Océan Indien

L’île Maurice sacrée meilleure destination de golf d’Afrique et de l’Océan Indien

Mercredi 4 Novembre 2015 - 08:57

Avec des greens nichés à quelques encablures d’hôtels de luxe et à quelques centaines de mètres d’un Océan Indien aux reflets bleu turquoise, la destination Maurice attire chaque année des golfeurs du monde entier – dont une grande majorité d’Européens – et qui débarquent en nombre sur l’île.

Entre 40.000 et 50.000 touristes se déplacent sur l’île chaque année.

Le tourisme du golf draine dans son sillage quelque 10% des recettes hôtelières, ce qui équivaut à près de 2 milliards de roupies (50,5 millions d’euros).

Cette clientèle touristique hébergée dans les hôtels de luxe estampillés cinq étoiles et autres établissements de prestige, et dotée d’un fort pouvoir d’achat, engage sur place des dépenses en moyenne plus élevées que celles du simple vacancier, soit 40.000 roupies (1.000 euros) par séjour à l’île Maurice.

Quelle que soit la saison, le tourisme du golf à l’île Maurice augmente tous les ans de 3 à 4%.

L’île Maurice a ainsi été désignée par l’International Association of Golf Tour Operators meilleure destination pour la petite balle blanche en Afrique et au coeur de l’Océan Indien.

Pour rappel, huit parcours de golf de 18 trous et quatre autres de 9 trous permettent aujourd’hui aux joueurs d’assouvir leur passion dans un décor de carte postale à l’île Maurice.

Ces parcours sont situés dans les régions de Tamarin, Belle-Mare, Trou-d’Eau-Douce, Bel-Ombre et Le Morne.

Lu 960 fois



1.Posté par Ben voyons le 04/11/2015 08:40

Bien les Mauriciens!

2.Posté par WTF le 04/11/2015 10:25

A yo ta couzin...t'assures grave. félicitation !

3.Posté par A mon avis le 04/11/2015 13:39

Les Mauriciens connaissent depuis de nombreuses années des problèmes d'alimentation en eau potable !
Mais c'est connu que l'arrosage des terrains de golf passe avant l'alimentation en eau de chaque famille mauricienne !

4.Posté par DADI le 04/11/2015 14:11

Les mauriciens ne bénéficiant pas des largesses d'une mère patrie, doivent s'en sortir par eux mêmes.
Les hôtels-sont sont un des outils permettant d'avoir un développement économique.
Nos élus à la Réunion se préoccupent davantage de la prochaine échéance électorale (il y en a toujours une) que du développement de l'île.
Dans les cartons de la CINOR dort un projet d'hôtel-golf + centre de congrès sur Ste Marie. Projet d'un ancien DGS qui ne se contentait pas d'administratif pur mais qui avait une vision économique pour la communauté des 3 communes se dote d'infrastructures économique. C'est à dire exactement ce que devrait avoir nos élus.
Las, après son départ, le dossier a été enterré, Même le maire de Ste Marie, directement concerné, ne s'en est pas soucié ...
C'est vrai qu'un maire qui aurait l'audace de proposer la création d'un golf serait forcément un salaud qui se désintéresse des cas sociaux.
Tant que le RSA, les alloc familiales, le CMU .... continuent à pleuvoir c'est sûr que nous n'avons pas besoin d'outils de développement et de l'argent des touristes

5.Posté par ALAIN DIMITRI le 05/11/2015 05:32

bravo a l'office du tourisme Mauricien , venez expliquer a l'irt la recette a l'ile de la réunion ils n'ont toujours rien compris

6.Posté par WTF le 05/11/2015 11:13

@4

Vous posez là en fait le vrai problème de fond, à un point que la majorité des gens refuse de voir, qui est celui de la réunion : Nos décideurs, publics comme les gros bonnets privés, sont assis depuis des décennies sur un magot subventionné dont ils/elles ne veulent pas que les choses changent.

D'un côté, les gros privés, de la distribution alimentaires (des CC ça, on sait faire ici...), issus de la même ethnie sociale, qui ont tous les truchements de la distribution alimentaires (directeurs, pdt, gérant...).

A une autre ethnie, tout ce qui concerne l'équipement (de la maison, pièces détachées autos, bricolage...).

A une autre ethnie, le foncier.

ces 3 là, se marie que entre eux (et se concufie vu que ç'est pas des mariages d'amour mais d'intérêt) et garde leurs capitaux, pour leur famille et descendants.

A une autre athnie, la fonction publique Etatique, avec sa surém (chose que pour autant je ne critique pas....c'est une loi, ils ne font que en profiter) ou les grosses professions commerciales ou libérales issus de métier qu'ils/qu'elles ont appris en Europe et qu'ils/qu'elles viennent vendre en local.

reste...le Kréol de base. Lobotomisé du cerveau qui vote toujours pour les mêmes Con-vaincu de profiter d'assistanat ou de bizness divers pour sa poire perso mais qui en somme, ne récolte que les miettes.

Les gros bonnets publics eux, nos décideurs, de connivence avec cette aristocratie ethnique qui détiennent tout, siègent dans tous les organismes publics ou commerciales à même de délivrer les autorisations d'exploitations de baux commerciaux, de franchise etc...

Ces derniers, n'ont aucun intérêt à ce que les choses se développe. Que le Kréol de base, acquiert de la dignité par le mérite de son travail. tant que le kréol de base ne sera que de la chair à voter et maintenir ce système global, les choses continueront ainsi. Et ceux et celles, issus(es) de la base, qui font montre d'un peu d'intelligence...zou, expulsion sous couvert de super mobilité. Bon débarras en fait, faut surtout pas que notre jeunesse capable, reste ici....Alors que les mauriciens le splus doués (ou fortunés) vont faire leur écoles à Cambridges, Harvard...et reviennent au pays pour son développement, nous, notre jeunesse de valeur...bye; bye;...y a rien pour toi ici...en fait , les bons postes, c'est pas pour toi, mais pour le fils, la fille, le gendre de....gros bonnets privés qui reproduit à l'infini ce schéma de confiscation des bons postes aux mains des mêmes ethnies, non en raison de leur mérites ou de leur talent, mais juste en raison de leur gènes patronymiques.

Kréol...le jour ou tu auras compris cette vaste supercherie, que tu décideras de cesser d'être esclave, tu auras fait un grand pas en avant. regarde autour de toi, les choses sont factuelles et véridiques. Ton développement est volontairement castrés avec la complicité évidente de tous nos acteurs économiques locaux, privés, comme public.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >