MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Social

L’indemnité de 100 euros remise en cause ?


Ce mercredi, le Sénat va se pencher sur le projet de loi de finances rectificative voté par l’Assemblée nationale la semaine dernière. Les sénateurs vont débattre de la prime de 100 euros décidée par le gouvernement. La majorité LR n’y est pas favorable en tant que telle.

Par - Publié le Mercredi 17 Novembre 2021 à 09:34

Le coup de pouce va-t-il se transformer en coup d’épée dans l’eau? En octobre, le gouvernement a annoncé une aide exceptionnelle de 100 euros pour les Français gagnant moins de 2.000 euros nets par mois. Une aide qui vise à compenser l’impact de l’inflation sur les ménages suite à l’explosion des prix à la consommation, notamment de l’énergie. 38 millions de Français sont concernés.

Après l'adoption du texte par l’Assemblée nationale la semaine dernière, le Sénat doit discuter ce mercredi du projet de loi de finances rectificative où est programmée cette aide. Selon Public Sénat, la majorité LR ne souhaite pas adopter la mesure. Le président du groupe Les Républicains, Bruno Retailleau, veut faire disparaître la disposition du texte.

Une mesure "mal ciblée et inefficace"

En effet, le rapporteur général de la commission des finances, Jean-François Husson (LR), défend un amendement très proche. Surtout, ce dernier pointe du doigt une mesure mal ciblée et inefficace, malgré son coût élevé, estimé entre 3,6 et 3,8 milliards d’euros.

Le rapporteur estime nécessaire que la composition des foyers bénéficiaires ainsi que l’exposition à la consommation d’essence soient prises en compte. Il reproche également le seuil de la mesure. "Une infirmière à domicile, qui a besoin de son véhicule plusieurs fois par jour, touchant 2 005 euros nets, sera exclue de son bénéfice", regrette Bruno Retailleau dans l’exposé des motifs de son amendement.

Le rapporteur général craint de son côté les modalités de versement. "Les dispositifs qui seraient mis en œuvre pour prévenir les risques de doublons ou de fraudes dans le versement de l’indemnité ne sont pas connus à ce jour", explique-t-il. Pour Bruno Retailleau, cette aide pourrait être un "précédent dangereux". "Elle tient plus du bricolage budgétaire que d’une politique énergétique courageuse", estime-t-il.

En cas de rejet par le Sénat, l’article pourrait toutefois être rétabli par voie d’amendement par le gouvernement ou la majorité à l’Assemblée nationale.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Squid le 17/11/2021 09:59

Une infirmière a domicile n'est pas salariée mais libérale non?
Elle n'est pas concernée par la mesure...
Et mes libérales sont largement aux dessus des 2000€

C'est dire le niveau de connaissance de la réalité

Mais bon continuons à enrichir les riches

Toujours rien sur les pandora paper?

2.Posté par CLUI youlaboum le 17/11/2021 10:09

du moment députés élus sénateurs i gaggne!

3.Posté par Espoir le 17/11/2021 10:58

Je dirais à Monsieur Retailleau si le gouvernement avait fixé le montant à 3000 € il aurait dit pourquoi pas 3005€ au fond il est toujours contre Macron. Voilà la politique LR.

4.Posté par Lol le 17/11/2021 11:43

Le dernier mot est aux Députés et non aux Sénateurs (n est ce ps M. DUPUIS), c est un non évènement

5.Posté par cocodir le 17/11/2021 12:25

lanné prochaine na zéléction la zot va war band volér

6.Posté par THOR le 17/11/2021 12:26

"C'est une bonne chose , une foutue bonne chose , de ne pas parler pour rien dire " puisque n'importe comment le Sénat n'a qu'une voix consultative ! un article pour rien dire.......

7.Posté par Affligeant le 17/11/2021 12:46

Pour ceux qui ne comprennent jamais rien le sénat ne sert à rien c est l assemblée qui décide en dernier lieu et la mesure sera voté comme prévu
Les journalistes devraient le savoir au lieu de publier des titres debiles...

8.Posté par cocodir le 17/11/2021 19:35

lé pa sir fé pa la boue avant la pli

9.Posté par Romuald le 18/11/2021 12:42

Même si le versement projeté de 100 € est une mesure purement électoraliste de la part de Macron et est bien loin de compenser la hausse des prix, Retailleau qui incarne la droite dure (pour les travailleurs !) s'illustre une fois de plus avec son groupe de sénateurs payés 7700 € par mois comme ceux qui veulent réduire toujours plus la part qui revient aux salariés, aux retraités et aux chômeurs.
Retailleau s'insurge contre les misérables 100 € accordés une fois en 2022 à ceux qui perçoivent moins de 2000 € mensuels, mais les centaines de milliards d'argent public offerts sur un plateau au patronat et sans demande d'aucun engagement de leujr part d'augmenter les salaires (ce qui serait la mesure la plus juste pour enrayer la perte du pouvoir d'achat des classes populaires) et d'embaucher ne le choquent pas. Au contraire, il en redemande !

10.Posté par vince le 18/11/2021 12:50

la pas encore donné fine remis en cause !!! vous nous prenez pas pour des cons bien sûr

11.Posté par Nadia le 24/11/2021 16:31

Déjà on a pas de prime de Noël qui touche l'AAH et il faut donner un peu plus pour vivre qui sont un peu dans la merde des femmes toute seule avec leurs enfants maintenant tout est venu cher le manger l'essence non on n'a pas beaucoup de revenus pouvez nous donner on pourra même pas acheté

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes