Océan Indien

L'île Maurice toujours en tête en Afrique pour le développement humain

Mercredi 30 Décembre 2015 - 08:43

L'île Maurice occupe toujours le 63e rang mondial du dernier rapport publié fin 2015 sur le développement humain établi par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour l'année 2014. 

L'île Maurice se classe à nouveau en tête des pays africains.

Avec un indice de développement évalué à 0.777, l'île Maurice conserve ainsi le même rang qu'en 2012 et 2013 avec un indice IDH légèrement plus élevé.

Pour rappel, l'indice de développement est calculé selon l'espérance de vie, l'éducation et le revenu par habitant.

Compris entre 0 et 1, plus l'indice se rapproche de 1, plus le niveau de vie du pays concerné par la notation est jugé élevé.
Lu 823 fois



1.Posté par kersauson de (P.) le 30/12/2015 08:19

oups mdr plié meme

ah l aRenyon n est pas dedans elle est classee avec la France

l esperance de vie 60 ans maxi (80 en france)
et "revenu par habitant" c est une moyenne .. donc ici a morice des tres tres povres , et des tres tres tres riches

escroquerie ce classement

2.Posté par noe2016 le 30/12/2015 08:27

L'indépendance a parfois du bon !
Tout le monde bosse pour un avenir meilleur ...
A la Réunion comme "ti bébé y plère pa y gagn pa tété" , on en profite des faveurs de la Métropole en se tournant les pouces avec des aides diverses ... on bouffe , on s'amuse , on fait "chier" les autres avec sa sono , son tambour , ses bruits !

3.Posté par lorema le 30/12/2015 08:29

L'île Maurice en Afrique? Au royaume des aveugles les borgnes sont rois car tout est relatif.

4.Posté par Loulou le 30/12/2015 18:39

L'île Maurice continue à avancer à vitesse grand V et dépasse la pauvre Réunion, assistée jusqu'à l'os, dans tous les domaines. Après le plus beau et le plus moderne des aéroports de l'Océan Indien, ils vont construire un terminal pour accueillir les bateaux de croisière et aussi une usine de climatisation à l'eau de mer pour tous les grands bâtiments et hôtels de l'île. Il s’agit là d’une technologie innovante, qui réduit l’énergie électrique utilisée pour la climatisation des bâtiments, en utilisant l’eau de mer froide. Ce système contribuera à éviter 40 000 tonnes d’émissions de CO2 par an, et permettra de créer 40 emplois “verts” directs pour des ingénieurs et techniciens locaux qualifiés. Le potentiel de création d’emplois dans ce nouveau secteur pourrait être plus important encore, et ouvrir, en aval, sur de nouveaux projets, avec la valorisation éventuelle d’autres filières comme l’aquaculture, le pharmaceutique et l’embouteillage d’eau de mer.

5.Posté par kld le 30/12/2015 19:18

lorema veut un cours de géographie concrete , visuel et pas seulement "relative" ?

6.Posté par observateur le 31/12/2015 06:29

@poste 3. faut pas etre jaloux!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter