MENU ZINFOS
National

L’homme qui avait démembré un collégien sort de prison


Par Zinfos974 - Publié le Samedi 29 Juillet 2017 à 14:52 | Lu 2478 fois

Ce vendredi 28 juillet, Claude Ducos a été remis en liberté. Âgé de 77 ans, l’homme avait été condamné à trois ans de prison pour avoir démembré le corps d’un collégien que son amant avait tué à coups de marteau. Le retraité a de nouveau dit, à sa sortie de la maison d’arrêt hier, avoir été victime d'une erreur judiciaire.

Avec le jeu des remises de peine et de sa détention provisoire, il a pu être remis en liberté avant le terme de sa peine de trois ans.

Dans son procès en appel en décembre 2016, la condamnation de Claude Ducos à trois ans de prison pour atteinte à l’intégrité d’un cadavre et dissimulation de preuves avait été confirmée.

Claude Ducos a pu sortir de prison ce vendredi parce qu’il avait déjà effectué une partie de sa peine, 16 mois, en détention provisoire. Il avait aussi bénéficié d’une remise de peine automatique d’un tiers. Après son jugement en appel, il ne lui restait donc plus que huit mois à passer derrière les barreaux de la prison de Mont-de-Marsan (région Nouvelle-Aquitaine).

Le 4 juin 2011, à Pau, Alexandre Junca, 13 ans, avait disparu. Les morceaux de son corps avaient été retrouvés à différents endroits de la ville. L’enquête avait permis l’interpellation de quatre personnes.

Mickaël Baerhel a été condamné pour le meurtre à la réclusion criminelle à perpétuité. Son complice, Christophe Camy, accusé d’avoir volé le téléphone de l’adolescent, a été condamné à 15 ans d’emprisonnement. Fatima Ennajah, ex-compagne du meurtrier, a écopé de trois ans ferme pour recel de cadavre et non dénonciation de crime. Claude Ducos, qui entretenait une relation tarifée avec Mickaël Baerhel, avait été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir découpé le corps de la victime. Sur les quatre condamnés de cette affaire, Fatima Ennajah a elle aussi purgé sa peine.




1.Posté par Hugh le 29/07/2017 19:43

Ça lui aura couté un bras.
Oups !

2.Posté par thierrymassicot le 29/07/2017 19:48

Parfois, c'est le cas ici, à la fin de cette lecture: Dégoûté d'appartenir à la race humaine. Quand le sordide fréquente la bestialité!

3.Posté par Lucide le 29/07/2017 23:25

1.Posté par Hugh le 29/07/2017 19:43

Tu te crois drôle, (...) ?

4.Posté par Dazibao le 30/07/2017 02:22

2.Posté par thierrymassicot le 29/07/2017 19:48

Parfois, c'est le cas ici, à la fin de cette lecture: Dégoûté d'appartenir à la race humaine. Quand le sordide fréquente la bestialité!
..............................

Exact. Cet article (qui permet de découvrir que l'homme peut être répugnant) est un vrai vomitif.

Trois ans pour avoir découpé le cadavre, c'est pas cher.

5.Posté par Antipode le 30/07/2017 06:57

C'est en hôpital psychiatrique qu'ils auraient dû tous être enfermés ^^ il y a-t-il une évaluation de l'intégrité psychique au sortir de ce genre de petite condamnation ?

6.Posté par d'adou le 30/07/2017 06:42

Eh ben ,voila ! Encore une décision de justice difficile à comprendre, 18 mois de prison pour une telle horreur et La famille de cet enfant doit être dévastée encore devant cette impunité !

7.Posté par alain le 30/07/2017 09:07

Histoire sordide ou il ressort une fois de plus la bestialité de l’être humain ci celui-ci a perdu son humanité.

Quand a la justice, qui condamne parfois une personne ayant commis un larcin dans un magasin alors que c 'est par nécessité parfois et de voir des tueurs avec des peines aussi légères, il y la de quoi se poser des questions..

8.Posté par patrick le 30/07/2017 12:12

@1 (Hugh) :
"Les cons ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnaît...".
Vu ton post, cela te sied comme un gant.
You're welcome !!!

9.Posté par Hugh le 30/07/2017 13:17

Merci d'avoir cité Audiard.
Je garde à l'esprit que Chacun est le con d'un autre.
Si tu veux, j'organise un diner samedi prochain…
You're welcome to.
Sourire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes