MENU ZINFOS
Faits-divers

L'exhibitionniste de la plage placé en détention provisoire


L'exhibitionniste qui se masturbait sur la plage de la Saline-les-Bains n'échappera pas à une réponse pénale. Il a été mis en examen ce mardi en fin de journée.

Par Régis Labrousse - Publié le Mardi 6 Avril 2021 à 19:59 | Lu 4311 fois

L'exhibitionniste de la plage placé en détention provisoire
Il s'était adonné à un plaisir solitaire mais à la vue de tous les plagistes. L'exhibitionniste de la Saline-les-Bains devra répondre de son acte obscène à la barre du tribunal correctionnel.

Nous vous en parlions dimanche soir, cet individu avait été interpellé l'après-midi même. Plus d'une semaine après son forfait sur la plage de la Saline-les-Bains, les gendarmes de la brigade territoriale de Saint-Leu avaient pu remonter sa trace. Le jour de son geste obscène - posé sur le sable les jambes écartées et en train de se masturber, il avait été photographié et même filmé par des témoins, ce qui a concouru à son identification assez rapide.

Après un passage dans un service hospitalier pour évaluer son état mental, il a donc été déféré au parquet qui a prononcé sa mise en examen pour exhibition sexuelle. Ce mardi soir, il dormira en cellule puisque son placement en détention provisoire a été prononcé.

Deux éléments doivent être réunis pour que l'acte d’exhibition sexuelle soit caractérisé.  L’exhibition sexuelle doit avoir  lieu dans un endroit accessible au regard du public. La publicité de l’acte est donc essentielle dans la qualification de l’infraction. Enfin, la personne qui s’est exhibée sexuellement doit l’avoir fait volontairement et en toute conscience. Ainsi, une personne atteinte de trouble mental ne peut pas être sanctionnée pour exhibition sexuelle. L’intentionnalité est donc un élément constitutif essentiel de l’exhibition sexuelle.




1.Posté par jlc2 le 07/04/2021 09:00

Bonjour! en prison ,ils vont de faire voir comment écrasé ta banane, je crois tu regretteras de l'avoir fait en public

2.Posté par Benjamin Griveaux le 07/04/2021 12:28

J'approuve le fait qu'il soit mis en examen pour exhibition sexuelle.
Mais comment se fait-il que Corinne Masiero n'ait pas subi le même sort pour son exhibition lors de la cérémonie des César 2021?

3.Posté par Rico Rona le 07/04/2021 14:30

2) à votre avis ?

4.Posté par MICHOU le 07/04/2021 20:05

Il suffit d'alléguer un trouble mental pour être libre de tout. commode

5.Posté par vince le 08/04/2021 12:35

a post 2
je ne croit pas que le mauvais gout et la provocation de madame MASEIRO soit du mm ordre qu'un type qui se paluche devant des familles avec enfant !! faut pas tous mélanger quand mm!!
en tous cas qu'il soit bien occuper a domenjo et qu'il i reste longtemps mais sa j'y croit pas trop..

6.Posté par MiniZoZo le 08/04/2021 16:10

Plume pour plume : pas de différence entre la soi disant revendication politique et un pitoyable paluchard.

Les 2 devraient être sanctionnables, mais ce n'est pas ce que pense nos chers cols blancs de la soi disant justice (cour de cassation).
Après pour les soi disant artistes, qu'il y ai circonstance atténuante, je veux bien, mais si on joue sur le registre de l'exhibition et la provoc, ce serait logique d'en payer à minima les conséquences...

7.Posté par Rico Rona le 08/04/2021 16:35

2) et 6) ça n'est pas du tout du même ordre... que ce soit sanctionnable de montrer ses seins au cours d'une manifestation ça peut se discuter... mais se masturber en public relève d'une démarche différente me semble t'il...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes