MENU ZINFOS
Société

L'origine non réunionnaise des victimes d'attaques de requins: Une question "anticonstitutionnelle"


Par SH - Publié le Lundi 5 Octobre 2015 à 14:46

Bernadette, Patricia et Mylène Veminardi
Bernadette, Patricia et Mylène Veminardi
L'origine réunionnaise ou non des victimes d'attaques de requin a-t-elle une influence sur les accidents ? C'est la question d'un dossier pédagogique que le Museum d'histoire naturelle et deux anciens enseignants référents en SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) avaient remis à des instituteurs qui préparaient une visite de l'exposition "Requins" au musée, avec leurs élèves, selon le Quotidien la semaine dernière. Une "origine" qui serait liée, selon eux, à la connaissance plus ou moins bonne du milieu.

Selon l'association OPR (Océan Prévention Réunion), la question n'a pas lieu d'être. C'est l'avis également du collectif "Rend a nou la mer, rend a nou La Réunion". "Cette phrase est malheureuse et indigne d'un milieu scolaire, affirme Mylène Veminardi, enseignante et porte-parole. Le but du programme d'enseignement civique et moral est justement d'aller contre ce genre de préjugés. Elle est aussi anticonstitutionnelle car la constitution française stipule que l'on ne peut pas être jugé selon notre origine".

Selon elle, qu'une personne soit touriste ou Réunionnaise ne détermine pas sa connaissance du milieu marin. "Certains métropolitains sont des professionnels et connaissent bien le milieu alors que des Réunionnais qui vivent loin de la côte ne se baignent jamais dans la mer", ajoute-t-elle.

En évoquant l'origine des victimes mais aussi les heures auxquelles elles étaient à l'eau (autre facteur mentionné dans le dossier), "les causes réelles ne sont pas abordées", s'indigne Mylène Veminardi. Ces causes seraient selon le collectif plutôt l'arrêt de la commercialisation de la pêche de requins et la réserve marine.

"Que veulent montrer ces soit-disant scientifiques avec ce genre de questions? Qu'il faut accepter l'interdit de la mer? Accepter ce prédateur et donc une régression historique?", se demande-t-elle.

"Crise anti-surfeur et anti-zoreil"

Pour Bernadette, grande-tante de Rodolphe attaqué par un requin sur le spot de la Gauche à Saint-Leu en juillet dernier et amputé du bras droit, ce genre de débat montre une Réunion qui a mal évolué: "Elle est comme divisée. Mais les origines, ça veut dire quoi?" Pour elle, "si on vit à La Réunion, si on aime La Réunion et si on participe à la vie réunionnaise, on est Réunionnais". "Les facteurs réels dont on ne parle pas assez, ce sont l'arrêt de la pêche et les déchets dans la mer, par exemple", ajoute-t-elle.

Patricia, parent d'élèves, se dit choquée, mais reconnaît elle aussi un changement dans la manière de percevoir les métropolitains. "Depuis l'attaque d'Elio, on est en pleine crise anti-surfeur et anti-zoreil, affirme-t-elle. Ça veut dire qu'un Créole peut surfer tranquillement, lui? Il y a un risque de dérapage avec ce genre de phrase et cette question posée à des enfants peut être très dangereuse".

Le Rectorat a bien compris que cela ferait polémique et a immédiatement demandé au Conseil départemental de retirer les documents du dossier qui se trouvaient sur la page internet du Museum d'histoire naturelle. L'inspectrice pédagogique régionale du Rectorat ne l'avait apparemment pas encore validé.

Le document en cause
Le document en cause



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

3.Posté par 974 E.D le 05/10/2015 16:22

se sont aux adultes de montré aux jeunes les risques encourue ,de leur faire de la pédagogie justement et non le contraire en bravant les interdits et être arrogant et violent....., car réellement le seul et unique moyens c'est d'éradiqué où réduire fortement l'espèce qui vous gêne pour pouvoir vous amusez jusqu'aux moment où cette espèce deviendras protégé ou même éteintes et là vous serez plus honoré de vos comportement et fière comme vous l'êtes déjà.....si voulez que nous soyons solidaire les uns les autres attaquons nous aux sujets qui préoccupe un grand nombres de Réunionnais et pas seulement à une petite partie qui veux s'octroyé la mer qui se comporte en enfant capricieux.....vous pensez que la majorité des Réunionnais sont préoccupé de pouvoir entré dans l'eau ou pas?????.....ce combat n'est pas celui de toute la populations il suffit de le regardé qui en sont les protagonistes pour savoir que la plupart sont les mêmes.....

2.Posté par too much, trop, trop, trop le 05/10/2015 16:21

C'est le genre de papier torche-C. cher à monsieur D. dès qu'il s'agit d'agiter le chiffon rouge , notre cher réunionnais qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un zorey, se tortille en faisant un maloya ou une danse de Saint-Guy ?
Ce cher monsieur, fier comme un paon de ses origines réunionnaises, vient nous dire dans ce papier que c'est mal de parler de "l'origine des gens " .
. Too much ou trop moche ?

1.Posté par Nono le 05/10/2015 16:17

Anticonstitutionnelle sans doute, stupide surement. Demandez donc à Eddy Chaussalet, star du surf peÏ.

Quand à connaitre la mer... Qu'est ce que ça veut dire? Il y'a juste une appétence pour les sports nautiques plus ou moins liée à la proximité géographique des spots praticables, c'est tout. On est rarement surfeur à Mafate, beaucoup plus à Saint-Benoit et encore plus à Saint Leu.

Quel "dossier pédagogique" à la con.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes