants de plus signifie...200 000 jeunes chômeurs potentiels de plus !.......Pauvre jeunesse !
Noooooo fu-ture......Noooooo fu-ture.....Noooooo future for you ! ( the sex pistols )

19.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 17:17

15. N'importe quoi... On arrive derrière tous les autres DOM, la Corse et un paquet d'autres départements "sinistrés" (rien que la Creuse, par exemple) .

De plus, il n'y a pas "que" l'agriculture et le tourisme à la Réunion. L'économie réunionnaise est au contraire très dynamique (en terme de création d'emplois et d'entreprises, par exemple) bien que ça ne suffise pas à résorber son chômage. Démonstration par les chiffres: http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=24&ref_id=emptc002

En 2007, l'essentiel des emplois dans l'île se trouvaient... Dans les services. (143 211 salariés, soit plus de la moitié de l'ensemble des travailleurs, non salariés compris) . Vient ensuite le commerce (27 112 salariés) , la construction (18 658 salariés) , l'industrie (14 431 salariés) et enfin... l'agriculture (3262 salariés soit un petit... 1,58% de l'emploi salarié et 1,4% de l'emploi total) .

Il est beau le "département agricole avec peu de débouchés dans les autres domaines" tiens!

20.Posté par compiouteur le 15/10/2010 17:37

Faut pas s'inquiéter,
Celles et ceux qui vont venir grossier les rangs de la Fac dans quelques mois auront au moins bénéficié de l'ordinateur "Robert".
Plus d'excuses asteur !

21.Posté par Vive la jeunesse. le 15/10/2010 17:39

Merci à Ded et groker de remonter un peu le niveau. Il ne faut pas perdred de vue que c'est nous les adultes qui sommes responsables collectivement de la société dans laquelle vivent nos jeunes. Pour que les choses changent ici en général,et à la Fac en particulier ces analyses sont plus intéressantes que les éternels dénigrement qui ne sont juste que du mépris. Ce qui serait intéressant c'est de rencenser les besoins en emplois diplômés ici et de mettre le paquet sur des formations adaptées. Pourquoi existe-t-il toujours une forte immigration sur des postes de cadres ? Il faudrait former notre jeunesse à ces métiers.
C'est plus facile à dire qu'à faire mais c'était mon modeste et j'espère constructif point de vue...

22.Posté par Zean Bérick le 15/10/2010 17:44

Ça n'étonnera personne ! Je pense que le ministère devrait zyeuté un coup du côté du département Histoire de l'Université...y a de très bons chiffres las-bas d'après ce que j'entends dire depuis quelques jours....et après ce que j'ai appris concernant le recrutement d'un prof de sport...Bravo Mrs, voilà où mène l'intelligencia...Quant au(x) certain(s) vacataire(s) porteur de valise en archéologie où je ne sais quelle filière bidon sachez qu'au vu de ces chiffres le ministère n'accordera plus de poste...Vous aussi allez chercher du boulot !
A bon entendeur salut...

Quant à l'Unef, qui n'a pas rigolé en entendant Miss VIDOT à la télé au sujet des étudiants dans le cortège de gréviste : "Nous ne sommes que 4" (MDR j'ai failli m'étouffer tellement c'était drooole). Les étudiants ont compris que vous n'étiez que des sangsues : tjrs absents, jamais présents...mais tout le temps devant : pou zot pos, pou zot kamarad, pou zot famiy !

23.Posté par Un quidam le 15/10/2010 18:30

Il faut savoir ce que l'on veut .
Quand Pécresse a voulu réformer la fac pour mettre les étudiants et les profs au boulot (évaluation indépendante des résultats dans la recherches des profs de fac, celà a été un tollé dans le monde universitaire avec démission factice des responsables de recherche.
Bong sang avec le salaire qu'ils reçoivent , ils doivent rendre des comptes à la nation !
En plus ce sont des grosses têtes, ils doivent en être capable !

Quand aux étudiants, vous travaillez pour la beauté de la chose, mais plus aucune garanti de jouir du fruit de vos effort. la faute " non à la réforme !"

24.Posté par chikun le 15/10/2010 19:18

A la fac de la Réunion il n'y a aucun contrôle des profs
Et oui , pas un soviet bourgeois comme boyer ou bertel pour dénoncer cet état de fait.
A la fac les profs ne sont jamais controlés .
Ca vous semble impensable , mais c'est la réalité.
Vous posez une question à un prof: il vous répond : j'en ai rien à faire , je n'ai pas le temps de vous répondre.
Renseignez-vous ,.........

25.Posté par Va s'y Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 20:02

9.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 15/10/2010 13:59
6. Ca s'appelle une statistique ethnique et c'est interdit.

En quoi une étude sur les migrations de citoyens français né dans une région française et migrant dans une autre région française relèverait de statistique ethnique? Vous ne savez que dans les questionnaires du recensement de la population fait par l'insee, il est demandé le lieu de naissance ? C'est donc une donnée ethnique selon vous?

26.Posté par Caton2 le 15/10/2010 22:07

Chikun, vous avez raison. mais pourquoi contrôler un professeur des universités de la Réunion? C'est un double crime de lèse majesté:
1/parce que c'est un mandarin
2/ parce que c'est une victime du colonialisme
Mandarin, mandarin? d'mande à rien? Non, bon à rien.

27.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/10/2010 23:35

1) les Réunionnais ne sont pas une ethnie.
2) le législateur impose aux entreprises établissant un bilan social annuel, d'y renseigner leurs effectifs par nationalité...

faut arrêter avec le spectre de la stat' ethnique, savoir le taux d'emploi du créole natif, permettrait de mettre un terme ou de relativiser le phénomène du "zoreil déor", de confirmer ou d'infirmer les affirmations du genre 'na poin assé créol' aux hautes fonctions publiques"... bref, un indicateur ne saurait être une fin en lui même, mais un élément servant à éclairer.

28.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/10/2010 23:37

le rôle de la fac est il de former des jeunes à l'emploi...? ou de permettre l'accès à la connaissance et l'éveil des consciences, pour ensuite éventuellement en permettre un usage professionnel moyennant l'adaptation à l'entreprise des connaissances acquises...?

29.Posté par y'a un problème ! le 16/10/2010 09:12

Dans ce pays , tout le monde veut devenir directeur ! La connerie sans fond de vouloir donner le bac à tout le monde a précipité à la fac des centaines de milliers de jeunes , alors que la plupart du temps , les enseignements de la fac ne mènent qu'à des carrières.....d'enseignants , et très rarement vers des formations adaptées au travail en entreprise ! Cette dérive a définitivement dévalorisé tout ce qui est travail manuel en général , alors que beaucoup de ceux qui trainent pour rien en fac auraient mieux fait d'apprendre à se servir d'un outil ! La filière de l'apprentissage , qui était un socle de la vie économique du pays car elle assurait une pérennité aux entreprises artisanales et aux métiers manuels est moribonde !
Parlez d'apprentissage à un jeune ? il croira que vous voulez le faire passer pour un idiot auprès de ses copains...au lieu de cela , ils trainent de fac en fac et se retrouvent à 25 ans demandeurs d'emploi sans savoir faire quoi que ce soit ni de leurs dix doigts ni de leur cortex , empli par la fac de concepts intello-fumeux qui les ont coupés de la réalité , il faut ensuite les désintoxiquer plusieurs années !
y'a un problème !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter