MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’ultime cliché d'Alex Teng Ah Koon


Par Jules Bénard - Publié le Mardi 3 Novembre 2015 à 10:00 | Lu 754 fois

L’ultime cliché d'Alex Teng Ah Koon
Aux nouveaux venus dans le métier, comme aux journalistes récemment arrivés dans l’île, son nom ne dira probablement rien.
Qu’ils sachent qu’Alex Teng Ah Koon, ancien chef du service photo du Quotidien, était une légende dans ce métier de dingues.
Colosse de taille moyenne, il nous laisse le souvenir d’un homme talentueux mais aussi d’un fort en gueule dont les colères homériques ne le cédaient en rien à ses éclats de rire tonitruants.

Alex était prêt à tout pour "son" journal. L’heure, le jour, les circonstances, peu importait, le Quotidien avant tout. Je le sais : nous avons commencé en même temps, à la naissance de "notre" canard, en 1976. Cela crée des liens.

Une anecdote me revient, qui montre de quoi était capable notre bonhomme pour la qualité du service. C’était vers 1986 par là… Internet était encore dans l’œil de son père. Nos articles et pellicules de l’agence Sud, Jean-Claude Feing (autre photographe de talent) les déposait auprès du chauffeur du dernier car pour Saint-Denis, derrière le marché couvert. Ils étaient récupérés à Saint-Denis.

Un soir, vers 16 heures, survint un fait-divers intéressant qui se transforma en scoop, aucun autre média n’en ayant été informé. Une mini-prise d’otage sur le front-de-mer. Mais encore fallait-il que l’article parvînt à temps à la rédaction dionysienne.

Lorsque l’article fut écrit et les photos développées, vers les 22 heures, le dernier car était dans son demi-rêve.

"Pas de problème ! me dit Alex. Mi attende à ou Saint-Gilles devant chez Loulou !" Il y était.

Le scoop était à la UNE du Quotidien le lendemain. C’était ça, Alex. C’était ça mais aussi un sportif de haut niveau dans les clubs de tir au revolver. Et un inconditionnel d’Elvis Presley, autre passion commune. J’admirais son talent ; il ne ratait aucun de mes articles.

Il y a cependant autre chose qui faisait que j’aimais cet homme et que c’était réciproque. Nous sommes les deux seuls employés de ce journal à avoir un jour forcé la porte du rédacteur-en-chef et, lui pointant le doigt sous le nez : "Si ou continue fé chier à moin, mi languette à ou, moin !" a simplement dit mon ami. Avec le ton idoine, cela impressionne.

Normalement, ça vaut l’exclusion immédiate. L’homme n’a rien dit. Je crois même que CKC n’en a jamais rien su.

Alex était des rares à l’amitié solide parce que fidèle. Il souffrait depuis plusieurs années de graves soucis de santé. Mais avec cette courtoisie typique extrême-orientale, il n’en parlait que très peu, refusant d’embêter les autres avec ses problèmes.

Bonne route à toi, l’artiste. Mes condoléances à tous les tiens ; et mes salutations émues à ta seconde famille, "ton", "notre" Quotidien.

Jules Bénard




1.Posté par Jean Luc Hoareau le 03/11/2015 13:04 (depuis mobile)

Jules Bénard nous raconte encore une histoire à dormir debout, voulant tirer la couverture à lui. Alex Teng Ah Koun (orthographe correct) mérite mieux. Il pourrait raconter comment Alex a été viré comme un malpropre par son "ami", provoquant son AVC

2.Posté par Madibastard le 03/11/2015 13:17

Si ou continue fé chier à moin, mi languette à ou, moin !"


Quelqu'un voit il la différence entre cette attitude belliqueuse et primaire glorifiée par Bénard et celle des cagnards qui se retrouvent au tribunal, et immortalisés dans un article de....Bénard ?

Quant à la prétendue "courtoisie extrême orientale"....ne s'agit il pas là d'un cliché raciste , cliché positif pour les asiatiques, certes, mais cliché stigmatisant de facto tous les non asiatiques pour goujaterie ?

3.Posté par Bruno Bourgeon, néphrologue le 03/11/2015 16:35

Alex, tu as été mon patient, ta greffe rénale s'était déroulée sous ma houlette, tu as gardé ton greffon jusqu'à la fin, malgré les accidents de parcours de ta transplantation. J'ai gardé de toi un souvenir ému et positif, tu seras toujours dans ma mémoire. Bon vent, le journaleux!

4.Posté par Satya le 03/11/2015 18:36

M. Alex toujours aimable et "rigolo".
Voilà l'image que je garde de lui.

5.Posté par Journaleux Bénard le 03/11/2015 19:42

"Notre" Quotidien ? Alors pourquoi envoyer tes lettres de lecteur au Jir et à Zinfos et ignorer superbement "ton" Quotidien ?

6.Posté par denise fontaine le 04/11/2015 05:04

Je garde d’excellents souvenirs d'Alex, de son humour, de ses rires tonitruants,, de son travail toujours pro, de l’excellence qu'il mettait à tout bien faire.
j'ai toujours des photos de lui, prises sur le vif, au Quotidien, du temps de ma jeunesse, et ce sont les plus belles.
Il avait ce don de capter la lumière en noir et blanc, sur le vif, comme on respire....
Au revoir, Alex, que cette lumière que tu as su apprivoiser sur la terre t'accompagne, quelque soit l'endroit ou tu vas.

7.Posté par Jules Bénard le 04/11/2015 05:20

à posté 5 "journaleux" :
Parce que j'ai débuté au Quotidien qui m'a donné ma chance.
Si j'envoie aux autres supports de presse, c'est pour être lu.
Sur Zinfos ? Parce que j'effectue des comptes-rendus de Correctionnelle pour cet organe.
Vous voudriez que je "l'oublie" ?
Je n'ignore pas Le Quotidien : il publie ou ne publie pas les courriers, selon la place disponible.

à posté 2 "madibastard" :
Vous trouvez du racisme dans un compliment ? Très fort ! Un conseil : ne cherchez pas chez les autres des justifications à vos propres débilités !

à posté 1 "Jean Luc Hoareau" :
orthographe est du genre féminin !

8.Posté par madibastard le 04/11/2015 14:32

à posté 2 "madibastard" :
Vous trouvez du racisme dans un compliment ? Très fort


Pas compliqué puisque ce compliment ne visait pas un individu mais son ethnie..que vous distinguez des autres ethnies en lui prêtant de prétendues particularités, c'est bien là du racisme pur et dur !

Il est évident que si quelqu'un s'aventurerait à dire ( simple hypothèse) que les blancs sont réputés pour leur intelligence nul ne trouverait ça raciste.....
Pauvre E.N., pauvre corporation des journalistes péi, le niveau est bien bas.....du sous sous audiard mâtiné d'un beauf péi de Cabu, fé pitié !

Pas d'autre réponse au post 1 ? On s'en fout de votre numéro d'instituteur, par contre une réponse sur le fond vu la gravité de l'accusation serait bienvenue...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes