MENU ZINFOS
Economie

L'essence n'augmente pas... pour le moment


La table ronde aura duré plus de deux heures pour n’aboutir finalement qu’à un simple planning de travail. Syndicats, pétroliers, SRPP, DDE, patrons de Total, Tamoil et Caltex ont accepté la demande formulée par le Préfet: attendre le 26 septembre, premier bilan, pour prendre une décision.

Par Melanie Roddier - Publié le Mercredi 3 Septembre 2008 à 10:22 | Lu 1958 fois

L'essence n'augmente pas... pour le moment
Mise à plat des conclusions de l’Observatoire des prix. C’est à partir de ce rapport que le dialogue s’est ouvert entre les différents acteurs cet après-midi à la préfecture de Saint-Denis. Tous sont d’accord pour qu’un "toilettage du système actuel soit fait".
Avant que la mission de l’Inspection Générale des Finances ne prenne le dossier en main, des adaptations vont être amenées. "Dès lundi, un groupe de travail technique va se réunir, animé par les services de l’Etat, pour affiner le contexte actuel et en comprendre les causes", a annoncé le Préfet de La Réunion, Pierre-Henri Maccioni.
Autant de réunions seront ainsi organisées, afin que d’ici le 24 septembre, date de premier bilan, des progrès aient été effectués pour atteindre l’objectif final: obtenir une transparence des prix de l’essence pour les consommateurs réunionnais. "Je déciderai alors de dégeler la situation que j’avais gelée le 1er août en n'augmentant que de 3% le coût du carburant. Je procéderai au regard des conclusions à une augmentation" a conclu le Préfet.
Du côté de la SRPP, on estime que le consensus est très positif, un "consensus vers lequel convergent tous les opérateurs. Nous allons travailler au service des consommateurs, mais sans que ce soit au détriment des intérêts et de la rentabilité de nos entreprises", a expliqué le directeur général de la SRPP, Ahmed Abzizi.
Pour Gérard Lebon, président du syndicat Réunionnais des exploitants des stations-service, "c’est un consensus pour travailler. Je ne peux pas vous dire si l’essence va augmenter, mais dans un contexte mondial où le produit se raréfie, il serait difficile de croire que nous sommes un jardin isolé du reste du monde (…). On va faire en sorte que le prix soit le moins élevé possible".
Les gérants des stations-service Total et Tamoil s’étaient mis en grève depuis lundi. La direction de Total avait finalement cédé mardi après avoir, selon le directeur Philippe Bodilis, obtenu l’engagement du Préfet que la question des marges pour les importateurs ainsi que de la structure des prix seraient analysées lors de cette table ronde. Tamoil en avait fait de même ce matin.
Lors de la dernière révision des tarifs des hydrocarbures, le préfet n'avait augmenté le prix du litre de diesel que de 3 centimes et le prix du litre d’essence que de 4 centimes. D'où une perte pour les pétroliers, qui réclamaient une hausse de 12 et 8 centimes. Ils avaient alors décider de répercuter ce manque à gagner sur les marges des gérants de stations. Conséquence désastreuse car ces marges servent à rémunérer les salariés.
Les prix de l’essence et du gazole ont respectivement augmenté de 41% et 68% à La Réunion comme en métropole au cours de ces dix dernières années.




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes