Courrier des lecteurs

L'exigence d'exhaustivité

Lundi 8 Décembre 2014 - 09:30

Le président François Logerot écrit que Thierry Robert n’a pas répondu « à l’exigence d’exhaustivité édictée par l’article L. 52-15 du code électoral » et qu’il a « bénéficié d’un concours en nature de personne morale ». D’où le rejet des comptes et la saisine du juge de l’élection.

Alea jacta est ! La tournure est lâchée : "l'exigence d'exhaustivité" ! La messe est dite ! Diable ! Ce que ne sait pas la CNCC, perchée bien haut sur un nuage obscur, là-bas, dans l'autre hémisphère, c'est que non seulement Thierry Robert a franchi le Rubicon, à vrai dire, un Rubicon presque asséché, mais qu'aussi un bon peu de maires et d'élus de La Réunion ont fait le même pas : et ils ont franchi un Rubicon bien alimenté en eau, mais en misouk, en faisant appel le plus discrètement possible à de petites équipes, des prédicateurs de leur paroisse, tout disposés à ajouter aux entretiens de porte en porte, un chèque, une feuille de tôle, une promesse verbale, etc. etc. Ne parlons pas du CASS qui se décarcasse à certaines périodes de l'année. Ne parlons pas non plus des revues municipales avec ses articles bien étudiés, ses éloges dithyrambiques, ses photos bien choisies ! Ne parlons pas de certaines festivités déguisées, organisées par des associations qui ont joli pignon sur rue et qui sont priées de respecter le donnant-donnant. Ne parlons des sonos tonitruantes qui sillonnent les rues à des moments bien opportuns. Ne parlons pas des chômeurs qui trouvent tout subitement un contrat ! Qu'on me pardonne : je ne peux pas tout confesser, je ne peux pas répondre à l'exigence d'exhaustivité de l'article L. 52- 15, article qui, au demeurant, soulage Didier Robert, du moins pour l'instant. Finalement le bus bariolé de Thierry Robert dénote dans le ciel réunionnais : c'est tout nouveau, presque incongru. Une sorte de veau d'or, échappé du Sinai. On en a parlé de Dunkerque à Saint-Philippe. A lui seul, il a fait pencher l'impitoyable balance. Summum jus, summa injuria, dirait un Cicéronien ! Une faute si éclatante et si éloignée du misouk. D'où le zèle d'un apôtre de la bonne paroisse, qui a su faire son tri sélectif et sortir la fève du gâteau.

On remarquera qu'aucun maire ni membre d'une municipalité n'ont osé faire un rapport direct contre Thierry Robert auprès de la terrible et aveugle CNCC. On doit savoir saluer la grande sagesse de chacun d'eux, craignant, il est vrai, un retour de flamme: "si tu m'épingles, tôt ou tard je t'épingle".

Bref ! sous ce tropique du Capricorne que j'ai quitté pour apprécier les blanches neiges de Gières, mais où rôdent toujours mes mânes intrépides et capricieux - ils ont refusé de me suivre - je ne sais si je dois, comme Gargantua, pleurer comme une vache ou rire comme un veau !

Gérard Jeanneau

http://www.courriers-reunion.fr/Accueil.html
Gérard Jeanneau
Lu 269 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 14:16 Le contrôle mental, l’outil qui vous manipule !