Faits-divers

L'évadé a préféré revenir en prison. Son souhait a été exaucé

Vendredi 3 Mai 2019 - 15:52

Retour à la case départ pour un détenu de la prison du Port. En cavale pendant 5 jours, c’est finalement la faim qui le fera revenir à proximité de la prison du Port où il se laissera appréhender.


Le centre de détention du Port
Le centre de détention du Port
L’évadé de la prison du Port a été jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi après-midi.

A.B, âgé de 42 ans et d’origine malgache, a passé cinq jours chez lui, sans que personne ne vienne l'embêter. C’est finalement le manque d'argent et la faim qui le feront revenir à proximité de la prison où il se rendra avec sa propre voiture. Il est appréhendé par les forces de l'ordre qui remarquent qu'elle a été forcée. Il répond en toute honnêteté que les clés du véhicule se trouvent au centre pénitencier. Il souhaitait mettre sa voiture à l'abri dans le parking de la prison pour éviter qu'elle ne soit volée.

Le détenu était, à l’origine, placé en détention à Domenjod. Mais il avait été transféré au Port à cause de faits de violences contre un surveillant. En isolement, il avait en effet bouché volontairement l'oeilleton de la porte. Réveillé par le gardien, qui a ouvert la trappe pour communiquer avec le détenu, il lui avait asséné un coup de poing. Très agité par la suite, il a dû être maîtrisé par une équipe de surveillants.

Hospitalisé après son agression sur un agent pénitentiaire

Après cet épisode houleux, A.B avait été admis à l’Etablissement public de santé mentale (EPSMR) de Saint-Paul, le 19 avril. Le 25 avril, alors que les surveillants sont particulièrement occupés et qu'il se retrouve seul, il se fera la malle. Il en a profité pour grimper sur le toit de la structure et déguerpir de l’EPSMR. Les cachets le fatiguaient, explique-t-il à la barre ce vendredi après-midi.

Après cinq jours loin de l’EPSMR et de la prison, soit du 25 au 30 avril, au chaud chez lui, il a finalement décidé de revenir sur ses pas, avec sa propre voiture, n'ayant plus de quoi manger. 

A.B, connu pour sa violence, "est un impulsif", selon son avocat, Me Louis Ropars. Son casier judiciaire compte 7 condamnations, dont 5 pour conduite sans permis. Il n'a manifestement pas perdu ses bonnes habitudes.

Devant le tribunal, il répond tant bien que mal aux questions et reconnaît les faits. Si la procureure l'a finalement condamné à 12 mois de prison (10 pour violence et conduite sans permis et 2 pour évasion), la justice l’a finalement condamné à 8 mois de prison ferme, dont 6 mois pour violences et conduite sans permis et 2 mois pour son évasion.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 4006 fois



1.Posté par Taloche le 03/05/2019 16:19 (depuis mobile)

Au moins le sakaf est garanti pour 8 mois.

2.Posté par pipo le 03/05/2019 18:04

Et au bout de huit mois il va sortir et prendre sa voiture qui sera encore sur le parking de la prison et toujours sans permis :):):)

3.Posté par ali le kafhir le 03/05/2019 19:27

si c'était à mada il préférerai vivre dans la forêt avec les sangsues et la diarrhée
mais bon une société se juge à l’état de ses prisons, disait il
il disait aussi
sanctionner la faute
protéger la société
favoriser l’amendement et la réinsertion des condamnés

4.Posté par MôveLang le 04/05/2019 06:50 (depuis mobile)

Il n'est pas couillon, dehors, il faut travailler pour manger, et pour le reste, en prison tout tombe du ciel même le plaisir est gratis,

5.Posté par Ti Tangue zilé zone le 04/05/2019 15:08 (depuis mobile)

La bonne affaire ...voilà de quoi en les renvoyant direct dans leur pays , on pourra offrir la mutuelle à tous nos anciens...soit 547 500 000 euros
36 500 € annuel par 15000 prisonniers étrangers

6.Posté par métisse le 05/05/2019 12:21

En prison mais dans son pays , ce serait pas mal non ?

7.Posté par Zarin le 05/05/2019 13:15

le « vary amin’anana » est-il bien préparé ?

8.Posté par Kiki le 05/05/2019 15:05 (depuis mobile)

Ventre affamé n''a pas d''oreille ! Il est retourné case départ : prison. Mieux vaut être "enfermé" et avoir l''estomac plein qu''être libre avec un estomac vide. Voilà à quoi il en est réduit au XXIe siècle !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Septembre 2019 - 07:46 Guerre des pizzaiolos au Tampon