MENU ZINFOS
Economie

L’intersyndicale du BTP veut des masques pour reprendre le travail, mais pas au détriment des soignants


Les professionnels veulent reprendre le travail, mais pas à tout prix. L’intersyndicale exhorte le gouvernement à tenir ses engagements, mais préfère plutôt compter sur les acteurs réunionnais.

Par Nicolas Payet - Publié le Samedi 4 Avril 2020 à 12:00 | Lu 2541 fois



"Aujourd'hui, il y a urgence à montrer ce dont la Réunion est capable : tous ensemble pour vaincre ce virus". L’intersyndicale veut envoyer un message fort aux Réunionnais, mais également à l’État. Le secteur du bâtiment est l’un des plus touchés avec le confinement. Les professionnels souhaitent donc reprendre le plus rapidement possible, mais pas n’importe comment.

L’intersyndicale du BTP veut des équipements de protections individuels (EPI) afin que ses salariés soient en sécurité. Mais conscient du manque de masques pour les professionnels de santé, le BTP ne veut pas les en priver. C’est pourquoi ils demandent à l’État d’organiser un pont aérien entre La Réunion et la Chine.

L’intersyndicale demande à ce qu’un guichet unique soit mis en place, sous l’égide des fédérations patronales, pour que les entreprises puissent effectuer ces commandes. Chacune devant reverser 10% de leurs commandes aux professionnels de santé.

Le communiqué de l’intersyndicale du BTP:



Une réunion s'est tenue hier (vendredi) après-midi à 14h avec l'ensemble des acteurs du BTP présidée par le directeur de la DIECCTE pour trouver les moyens de la reprise du BTP. Etaient présents l'intersyndicale salariés, la FRBTP, la CAPEB, la Médecine du travail SISTBI, Service de prévention de la CGSS et Intermétra.
 
Suite aux propos alarmants d'un des membres de l'Ordre des Médecins sur les insuffisances de l'Etat et de l'ARS pour lutter efficacement contre la pandémie, l'intersyndicale salariés a proposé une méthode pour la reprise du BTP : 
Que la branche du BTP fasse un plan de continuité d'activité garantissant la mise à disposition des EPI aux entreprises, notamment des masques de protection.
Sous l'égide des fédérations patronales, serait mis en place un guichet unique pour les entreprises qui passeraient commandes des EPI nécessaires.
Les fédérations patronales ont répondu favorablement à cette proposition. L'intersyndicale a été plus loin : ce guichet unique pourrait servir à l'ensemble des métiers ... et donner 10% des commandes passées aux soignants qui subissent au quotidien l'incompétence de l'ARS.
 
L'intersyndicale salariés ne pourrait accepter d'avoir des protections pour travailler ... alors que nos soignants qui combattent chaque jour le virus en seraient privés, et c'est le cas pour tous les libéraux et cela commence à l'Hôpital.
 
C'est l'occasion d'être tous solidaires face à la crise que nous traversons alors que l'Etat nous abandonne ... il ne faut pas compter sur un quelconque renfort de la France Hexagonale, nous ne pouvons compter que sur nous-même pour lutter efficacement contre ce virus.
 
« quoiqu'il en coûte » avait dit Macron, nous exigeons donc que l'Etat tienne son engagement :
  • faciliter la mise en place du guichet unique pour la Réunion, ce qu'il aurait du faire depuis longtemps, au lieu de distribuer des masques moisis,
  • affréter un ou plusieurs avions cargos pour établir un pont aérien avec la Chine, avec le concours de la Région,
  • soutenir les initiatives locales pour une production péi de masques et de protections, au lieu d'opposer toute sa lourdeur administrative.
 
L'intersyndicale ne saurait accepter que des querelles de clocher et l'ego surdimensionné de certains politiques entravent cette démarche : qu'ils mettent les fonds et laissent les professionnels faire leur boulot au lieu de fanfaronner dans la presse pour récupérer les initiatives locales de la population, des soignants, de l'intersyndicale et des acteurs économiques ; nous avons bien compris que nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et ne sommes pas là pour servir les intérêts politiques ... l'heure est à la lutte contre le virus, soyons tous solidaires !!!
 
Chacun s'exprimera le temps voulu dans les urnes. Aujourd'hui il y a urgence à montrer ce dont la Réunion est capable : tous ensemble pour vaincre ce virus.
Nou lé pa plus nou lé pa moin, ecout a nou.
Donnons-nous les moyens de décider ce qui est bon pour notre territoire tous ensembles : acteurs sociaux, associatifs et économiques, institutions politiques et Etat.
 
Pour le BTP, nécessaire à l'économie de notre Île, le préalable à la reprise est double : assurer l'approvisionnement en protection pour le territoire et valider les mesures de protection des travailleurs du BTP avec les fédérations patronales, qui ont donné leur accord pour cette méthode.
 
Et nous ne reprendrons le BTP que si la solidarité est au rendez-vous : la solidarité de tous et pour tous.
Nous devons apprendre à réfléchir ensemble comme des frères sinon nous allons tous mourir comme des idiots.
 
Les protections sont cruciales aujourd'hui pour tous : commandons de façon groupée pour satisfaire les besoins de la population et de l'économie, à l'Etat de jouer maintenant.
 
Je demande solennellement à l'Etat de mettre en place ce pont aérien sécurisé pour notre territoire sans attendre les ordres de Paris.
 
Comptant sur vous tous, réunionnais, pour appuyer cette demande
 
Pour l'intersyndicale du BTP
 
Jacky Balmine




1.Posté par Steph le 04/04/2020 12:53 (depuis mobile)

Et nous on se ferait pas griller par les ricains sur les tarmacs chinois ??

2.Posté par DOGOUNET le 04/04/2020 15:38

...ou alors que nos ouvriers fassent régulièrement des bains de bouche avec une "pile plate". ça tue les microbes ! Ne pas avaler toutefois, sauf en cas de grande détresse !

3.Posté par Frigidaire le 04/04/2020 17:36

Ne pas oublier ce qu'a dit Pénicaud : "Le BTP des fainéants qui attendent l'argent de l'Etat". Il faut espérer que l'argent de l'Etat arrivera réellement dans les petites structures (artisans) qui sont entrain de mourir du virus, c'est cela que l'on appelle les cas autochtones ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes