MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'insensibilité et l'imbécilité des petites mains d'un candidat aux départementales


Par I.C.R - Publié le Vendredi 20 Mars 2015 à 09:18 | Lu 813 fois

L'insensibilité et l'imbécilité des petites mains d'un candidat aux départementales
Jeune maman de deux petites filles de deux mois, j'ai fait l'expérience de l'insensibilité et de l'imbécilité des petites mains d'un candidat aux très prochaines élections départementales.

En effet, cet après-midi, deux messieurs s'installent devant la barrière de ma maison et allument la sono, amplifiée par deux hauts-parleurs, crachant la propagande du candidat aux élections départementales.

D'un pas décidé, je vais à leur rencontre et les salue: "Bonjour! J'ai deux jumelles d'un mois et demi qui essaient de dormir..."

 - "Ah, ben nous, nous doit fait nout' sono Madame!!!", hurle le conducteur d'un ton particulièrement agressif.

Je reprends donc ma phrase, interrompue par l'individu d'un niveau intellectuel de toute évidence peu développé. "BONJOUR!" et j'attends que mon interlocuteur me réponde, ce qu'il fait, agrémenté d'un sourire narquois.

"Je vous disais que j'ai deux petites filles d'un mois et demi qui essaient de dormir...

 - Ben nous lé pas dans out' case! Si ou lé pas content, appelle les flics!

 - Très bien, je vais appeler les Gendarmes, Monsieur.", lui réponds-je, prenant au passage une photo de son véhicule avec mon smartphone.

A noter que le passager du véhicule ne pipe mot.

Dès que je tourne les talons, l'hurluberlu se hâte de forcer davantage le volume de sa sono, puis, très rapidement, l'un des deux prend le micro et s'adresse aux habitants du quartier. A la fin de son message, il ajoute : "Désolé Madame, hein?", avec non peu de moquerie dans la voix.

Une gendarmette, peu zélée, conclut mon histoire par un "ben, on peut rien faire, Madame!!!" qu'elle pondèrera, après que je lui ai servi quelques arguments légaux, par un "ben, soit vous portez plainte à la Brigade, soit vous faites un courrier au Procureur de la République, mais si on ne peut pas constater la nuisance, ça n'est pas un tapage". La demoiselle a été vivement remerciée pour son inutilité.

Au final, le fameux candidat aux élections, contacté par mon époux irrité, s'est empressé de me présenter personnellement ses excuses par téléphone. Si je ne suis guère dupe des enjeux pour lui si cette déconvenue était sue avant le passage aux urnes, j'ai envie de croire en sa sincérité.

D'autant plus qu'il m'assure vouloir se pencher sur l'affaire des nuisances de voisinage.

Il faut savoir que cela fait un an que nous avons emménagé dans une vieille mais belle maison de 25 ans dans les hauteurs du Nord de l'île. Et depuis presque un an, nous interpellons et les Gendarmes, et le Maire, et la Police Municipale au sujet des nuisances sonores incessantes sur la servitude dont nous sommes fonds servant.

Il s'agit bien de bruits répétitifs d'une intensité qui porte atteinte non seulement à la jouissance de notre bien, mais même à notre sommeil: accélérations frénétiques et inutiles de scooters trafiqués, sonos de voiture à un volume inimaginable, hurlements incessants, non respect des règles de prophylaxie contre la prolifération de nuisibles (moustiques et rats : chikungunya, dengue, leptospirose...),... Ajoutons de nombreux éléments en faveur d'un signalement aux services sociaux de situation préoccupante pour deux personnes vulnérables.

Après de nombreux appels à la Gendarmerie, puis une visite durant laquelle j'ai craqué, enceinte et en arrêt maladie, seulement après avoir pleuré de fatigue, ai-je eu comme réponse des Gendarmes qu'ils feront des rondes. Il m'est alors conseillé de produire un courrier à l'attention du Maire et de la Police Municipale. Ce courrier, de 6 pages circonstanciées, sera fait et déposé le lendemain à la Mairie (une copie déposée à la Gendarmerie) et restera sans réponse ni effet, de toute évidence.

Suite à un ultime appel, une patrouille a eu l'intelligence de se présenter à mon domicile, de procéder à un tour des lieux. Les deux jeunes gendarmes, très attentifs et concernés, ont pris la mesure de ce qui se tramait dans le voisinage et ont semblé très empathiques.

Ils ont alors procédé de façon très régulière à des patrouilles et à des interpellations, ce qui eut pour effet de ramener le calme. De façon temporaire: jusqu'à ce que les patrouilles cessent...

Par la suite, mon mari a dû rappeler les Gendarmes pour qu'ils viennent constater un vandalisme sur son automobile garée sur notre terrain mais du côté extérieur de notre barrière. Cet évènement a fait immédiatement suite à une altercation avec un voisin la veille au matin, au sujet du respect de notre sommeil. Résultat: deux pneus crevés, quelques centaines d'euros qui s'envolent en fumée...

Voilà comment des trentenaires, travaillant toute l'année, payant des impôts faramineux, contribuant ainsi au bon DYSFONCTIONNEMENT de notre société, vivent un enfer et emportent dans leur malheur leurs enfants à peine nées et ce, pour les 25 prochaines années.

Dans toute cette histoire, il m'est absolument insupportable de me dire qu'il est bien normal que mes voisins et l'idiot à la sono de lundi se permettent de telles incivilités si Monsieur le Maire, lui-même, ne porte pas attention aux troubles à l'ordre public et pire encore!, des
situations de maltraitances sur personnes vulnérables (enfant en bas-âge et personne âgée) sur sa Commune.

Les lois existent pour que les administrés se battent à les faire appliquer par les élus...

N'est-ce point un monde complètement fou?

Mais les lois, Monsieur le Maire, existent pour que mes voisins apprennent les limites et les règles de vie en communauté...

Adieu le charme des hauts de notre île, adieu la tranquillité, adieu la Justice, adieu ma carte électorale! Bonjour l'impôt sur la plus-value, si nous faisons le choix de quitter notre résidence déjà largement retapée par nos soins, engendrant des frais importants...!

Et voilà, j'ai 32 ans, suis la mère épuisée de deux adorables nourrissons, désespérée de se dire qu'elle a fait un bien mauvais choix de lieu de vie.

I.C.R...




1.Posté par voisins voisines le 20/03/2015 11:25

faut déménager à défaut de trouver un environnement favorable avec votre voisinage, là où vous êtes..

2.Posté par Bouhhh le 20/03/2015 12:11

Chickunguya ?????

3.Posté par Ray_au_Port le 20/03/2015 12:26

Il nous faut le nom du candidat ! ! !

4.Posté par 974 le 20/03/2015 14:20

sa c'est de la nuisance sonore mais de façon légal preuve que c'est politicien se fout bien de nous....

5.Posté par KLD le 20/03/2015 17:37

si c'est vrai : scène de la vie quotidienne ...... on est formidable !

6.Posté par titous le 20/03/2015 22:10

Ben ca alors !!! Vous n aviez pas un jet d eau a porté de mains ?.. je me serrai pas gener moi non mais !!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes