Courrier des lecteurs

L'oiseau poète

Lundi 6 Novembre 2017 - 16:35

Un poète de nos îles vient de nous quitter, il s'appelle Max FAUVETTE, c'est un médecin-poète membre de la Société des Poètes Français et mon cousin. Certains (es) d'entre vous appréciaient ces poèmes, permettez que je lui dédie ce modeste hommage.


Il s'envole les yeux dans les cieux.
Porté par ses ailes de dentelle,
Il tourbillonne sa ritournelle
Auprès des nuages majestueux,
L'oiseau poète!
De son bec fin, il cisèle l'azur
Comme un architecte peaufine son épure.
Un coup d'aile à droite, par ici la rime,
Un balancement à gauche, voici le vers en prime.
Au sommet des hautes futaies,
Il écoute le chant du vent dans les haies.
Son oeil perçant parcourt monts et vallées
A la recherche d'un aimable sonnet.
Il s'envole les yeux dans les cieux.
Porté par ses ailes de dentelle,
Il tourbillonne sa ritournelle
Auprès des nuages majestueux,
L'oiseau poète!
Planant au-dessus des lacs et des forêts,
Il trace son éphémère trait
Tout en déliés et tout en pleins
Sur le vélin d'un ciel cristallin.
Il signe son oeuvre de mille et une pirouettes,
Comme le ferait un talentueux poète.
Il s'envole les yeux dans les cieux.
Porté par ses ailes de dentelle,
Il tourbillonne sa ritournelle
Auprès des nuages majestueux,
L'oiseau poète!
La plume aventurière,
Il voit courir dans la clairière,
Un lapin pressé par le temps infini,
Aussitôt, il gazouille, d'Alice, le merveilleux pays.
Il est comme cela l'oiseau poète,
Sans tambour, ni aucune trompette,
Il entonne pour lui, pour nous,
le chant de l'Univers, à mots doux.

Novembre 2017
Arnaud JOMAIN
Lu 570 fois



1.Posté par L'Ardéchoise le 06/11/2017 16:20

Je suis triste, il va me manquer.
Je suis sûre que là où il est, il appréciera ce bel hommage, cette poésie qu'il aurait pu écrire.

Adieu, Max.

2.Posté par Dominique FAUVETTE le 06/11/2017 17:59

Merci à ceux qui appréciaient les poèmes de mon père.
Vos commentaires flatteurs lui faisait du bien et ont éclairé ses derniers mois.

3.Posté par Nivet Alain le 06/11/2017 20:38

J'aimais beaucoup les poèmes de Max Fauvette. Il nous a donné un certaine idée de la vie et apporté beaucoup de sagesse et de sérénité.

Il est au paradis des poètes maintenant. Ceux que l'on ne peut oublier.

Condoléances,
Alain NIVET

4.Posté par L'Ardéchoise le 08/11/2017 00:29

A Dominique Fauvette : si mes commentaires ont pu éclairer les derniers moments de Max, sachez que ses poèmes ont été pour moi autant de rayons de soleil.
Il m'en avait d'ailleurs dédié un...
Et le lire, et le relire m'apportera encore beaucoup d'émotions..

A Arnaud Jomain : ne gâchez pas cette belle plume, vous "poésez" fort bien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 16:12 La nuit, l’heure est venue de sévir …