MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’opposition systématique au prélèvement de quelques requins côtiers dangereux est une belle leçon d’hypocrisie


Par Alexis PAYET - Publié le Jeudi 30 Avril 2015 à 11:12 | Lu 699 fois

L’opposition systématique au prélèvement de quelques requins côtiers dangereux est une belle leçon d’hypocrisie
Pour la plupart des ONGE de protection des requins et ceux qui les soutiennent, n'est-ce pas faire l'oeuvre d'une malhonnêteté intellectuelle incroyable que d'entraîner, inlassablement et systématiquement, dans les débats, la confusion :

- entre une problématique bien locale, la crise requin, et un enjeu mondial, celui de la pêche industrielle ciblée ou pas, pesant sur les stocks de requins pélagiques dans les océans ?
- entre les requins dangereux, qui ne représentent qu’une dizaine d’espèces et les requins, toutes espèces confondues (plus de 500) ?
- entre les espèces non menacées et donc non protégées, et les autres réellement menacées et même protégées, trop souvent ?
- entre des requins principalement côtiers (voir semi-pélagiques) et les pélagiques, les premiers n’étant pas ou très peu affectés, par la pêche hauturière et industrielle ?

Depuis février 2011, les requins ont fait 7 morts, 4 amputés et des blessés moins graves à la Réunion. Depuis 2015, l'île cumule, à elle seule, 50% des attaques DE REQUINS mortelles de la planète, alors qu’elle abrite seulement 0,012% de la population mondiale et qu’elle représente à peine 0,0017% de la superficie des terres émergées.

En 4 ans, 100 requins dangereux ont été prélevés à la Réunion pour expérimentation et valorisation scientifique. Dans le même temps, d’après les estimations des ONGE de protection des requins, 400 millions de requins ont été prélevés dans les océans, principales prises accessoires des thoniers industriels, quand ils ne sont pas ciblés (cf. finning).

La France prélève 20 000 tonnes de " requins ", chaque année, selon les données FAO 2009, dont des espèces menacées et protégées. Cela représente 55 tonnes par jour, soit l'équivalent de 220 requins côtiers, non menacés et non protégés, par jour, de 250 kg !

QUI MASSACRENT LE PLUS DE "REQUINS", LES METROPOLITAINS OU LES REUNIONNAIS ?

D’un point de vue purement écologique, la pêche ciblée de quelques requins dangereux, certains atteignant des tailles et poids records mondiaux, aura pour conséquence, à condition de préserver les écosystèmes littoraux en bonne santé, de permettre le retour des requins de récif, dont le rôle de régulateur est essentiel, dans la préservation de l’environnement récifal.




1.Posté par GIRONDIN le 30/04/2015 12:29 (depuis mobile)

Et on prélève combien?
10?100?1000?
Pendant combien de temps ?
1 semaine? 1 mois? 1 an?

2.Posté par bébé requin le 30/04/2015 13:23

le mot prélèvement est lui même une hypocrisie , il faut dire pêche "et pi c'est tout"

3.Posté par couillonisse le 30/04/2015 14:29

On voit que les assos-cassos ont sorti leur attirail de désinformation à grande échelle ;) Comme zinfos est leur tremplin historique ils nous inondent de courrier courageusement non-signés ! Ils ont peur !!! Car de plus en plus de personnes se réunissent pour dénoncer leurs mensonges et se fédèrent autour de la seule chose qui soit importante : la défense de la nature et des animaux ... Là où ils arrivent péniblement à se réunir à 100 personnes, les défenseurs de la nature en ont 5 à 10 fois plus, quelle claque dans la figure ;)
Ils sont tellement aux abois qu'ils en arrivent à aller agresser des manifestants pacifiques réunis pour soutenir la réserve marine injustement pointée du doigt par les bobos surfeurs exterminos.... Ils agonisent et veulent emporter au fond de l'eau le plus de monde possible... Sauf que nous, nous savons lire les arrêtés d'interdiction et que vous ne noierez personne :) A la prochaine attaque dans un lieu interdit vous braillerez encore comme des bébés irresponsables mais des adultes vont vous donner la fessée que vous méritez tant depuis des lustres :)

4.Posté par chaperon rouge le 30/04/2015 16:06

les chiffres officiels et vérifiables ne sont pas de la désinformation, c'est la réalité, ce sont les données des travaux scientifiques internationaux et des instituts de pêche, ça n'a rien à voir avec l'opinion publique, toujours prête à juger sur des critères subjectifs bien emballés. Le terme prélèvement figure dans les textes officiels, ça veut dire qu'on n'extermine pas contrairement aux incantations récurrentes concernant le problème réunionnais. Ceux qui ne veulent pas lire des données et faire la différence entre les centaines et les millions sont eux des désinformateurs.

5.Posté par Amiral le 30/04/2015 18:13

requins bouledogues et tigres : espèces quasi menacées ! en liste rouge

6.Posté par KLD le 30/04/2015 21:37

stupides post encore un !!!!!! et certaains parlent d'hypocrisie , c'est le monde à l'envers comme la pyramide locale d'ailleurs !!!!!!!!!

7.Posté par Halluciné le 30/04/2015 21:48 (depuis mobile)

Aux posts 3 et 5, vous n''en avez pas marre de dire n''importe quoi?

8.Posté par Pages blanches le 01/05/2015 12:18

A post 7 : mais non le post 5 dit vrai. Ils sont bien en liste rouge.
Regardez dans l'annuaire, vous verrez par vous-même.
CQFD.

9.Posté par Crocroc le 03/05/2015 23:01

Post 1 tout à fait d accord avec vous. Et même s il n en restait qu un seul.... Ce serait suffisant peut être...
On élimine tout ce qui nous dérange ou nous cause un danger, ce n est pas ca la vraie vie. C est une conception Obélix , on fonce en force on casse tout et voilà. On les tue tous quoi...
Il y a peut être une autre solution ??

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes