Société

L'oncle d'Anthony Rivière: 'Etre en Afghanistan, c'est préserver la paix'

Le Parlement français a approuvé le maintien des troupes françaises en Afghanistan. Le Premier Ministre, François Fillon a évoqué la "responsabilité" de la France de "prendre le risque" de lutter pour défendre les "valeurs universelles". Au Tampon, l’oncle d’Anthony approuve la décision du Parlement.

Mardi 23 Septembre 2008 - 09:46

L'oncle d'Anthony Rivière: 'Etre en Afghanistan, c'est préserver la paix'
Revenus depuis deux jours de Paris où ils avaient rencontré Nicolas Sarkozy à l’Elysée, les parents d’Anthony, Alexis et Madeleine, souhaitent désormais se retrouver en famille. Accablés de questions des médias depuis plusieurs semaines, la maman d’Anthony a juste, poliment, expliqué par téléphone, "je suis fatiguée, je n’ai rien à dire".
L’oncle d’Anthony, Théo Rivière, soutient la position du Parlement. "Etre en Afghanistan c’est préserver la paix en France. Nous sommes une famille de militaire, et chacun sait les risques encourus".
Théo Rivière avait discuté avec Anthony en décembre. "Il était hors de question pour lui d’aller à l’arrière, du côté de la logistique. Il était volontaire pour aller au front. Il voulait ressentir cette adrénaline qui l’a incité à devenir militaire, et se battre pour la liberté".
Théo Rivière souffre de la perte d’un membre de sa famille et comprend la douleur des parents, mais il avoue également "être conscient qu’il mettait sa vie en danger. Ce sont les risques du métier, autant que les pompiers qui se jettent dans les flammes pour sauver des vies".
Pour l’oncle d’Anthony, il faudrait rediscuter des actions des troupes françaises en Afghanistan, redéfinir leur rôle "mais, les retirer, c’est ouvrir des brèches à l’émancipation du terrorisme".
Melanie Roddier
Lu 1452 fois




1.Posté par JEAN YANN BLARD le 30/04/2011 22:27

Il s'en est passé du temps, presque 3 ans...
mais il a fallu du temps pour soigner cette blessure.
du temps pour rassembler mes esprits, car depuis que j'ai entendu cette nouvelle,
je n'ai cessé de penser et de repenser a mon petit camarade.
bien qu'on se demande ce qui s'est passé, ce que tu faisais là bas, bien que certains ne comprennent pas...
je repense a notre enfance, quand on rentrait de l'école ensemble
quand tonton alexis et tatie madeleine chauffaient de l'eau pour la piscine..
quand valérie-anne nous embettais avec ses poupées...
je repense a ces noëls qu'on a passé ensemble.

petits on jouait a la guerre, ca a toujours été ton souhait, être au front.
depuis ton enfance tu savais ce que tu voulais faire plus tard..
être un militaire, pour qu'on soit fier,
faire la guerre, pour que le monde soit en paix...

aujourd'hui je regarde mes vieilles photos, et tout ce qu'il me reste de toi c'est juste
un pti bout de ta tête blondinette..
on était toujours ensemble a faire les 400 coups, c'est pourquoi je n'ai pas plus d'images de nous deux...

le monde continue de tourner, comme si il ne s'était rien passé.
mais voila, moi je suis toujours là..
a essayer de comprendre tous les jours

je suis retourné là où on habitait.
mais je n'ai jamais osé passer ce portail.
peut être trop de souvenir, peut être trop de larmes...

je ne sais pas quand j'aurais le courage de revennir un jour.
voir tes parents, leur dire que tu n'es pas mort en vain..

quoi qu'on en dise, je me plait a croire que tu n'es pas mort pour rien.
maintenant je sais que tu avais en toi cette flamme immuable
celle du combattant de la liberté.

je sais qu'un jour on se retrouvera.
saches que je ne t'oublies pas.

A ANTHONY, adieu mon ami..

YANN

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >