MENU ZINFOS
Culture

L'immense défi d'adaptation pour faire vivre le Sakifo 2020


Le Sakifo 2020 aura-t-il lieu ? Si oui, sous quelle forme ? L’organisation a jusqu’au 12 octobre pour déposer son dossier "sécurité" auprès de la préfecture dans un contexte inédit offrant peu de visibilité.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mardi 29 Septembre 2020 à 08:26 | Lu 3115 fois

Si le festival venait à être maintenu les 13, 14 et 15 novembre, il collera aux mesures sanitaires qui seront en vigueur à ce moment-là
Si le festival venait à être maintenu les 13, 14 et 15 novembre, il collera aux mesures sanitaires qui seront en vigueur à ce moment-là
A ceux qui s’attendent à un Sakifo à plein régime, brassant des dizaines de milliers de festivaliers, il faudra repasser en 2021. Cela n’a pas empêché l’organisation de réfléchir à un plan B, version Sakifo plus modeste. 

Jérôme Galabert a accepté de faire le point pour couper court aux rumeurs annonçant l’annulation du célèbre rendez-vous musical réunionnais. 

"On est toujours dans la même lignée depuis des mois. On cherche des solutions et on les cherche avec des gens pragmatiques et responsables", affirme Jérôme Galabert. Il évoque par exemple avec nous les réunions constantes avec l'autorité préfectorale, la mairie ou encore ses collègues de l'Union de l'évènementiel de La Réunion (UNEV). "Pratiquement tous les jours on se parle, parce que c’est un compliqué". Le reste de son discours demeure résolument combatif.  

"La situation est complètement inédite, on est dans quelque chose de totalement surréaliste. Comment on peut imaginer une seule seconde que ça ne demande pas une ingénierie et de la réflexion pour essayer de trouver une solution, car c’est le but de tout le monde. C’est super dur mais nou tien bo, nous large pas. Pas capable lé mort sans essayer. On essaye !", résume-t-il le défi à relever.

A la question de savoir si l’annulation du Grand raid aurait pu lui faire jeter l’éponge bien avant le couperet de la préfecture, Jérôme Galabert s'exerce à bien distinguer la nature des deux événements. 

"Les gens ont associé trop rapidement les deux événements parce que ce sont des événements majeurs mais la comparaison s’arrête là. Les deux n’ont rien à voir l’un avec l’autre. D’un côté il y a la traversée de l’île de part en part avec des problématiques de gestion des coureurs et des spectateurs dans l’espace public, sans contrôle, alors que nous, nous sommes dans un espace clos où l’on gère des artistes, du personnel et du public", expose-t-il. 

S’il s’avoue vaincu par le Covid sur la question de la capacité habituelle de son célèbre festival, Jérôme Galabert et son équipe maintiennent leurs efforts pour proposer un festival, même avec une voilure moins imposante cette année.

"On fera que ce qu’il est possible de faire"

"Si la question est de savoir si ça pourrait être un Sakifo avec 30.000 personnes comme on en a l’habitude, la réponse est : « impossible ! ». Il faut que les choses soient claires, ça ce sera pas ça. Cette formule-là est abandonnée déjà depuis le mois de juin. Il suffit pour cela de regarder la programmation initiale avec celle qui reste proposée et peut-être même quelle sera encore soumise à modification selon si ça évolue dans un sens ou dans l’autre. On ne pourra pas faire un festival avec 30.000 personnes. La raison en est simple, il y a un décret qui fixe le nombre limite de personnes rassemblées. On ne travaille que dans le cadre du respect de la loi, des prérogatives du préfet et du respect de la sécurité sanitaire du public et des professionnels. On est responsable. On ne pourra faire quelque chose que dans ce cadre contraint. On fera que ce qu’il est possible de faire. Si ce n’est pas possible eh bien voilà, on aura essayé…, c’est tout", poursuit-il sa démarche d'explication.

Mais les avancées scientifiques pourraient nettement influer sur l’avenir de nombre d’événements dans le monde. Evoquons pêle-mêle les tests salivaires ou les prometteurs tests antigéniques dont le résultat est donné en 30 minutes. Pour cette technique, la Haute autorité de Santé a donné son feu vert ce vendredi 25 septembre par exemple.

"Ça peut aller dans un sens comme dans l’autre. Chaque jour qui passe c’est un élément nouveau qui apparaît. Tout le monde a compris que, autant pour nous que pour 1 milliard d’organisations, ça change tout ces tests plus rapides, ça change complètement le problème pour les avions, pour tout ! Donc tout cela pour dire qu’il faut attendre les évolutions prochaines", indique-t-il avec une date pour horizon.

"Un dossier 'sécurité' ça se dépose au maximum un mois avant, donc pour nous c’est le 12 octobre. D’ici là, vous voyez, il y a encore du boulot", sourit-il.




1.Posté par ZembroKaf le 29/09/2020 08:34

Jerome "inkiète" pas Michel...nout' bon maire va arrête lo virus pou ou 😡

2.Posté par Paulo le 29/09/2020 12:34

I fo annuler

3.Posté par Mercanu le 29/09/2020 12:48

La tête le dur......interdit plus 10 personnes donc sakifo et autre c est NON

4.Posté par LadiLafé le 29/09/2020 14:23

Il en pense quoi M. Chicaud, 6000 Raiders répartis sur 30 kilomètres, c'est risqué, et 30 000 sakifoyens ou même la moitié ou même le quart sur quelques dizaines de mètres carrés ?

5.Posté par blacko le 29/09/2020 18:09

"nous, nous sommes dans un espace clos où l’on gère des artistes, du personnel et du public"

justement, c'est bien pire que le grand raid!!!!!
si ce maire autorise le sakifo il y aura une nouvelle preuve des magouilles à sin pir!!!!!!

les raideurs ils se sont fait bien ...... par ce maire la magouille qui a ses têtes

6.Posté par BinBin le 29/09/2020 18:11

ILS AIMENT TOUS LE FRIC...

2 canards po un poule..
.PEINTURE CORONA..

7.Posté par Mangemonzef le 29/09/2020 18:33

Sakifo ne peut avoir lieu ! C'est simple, net et clair...
Qui dit manifestation, huis clos ou pas, il y aura quand même foule, excités etc...et rien ne pourra empêcher la propagation du virus...
Alors il faut que le Préfet reste cohérent dans ses prises de décisions, même si le Grand Raid et Sakifo ne sont là même chose....
Par contre ils ont tous les deux un dénominateur commun, à savoir le public et c'est là où le bât blesse....

8.Posté par Pécos le 29/09/2020 21:13

Que du bla bla...pour se remplir les poches ! Sakifopa pour cette année, n'en déplaise à cet organisateur !

9.Posté par Cyanure le 01/10/2020 04:52

Corona party mix en avant!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes