Zot Zinfos

L'instabilité possessionnaise...

Je tenais à m'exprimer sur l’une des affaires à l'ordre du jour du Conseil Municipal de ce jour, et revenir sur les dossiers qui agitent notre commune.
S'agissant du Conseil Municipal, je ne m'étendrais pas car il n'y a pas matière à le faire... Un point nous interpelle cependant, à savoir l'affaire 10 relative à la Décision Modificative du Budget Principal.

En effet, Madame MIRANVILLE fait encore une fois l'illustration de son incapacité à préparer un Budget, car comment expliquer qu'au mois de septembre, alors qu'une DM était déjà inscrite à l'ordre du jour, il soit nécessaire deux mois après de faire repasser une nouvelle DM pour abonder le budget? D'autant plus que les motifs invoqués apparaissent très peu crédibles (car prévisibles), à savoir le règlement des consorts SOUPRAYENMESTRY et la modification de la retranscription budgétaire des chèques déjeuners dans la comptabilité (qui est un point purement technique).

Je me dois de vous rappeler qu’au mois de mars 2015, Madame MIRANVILLE, plutôt que d’attendre le résultat définitif de la justice ou de faire appel dans cette affaire, avait fait le choix de régler au plus vite les consorts SOUPRAYENMESTRY. Comment cela se fait-il qu'il n'y ait pas eu d'inscription budgétaire suite à sa décision ou comment expliquer encore une fois que cela n'ait pas été pris en compte lors de la dernière DM ?

Pour moi voilà encore une preuve, s'il en fallait encore une, de son amateurisme…et peut être aussi une des conséquences du démantèlement et de la désorganisation permanente de l’administration municipale que Madame miranville s’emploie minutieusement à mettre en œuvre depuis son arrivée aux affaires. Mais nous y reviendrons un peu plus loin.

Madame Miranville ne manquera pas de nous faire le procès en séance de l'inscription budgétaire de la participation des agents au financement des chèques déjeuners, qu'elle considère comme illégale.

Je répondrai simplement que si tel était le cas, le Trésorier, en charge de vérifier la légalité de l’exécution budgétaire nous l'aurait assurément signifié. Mais Madame Miranville, dans une posture paranoïaque ne fait confiance en personne, même pas en un haut fonctionnaire de l’Etat au dessus de tout soupçon.

En tout état de cause, force est de constater que cela n'a eu aucune incidence sur la distribution des chèques déjeuners aux agents...ce qui est quand même l'essentiel.

Autre sujet brûlant qui suscite une vive inquiétude pour un grand nombre d’administrés. Le 01 juillet 2014, Madame Miranville adressait une lettre ouverte aux parents de la Possession. Celle-ci annonçait un certain nombre de mesures pour répondre aux nombreux ratés et à l’agacement des familles quand à la préparation de la rentrée 2014/2015. Toujours prompte à renvoyer la responsabilité de ses insuffisances sur les autres, Madame Miranville écrivait je cite : « Force est de constater que la municipalité précédente n’a pas construit les écoles nécessaires » « cette situation de saturation n’est pas de notre responsabilité mais la conséquence d’un manque d’anticipation » Elle oubliait au passage que c’est elle même qui a stoppé la réhabilitation de l’école Raymond Mondon qui était programmée, elle même qui a fait perdre déjà deux ans au projet « cœur de ville » qui comprenait la réalisation d’un groupe scolaire et de crèches supplémentaires. Je reste par ailleurs très inquiet quant aux rafistolages effectués sur l’école Raymond MONDON pour boucher les yeux des parents….le problème de fond de forte probabilité d’effondrement de cette école reste entier !

Par ailleurs, de nombreux parents nous ont fait remonter leurs inquiétudes pour l’accueil de leurs enfants l’année prochaine. Certains ont même eu clairement l’information lors de l’inscription de leurs enfants, qu’il n’y aurait aucune dérogation possible et que certaines fratries ne seraient même pas regroupées au sein d’une même école. L’incompréhension et la colère gronde !!

Aujourd’hui la population attend des réponses concrètes : Où en est-elle de l’anticipation qu’elle prônait il y a 1 an et demi ? Combien de construction d’école sont prévues ? Comment vont être gérer les nouvelles inscriptions ? Qui va être responsable du désastre annoncé de la rentrée prochaine ? Son adjointe ? Son DGS ?

Cette dernière question me donne l’occasion d’aborder le climat plus que tendu à La Possession : il se confirme que la Ville soit dans une instabilité tant politique qu'administrative…

L'instabilité administrative, trouve son illustration une fois de plus au sommet de la hiérarchie : il semble que le dernier DGS en date, à savoir Mr Mourad AMADI, soit sur le départ. Celui dont Madame Miranville affirmait sur réunion première en avril 2015 que « son seul regret était de ne pas l’avoir trouvé avant », devrait être déchargé de fonction prochainement, après cinq mois d’exercice. Le record de longévité étant tenu à ce jour par l’ex DGS Elise CADREN, présentée à l’époque comme « superwoman » et qui aura tenu 6mois. Monsieur AMADI fait actuellement l'objet d'une procédure disciplinaire pour comportement inconvenant auprès des agents...Un comble pour un DGS à qui on ne reproche en réalité que de suivre l'exemple de l'autorité elle-même…

Dans ce domaine Madame MIRANVILLE nous dévoile une gestion inédite : 3 DGS en 2 ans, quatre DGA, deux DRH, trois directeurs de services techniques, trois directeurs de la caisse des écoles, trois directeurs de CCAS. On ne compte plus les organigrammes administratifs qui changent en permanence et le nombre d’agents promenés de services en services depuis des mois.

Mais l’instabilité est aussi politique, ses élus n’ont pas d’autres choix que de suivre les leçons et les enseignements de leur maire. Ils doivent travailler au rythme de ses escales à La Possession, car force est de constater que Madame MIRANVILLE, toujours en déplacement, semble considérer que la Possession n’est plus à la hauteur de ses ambitions...Nombre d'entre eux se plaignent de ne pas pouvoir prendre de décisions, d'être asphyxiés et harcelés par la mairesse, tout comme les employés d'ailleurs…C'est un « management autocratique et tyrannique » qui s'est installé à La Possession. Avec le système de messagerie vocale instantanée imposée par la maire...Les élus, les employés, cadres, assistantes de directions ou agents de base sont appelés de jour comme de nuit (Madame étant hors du département elle ne prend pas la peine de calculer le décalage horaire)...pas moins d’une quarantaine de messages en moyenne par journée pour des futilités pour lesquels Madame MIRANVILLE exige une réponse immédiate! Face à cela les élus restent impuissants, d'où l’envie pour certains de démissionner et de quitter cette majorité, qui les avili : pas le droit de faire une remarque ou d'exprimer une opinion, comme on l'a vu lors des régionales, où 3 élus ce sont fait remontés les bretelles pour avoir osé soutenir la candidature de celui qui a été réélu dimanche dernier, Président de Région !
Les bruits qui courent dans les couloirs de la mairie laisse entendre que la page n’est pas encore tournée et que début 2016 des têtes devraient à nouveau tomber.
Ses préoccupations sont loin très loin des préoccupations des possessionnais car en attendant Madame MIRANVILLE est aux Seychelles, à Mayotte, à Maurice, en France métropolitaine, au Congrès des Maires ou à la COP 21 ; Elle n'a d'yeux et de temps que pour la coopération…Une délégation qu'elle avait pourtant critiqué et même dénoncé dans l'ancienne gestion de Roland ROBERT- C'était du « gaspillage des deniers publics » disait-elle...Force est de constater qu'on reste dans le « faites ce que je dis, mais ne regardez pas ce que je fais !! »
En effet, on se souvient de ses annonces fracassantes de mise sous tutelle en début d'année- pour autant la ville n'a pas réduit son train de vie loin s'en faut. Donc de deux choses l'une : soit la situation financière était correcte et elle aurait menti aux contribuables pour remplir les caisses de la Ville pour mieux partir en vacances toute l'année, soit elle aggrave une situation sensée être catastrophique en prenant l'avion tous les jours avec sa cour, en faisant payer des formations en communication (à vocation politique !) par la Collectivité pour des montants prohibitifs (plus de 15 000€ il semblerait…), en renouvelant de manière intempestive tant le parc automobile, qu'informatique avec des tablettes et GSM derniers cris distribués aux amis, et en poursuivant inlassablement sa politique de recrutement incompréhensible dans l'Hexagone alors que le chômage fait rage et qu'il ne manque pas de personnes qualifiées à La Réunion pour occuper les postes à pourvoir. Cela montre une fois de plus, le mépris flagrant de Vanessa MIRANVILLE pour les réunionnais !
Je l'ai déjà exprimé sur ma page Facebook, c'est une attitude particulièrement abjecte et méprisante vis à vis des possessionnais, de qui elle exige tant d'efforts ! Son attitude, ses décisions et ses postures nous font honte et sont indignes d’une élue de la

Mercredi 16 Décembre 2015 - 16:09

L'instabilité possessionnaise...
Je tenais à m'exprimer sur l’une des affaires à l'ordre du jour du Conseil Municipal de ce jour, et revenir sur les dossiers qui agitent notre commune.

S'agissant du Conseil Municipal, je ne m'étendrais pas car il n'y a pas matière à le faire... Un point nous interpelle cependant, à savoir l'affaire 10 relative à la Décision Modificative du Budget Principal.

En effet, Madame MIRANVILLE fait encore une fois l'illustration de son incapacité à préparer un Budget, car comment expliquer qu'au mois de septembre, alors qu'une DM était déjà inscrite à l'ordre du jour, il soit nécessaire deux mois après de faire repasser une nouvelle DM pour abonder le budget? D'autant plus que les motifs invoqués apparaissent très peu crédibles (car prévisibles), à savoir le règlement des consorts Souprayenmestry et la modification de la retranscription budgétaire des chèques déjeuners dans la comptabilité (qui est un point purement technique).

Je me dois de vous rappeler qu’au mois de mars 2015, Madame Miranville, plutôt que d’attendre le résultat définitif de la justice ou de faire appel dans cette affaire, avait fait le choix de régler au plus vite les consorts Souprayenmestry. Comment cela se fait-il qu'il n'y ait pas eu d'inscription budgétaire suite à sa décision ou comment expliquer encore une fois que cela n'ait pas été pris en compte lors de la dernière DM ?

Pour moi voilà encore une preuve, s'il en fallait encore une, de son amateurisme… et peut être aussi une des conséquences du démantèlement et de la désorganisation permanente de l’administration municipale que Madame Miranville s’emploie minutieusement à mettre en œuvre depuis son arrivée aux affaires. Mais nous y reviendrons un peu plus loin.

Madame Miranville ne manquera pas de nous faire le procès en séance de l'inscription budgétaire de la participation des agents au financement des chèques déjeuners, qu'elle considère comme illégale.

Je répondrai simplement que si tel était le cas, le Trésorier, en charge de vérifier la légalité de l’exécution budgétaire nous l'aurait assurément signifié. Mais Madame Miranville, dans une posture paranoïaque ne fait confiance en personne, même pas en un haut fonctionnaire de l’Etat au dessus de tout soupçon.

En tout état de cause, force est de constater que cela n'a eu aucune incidence sur la distribution des chèques déjeuners aux agents... ce qui est quand même l'essentiel.

Autre sujet brûlant qui suscite une vive inquiétude pour un grand nombre d’administrés. Le 01 juillet 2014, Madame Miranville adressait une lettre ouverte aux parents de la Possession. Celle-ci annonçait un certain nombre de mesures pour répondre aux nombreux ratés et à l’agacement des familles quand à la préparation de la rentrée 2014/2015. Toujours prompte à renvoyer la responsabilité de ses insuffisances sur les autres, Madame Miranville écrivait je cite : "Force est de constater que la municipalité précédente n’a pas construit les écoles nécessaires", "cette situation de saturation n’est pas de notre responsabilité mais la conséquence d’un manque d’anticipation". Elle oubliait au passage que c’est elle même qui a stoppé la réhabilitation de l’école Raymond Mondon qui était programmée, elle même qui a fait perdre déjà deux ans au projet "cœur de ville" qui comprenait la réalisation d’un groupe scolaire et de crèches supplémentaires. Je reste par ailleurs très inquiet quant aux rafistolages effectués sur l’école Raymond Mondon pour boucher les yeux des parents... Le problème de fond de forte probabilité d’effondrement de cette école reste entier !

Par ailleurs, de nombreux parents nous ont fait remonter leurs inquiétudes pour l’accueil de leurs enfants l’année prochaine. Certains ont même eu clairement l’information lors de l’inscription de leurs enfants, qu’il n’y aurait aucune dérogation possible et que certaines fratries ne seraient même pas regroupées au sein d’une même école. L’incompréhension et la colère gronde !!

Aujourd’hui la population attend des réponses concrètes : Où en est-elle de l’anticipation qu’elle prônait il y a 1 an et demi ? Combien de constructions d’écoles sont prévues ? Comment vont être gérer les nouvelles inscriptions ? Qui va être responsable du désastre annoncé de la rentrée prochaine ? Son adjointe ? Son DGS ?

Cette dernière question me donne l’occasion d’aborder le climat plus que tendu à La Possession : il se confirme que la Ville soit dans une instabilité tant politique qu'administrative…

L'instabilité administrative, trouve son illustration une fois de plus au sommet de la hiérarchie : il semble que le dernier DGS en date, à savoir Mr Mourad Amadi, soit sur le départ. Celui dont Madame Miranville affirmait sur réunion première en avril 2015 que "son seul regret était de ne pas l’avoir trouvé avant", devrait être déchargé de fonction prochainement, après cinq mois d’exercice. Le record de longévité étant tenu à ce jour par l’ex DGS Elise CADREN, présentée à l’époque comme "superwoman" et qui aura tenu 6 mois. Monsieur Amadi fait actuellement l'objet d'une procédure disciplinaire pour comportement inconvenant auprès des agents... Un comble pour un DGS à qui on ne reproche en réalité que de suivre l'exemple de l'autorité elle-même…

Dans ce domaine Madame Miranville nous dévoile une gestion inédite : 3 DGS en 2 ans, quatre DGA, deux DRH, trois directeurs de services techniques, trois directeurs de la caisse des écoles, trois directeurs de CCAS. On ne compte plus les organigrammes administratifs qui changent en permanence et le nombre d’agents promenés de services en services depuis des mois.

Mais l’instabilité est aussi politique, ses élus n’ont pas d’autres choix que de suivre les leçons et les enseignements de leur maire. Ils doivent travailler au rythme de ses escales à La Possession, car force est de constater que Madame Miranville, toujours en déplacement, semble considérer que la Possession n’est plus à la hauteur de ses ambitions... Nombre d'entre eux se plaignent de ne pas pouvoir prendre de décisions, d'être asphyxiés et harcelés par la mairesse, tout comme les employés d'ailleurs… C'est un "management autocratique et tyrannique" qui s'est installé à La Possession. Avec le système de messagerie vocale instantanée imposée par la maire, les élus, les employés, cadres, assistantes de directions ou agents de base sont appelés de jour comme de nuit (Madame étant hors du département elle ne prend pas la peine de calculer le décalage horaire)... Pas moins d’une quarantaine de messages en moyenne par journée pour des futilités pour lesquels Madame Miranville exige une réponse immédiate!

Face à cela les élus restent impuissants, d'où l’envie pour certains de démissionner et de quitter cette majorité, qui les avilit : pas le droit de faire une remarque ou d'exprimer une opinion, comme on l'a vu lors des régionales, où 3 élus ce sont fait remonter les bretelles pour avoir osé soutenir la candidature de celui qui a été réélu dimanche dernier, Président de Région !

Les bruits qui courent dans les couloirs de la mairie laisse entendre que la page n’est pas encore tournée et que début 2016 des têtes devraient à nouveau tomber.

Ses préoccupations sont loin, très loin, des préoccupations des Possessionnais car en attendant Madame Miranville est aux Seychelles, à Mayotte, à Maurice, en France métropolitaine, au Congrès des Maires ou à la COP 21. Elle n'a d'yeux et de temps que pour la coopération… Une délégation qu'elle avait pourtant critiquée et même dénoncée dans l'ancienne gestion de Roland Robert. C'était du "gaspillage des deniers publics" disait-elle... Force est de constater qu'on reste dans le "faites ce que je dis, mais ne regardez pas ce que je fais !!"

En effet, on se souvient de ses annonces fracassantes de mise sous tutelle en début d'année- pour autant la ville n'a pas réduit son train de vie, loin s'en faut. Donc de deux choses l'une : soit la situation financière était correcte et elle aurait menti aux contribuables pour remplir les caisses de la Ville pour mieux partir en vacances toute l'année, soit elle aggrave une situation sensée être catastrophique en prenant l'avion tous les jours avec sa cour, en faisant payer des formations en communication (à vocation politique !) par la Collectivité pour des montants prohibitifs (plus de 15 000€ il semblerait…), en renouvelant de manière intempestive tant le parc automobile, qu'informatique avec des tablettes et GSM derniers cris distribués aux amis, et en poursuivant inlassablement sa politique de recrutement incompréhensible dans l'Hexagone alors que le chômage fait rage et qu'il ne manque pas de personnes qualifiées à La Réunion pour occuper les postes à pourvoir. Cela montre une fois de plus, le mépris flagrant de Vanessa Miranville pour les Réunionnais !

Je l'ai déjà exprimé sur ma page Facebook, c'est une attitude particulièrement abjecte et méprisante vis à vis des Possessionnais, de qui elle exige tant d'efforts ! Son attitude, ses décisions et ses postures nous font honte et sont indignes d’une élue de la République!

Enfin je ne peux conclure sans réagir sur les déclarations opportunistes et démagogiques de Madame Miranville de dimanche soir. Outre le fait que j’ai du mal à saisir les ressorts qui l’animent réellement, à part faire de la récupération politique des abstentionnistes, pourquoi à peine descendue de l’avion qui la ramenait de la métropole courir les plateaux de TV pour sortir de si grossières énormités ? Si elle le souhaitait, chacun est libre dans l’isoloir, elle pouvait voter blanc, mais quelle intérêt d’aller prôner l’abstention ? Quel exemple pour notre jeunesse ? Voter est avant tout une démarche citoyenne et responsable et c’est faire injure à toutes celles et ceux qui, de par le monde, se battent encore aujourd’hui pour obtenir un droit de vote libre et démocratique.

Si les Français avaient suivi l’exemple de Madame Miranville, le Front National et ses relents xénophobe et haineux aurait la gestion de trois régions métropolitaines! Personnellement ce n’est pas l’idée que je me fais de mon engagement politique. Ce n’est visiblement plus le souci de Madame Miranville qui avant que la population ne découvre son vrai visage était trop heureuse que les électeurs se déplacent pour voter pour elle.

Quelle est la place de La Possession dans tous cela ? Il semble que ses préoccupations sont loin, très loin des préoccupations et du quotidien des Possessionnais. Madame Miranville, depuis qu’elle s’imagine marcher dans les pas des plus grands chefs d’Etats, semble frappée de plus en plus par un syndrome de toute puissance qui l’autorise à donner des leçons et à livrer ses enseignements aux élus locaux, nationaux, au monde.

Cette posture mégalomaniaque suscite chez moi une inquiétude grandissante pour l’avenir de la ville et de ses habitants entre les mains d’une maire irresponsable et de plus en plus délirante.

Philippe ROBERT
François DELIRON

Conseillers municipaux de l’opposition
Philippe Robert et François Deliron
Lu 777 fois




1.Posté par PCR LPA GAUCHE CENTRE DROIT le 17/12/2015 06:46

Pourquoi Philippe ROBERT n'assiste plus aux conseils municipaux? À t'il des difficultés à se défendre dans la salle du Conseil. Se cache t'il derrière d'autres personnes qui rédigent pour lui et qui ne peuvent pas répondre au maire lors d'une séance officielle.

2.Posté par Hibou - Caillou - Je-Nous le 17/12/2015 06:51

Je, je, je ... et un courrier co-signé Robert-Deliron !

Lequel des signataires serait le dindon de la farce ? Peut-être les deux si un(e) troisième manie la plume !

Possessionnais, je suis comme lui-eux agacé par ce capitaine de navire municipal qu'il va réussir à faire sombrer, mais loin de partager sa-leur façon de procéder.

Pour empêcher le désastre il faudra se montrer constructif et non se placer dans le dénigrement perpétuel, alors à bon entendeur...

En tant que fervent utilisateur de Facebook vers lequel il orient ses "fans", le "rédacteur" recevra surement du Père Noël qui lit tous les textes et qui s'offusque de l'énormité de ses fautes d'orthographe,... un Bescherelle en cadeau.

3.Posté par Marie le 17/12/2015 06:59

Oté mercredi soir conseil municipal, deux trois militants Philippe ROBERT, certainement perdu parce que leur leader té pas là, la pris pancarte PLR que la préparé pour lutter contre l'abstention et la participé avec le PLR à la mobilisation.
Attention Philippe ou va finir par perdre out band monde. Ot texte lé trop long qui sa y sa lire vient défendre à nous dans le conseil plutôt!

4.Posté par Trop long philippe le 17/12/2015 08:39 (depuis mobile)

Bof ce texte est trop long Philippe et puis ce n''est pas toi qui l''a écrié. Cest FRANÇOIS. Tu aurais du venir hier défendre LA POSSESSION AU CM. Mais tu n''es pas venu. Par contre on remarque que tu aimes toujours ...(modération)

5.Posté par INDEMNITE le 17/12/2015 08:41

Est ce que Philippe aurait démissionné comme conseiller municipal de l'opposition s'il était élu conseiller Régional?
Est ce un problème financier? il n'existe pas d'indemnité en tant que conseiller municipal de l'opposition.
Pourquoi sinon avoir eu cette irresponsabilité de faire en sorte que l'électorat de gauche ne se déplace pas, en plein désarroi.
S'il était élu comme conseiller régional, il y aurait eu cumul des mandats. Alors POURQUOI?
Les possessionnais doivent se poser des questions

6.Posté par jeux le 17/12/2015 09:41 (depuis mobile)

Face à tout cela on préfère vous proposer un jeu trouver les mots qui vont avec ou à relier: ROI . FENEANT. ARGENT. ILLUSION . RÊVE. TRAVAIL. PORTABLE.FACILE.MANIPULATION.TRAHISON.DANS LE DOS. CE JEUX EST ASSEZ SIMPLE.

7.Posté par zero le 18/12/2015 09:45

Le gars fait que raler , donner des chiffres et des messages sans aucun fondement.
Absent 2 fois sur 3 au conseil Municipal .Seul truc de bien li fé c 'est karaoké pour la population .Specialise toi philippe dans l 'animation plutot que dans le koméraj !

8.Posté par Thierry le 18/12/2015 17:45 (depuis mobile)

A OU TI COQ LA POSSESSION MI VIENS À OU LA. Ou va apprend à out dépend que y traite par moins de mouc...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >