MENU ZINFOS
Océan Indien

L'île Maurice célèbre les 20 ans de la mort de Kaya


Par NP - Publié le Lundi 18 Février 2019 à 15:05 | Lu 3746 fois

L'ile Maurice commémore aujourd'hui les 20 ans de la disparition de Joseph Réginald Topize, plus connu sous le nom de Kaya. Le roi du seggae, ce genre musical issu de la fusion du reggae et du sega, avait été retrouvé mort dans sa cellule des Casernes centrales de Port-Louis, dans des circonstances plus que troubles. Plusieurs spectacles culturels seront organisés ce jour, tout comme  la tenue d’une table ronde à la municipalité de Port-Louis et d’un concert musical avec la participation de plusieurs groupes artistiques.

Ce grand hommage national avait été entériné le vendredi 11 janvier dernier, à la suite du Conseil des ministres. Une décision bien accueillie auprès de la population bien que les avis soient partagés, indique le Défi Média, qui s'interroge entre un "hommage sincère" ou "d'une récupération politique en marge des prochaines élections".

L'annonce de sa mort le 21 février 1999 avait mis l'île Soeur à feu et à sang. Tout commence le 16 février 1999 à Rose-Hill, lors d'un concert organisé par le Mouvement républicain pour la dépénalisation de la marijuana. Après avoir fumé un joint sur scène, Kaya est arrêté deux jours plus tard en compagnie de membres de son groupe par la police mauricienne et emprisonné aux Casernes centrales.

Si ses compagnons seront vite relâchés faute de preuves des autorités, Kaya, lui, ne quittera jamais les cellules d'"Alcatraz", le surnom donné par les Mauriciens aux quartiers de haute sécurité de la prison de la capitale. La police annonce rapidement sa mort, officiellement pour une crise d'épilepsie après s'être cogné la tête contre le mur.

Une version largement remise en cause par la population, qui y voit plutôt une énième brutalité policière envers celui qu'elle considérait comme un véritable porte-drapeau des classes défavorisées, notamment créoles, de l'île.

L'île Maurice sombre alors dans le chaos : dans plusieurs localités, des commerces sont pillés, des édifices publics sont incendiés et des policiers sont même pris à partie. Pour tenter de retrouver un semblant de fermeté, la police tire même sur des manifestants à Port-Louis, causant le décès de trois personnes (deux à Bambous et le chanteur Berger Agathe à Roche-Bois). "Un cadavre criblé de balles est aussi retrouvé dans la cour de l’Hôtel de ville à Curepipe", rappelle lexpress.mu.  

Le calme ne reviendra que trois jours plus tard, après de multiples appels au calme lancés par les autorités politiques, mais aussi religieuses et associatives.

20 ans après le décès de Kaya, les cicatrices se sont difficilement refermées sur l'île Soeur. Néanmoins, il semble qu'avec les célébrations rendues ce jeudi au chantre du seggae, l'Etat mauricien commence son travail de mémoire (inauguration d'une statue ou d'une stèle à l'effigie de Kaya le 10 août prochain à Port-Louis) sur cet artiste qui a profondément marqué la musique indiaocéanique de la fin du XXe siècle.





2.Posté par Jean-Paul AH-KANG le 21/02/2019 10:54

Kaya était venu à La Réunion à l' initiative et accompagné de son jeune agent artistique mauricien, qui l' avait fait connaître dans notre île. Percy Yip Tong a, depuis, élargi son champ d' action et fait maintenant la promotion d' artistes et musiciens africains de "world music".

3.Posté par A mon avis le 21/02/2019 13:17

"célèbrent" ou "commémorent" ?

4.Posté par Kayam le 21/02/2019 15:53

Pffff....Tro kozé y nuit, tro graté yécorche...

5.Posté par klod le 21/02/2019 17:58

Aswad posse lyrics "it's just a little Herb" , en mémoire de Kaya et Berger Agathe , rasta wisdom is NOW for the peace humanity , watch out the wicked men :


" It's a just a little herb, oooi
It's a just a little herb stalk
It's a just a little herb stalk
Oh, I've been saving

Oh, I've got time for raving
I rave all night long
I've good time for feeling good
With all my brethrens

We like to socialise
We like to feel so irie
And to ease our mental state of mind
We're smoking sensi

It's a just a little herb
It's a just a little herb stalk
It's a just a little herb stalk
I've been saving

They gave me no chance
Oh, as I left the dance
They stopped me and searched me
And asked me why
As if smoking is a crime

It's a just a little herb, whoa
It's a just a little herb stalk
It's a just a little herb stalk
I've been saving

He asked I-man my name
How old and my address
He asked me if I knew I had
Something that I shouldn't

He turned my pockets out
He turned them inside over
And then it fell unto the floor
My little herb stalk, officer

It's a just a little herb, ooh yeah
It's a just a little herb stalk
It's a just a little herb stalk
I've been saving, whoo ooh, ooh

It's a just a little herb
It's a just a little herb stalk
It's a just a little herb stalk
I've been saving
That I've been saving
That I've been saving

All night all right
Smoke with my brethrens and feel alright
Whoa now"

6.Posté par klod le 21/02/2019 20:01

yes kayam post 4, ou na raison, des fois na pu de mot , mais somanké , di sak na pou di , sof koman ....................... toute kalité manière , mon kosé , mon parlé la Réunion et le reste ............ .

7.Posté par Kayam le 21/02/2019 22:01

Rasta wisdom...hope and heart...open heart ? So much things...ou koné la suite ou...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes