MENU ZINFOS
Sport Réunion

L'incompréhension d'un raideur qui dit avoir aidé sa compagne et se retrouve disqualifié


​Un mari qui abandonne sa femme sur les sentiers du Grand Raid, sans eau. Pas du tout, selon le couple dont nous vous parlions hier. Les deux coureurs racontent leur version.

Par LG - Publié le Lundi 25 Octobre 2021 à 16:44

Alors que, comme chaque année, la ligne d’arrivée donne lieu à des demandes en mariage, un couple de coureurs aurait donc "rompu" en pleine course, le mari vidant les bidons d’eau de sa femme et poursuivi son chemin seul vers La Redoute. Un comportement qui a valu à l’intéressé d’être disqualifié par le PC course de l’association Grand Raid. 

Ce lundi midi, le couple de coureurs a choisi de donner sa version. Tout d’abord, mentionnons que la femme courait sur le Trail de Bourbon et que son mari était inscrit sur la Diagonale. Les deux épreuves épousent le même tracé, sauf sur le premier quart de la course.

"Je devais tenir jusqu’à Dos-d’Ane en autonomie, j’ai très bien géré parce que j’avais plein de nourriture sur moi", amorce la coureuse qui dit débuter dans le trail. "Je ne suis pas nulle non plus", évoque celle qui a pris part à moins de dix trails jusqu’à présent. 

Le début des pépins débute alors à Marla. "J’ai dit à mon mari (par téléphone) que j’étais un peu fatiguée, que j’allais continuer vers Roche-Plate et que j’étais avec un monsieur de 57 ans qui m’encourageait à tenir bon". Elle s'accroche donc en étant boostée psychologiquement par un autre coureur. 

A Roche-Plate, la coureuse dit à son compagnon qu’elle risque d’abandonner. "Il m’a dit : « Non non, ne t’en fais pas, je vais venir t’aider. Il était déjà à Deux-Bras. Il a fait Deux-Bras/Roche-Plate en trombe. Mon copain courait en catégorie élite, donc il va très vite. Il est venu, il m’a accompagnée. Il s’est tapé cet aller/retour pour venir m’aider et on s’est dit qu’on allait marcher tranquillement pour finir ensemble »." 

Un scénario que complète son compagnon. "Pendant deux heures, son téléphone ne répondait plus. Je me suis inquiété, je voyais que son GPS n’avançait plus donc je suis remonté aux Orangers. Là, j’ai attendu, avec le chef de poste. On a appelé le chef de poste de Roche-Plate peut-être dix fois. Les gens me disaient : « Calmez-vous ! » J’étais inquiet car je sais que parfois elle fait de l’hypoglycémie. Au bout de deux heures, je me suis dit : « Tant pis, j’y vais tout seul ». J’aurais pu appeler les secours mais peut-être que je me trompais... Je prends alors la décision de remonter. Finalement elle m’appelle en me disant qu’elle est sur le chemin de Roche-Plate. Elle me dit qu’elle peut repartir mais qu’elle ne se sent pas bien, qu’elle a besoin d’aide. Je lui dis : « T’inquiète pas, j’arrive ». Je suis remonté, je lui ai pris son sac, j’ai pris toutes ses affaires, je lui ai donné à boire, à manger, je l’ai prise par la main, je l’ai amenée jusqu’aux Orangers. On est allé dans un petit snack. On s’est arrêté pendant 45 minutes. A Deux-Bras, elle a vu le médecin et les infirmiers pour faire vérifier sa glycémie et sa tension pour savoir si elle était apte à repartir ou pas. Ça allait mieux", retrace son compagnon. 

À ce moment-là, le coureur se rappelle être hors délai mais dit avoir reçu l'accord de l'organisation d'avoir deux heures supplémentaires pour franchir les postes de pointage, au vu des efforts consentis pour aider sa compagne.

Le deuxième acte se joue du côté de La Possession. Une nouvelle fois, sa compagne se sent mal. Elle boucle la marche, suivie des bénévoles qui clôturent la course pour vérifier l’état des derniers sur le sentier. ​Ce que confirme son compagnon. "Certes, ma compagne s’est entêtée à revouloir partir. Après Dos-d'Âne, elle ne s’est pas sentie bien et moi je lui ai dit : « il vaut mieux que tu fasses une petite pause. Je te donne toutes mes réserves alimentaires. Si je t’attends, je vais être éliminé complètement ». Je lui ai dit : « Si t’es pas bien, je reviens en arrière, je te récupère »", raconte-t-il. 

Mais "ma compagne me dit : « tu peux y aller »". La serre-file restera presque trois heures avec la coureuse mal en point alors que son compagnon poursuivait sa Diagonale des fous.

Ce n’est qu’une fois arrivé au stade de La Redoute que le coureur se fait alors retirer son dossard. 

"Ils l’attendaient, ils lui ont retiré sa puce. Ils n’ont pas voulu qu’il franchisse l’arche. J’ai essayé de dialoguer avec l’organisation et on m’a dit « affaire close ». Je voulais comprendre pourquoi mon copain avait été disqualifié pour mauvaise action. Ils ont dit qu’il avait mis en danger ma vie", ne comprend toujours pas sa copine, influenceuse sur Instagram.

Son compagnon se montre lui aussi étonné alors qu’il dit disposer d’un papier du poste de pointage de La Possession informant qu’il a eu du retard parce qu’il voulait prendre des nouvelles de sa compagne. "Au début, ils m’ont disqualifié parce que je suis arrivé 5 minutes en retard à La Possession", explique-t-il mais le coureur dit être reparti avec l’accord du chef de poste et du coordinateur de course. "Après ça, ils m’ont accusé d’avoir abandonné ma copine, alors que ce n’était pas vrai. Ce qui est très bizarre, c’est que sur le parcours, tout le monde me disait « bravo pour ce que vous avez fait »", évoque le coureur disqualifié.

En vacances dans notre département pendant encore une semaine, le couple promet de rétablir leur vérité, en portant plainte s'il le faut.




1.Posté par Youplaboum le 26/10/2021 07:11

Comme d'habitude n'a un' la parti bat la langue dans connaître. Même là dans sport n'a ladilafé. Zot y met' volant comme dirait une vieille femme...

2.Posté par Samwinsa le 26/10/2021 07:27

Quel suspens!!!

3.Posté par Yab le 26/10/2021 09:33

Et certains zinfonautes étaient prêts à le prndre haut et court. 🤐des fois est mieux que 😃

4.Posté par RIve Sud le 26/10/2021 10:31

Un démenti sur l'article d'origine serait pertient

5.Posté par merlin le 26/10/2021 17:50

Nous attendons la version de course qui a décidé sans même vérifier. Une réponse réponse rapide serait appréciée.

6.Posté par Steve le 26/10/2021 20:42

Sans oublier de lâcher leur déjections sur les sentiers n'est ce pas ...!!

7.Posté par Choupette le 27/10/2021 18:54

Je retiens qu'Instagram devrait changer son nom.

8.Posté par Choupette le 27/10/2021 18:59

6.Posté par Steve


Et donc, ce serait lui qui aurait inventé se rouler dans le KK de madame. Juste pour se faire mousser.

Parce que le type a bien précisé "qu'une madame avait ch.ié là ...".
Question : comment sait-il que c'est une dame qui s'était soulagée là ?

9.Posté par Pissenlit le 28/10/2021 16:32

https://www.zinfos974.com/Raideur-disqualifie-a-l-entree-du-stade-le-coordonnateur-des-courses-raconte-l-improbable-histoire_a174842.html

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes