MENU ZINFOS
Social

L'intersyndicale du SAFPTR, SNT et SAMFFA974 appelle à la grève dès le 28 septembre devant le Palais de la Source


Une heure pour évoquer sept points de revendications et pour dénoncer un "simulacre de dialogue social"...Une intersyndicale constituée notamment d'assistants maternels a déposé un préavis de grève pour ce mercredi 28 septembre prochain. Elle en appelle à toutes "les forces vives du Conseil Départemental".

Par NP - Publié le Samedi 24 Septembre 2022 à 06:18

Le communiqué de l'intersyndicale: 

L’intersyndicale constituée du Syndicat des Assistants Maternels et Familiaux et des Familles d’Accueil de la Réunion (SAMFFA974), du Syndicat National des Territoriaux (SNT), et du Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale de la Réunion (SAFPTR), a adressé un courrier en date  du 07/09/2022 au Président du Conseil Départemental pour une demande de rencontre et de préavis de grève au regard d’un ensemble non exhaustif de dégradations de nos conditions de travail, intra et extra muros, relatives à :
 
-          La dégradation des conditions et l’augmentation de la charge de travail
-          L’absence d’outil officiel et harmonisé de la charge de travail, de définition commune de la File Active,
-          La souffrance des agents au travail, l’insuffisance manifeste de prévention des Risques Psycho-Sociaux,
-          Une professionnalisation plus avancée du métier des Assistantes Familiales, la revalorisation des différentes indemnités liées à l’accueil des enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance
-          Une revalorisation du pouvoir d’achat et des primes pour l’ensemble de nos agents (titulaires, CDD et CDI), un réexamen immédiat des conditions et modalités d’attribution du RIFSEEP, l’un des moins avantageux de toutes les Collectivités locales…
-          L’application rétroactive immédiate de la prime SÉGUR, sur laquelle nombre de Départements se sont déjà prononcés favorablement, sauf chez nous…
-          Les dispositifs d’action sociale en faveur de l’ensemble des Agents, avec un VRAI Comité des Œuvres Sociales, co-géré à parité égale avec les syndicats.
-          Une vraie politique RH adossée à une offre de formation adaptée et évolutive, susceptible d'accroître l’attractivité des métiers au Département et d’offrir à l’agent une évolutivité mesurable et réelle de ses compétences et de sa technicité
-          Le non-respect flagrant et croissant du dialogue social…
 
A tous ces égards, pour éviter l’ostracisme de certains, nous avons demandé à ce que l’ensemble des organisations syndicales représentatives et non représentatives soient invitées à s’exprimer et à être entendues par l’Autorité, dans le cadre d’un dialogue social continu, transparent et respectueux.
 
Hélas, pour un ensemble de revendications tenant en 7 points, relatif à nos conditions, moyens, cadres, temps et organisations de travail, devinez quoi ? Notre Président nous a largement et « royalement » gratifié d’une heure de rencontre de travail, le 22 septembre 2022.
 
EUH, COMMENT VOUS DIRE… ???  En 1 heure de temps, sans se montrer trop insistant au risque de se faire taxer de personne « agressive », nous n’avons malheureusement pu aborder qu’un nombre très limité de nos revendications.
 
Si le compte n’y est pas, c’est d’abord en raison des louvoiements et des tergiversations de Monsieur le Président, qui feignant de ne pas comprendre les réalités qui l’entourent, n’a cessé de commander à son fidèle DGS, des « notes circonstanciées » pour que sa décision puisse être éclairée et prise, autant que de promettre à certaines organisations syndicales la lune et ses plus beaux cailloux, en échange d’une paix sociale à tout prix…
 
En d’autres mots : depuis la mise en place vaille que vaille d’un projet pharaonique et dantesque, la MODERNISATION des services du Département, Monsieur le Président n’entend et ne comprend que très épisodiquement, très partiellement ou très sélectivement le signal fort et désespéré des agents que nous relayons sans arrêt depuis plusieurs années.
 
Force est de constater que notre cri d’alarme n’a (encore) trouvé qu’un bref écho auprès de l’autorité qui ne cesse de clamer que « des choses ont été faites et que personne ne peut affirmer que la Collectivité ne fait rien », ou que les agents en demandent « toujours trop » !!!
 
Force est de constater que pour les Agents, la collectivité n’a pas d’argent mais en revanche pour exemple pour des travaux d’aménagement de la devanture et de l’accueil du Palais de la Source, des subsides massives sont consacrées. Idem pour une « Gouyave de France » pardon, un bureau d’Etudes (90 000€), pour la subvention d’un des pays de la zone, pour le passage de la Flamme Olympique à la Réunion (150 000€)...
 
Nous aurions souhaité qu’il s’engage entre autres sur la généralisation des 39 heures qui coûte 0 € à la collectivité, ou encore sur l’application de la loi Taquet en faveur des assistantes familiales, sur la revalorisation de la valeur faciale du ticket restaurant, sur le bénéfice de la prime SEGUR, pourtant financée à 70% par l’Etat…
 
Et bien : RIEN, ZERO CALEBASSE, LA FUMEE GRANDS-BOIS pour nous autres, les agents.
 
En lieu et place, notre Président n’a qu’un seul mot à la bouche : « faisons-nous confiance », juste avant de nous susurrer à l’oreille : « surtout pas de grève… ». Et pendant ce temps, pas un traitre mot pour pallier le mal-être des agents, les arrêts maladies à répétition, les services au bord de l’asphyxie par manque de moyens, de personnels, de formations etc.
 
Par contre, pour ce qui est de prendre sa plus belle plume, pour acter ensemble un calendrier de mesures immédiates de type GAGNANT-GAGNANT, lèv bonn’heure mes zamis…
 
Aussi, face à ce simulacre de dialogue social et au mépris ambiant pour nos droits au travail, l’intersyndicale appelle l’ensemble du Personnel à rester vigilant et de ne pas TOMBER SOUS LE CHARME de certaines organisations syndicales, comme à ne plus céder pas aux vaines PROMESSES de l’institution.

Sachez dire NON aux EFFETS D’ANNONCE ou de PERCHOIR des uns et des autres, qui pensent pouvoir encore renouveler leur ancrage syndical lors des prochaines élections professionnelles du 08 décembre prochain.
 
Face à l’urgence de la situation et faute d’engagement concret de notre autorité sur nos revendications, nous avons décidé de déposer un préavis de grève illimitée et générale, en invitant dès à présent toutes les forces vives du Conseil Départemental à nous rejoindre le 28 Septembre 2022, dès 8h30, au Palais de la Source.




1.Posté par Papapio "Pères Amor" le 24/09/2022 08:21

Il y a erreur: on dit ASSISTANT PARENTAL, oas Maternel...
On Assiste les PARENTS dans l.éducation des Enfants, pas les Mamans...

2.Posté par ASSISTANT FAMILIAL le 24/09/2022 09:15

Les revendications peuvent être entendues surtout au niveau de la prime ségur de la santé est versée dans un grand nombre de département et pas à la Réunion alors que le département a touché de l'argent pour !
notre département semble privilégier les moyens de communication plus "médiatique".....180 000 EUROS pour la flamme Olympique ! quel intérêt si ce n'est publicitaire ! pour ça il y a de l'argent mais pour valoriser et permettre aux agents de vivre dignement et verser une prime qui a été votée ....rien
Idem pour les tickets restaurant qui restent à 6 euros pour 17 tickets par mois calculé sur une base qui n'est plus d'actualité....
Idem pour la mutuelle collective ....rien
Notre département n'est pas forcement bien veillant avec ses salariés et nous comprenons les revendications.

3.Posté par 974 le 24/09/2022 11:59

les élections arrive bientôt un syndicat viendra vous promettre de trouver le trésor la buse

4.Posté par Néné le 24/09/2022 16:13

La prime Ségur non versée aux soignants mais empochée en partie par Melchior!
Melchior dehors!
Ça suffit!
Va t’en

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes