MENU ZINFOS
Santé

L’été austral risque de favoriser l’apparition d’une nouvelle vague épidémique


Du 14 au 20 décembre, 14 cas de dengue ont été signalés à l’ARS dans 6 communes de l’île. Avec l’arrivée de l’été austral, les autorités craignent l’apparition d’une nouvelle vague épidémique.

Par Christelle Boyer - Publié le Mercredi 23 Décembre 2020 à 08:14 | Lu 2529 fois

L’été austral risque de favoriser l’apparition d’une nouvelle vague épidémique
La préfecture et l’ARS encouragent les personnes présentant des symptômes de la dengue à consulter rapidement un médecin et à réaliser un prélèvement en laboratoire pour identifier le plus précocement possible l’apparition de nouveaux foyers. "Le dispositif déployé par les autorités est en effet d’autant plus efficace lorsqu’il intervient au tout début de la transmission sur un quartier et que les personnes malades et leur entourage se protègent des piqûres de moustiques".

Depuis début 2020, 16 068 cas autochtones confirmés de dengue, 782 hospitalisations, 1760 passages aux urgences et 22 décès dont 11 directement liés à la dengue ont été enregistrés par l'ARS

Au cours de la semaine dernière, les signalements ont été localisés aux Avirons, au Port, à Saint-Denis, à Saint-Joseph, à Saint-Louis et également à Saint-Pierre. Par ailleurs, un regroupement de cas a été identifié dans la région Ouest : au Port (Quartier Vieille Ville). 

Afin de contenir la propagation du virus de la dengue, les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS poursuivent les interventions de démoustication de jour et de nuit, en appliquant les mesures barrières contre la diffusion de la covid-19.

Recommandations pour lutter contre la dengue

Connaitre et appliquer, à titre personnel et collectif, les mesures de prévention pour lutter contre la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage : 
  • Se protéger et protéger son entourage contre les piqûres de moustiques : répulsifs, moustiquaires, vêtements longs, diffuseurs
  • Eliminer les gîtes larvaires : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile
  • Consulter un médecin en cas de symptômes (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, fatigue...). Votre médecin vous prescrira la réalisation d’un prélèvement à effectuer en laboratoire d’analyses médicales pour confirmation du diagnostic de la dengue.
Cette confirmation biologique est indispensable pour orienter les interventions des équipes de lutte anti-vectorielle et contribuent à limiter la diffusion du virus de la dengue sur le territoire.




1.Posté par ThierrylaMasse le 23/12/2020 08:26

de toute évidence, certains organismes veulent mettre la population sous hypnose....

les mots utilisés sont la pour terroriser les ignorants et influencer les comportements .
il faut résister à la Macronasie et la remplacer par des politiques responsables ( pour de vrai)

2.Posté par MT CRISTO le 23/12/2020 10:22

Ce n'est qu'une petite grippette.

3.Posté par MT CRISTO le 23/12/2020 10:28

L'ARS détruit tous les insectes utiles et endormis sauf les moustiques. Produit hautement nocif pour l'organisme humain. Des millions d'euro pour les Labos.

4.Posté par Penny le 23/12/2020 11:07

Mais oui, on a compris, 3ème, 4ème, 36ème vague, on va tous y passer et le vaccin et la société sans-contact sont la solution.

5.Posté par JORI le 23/12/2020 12:09

1.Posté par ThierrylaMasse le 23/12/2020 08:26
"et la remplacer par des politiques responsables ( pour de vrai)" et avez vous des noms à donner ? 😂 😂

6.Posté par bruce le 23/12/2020 12:59

135 € pour ceux qui portent pas le masque. Et 0 € pour les macotes qui jettent leurs merdes partout. Des milliards de pertes pour les entreprises et les ménages pour le covid. Et des clopinettes dépensées par les mairies pour ramasser les ordures. Les vies emportées par la dengue comptent moins que celles dues au covid...

7.Posté par Dr anonyme le 23/12/2020 13:53

Pour essayer d’éliminer la dengue, l’ARS va tenter un moyen indirect : se débarrasser des dépôts sauvages d'ordures. Bien ! C'est une bonne décision au moins pour notre paysage et pour les touristes !

En revanche un moyen direct de traiter la dengue elle n’en parle pas. La recherche du traitement de la dengue n'est même pas envisagée par nos CHU du moins si j'en crois la lecture des divers communiqués.

Pour éliminer la dengue, l'ARS a choisi de se débarrasser des larves de moustiques dans ces multiples dépôts sauvages. Bien ! Toutefois, n'oublions pas qu'ils sont des milliards de moustiques qui volent partout. Surtout dans les ravines à se reproduire notamment dans la ravine des trois bassins.

Pourquoi l'ARS ne s'en occupe-t-elle pas de ces ravines ? Serait-ce le garde-manger des chauve-souris une espèce protégée quoique porteuse saine de multiples virus ?

La tentative de réduire le nombre de moustiques est certes une bonne résolution en ce qui concerne le désagrément de leurs piqûres. Merci l’ARS !

Quant au vain espoir de faire disparaître la dengue par des dépenses importantes en insecticides décriés n’oublions pas que les insecticides tuent les insectes utiles à l’homme, par exemple les abeilles.

L'ARS obnubilée par les moustiques ne cherche même pas à traiter la transmission de la dengue. Elle cherche à tuer tous les moustiques, même les moustiques innocents par milliards. Mission impossible !

En revanche, un patient atteint de la dengue devrait être traité et pour lui-même mais aussi pour protéger son entourage dans la limite du vol du moustique chargé de sang et porteur du virus : 20 mètres.

Un seul moustique apporte la maladie. Un seul moustique transporte la maladie. Casser la transmission est une mission bien plus simple que tuer tous les moustiques de la Réunion.

Et si on essayait de tuer les seuls moustiques qui viennent piquer le malade ? Ce serait bien plus simple et bien moins onéreux.

Non seulement l’ivermectine contre la dengue mais aussi pour les parasites invertébrés et en plus contre le covid, il existe une solution : l’ivermectine.

L'ivermectine est connue depuis plus de 20 ans.

8.Posté par ThierrylaMasse le 23/12/2020 18:13

tout le monde connait déjà les noms de ceux qui ne conviennent pas, surtout celui du furieux donneur de leçon qui crache tout le temps à la figure des lecteurs de zinfos

9.Posté par JORI le 24/12/2020 00:32

8.Posté par ThierrylaMasse le 23/12/2020 18:13
Vous affirmez une chose mais vous êtes incapable de donner des noms !. En fait vous n'en n'avez pas car votre avis est subjectif. Rien ne dit qu'il est partagé par une majorité de français!😂😂😂

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes