Océan Indien

L’île Maurice "hors taxes" tente de séduire les investisseurs français

Jeudi 3 Février 2011 - 07:26

C’est le ministre des Finances mauricien en personne qui a fait le déplacement à Paris pour y rencontrer un parterre d’hommes d’affaires français. Une rencontre "séduction" qui avait pour objectif de mieux faire connaître aux investisseurs français les possibilités d’installation et les dispositifs censés faciliter le "business".


Pravind Jugnauth (à droite) est venu séduire les investisseurs français (crédit : Express de Maurice)
Pravind Jugnauth (à droite) est venu séduire les investisseurs français (crédit : Express de Maurice)
L’île Maurice veut se faire connaître auprès du monde économique français. "Encore plus" serait-on tenté de dire. Non satisfaits d’occuper une place de choix en matière touristique dans la zone océan Indien, l’île Maurice n’en oublie pas pour autant quelle est une terre d’accueil pour prospérer autrement que par des projets hôteliers.

"Nous voulons devenir une destination phare pour l’investissement"


Pravind Jugnauth, ministre des Finances mauricien, a ainsi axé son discours sur le projet "Maurice hors taxe". Un dossier que le ministre connaît très bien : "La transformation de Maurice en un paradis de shopping hors taxe m’est personnellement très chère. Nous voulons en faire un pilier économique à part entière. Ce développement constitue une nouvelle opportunité pour l’ouverture d’un nouvel espace économique et de nouveaux investissements étrangers" a-t-il dit, selon des propos reportés par l’Express de Maurice.

Ne cachant pas ses intentions, Pravind Jugnauth a ajouté que le but de sa visite en France "est de promouvoir l’île Maurice comme une plateforme et une destination phare pour l’investissement".

Il a également énuméré les mesures prises dans le dernier budget en vue d’améliorer le climat des affaires à Maurice. "Nous avons déjà adopté une nouvelle loi sur l’insolvabilité. Nous avons créé une nouvelle division commerciale spécialisée au sein des tribunaux dans le but de résoudre rapidement les litiges commerciaux, cela afin de donner davantage de confiance aux investisseurs. Nous avons facilité les transferts de propriété et accéléré les processus commerciaux" a-t-il soutenu.

Un discours appuyé par d’autres facilités comme la "Land Productivity Enhancement Scheme" qui doit faciliter l’accès à la terre et aux permis nécessaires aux potentiels investisseurs français.

La France représente déjà 16% des exportations de l’île


Orientant la deuxième partie de son discours sur les opportunités d’investissement qui existent à partir de Maurice vers les pays asiatiques et africains, le ministre est revenu sur l’appartenance de Maurice aux diverses organisations régionales facilitant les échanges entre les pays africains. "Tout comme Hong Kong sert de voie d’accès à la Chine, l’île Maurice remplit la fonction de passerelle naturelle pour les investisseurs mondiaux désireux de structurer des investissements en Afrique. Notre pays se positionne en plaque tournante dans la région pour les investissements vers l’Afrique et l’Asie et vice versa", a conclu le ministre des Finances.

Il faut savoir que Maurice a déjà pris les devants en signant des traités de non-double imposition avec pas moins de 13 pays africains dont le Lesotho, Madagascar, le Mozambique, la Namibie, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, l’Afrique du Sud, le Swaziland, la Tunisie, l’Ouganda et le Zimbabwe.

Déjà, en 2010, Maurice a exporté pour plus de 7 milliards de roupies (environ 175 millions d’euros) de marchandises vers la France, représentant un peu plus de 16% des exportations de l’île sœur.
Ludovic Grondin
Lu 2058 fois



1.Posté par yves le 03/02/2011 08:28

Bravo Maurice
En 2004 ou 2005, les responsables de la chambre de commerce de l'île Maurice avaient fait le déplacement à la Réunion pour vendre aux chefs d'entreprises le concept "hors-taxes". Et attention, ce n'était pas un projet, mais une réalité ! Nous sommes en 2011, l'île hors-taxes où est-elle ?
Je ne suis pas un spécialiste, mais il faut admettre, que les responsables mauriciens sont capables de vendre du vent. Il faut voir la réalité politique mauricienne. Une équipe arrivée au pouvoir, défait le travail de l'autre. Rama Sithanen, le grand argentier de l'époque, avait mis au placard les idées "irréelles" du grand argentier d'aujourd'hui, qui lui ressort son projet de ministre des finances d'avant 2005.
Investir à Maurice, oui, si vous avez les poches très pleines, et surtout ne faites pas concurrence à ceux qui sont en collusion avec le pouvoir. Et ne croyez surtout pas dans tout ce que les politiques vous racontent. Mais ça, c'est pas seulement à Maurice !

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 11:36

qui osera encore comparer un Etat indépendant, souverain en matière législative, et un département, ancré dans le droit commun..?

3.Posté par David Asmodee le 03/02/2011 12:48

Dommage que ce soit un pays raciste, sinon je me laisserais tenter en 2016. Moi qui ai programmé la fin de mon activité au 31.12.2015.
Je préfère l'Asie. :-)

4.Posté par Caton2 le 03/02/2011 13:20

2 Moi.
Exportations de la Réunion: 250 millions d'euros
Exportations de Maurice: 1093 millions d'euros

5.Posté par noe974 le 03/02/2011 14:05

Allons ouvrir quelque chose à Maurice , ça rapporte plus qu'ici (avec toutes les taxes que nous devons payer aux impôts !!!)
A Maurice , la main-d'oeuvre est meilleure marché qu'ici et surtout pas de grèves pour vous ennuyer .

On peut mieux se remplir les poches !
Merci aux Mauriciens !

6.Posté par le congo chez tintin le 03/02/2011 15:06

Notre pays se positionne en plaque tournante dans la région pour les investissements vers l’Afrique et l’Asie et vice versa", a conclu le ministre des Finances.

-----------------------------------------------------

+ le Commonwealth et tous les avantages liés...des faveurs européennes pour le sucre, un statut de "paradis fiscal", la non application du droit sur les contrefaçons, les sociétés off-shore, les immigrés chinois et indiens parqués comme du bétail et corvéables à merci, l’héroïne et le subutex à tous les coins de rue, le communautarisme, les plages privées pour hôtels de luxe partout, un capitalisme éhonté d'un autre siècle, le statut de parias des chagossiens, cafres, rodriguais, les brutalités policières le commerce honteux des singes...il y a quelque chose de "miraculeux" à Maurice qui sert curieusement d'exemple de "réussite" aux réunionnais de goooche pseudo- indépendantistes!!!

7.Posté par Caton2 le 03/02/2011 16:23

6. Oui le congo. Mais on mettrait un peu de libéralisme dans l'économie de la Réunion qu'on ne s'en porterait pas plus mal. L'addiction aux aides sociales n'aide pas l'esprit d'entreprise. La misère relative mais active est moins humiliante humainement parlant, que le clientélisme et le degré zéro d'activité.

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 17:29

un peu de libéralisme dans l'économie réunionnaise ?

purée..Caton .. faut vraiment arrêter !

y a t il des contraintes qui ne permettent à des investisseurs réunionnais d'investir à la Réunion ?
non
y a t il des textes législatives qui empêchent les investisseurs étrangers d'investir à la Réunion ?
non
y a t il des entrepreneurs réunionnais qui ne trouvent pas la main d'oeuvre nécessaire à l'exploitation de leur activité ?
non

faut arrêter avec tes délires..

9.Posté par Caton2 le 03/02/2011 18:40

8. Fâché Nicolas? Rien n'empêche la France de faire une "exception" réunionnaise.

10.Posté par David Asmodee le 03/02/2011 19:12

y a t il des contraintes qui ne permettent à des investisseurs réunionnais d'investir à la Réunion ?
Oui: la CGTR, les grèves, les barrages, le coût de la main d'oeuvre


y a t il des textes législatives qui empêchent les investisseurs étrangers d'investir à la Réunion ?
non, mais personne ne viendra investir dans un pays avec un système de tarés avec la pression fiscale la plus forte au monde.

y a t il des entrepreneurs réunionnais qui ne trouvent pas la main d'oeuvre nécessaire à l'exploitation de leur activité ?
Oui. J'ai eu du mal à recruter deux chauffeurs livreurs. Un ami restaurateur a embauché un breton et un marseillais dans ses cuisines ; la personne embauchée localement a pris son arrêt maladie après une semaine et est retournée aux assedic.

Faut arrêter le politiquement correct et ouvrir les yeux mon gars.

11.Posté par Caton2 le 03/02/2011 19:55

10. Merci David. J'ai la même conviction que vous.

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 22:54

un travailleur ne reste pas en poste si son patron est un mauvais patron et surtout s'il ne respecte pas la législation du travail.
les syndicats ne sont pas un barrage à l'emploi, seuls les mauvais patrons le pensent.

le coût de la main d'oeuvre ?? bigre..un mauvais gestionnaire doublé d'un mauvais entrepreneure à n'en point douter... ou qui ne sait ni recruter, ni s'entourer...
le coût de la main d'oeuvre à la Réunion est moins élevé qu'en France..faut ouvrir les yeux "mon gars" ! ou plutôt, ouvrir le bouquin du b-a ba de l'entrepreneur réunionnais !!

faire de la Réunion une exception ? quelle naïveté caton...toi qui côtoie par dépit (serais tu un "alimentaire" (j'ai failli écrire élémentaire..) fonctionnaire ...?) le monde politique, oublierais tu le "coup' pas nou" et ses conséquences...?

Visiblement, alzeihmer te guette caton le vieux !

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 22:56

allez, je fais oeuvre de pédagogie pour david qui semble en avoir besoin..

http://www.adreunion.com/3-Reduction-du-cout-du-travail.html

14.Posté par Caton2 le 04/02/2011 00:06

12. 13. d'un mauvais "entrepreneure"?
L'aigreur est mauvaise conseillère Nicolas.... Tu montres que tu n'es qu'un vulgaire comptable gratte papier délocalisé. Que sais tu de mon âge? En tous cas, toi tu es dépassé par l'époque moderne. Ta pensée confite et archaïque le prouve.

15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/02/2011 06:45

ma pensée..? mais mon vieux, justement, tu demandes à ce que je la développe, ce que je ne fais pas...comment qualifier alors d'archaïque et de confite ce qui n'est pas exposé..

allons allons caton, à jouer au plus bête, il est certain que tu gagnes haut la main..est ce là l'image que tu veux donner..?

"comptable gratte papier"? encore une fois, ce n'est pas mon métier....quelqu'un qui maîtrise par exemple l'anglais, ne fait pas de lui qu'un simple traducteur en puissance..c'est dire que cela confirme ce que j'écris à ton sujet.

16.Posté par David Asmodee le 04/02/2011 08:26

"le coût de la main d'oeuvre ?? bigre..un mauvais gestionnaire doublé d'un mauvais entrepreneure à n'en point douter... ou qui ne sait ni recruter, ni s'entourer... "

T'as combien d'employés ?

17.Posté par Cambronne le 04/02/2011 07:57

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2011 17:29

Merci Nicolas pas mieux

18.Posté par le congo chez tintin le 04/02/2011 09:35

6. Oui le congo. Mais on mettrait un peu de libéralisme dans l'économie de la Réunion qu'on ne s'en porterait pas plus mal. L'addiction aux aides sociales n'aide pas l'esprit d'entreprise. La misère relative mais active est moins humiliante humainement parlant, que le clientélisme et le degré zéro d'activité.

-----------------------------------------------------------------------------

Je ne suis pas contre....mon propos sur la misère, le libéralisme éhonté à la Mauricienne visait les gaucho-indépendantistes de service qui curieusement se servent de l'exemple Mauricien pour la Réunion, alors qu'on sait que leur politique si par malheur ils arrivent au pouvoir sera à l'opposé !!!

Quand même curieux pour des cocos d'encenser ce pays, qui est à fond dans le capitalisme, sans protection sociale etc etc...tu ne trouves pas ?

Bien vu le portrait en 14, le comptable gratte papier, surement salarié... qui se la joue " entrepeneure" lol, et dépassé par l'époque moderne..le coté confit et archaïque, tu as fait mouche !

19.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/02/2011 02:44

Tout ce qui se délocalise, se "relocalise" un jour ou l'autre..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube