MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’exécution de la Médiathèque Cimendef


Par ​Erick Murin - Publié le Lundi 13 Avril 2015 à 09:34 | Lu 723 fois

L’exécution de la Médiathèque Cimendef

L’île de la Réunion : l’Ouest de ce département abrite  les communes du Port, de La Possession, de Saint Paul, de Trois Bassin et de Saint Leu. Ce département  capitalise le titre mondial de 35% de chômage, la médaille d’or de 98 000 allocataires du RSA, de 10% de sa population qui vit en dessous du seuil de pauvreté, d’un illettrisme qui  exclut 125 000 personnes. Bizarrement, le rachat du projet de la médiathèque Cimendef à Saint Paul a été validé par les Conseillers Régionaux. Est-ce bien réaliste ?

Dès l’abandon du projet de médiathèque par les élus de Saint Paul, celle-ci a été  destinée à accueillir un centre d’affaire, la piste probable d’une maison du maloya et du marronnage faisait soudainement son apparition. Au final, la Région décida de transformer le bâtiment en "conservatoire de rayonnement régional".

Si la véracité des sommes engagées pour ce rachat se confirme, La Région engloutie 30 Millions d’euros dans du neuf pour refaire du neuf, ce coût financier correspondrait à 16666 SMIC à 1800 Euros brut. Une logique fiscale s’impose à cette décision, une collectivité endettée (route du littorale) devrait prendre au sérieux le fait qu’il ne récolte pas par l’impôt tout l’argent qui lui est nécessaire.

En liquidant une médiathèque, d’une part Mr Didier Robert prive l’ensemble des établissements scolaires de Saint Paul et des communes limitrophes d’un outil d’excellence, et d’autre part il éloigne la Réunion dans sa construction d’une réelle communauté de penseurs réunionnais, ceux-là mêmes qui vont contribuer à l’élévation d’un homme réunionnais nouveau, audacieux, qui vont apprendre à penser pour le bénéfice d’une société décomplexée.

Débouchant sur la construction de rôles sociaux qui impliquent de façons impérative une obligation de "bâtir" la cohérence d’ensemble,  qui vise la rationalité et l’autonomie des individus. Le CRAN refuse un dictat idéologique et politique d’une insularité dominatrice, celle qui s’octroie les pouvoirs sur des générations d’hommes et de femmes (patrimoine d’habitude), qui orchestre le départ des cerveaux réunionnais à l’exil économique en France. Ces Conseillers Régionaux veulent laisser la société réunionnaise sous la domination idéologique et politique. L’enjeu est d’intérioriser le doute auprès de nos enfants, qu’ils aient peur d’affronter "la domination du réunionnais par le réunionnais".

Ne comptons pas sur Mr Didier Robert pour élever la conscience politique de nos enfants, pour  diagnostiquer une gangrène idéologique et néocolonialiste qui assiège La Réunion, qui aliène culturellement le peuple. Ne comptons pas sur Mr Didier Robert pour remettre en cause une organisation sociétale réunionnaise qui est la dernière colonie française, il ne dira aucunement à nos enfants, vous êtes la chance de demain, vous avez le droit de comprendre les conditions sociales et politiques dans lesquelles vous êtes. 

Etre en contact avec un livre, c’est construire et déconstruire l’imaginaire,  c’est amorcer chez l’individu le premier pallié d’une analyse critique de ses propres émotions. Cette citation de Jean Paul Sartre est inscrite dans la conscience collective, "j’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres".

Une médiathèque a ce pouvoir de convoquer le sens et le non sens, de susciter des expériences sociales, fondatrices de la morale. Le CRAN Réunion reste convaincu, que c’est une faute politique gravissime de la part de Mr Didier Robert Président de la Région Réunion  d’annuler la livraison d’une médiathèque. Selon A. CAMUS "l’acte fait l’homme".

Le responsable du CRAN Réunion
Erick Murin

 

 

 

 





1.Posté par lastic le 13/04/2015 11:00 (depuis mobile)

Cherchez les raisons de cette debacle dans les accords entre MM Sinamale et Robert.

2.Posté par même si le 13/04/2015 12:59

La faute gravissime incombe à Huguette Bello qui aurait ruiné Siant Paul avec un projet de trop haute dimmensions par rapport aux finances de la mairie.Sinimalé et robert ont, à raison réévalué ce projet qui se trouve désormais bien plus cohérent et avantageux pour la population saint pauloise

3.Posté par naya virapin le 13/04/2015 13:03

Oui et pourquoi toujours installer des lieux culturels et pédagogiques dans le centre ville de saint paul ?
Les enfants des hauts de saint paul ne méritent ils pas la culture eux ?

4.Posté par la guepe le 13/04/2015 13:04

Ah Huguette c'est pas bien de profiter des assos pour remettre sur la table un projet qui ne tient pas la route et qui met en danger le budget communal.Qui aurait entretenu cette médiathèque? il aurait fallu augmenter les impots , est ce cela que vous préconisez pour nous?

5.Posté par Saint Paulois le 13/04/2015 13:06

Ah Fichez-nous la paix avec votre cimendef, la majorité des Saint Paulois a dit NON, c'est pourtant clair

6.Posté par naya virapin le 13/04/2015 13:12

A saint paul, nul besoin d'une médiathèque stalinienne.
Nous voulons des petites structures authentiques où les enfants ne se retrouvent pas noyer dans des informations froides et éloignées.
Il faut créer du lien sur saint paul car les inégalités sociales sont réelles!
NON A CIMENDEF
NON AU COLLECTIF CIMENDEF

OUI AU CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT REGIONAL
OUI AU PETITES MEDIATHEQUES DE PROXIMITE

7.Posté par Jules Bénard le 13/04/2015 13:18

A Eric Murin : c'est dit et bien dit, bravo, je ne peux qu'approuver.
Vous savez, la culture est pour beaucoup la dernière roue du carrosse. La délégué régional à la Culture a avoué qu'il ne lisait jamais un livre. Si ! Il l'a dit devant les caméras de télévision . Comment un tel sinistre individu pourrait-il faire quelque chose de valable pour notre culture ?
Quant à Sinimalé, on n'en parle même pas.
A posté 5 le courageux anonyme "Saint-Paulois" : il n'est pas honteux de la fermer quand on n'a rien à dire. Les Saint-Paulois n'ont pas voté contre la Médiathèque ; ils ont voté pour un repris de justice imbécile qui a promis monts et merveilles. Et qui est champion de l'ignorance crasse en matière de gestion... sauf pour se remplir les poches, ce qui lui a valu d'aller au gnouf. Voilà le mec que vous admirez. Allez gratte ti bois don !

8.Posté par GIRONDIN le 13/04/2015 14:06 (depuis mobile)

Mr Murin pour une fois je suis d'accord avec vous.
Les St Paulois ont décidé!?!? Lors de la campagne le maire actuel n'avait rien annoncé à ce sujet.
Oui c'est le prix d'un soutien politique.

9.Posté par @ ERIC le 13/04/2015 14:52

1- Ta sœur a voté pour, tu devrais régler tes comptes dans la famille,
2- Le centre d’affaires que tu évoques n’a existé que dans ta petite cervelle,
3- Pourquoi mentir sur le coût final de l’opération du CRR et de l’intérêt d’un tel outil sur cet espace en libérant le front de mer de Saint-Paul à vocation économique et touristique,
4- Tu te trompes en évoquant la suppression des outils de proximité bien au contraire, il est préférable de rénover celui du front de mer de Saint-Paul qui est proche du Lycée et des autres écoles de l’Etang,
5- Tout le reste de ton texte n’est que de la masturbation intellectuelle,

10.Posté par @ JULES BENARD le 13/04/2015 14:56

Vous êtes toujours le monsieur VERITE.
Vous êtes celui qui connaît tout et pour qui, penser autrement que vous est une erreur de la société.

Monsieur Bénard, les cimetières nous attendent tous un jour et lorsque nous serons en terre, pensez-vous que votre culture, votre vérité seront à l'ordre du jour.

Je vous conseil de passer votre chemin sur terre avec la plus grande humilité et le respect des autres.

11.Posté par franck le 13/04/2015 15:30

Totoche , m'a rien compris ! quel est le message clair que vous voulez faire passer svp? cran ou néna, grandes phrases ou né na , mais alors là franchement, mi rod encore le message que ou veut fait passer! enfin didier Robert va comprendre mais nous pas capab , prochaine fois écris à li tout seul parce nous nous attend un ti peu plus simple.

12.Posté par criké craké le 13/04/2015 15:41

la prochaine fois citez au moins des ecrivains de La Réunion, vous serez un peu plus crédible " Boug la i bat la mer pou ganÿ l'ékim " (il brasse du vent, fait beaucoup de bruit pour rien).

13.Posté par polo974 le 13/04/2015 16:02

"""conservatoire de rayonnement régional"""
c'est la version dr de la mcur...
toujours à st paul

la pyramide inversée rend fou...

14.Posté par Si il n''''y avait pas rachat, vous auriez fait quoi ? le 13/04/2015 16:28

La question est ainsi posée : si il n'y avait pas eu rachat par La Région, la mairie en aurait fait quoi ??

Certainement pas grand chose, nous aurions eu le droit à un immense building vide et inutile !

15.Posté par HB le 13/04/2015 16:58

La médiathèque cimendef c'est de l'histoire ancienne. Place maintenant au CRR et aux médiathèques de proximité

16.Posté par Elisabeth le 13/04/2015 17:01

Les élus saint paulois ont déja statué sur cette structure qu'il ne pouvait garder , car trop couteuse sur le long terme ? Alors affaire classée .

17.Posté par Gérard Jeanneau le 13/04/2015 17:26

RAPPEL

Le CRAN, dit son président, Eric Murin, désavoue ces élus qui ferment à jamais des livres, qui incendient le savoir, qui verrouillent l’histoire, qui interdisent la connaissance aux citoyens.


*****

Diable ! une flambée d'hyperboles, révélant une bien stupide colère majuscule d'Eric Murin qui se lance contre l'incendie de la culture à Saint-Paul, celle que la nouvelle municipalité mijote, mais sans la deuxième médiathèque, baptisée avant terme Cimendef, du nom d'un esclave. Le pompier Murin devrait savoir qu'Huguette Bello a laissé en bien mauvais état la médiathèque du front de mer, baptisée, celle-ci, du nom d'un colonialiste, Le Comte de Lisle, tant et si bien que les livres ont baigné longtemps dans l'humidité. C'est donc bien la dame, maire déchue, qui a, non pas incendié la culture, mais l'a tout simplement noyée avec le même prétexte qu'on avance quand on veut noyer ses chiots : la médiathèque du front de mer lui paraissait pestiférée du fait qu'elle semblait par son nom glorifier l'esclavagisme et que, bien pis, elle a été construite par un adversaire politique. D'où son ardent désir de tourner la page ! Une ardeur favorisée par le ministère rose de la culture, tout disposé à payer presque rubis sur l'ongle une médiathèque aux maires qui en désirent une; beaucoup d'entre eux ont sauté sur l'aubaine pour marquer la mairie de leur empreinte; et ce qui va de soi, la première a été laissée à l'abandon !

Diable ! remettons en état cette première médiathèque - ce qui se fait actuellement - continuons sa restauration; faisons une bonne extension en l'exhaussant d'un étage et ajoutons des rondavelles entre la route du bord de mer et le bâtiment, comme on le fait au bord de mer, avec WIFI ou prise CPL, espace ouvert 24 heures sur 24. Ouvrons même cette médiathèque bien restaurée le dimanche comme au Tampon ! Gardons le trop peu de foncier constructible pour le commerce, les HLM... Pensons aux sans-logis et aux emplois générés par les commerces ! Accordons harmonieusement le social avec le domaine culturel !

Assurons aussi le portage des documents à domicile, au moins pour les personnes âgées, malades et handicapées. Prenons exemple sur la région grenobloise, ma nouvelle patrie : toutes les bibliothèques sont en réseau ! Il n'y a plus qu'à commander par internet. Et je ne mets même plus les pieds dans une médiathèque pour la simple raison que c'est la médiathèque qui vient à moi. Assurons en sus un service drive, comme savent le faire les grands centres commerciaux ! Soyons de notre temps !

Oui, il faut remettre en état les bibliothèques des écarts, aménager des espaces WIFI ou avec CPL, métamorphoser ainsi ces bâtiments en petites médiathèques et ajouter, là aussi, tout à proximité, quelques rondavelles connectées à internet 24 heures sur 24 ! Et pourquoi ne pas ressusciter troubadours et trouvères qui allaient semer leur culture de château en château ? Pourquoi ne pas faire de même ? Un bataillon d'employés pourrait aller de case en case pour former, lire, guider, initier l'un, faire progresser l'autre ! Le conférencier ne doit pas enfouir son savoir dans un unique endroit, mais le répandre dans telle ou telle bibliothèque. Et une exposition ne doit pas rester accrochée dans une salle de médiathèque comme carapates su tété boeuf ; elle doit être itinérante !

Il faut cesser de regarder avec trop d’admiration son nombril et d'agir tout seul dans son tout petit secteur avec l'idée bien puérile de faire mieux que le voisin. La culture doit se répandre dans toutes les bibliothèques, du battant des lames aux villages perdus des hauts. Je hais le concentré, et le concentré qui reste fixé au même endroit, comme carapates su tété boeuf . Oui, je le répète, il faut SEMER la culture et aller de case en case porter les documents, initier à l’informatique, lire un livre à qui voit mal, etc. … comme à Grenoble !

Voilà, au final, tous les bons ingrédients pour diffuser la bonne culture sans dilapider les deniers publics ni dévorer du foncier !

Gardons-nous d'incarcérer la culture dans une grosse masse de béton comme on allait le faire avec la feue médiathèque Cimendef. Et pour donner un peu de baume au CRAN, débaptisons l'unique médiathèque et appelons-la Cimendef, histoire ... de déverrouiller l'histoire dans le droit fil du CRAN !


Gières, le 16 mars 2015

18.Posté par Octavio le 13/04/2015 17:44

Pour certains les commentaires et la culture, bien dit pour l'ex cimendef, moins on en a, plus on étale !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes