MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'infamie n'est peut-être pas là où l'on croit !


Par Saucratès - Publié le Jeudi 7 Janvier 2021 à 18:01 | Lu 2009 fois

L'infamie n'est peut-être pas là où l'on croit !
Ce qui se passe aux Etats-Unis est-il OUI ou NON une infamie ? Ce qui se passe en France autour de la gestion de l'épidémie de coronavirus et de la vaccination est-il également OUI ou NON une infamie ? Et un journal comme Le Monde peut-il prendre aveuglément parti dans la manière de rendre compte des événements politiques se déroulant dans un autre pays étranger ? Ce sont les questions qui me tarabustent lorsque je suis l'actualité politique de ce début d'année 2021.

Le président d'un Etat démocratique comme les Etats-Unis peut-il appeler le peuple, ses électeurs, ses partisans, ceux qui ont voté pour lui, à manifester devant le parlement américain contre le vote de reconnaissance de la victoire de son adversaire ? Et ce dernier est-il responsable si ces manifestants réussissent à pénétrer dans le parlement et à empêcher le vote reconnaissant la victoire de son adversaire démocrate ? Le parlement américain, comme le parlement français, ne sont-ils pas la demeure du peuple et de ses représentants, et en quoi l'irruption de ce peuple dans sa maison serait-il la pire infamie de l'histoire des Etats-Unis et un jour de honte ? Pour quelle raison ces élus ne peuvent-ils voter devant le peuple ? Pourquoi le Peuple américain (ou français) ne peut-il plus avoir accès à son parlement ? 

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/07/violences-au-capitole-jour-de-honte-aux-etats-unis_6065464_3232.html

Oui, je peux comprendre la rage des électeurs du parti républicain qui ont l'impression, la certitude que les élections présidentielles et sénatoriales leur ont été volées. La société américaine est évidemment fracturée entre partisans et ennemis de Donald Trump, de même que la société française va l'être dans quelques mois lors des prochaines présidentielles. Il n'y a d'ailleurs aucune raison pour les électeurs américains de ne pas douter également des deux dernières élections sénatoriales en Géorgie, qui ont vu la supposée victoire des deux candidats démocrates au Sénat. Si les démocrates ont pu voler l'élection présidentielle, ils ont également pu voler ces deux élections partielles.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/07/le-senat-ayant-bascule-dans-le-camp-democrate-joe-biden-se-retrouve-les-mains-libres_6065442_3210.html

Evidemment, écrire cela, c'est propager des théories complotistes, c'est être complotiste. Penser que les élections en Turquie, en Russie, en Chine ou au Vénézuéla ne sont pas démocratiques, c'est normal, c'est la vérité. C'est la raison pour laquelle un simple député du Venezuela peut être considéré par tous les Etats occidentaux comme le véritable chef de l'Etat vénézuélien, même s'il n'est même plus élu. Par contre, contester les résultats des élections dans une démocratie occidentale comme la France ou les Etats-Unis, c'est être complotiste !

Je trouve cela improbable. Il y aurait donc d'un côté les Etats où les élections sont forcément contestables et sujettes à suspicion, et de l'autre côté, les États forcément et indubitablement démocratiques, et où la validité des scrutins ne peut être remise en cause ? C'est contraire à toute forme de logique, à tout traitement équitable de l'information.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/07/chaos-a-washington-le-monde-stupefait-partage-entre-solidarite-et-sarcasmes_6065469_3210.html  

J'en arrive ainsi à mon autre question touchant le droit du journal Le Monde de prendre parti dans le rendu de l'actualité politique française et internationale et de ne plus traiter l'information de manière objective et non partisane.

On lit ainsi dans l'article ci-dessus :
«Les images des émeutiers pénétrant dans l'enceinte parlementaire, mercredi 6 janvier, ont fait le tour du monde de façon instantanée, provoquant l'effarement des alliés des Etats-Unis. Elles ont aussi suscité des sarcasmes, à peine dissimulés, chez les Etats carnivores, qui ont profité ces dernières années du vide laissé par l'Amérique dans les affaires du monde. 
De nombreux dirigeants occidentaux se sont fendus d'un Tweet de réaction, à l'instar du premier ministre canadien, Justin Trudeau, ou de son homologue britannique, Boris Johnson. La violence ne parviendra jamais à renverser la volonté du peuple, a clamé le premier, tandis que le second a évoqué des scènes honteuses au Capitole. Mais l'intervention la plus spectaculaire est venue de Paris

D'abord un Cocorico retentissant à cause d'une banale intervention sur Twitter du si génialissime président français Emmanuel Macron. Ensuite, on parle de «renversement de la volonté du peuple» ... Alléluia ! Enfin, il faudrait m'expliquer ce qu'est un «Etat carnivore» ? Les états qui sont citer ultérieurement dans l'article du monde sont la Russie, l'Iran et la Turquie. Qu'est-ce donc qu'un «Etat carnivore» ? Un Etat qui dévore ses citoyens ? Comment peut-on écrire cela ?

Le Monde se permet d'ailleurs même d'écrire sur l'intervention d'un élu turc le commentaire suivant : «De son côté, Mustafa Sentop, président du Parlement turc, a invité toutes les parties concernées au calme. Nous croyons que les problèmes seront toujours résolus dans le cadre de la loi et de la démocratie, a-t-il osé.»

Cet article est truffé de prise de position partisane et subjective, mais ce n'est pas le seul. Dans cet autre article, l'éditorial du Monde daté d'aujourd'hui, 7janvier 2021, le président Trump est décrit comme un fou furieux, comme cela est habituel dans les colonnes du Monde

«Elu il y a quatre ans sur la promesse de rendre sa grandeur à l'Amérique, le président Donald Trump achève son mandat en la couvrant de honte. L'histoire retiendra que la démocratie américaine a été défiée, et un moment suspendue, mercredi 6 janvier, par une foule de partisans extrémistes que le président lui-même avait incitée à marcher sur le Capitole pour empêcher son adversaire démocrate, Joe Biden, d'être officiellement déclaré vainqueur de l'élection du 3 novembre 2020.

Ce jour noir pour les Etats-Unis est l'aboutissement d'une présidence tumultueuse qui a fini par diviser le pays en deux parties, celle qui respecte l'ordre constitutionnel et les décisions de justice, et celle qui vit dans un univers parallèle. Cet univers, nourri de théories complotistes, est celui d'une réalité alternative dans laquelle Donald Trump n'a pas perdu l'élection par une différence de 7 millions de suffrages populaires et le vote de 302 voix au collège électoral contre 232, mais veut croire qu'elle lui a été volée par une fraude massive et orchestrée.

Dans cet univers de déni, peu importe qu'une soixantaine de décisions de justice, y compris au plus haut niveau, celui de la Cour suprême, aient rejeté les recours en annulation de l'élection. Peu importe, puisque le président lui-même, demandant par téléphone le 2 janvier au responsable des opérations électorales de Géorgie de modifier les résultats du scrutin dans son Etat, affirme qu'il ne peut y avoir été battu par 11 779 voix, comme l'indiquent les registres, car il sait qu'il a gagné de probablement un demi-million de voix.

La nation américaine a récolté mercredi ce que son président, populiste, démagogue et narcissique, a semé pendant quatre ans, avec la complicité du Parti républicain...
»

Le Monde y indique aussi que «M. Trump n'a jamais fait mystère de ses intentions séditieuses...»

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/07/violences-au-capitole-jour-de-honte-aux-etats-unis_6065464_3232.html  

Je retiendrais ici la quintessence de cet éditorial du Monde, en séparant la population des Etats-Unis en deux moitiés, «celle qui respecte l'ordre constitutionnel et les décisions de justice, et celle qui vit dans un univers parallèle.» 

Accessoirement, on est bien d'accord que l'on parle de cette même moitié de l'électorat idéalisée qui entretient des émeutes urbaines dans le cadre du mouvement Black Lives Matter ... ce que Le Monde doit penser correspondre au respect de l'ordre constitutionnel et des décisions de justice ... ce même mouvement qui récuse les decisions de la justice américaine lorsqu'elle ne condamne pas les policiers blancs, ou cette même moitié qui avait refusé de reconnaître en 2000 la victoire du Républicain Georges W. Bush junior contre le Démocrate Al Gore dans l'Etat de Floride.

Dernier sujet que j'avais indiqué, peut-on dire si ce qui se passe en France autour de la gestion de l'épidémie de coronavirus et de la vaccination est également une infamie ? Mon interprétation des faits évoqués est que le Président Macron veut nous refaire le coup de Trafalgar de la Convention citoyenne sur le climat. Il a besoin de faire croire aux citoyens français qu'un groupe de citoyens aura préconisé une série de mesures liberticides et impopulaires que le gouvernement pourra mettre en œuvre sous la pression médiatique de ce comité des citoyens sur la politique vaccinale française. Extraordinaire capacité du président Macron de vouloir faire avaler des couleuvres aux citoyens français que nous sommes et de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ! Au vu de l'extraordinaire réussite de la Convention citoyenne sur le climat, je comprends que le président Macron puisse tenter de réitérer la même entourloupe.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/01/05/vaccin-anti-covid-la-fausse-bonne-idee-du-collectif-de-citoyens_6065250_3232.html

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/01/05/vaccins-a-peine-lance-le-collectif-citoyens-voulu-par-macron-est-sous-le-feu-des-critiques_6065217_823448.html

Bizarrement, quelques réactions viennent critiquer la création de ce collectif citoyen, même venant du journal Le Monde. Peut-être tous ces penseurs et journalistes n'ont-ils pas compris que la démarche ne présentait aucun risque, que le choix aléatoire des français n'était pas aléatoire, mais que comme lors du choix des candidats Députes d'En Marche en 2017, ne seraient retenus que les candidats défendant l'idéologie du Président ...




1.Posté par GIRONDIN le 07/01/2021 18:41

BRAVO

Je vous conseille l'écoute de France inter, vous ne serez pas déçu.

« La partie perdante a des raisons plus que suffisantes d’accuser les gagnants de falsifications, il est évident que la démocratie américaine boîte des deux pieds », Konstantin Kosatchev,

2.Posté par C.J le 07/01/2021 19:13

D'un internaute...

"Accéder au pouvoir par les armes avec des idées de gauche, c'est une révolution.
Accéder au pouvoir par les armes, mais avec des idées de droite, c'est un coup d'état.
Source : Jean-Luc Mélenchon et accéder au pouvoir sans arme et légitimement, c'est le nazisme ?"

3.Posté par Saucratès le 07/01/2021 22:14

Merci à tous les deux de votre lecture. Révolution pour et par le peuple, c’est bien. Un coup d’état, c’est très mal. Au fait, bonne année à tous. Saucratès.

4.Posté par GIRONDIN le 08/01/2021 07:02

Merci, une belle année à vous aussi !
Mais attention M Saucratès, manu le grand démocrate veille au grain........


..... AVIS CONSULTATIF 9 DÉCEMBRE 2020
Avis sur un projet de loi confortant le respect, par tous, des principes de la République
Avis rendu au Gouvernement

OFFICE DU CONSEIL D’ETAT

9. Les mesures du projet concernent pratiquement tous les droits et libertés publiques constitutionnellement et conventionnellement garantis, et les plus éminents d’entre eux : liberté d’association, liberté de conscience et de culte, liberté de réunion, d’expression, d’opinion, de communication, liberté de la presse, libre administration des collectivités territoriales, liberté de l’enseignement, liberté du mariage, liberté d’entreprendre, liberté contractuelle.

Le Conseil d’Etat a examiné les dispositions du projet de loi au regard des orientations et exigences suivantes.

S’il admet que certaines restrictions puissent être apportées ponctuellement, et dans une mesure limitée, à ces droits et libertés, dès lors qu’elles sont strictement nécessaires pour prévenir, limiter ou faire cesser des agissements et des phénomènes de la nature de ceux relevés au point 7, le Conseil d’Etat considère que la meilleure réponse à apporter à ces derniers réside d’abord dans la défense et l’affirmation de ces droits et libertés.

En ce qui concerne la rédaction des dispositions, le Conseil d’Etat s’est assuré du plein exercice de sa compétence par le législateur auquel l’article 34 de la Constitution confie la fixation des règles relatives à ces droits et libertés ou qui les mettent en cause, et du respect de l'exigence constitutionnelle de clarté et d'intelligibilité de la loi.

En ce qui concerne le contenu des mesures, le Conseil d’Etat a veillé à ce que celles-ci opèrent, d’une part, une conciliation qui ne soit pas déséquilibrée entre la prévention des atteintes à l’ordre public et le respect des droits et libertés reconnus par la Constitution et répondent, d’autre part, aux exigences issues de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales et de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

En outre, nombre d’entre elles, souvent importantes, qui tendent à soumettre à un contrôle accru de la puissance publique certaines activités et certains acteurs, vont s’appliquer à tous, alors que les risques qu’elles ont pour objet de prévenir ne concernent que les agissements d’une faible minorité. Le Conseil d’Etat a été particulièrement attentif au risque de disproportion pouvant en résulter.

S’agissant des mesures de police administrative, il a en outre vérifié leur caractère nécessaire, adapté et proportionné.

Les nouvelles infractions créées par le projet ont notamment été examinées au regard du principe de légalité des délits et des peines et du principe de la nécessité et de la proportionnalité des peines.

Dans cet examen le Conseil d’Etat s’est assuré de l’utilité et de la justification de chaque mesure.......

https://www.conseil-etat.fr/ressources/avis-aux-pouvoirs-publics/derniers-avis-publies/avis-sur-un-projet-de-loi-confortant-le-respect-par-tous-des-principes-de-la-republique



Après les fichés S (fourre-tout), sans surveillance, saura-t-il nous ficher la paix ?

5.Posté par Bagatelle le 08/01/2021 15:47

Chez nous il y a qui accède aux pouvoir par le vole la fraude et la corruption sa fait années que sa dur certain sont encore là d autres sont partie en pensant emmener leur pouvoir
D autre pense que c est un bien de famille et la population suive

6.Posté par A mon avis le 08/01/2021 17:39

selon le LITTRÉ :

INFAMIE, n. f.
♦ Flétrissure imprimée à l'honneur, à la réputation, soit par la loi, soit par l'opinion publique.


C'est quoi pour vous "une infamie" ?

Êtes vous certain que ce qualificatif puisse s'appliquer à toutes les situations que vous décrivez ?

Quoi de commun entre :
- l'invasion du Capitole par de Trumpistes,
- la gestion de la crise sanitaire en France
- et l'interprétation de d'événements politiques par le journal "Le Monde" ?
Rien. Rien de commun.

7.Posté par A mon avis le 08/01/2021 18:03

Vous écrivez :
Il y aurait donc d'un côté les Etats où les élections sont forcément contestables et sujettes à suspicion, et de l'autre côté, les États forcément et indubitablement démocratiques, et où la validité des scrutins ne peut être remise en cause ? C'est contraire à toute forme de logique, à tout traitement équitable de l'information.


Vous semblez ignorer qu'il existe :

- des États qualifiés de démocratiques, où la justice est indépendante, où les partis politiques présentent librement leurs candidats, où les résultats des élections peuvent être remis en cause devant le justice, que ces résultats sont invalidés ou non, et que les élections sont reconnues valables par des instances adéquates.
C'est semble-t-il ce qui se passe actuellement aux USA. (Et que n'admettent pas Trump et ses partisans acharnés)

- Et il existe d' autres États où la liberté des partis politiques, l'indépendance de la justice, les modalités de contrôle du déroulement des scrutins, les possibilités de contester les résultats, etc. ne sont pas respectés.

En quoi cela serait-il illogique que les médias distinguent ces différents types d’États ?

Si le lecture du Monde vous agace, changez de journal. Je vous conseille "Libération" 😊😊😊

8.Posté par A mon avis le 08/01/2021 18:19

A propos de la gestion de la pandémie par le gouvernement français, et maintenant de la vaccination, rien n'est bon à vos yeux !

Quand il n'y a pas de masque, on en réclame
Quand les masques sont là, on refuse de les porter pour toutes sortes de raisons !
On ne veut pas être confiné ou privé de cinéma, restaurant ou autre, mais on s'insurge contre la montée inexorable du nombre de malades qui bien sûr est de la faute du gouvernement.
Quand il n'y a pas de vaccin, on en réclame à grands cris. Quand il sont là on refuse de se faire vacciner, ou bien on conteste parce que ça ne va pas assez vite !
etc.
Et les médias et autres "réseaux sociaux" servent de caisse de résonance à toutes ces contestations contradictoires et bien souvent absurdes.

Vous, votre blog et vos billets du courrier des lecteurs, n'échappez pas à la règle.

9.Posté par klod le 08/01/2021 20:29

saucrates donne la désagréable impression que tout est relatif


, et c'est le lot de cette triste époque , que des impressions désagréables à la trump , à la zemmour ................ et non de l'éthique, de l'Equité ou des convictions ...............….

oui saucrates donne cette désagréables impressions que tout se vaut …………...mais ce n'est que saucrates, OUF !

de l'humanité et de la démocratie , chronique désagréable de pétain à trump et de leurs suiveurs , du nouveau ? à paraitre à compte d'auteur .

10.Posté par martin lane le 08/01/2021 22:10

Ouf, heureusement qu'il y eu des resistants, sinon, on vivrait sous la dictature allemande....

11.Posté par Saucratès le 09/01/2021 02:27

Bonjour Klod et AMA. Ai-je exprimé l’opinion que tout serait relatif ? Que l’on peut comparer tous les régimes politiques ? Bon, accessoirement, je n’ai comparé que des régimes actuels, et non les régimes diaboliques du passé comme le régime nazi ou l’URSS stalinienne. Qu’ai-je écrit ? Je me suis surtout étonné que l’on traite de complotistes les horribles personnages (comme moi) qui parlent d’élections volées aux Etats-Unis ou en France lorsque les gentils démocrates ou les gentils libéraux remportent les élections, alors qu’il parait absolument normal à presque tout le monde que les élections en Russie libérale, en Chine, en Iran, ou au Venezuela sont forcément illégitimes !

Pour reprendre les mots qui me sont reprochés : «Il y aurait donc d'un côté les Etats où les élections sont forcément contestables et sujettes à suspicion, et de l'autre côté, les États forcément et indubitablement démocratiques, et où la validité des scrutins ne peut être remise en cause ?»

Cela n’empêche pas le fait que la France et les Etats-Unis sont des régimes plus ou moins démocratiques, même si on peut regretter l’importance des médias et leur contrôle par des oligarques qui les utilisent pour manipuler l’opinion publique, qu’il est plus ou moins envisageable de s’y présenter librement à ces élections ... même si là aussi ce n’est pas tout à fait vrai ... il faut appartenir aux bons réseaux, un quidam moyen ne peut pas se présenter sans réseau, et surtout l’exemple de François Fillon rappelle que les médias et les adversaires n’hésiteront pas à fouiller le passé d’un candidat pour tenter de l’éliminer politiquement ... je pense que l’affaire Fillon n’aurait jamais éclaté s’il ne s’était pas présenté à cette élection présidentielle et s’il n’avait pas été le principal écueil sur la route programmé du candidat Emmanuel Macron.

Et en comparaison, la situation démocratique doit être légèrement moins simple en Russie, Chine, Iran ou ailleurs. La critique du pouvoir y est certainement moins aisée et beaucoup plus dangereuse. Mais néanmoins, cela n’interdit pas que des régimes électoraux peuvent malgré tout y être inapproprié, que des élections peuvent y être volées, tout particulièrement aux Etats-Unis où les opérations electorales ne ressemblent aucunement aux élections françaises centralisées par les préfectures, les ministères de l’intérieur, sous le contrôle des tribunaux administratifs. Rien de tel aux Etats-Unis où chaque comté organise comme il le souhaite les procédures électorales, que les votes par correspondance représentent des risques de fraude invraisemblables, et où il est impossible de contrôler des machines à voter.

Je vais clore ma réponse sur le constat que l’on sera toujours en désaccord. Saucratès.

12.Posté par République le 09/01/2021 09:33

I) À essayer de bien camper, de bien cerner, certaines de vos idées ? Le chemin de la conquête du pouvoir, de tout temps et en tout lieu, ne peut pas être une infamie pour peu qu’il y ait dans le pays concerné un minimum de démocratie, facilement repérable par un bon niveau de circulation de l’information. Et surtout de ne pas tout mettre sur le même plan, par exemple le coup de force de Trump aux USA et la gestion de l’épidémie de Covid en France. Bien que dans beaucoup de pays et y compris la France, le temps soit au populisme, à différents niveaux et sous toutes ses formes. Et de ne pas sacraliser, surtout à notre époque et dans le monde occidental, la violence. L’Histoire le montre, la violence n’est pas révolutionnaire (dans le bon sens du mot). Quant à la presse, libre bien entendu, et à la liberté des journalistes, elle se doit d’alimenter les citoyens pour caler une bonne compréhension des événements. Pour ce qui est de la meilleure définition du « peuple », c’est tout le monde, et surtout pas une minorité même importante ; et c’est pour cela que le vote, dans les meilleures conditions possibles, est le moins mauvais des moyens pour saisir ce que pense et ce que veut le peuple.
Petite remarque : si vous ne publiez pas le premier commentaire que je vous ai envoyé, inutile de le faire pour le 2e – et alors, c’est sûr qu’il n’y en aura pas d’autres… Si c’est votre but, tant mieux pour vous !
II) « Pourquoi le peuple américain (ou français) ne peut-il plus avoir accès à son parlement ? ». Les populistes Trumpistes ne constituent pas à eux seuls le peuple américain – ce qui ne veut pas dire qu’une minorité, même importante, dans des circonstances exceptionnelles, n’ont pas le droit de prétendre à représenter tout le peuple. Surtout après une consultation électorale (selon les particularités constitutionnelles du pays) ! Les Gilets Jaunes (y compris les gauchistes et les Blacks Blocs) ont été à deux doigts de franchir la Seine pour se diriger tout droit vers l’Assemblée nationale il y a peu de temps, si le petit barrage de policiers à ce point avait cédé devant les attaques d’un boxeur devant toutes les caméras – et d’une dame qui utilisait son sac à main pour taper sur les quelques policiers qui interdisaient le passage – et si ce barrage avait cédé, nous nous serions peut être retrouvés en pleine révolution – le peuple a-t-il pour autant été frustré d’avoir été volé d’une victoire possible ? Les consultations électorales qui ont suivi (avec un très haut niveau d’information) ont démontré que ce mouvement était plus que minoritaire – ce qui ne veut pas dire qu’en démocratie toute minorité n’a pas le droit de penser qu’elle peut devenir majorité. Et depuis, le débat sur le fond a montré que le contenu politique du projet des Gilets Jaunes et autres gauchistes était vraiment de bas niveau, pour ne pas dire plus !

13.Posté par martin lane le 09/01/2021 12:53

Oui, on réclamait des masques, tant que cela nous était présenté comme une défense utile.
Au bout de 9 mois, malgré des masques, des couvre-feux et des confinements, le virus circule toujours....alors à quoi bon ?

14.Posté par A mon avis le 09/01/2021 13:04

@ Saucratès : les contestations de Trump ont toutes été rejetées par la justice. Les scrutins ont été comptés et recomptés plusieurs fois. Si les votes par correspondance sont contestés et contestables, pourquoi ne seraient-ils que ds votes "démocrates" ?
Que le système américain soit critiquable est une chose. Mais ne pas admettre le résultat des élections américaines, alors oui, cela relève du complotisme. Ce que je vous reproche, c'est de ne pas faire le distinguo.

Les Américains ont le droit de manifester, tout comme les Gilets jaunes comme le fait remarquer @12 République. Ce droit existe dans nos démocraties. Ce n'est pas le cas pour les "citoyens" de nombreux pays.

15.Posté par Saucratès le 09/01/2021 13:13

Bonjour République. Je n’ai pas plus le contrôle des commentaires que vous, et comme vous, parfois, certains de mes commentaires ne paraissent pas. Je me retrouve dans certaines de vos analyses. La violence ne peut être la réponse aux problèmes politiques car les déchaînements de violence se retournent bien souvent sur les citoyens eux-mêmes. Les révoltes sont souvent idéalisées mais elles s’accompagnent souvent des pires comportements de haine et de rancœurs. Que ce soit 1789, la commune de Paris, l’occupation nazie de la France ou l’épuration à la libération de la France en 1945, voire mai 68, je crains que les pires atrocités ont pu être commises par ceux qui étaient du bon côté de la barricade. Saucratès.

16.Posté par Saucratès le 09/01/2021 13:21

(Suite 1) Je pense par contre que nous n’avons pas le même regard sur les gilets jaunes et sur le courageux boxeur qui affronta quelques gendarmes sur une passerelle parisienne, très très loin de l’assemblée nationale dans mon souvenir ... plutôt la passerelle située du côté de Bercy ... pour ma part, j’eusse aimé que les manifestants gilets jaunes pensent à occuper l’Elysée, mais c’est mon côté révolutionnaire qui parle. La presse aurait certainement titré sur la stupeur de la France, mais ces titres auraient plus reflété la stupeur des journalistes, et non pas celles de la majorité des français. Les révoltés dont je fais partie n’ont pas été choqués du saccage de l’Arc de Triomphe ; mais sont plus choqués par les charges policières et la politique gouvernementale du président Macron. La violence de cette petite minorité dont vous parlez, cette fraction des gilets jaunes, n’est que la réaction d’une minorité face à la politique outrageuse d’une élite ultra-liberale, à sa morgue et à son absence de considération pour le peuple.

La majorité silencieuse du peuple, elle, ne se reconnaît pas vraiment dans ces gilets jaunes, pas plus que dans ce gouvernement. Mais comme moi, je pense qu’elle se réjouit qu’une minorité ose affronter ce pouvoir. Même si c’est la police qui sert de tampon entre cette minorité et le pouvoir ; une police au fond qui n’est rien d’autre qu’une partie de cette même majorité silencieuse. Saucratès.

17.Posté par A mon avis le 09/01/2021 13:22

@ 11.Posté par Saucratès
A propos de Fillon, n'est-il pas logique qu'un candidat qui se présente comme le chantre de la probité, soit l'objet d'enquêtes d'investigation par les médias ? (Surtout que le Canard enchaîné avait évoqué ces "abus de bien sociaux" bien avant les élections !)

Tous les candidats aux élections se trouvent dans le collimateur des médias. Et Fillon n'est pas le seul à être tombé de son piédestal sous l'action des médias.
Et nous avons la chance de vivre dans un pays où cela est possible.

Vous devriez vous en réjouir plutôt que regretter que cette affaire ait éclaté ! (Et que vient faire Macron dans cette affaire ? Macron aurait participé aux dénonciations des malversations fillonnesques ? Diantre ! Cette allusion frise l'infâmie ! Ou le complotisme ? ) 😊😊

18.Posté par Saucratès le 09/01/2021 13:33

(Suite 2) Je conclurais cette réponse sur notre principale différence. Autant je ne partage pas forcément les méthodes des gilets jaunes, autant je comprends leur combat. Le problème est que les gilets jaunes sont une juxtaposition de groupes hétérogènes, allant de l’ultra gauche jusqu’à l’ultra droite. Il suffit de voir les zadistes du rond-point des Azalées. Mais toutes les révolutions, de 1789 à mai 68 en passant par les gilets jaunes, ont toujours été composés de groupes aussi divers que hétéroclites. Et au final, un groupe l’emporte et la signification du mouvement devient légendaire, ou non ... selon l’interprétation qu’en donnent les livres d’histoire ou les médias. 1789 a conduit à l’instauration de la République. Mai 68 a conduit à la remise en cause d’une vision patriarcale de la société occidentale. Je conteste plus la manière dont les médias s’arrogent le droit de décider du sens donné aux événements qui se déroulent dans le monde. Saucratès.

19.Posté par klod le 09/01/2021 14:34

a post 11 : ce qui différencie les régimes autocrates ( arabie saoudite et nombres de régimes du moyen orient , iran, russie , chine , régime de la majorité des "péi" du continent africain ...et j'en oublie!!!), et les régimes démocratiques y compris les USA , c'est que la liberté d'expression et le LIBRE ARBITRE sont encore bien réels .

si il y avait vraiment eu fraude aux USA , des citoyens libres pourraient le prouver ………….. ce n'est pas le cas

oui , encore et encore : les trumpistes , les bolsanéro, les marion dite maréchal , les zemmouriens , toutes cette cliques nationalistes ne propagent que la haine et le délétère .

humanity now ? alors oui , le relativisme est un danger et tout ne se vaut pas . vive la République
je relis Romain GARY qui a écrit une belle phrase : "le nationalisme c'est la haine des autres , le patriotisme l'amour des siens "

en ces périodes troublées , allez à l'essentiel .
et saucrates ne va pas à l'essentiel en laissant penser à "un complot" ………….. mais bon , bonne année 2021 de l'ère chrestienne .
time will tell , restons vigilant face à l'ignominie et le relativisme.

20.Posté par klod le 09/01/2021 15:18

allez , nous sa kose direct : tu causes bien saucrates , avec de beaux" mots de langages" , comme on dit chez les institutionnels .

mais le saucrates laisse à penser que aux usa ou en démocratie occidentale, si fraude , on ne peut rien faire : que nenni !


comme dit mon camarade , "ou na pwin le sang" !!!!!!!!!


, si pas de démocratie , il faut l'affirmer et non pas donner dans les mots de langages hypocrites des pseudos intellectuels à la saucrates qui nous enfume et ne va pas à l'essentiel ……….. démocratie ou pas ? "true democraty" comme dit un pote ?

le parler vrai en 2021 , et non les mots de langages hypocrites des deux trois certains ? ziskakan ?

jusqu'à preuve du contraire BIDEN a gagné des élections DEMOCRATIQUES , le reste , si il faut changer le système électoral américain , c'est aux américains de le dire . le reste c'est joué le jeux des zemmour et marion la le maréchal le pen , certains s'y exercent ………………. on les koné et les "sent" de loin .

bon , allez , bonne année 2021 , emprofite si tan et pangar danihlo,

21.Posté par klod le 09/01/2021 15:24

"des Gilets Jaunes et autres gauchistes était vraiment de bas niveau, pour ne pas dire plus !"


oui certes , mais avec ces mots , on n'est pas sortie , certains font le lie de la "no way" , post 12 y participe


selon ce comique post 12 il y aurait les bons "de droite" et les méchants " de gauche" … c'est ce genre de binarisme ( si , si , c'est français) qui tue le vivre ensemble ………………………. à méditer , si ce mot a encore un sens dans la tête de certains .



u[des meilleurs d'entre nous , de droite ou de gauche
]u , même si ca arrache la gueule au post 12 …………………… ben . en 589 879 de leur an di grace ?

22.Posté par klod le 09/01/2021 16:47

aller on va faire simple , genre , pote de comptoir : le saucrates "philosophe" sur les soutiens éventuels à trump , grand bien lui fasse, "à que" , ils ont pi tette raison …………………..

ben , mon dalon et moi, accoudés aux comptoirs de l'univers, on dit : stop aux soutiens à trump, zemmour , marion la marechal, , bolsanero, et toute la clique "pseudo nationaliste", et les pseudo saucrates et les complotistes , et tant d'autres qui font que le monde est ce qu'il est et pas ce qu'il devrait etre : respect à chaque souffle de vie humain ou animal ................. en 589 789 de leur an de grace , ha ben , c'est pas gagné !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


et kon a raison , foutor !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bonne année aux humanistes !

23.Posté par JORI le 09/01/2021 16:55

"Pourquoi le Peuple américain (ou français) ne peut-il plus avoir accès à son parlement ?", c'est faux. Le peuple français peut accéder à son parlement, le visiter et y accéder même lors de cession parlementaire. 😂😂😂

24.Posté par Oh ! MACRONISTES le 09/01/2021 20:56

La macronie !

L'autorité administrative suprême écrit en effet : "L'obligation, pour les personnes souhaitant bénéficier des exceptions à l'interdiction de sortir, de se munir d'un document leur permettant de justifier que leur déplacement entrait bien dans le champ de ces exceptions ne prévoit aucun formalisme particulier, de sorte que tout document apportant des justifications équivalentes peut être produit à cette fin." Traduction : une attestation d'employeur ou une ordonnance, par exemple, suffisait tout à fait pour se déplacer si nécessaire.


De même, dans le cas d'une sortie pour faire les courses, par exemple, il n'était pas nécessaire d'avoir le fameux formulaire : "A première vue, du moment qu'on se trouvait dans un des cas de dérogation prévus, une attestation sur l'honneur faite à la main, même sans recopier à la lettre le texte de l'attestation officielle, était suffisante", confirme le professeur de droit public Michel Verpeaux

25.Posté par A mon avis le 10/01/2021 13:06

@13.Posté par martin lane :
En effet, malgré l'utilisation des masques, la pandémie progresse.
Ce ne sont pas les masques qui en sont la cause, mais bien plus certainement le comportement des gens qui ne respectent pas (volontairement ou non) les gestes barrière et qui ne respectent pas les recommandations d'éviter les regroupements et les voyages ou déplacements non indispensables.

Une preuve de l'utilité des masques, (et autres mesures d'hygiène) c'est que, en Métropole, les épidémies de bronchiolite, de grippe et notamment de gastro-entérite sont réduites voire inexistantes cette année.

26.Posté par A mon avis le 10/01/2021 13:13

@ 18.Posté par Saucratès :
Votre conclusion ...

Je conteste plus la manière dont les médias s’arrogent le droit de décider du sens donné aux événements qui se déroulent dans le monde. Saucratès.


... est dans la droite ligne des "complotistes" qui contestent tous les médias traditionnels. Etonnant que vous ne les qualifiiez pas vous aussi de "merdias" ?

27.Posté par polo974 le 10/01/2021 13:23

différence entre US et Russie,Turquie,Iran:
ce n'est pas le président sortant qui a été élu aux US.

à partir de là, tout le reste: plouf, tirer la chasse d'eau...


28.Posté par martin lane le 10/01/2021 15:30

@ 25- Si les mesures barrières ont été appliquées et qu'elles ont réduit à néant les épidémies de gastros , bronchiolite et grippe saisonnière, il devrait en être de même pour la covid.
cqfd

29.Posté par A mon avis le 10/01/2021 18:32

@ 28.Posté par martin lane :
Il devrait en être de même. mais s'il n'en est pas de même, c'est que le virus de la Covid-19 est plus virulent et beaucoup plus contagieux que les autres virus notamment parce qu'il peut se transmettre par le porteur du virus avant que les symptômes de la maladie ne se déclarent, contrairement aux autres maladies citées.

30.Posté par martin lane le 11/01/2021 12:37

meuh oui, AMA, quand les épidémies de gastros sont déclarées, les symptômes apparaissent en même temps que la maladie...
Vous n'avez jamais eut d'enfants scolarisés ? Les symptômes apparaissent une fois qu'il a contaminé la moitié de sa classe, il en est de même pour la varicelle..
Je crois même que ces virus sont encore plus contagieux que la covid
Mais pourtant, on n'a jamais fermé des classes, ni des écoles pour des cas de gastro, de varicelle, comme on ne leur à pas non plus masquer le visage.

31.Posté par A mon avis le 11/01/2021 18:08

@ 30.Posté par martin lane
Je ne sais pas ce que vous voulez démontrer.

Le malade de la varicelle est contagieux 48 h avant l'apparition des pustules (mais l'enfant présente déjà des symptômes de la maladie) et jusqu'à leur disparition.
La gastro ne se propage que par le manque d'hygiène du malade (lavage des mains) Et ce n'est pas le visage qu'il faut masquer 😂😂😂 !
Certaines maladies, (notamment certaines méningites) nécessitent la fermetures des classes, sinon la fermeture de l'établissement scolaire.

La gastro et la varicelle sont des épidémies. La Covid19 est une pandémie, il faut faire la différence.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes