MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’énorme mensonge de Jean-Paul Virapoullé


- Publié le Mercredi 24 Juin 2015 à 12:02 | Lu 1670 fois

Juste avant l’émission de Claude Montanet où je devais intervenir téléphoniquement pour donner le point de vue de notre association sur le projet NRL j’ai pris en cours de route la fin de l’émission précédente à laquelle avait été convié à s’exprimer sur le même sujet Jean-Paul Virapoullé.

Qu’a dit M. Virapoullé ?
Qu’il était trop tard pour arrêter le chantier de la NRL.

Pour quelles raisons serait-il trop tard pour arrêter une erreur ?
Aucune !
En démocratie, en tout cas.

Pour la NRL, nous en sommes toujours aux travaux préparatoires.
Travaux périphériques ou travaux d’approche, si vous préférez.

Tenez-vous bien, voici le raisonnement de la Région : le montant des travaux d’approche à la fin de 2015 sera de 500 millions d’€.

Ce serait bien dommage d’avoir dépensé tout cet argent pour rien.
Alors, si c’est une erreur, continuons-la jusqu’au bout.
Buvons le calice jusqu’à la lie.

Nous répondons :
Ce n’est pas la faute des Réunionnais si tout cet argent a déjà été dilapidé.
C’est d’abord la faute de l’État qui a, seul, retenu cette solution en mer.
C’est ensuite la faute exclusive de Didier Robert qui n’a pas eu le courage d’y mettre fin.
Il vaut mieux perdre 500 millions d’€ que de dilapider au minimum 2, 75 milliards dans le meilleur des cas (1, 66 md € prix de départ + 30 % minimum de surcoûts + bd nord).
Mais la perle du jour a été le très gros mensonge de Jean-Paul Virapoullé sur les ondes de Radio Réunion 1re.

M. Virapoullé a sorti de son chapeau de magicien le montant de 500 millions d’€ à rembourser au groupe Bouygues/Vinci si la Région décidait de stopper la NRL.

Votre serviteur s’est d’abord renseigné auprès de la direction de Bouygues puis auprès de la Région Réunion pour vérifier que ce serait bien le montant des indemnités à verser au groupe en cas d’arrêt du projet par la Région.

La somme brandie par M. Virapoullé est un épouvantail tout juste bon à effrayer des moineaux.

Cette prétendue clause n’existe tout bonnement pas dans le contrat signé par Bouygues/Vinci avec la Région Réunion.

M. Virapoullé voulait tromper les Réunionnais mais nous l’avons démasqué.

J’ai entendu également Vanessa Miranville tenir ce même discours.

Je tenais à mettre un terme à cette intox.

Pour finir en beauté, une question super banco à Egis : comment une route à mi-hauteur de type route des Tamarins de 15 km avec moins de 5 km de tunnels pourrait-elle coûter 3, 4, voire 5 fois plus cher que cette même route des Tamarins (photo jointe Dronecopters) ?

Armand GUNET
www.reagissons-la-reunion.fr
 

L’énorme mensonge de Jean-Paul Virapoullé




1.Posté par maçonnerie le 24/06/2015 13:57

combien la Région a t elle indemnisée le consortium en charge du tram train ?? voilà un chiffre intéressant à publier..

2.Posté par Alexandre Lorion le 24/06/2015 14:26 (depuis mobile)

Et bien qd elle sera ouverte on compte sur vous pour passer par la Montagne ?
M. Gunet le ministre était ĺà pourquoi ne pas avoir tenter le tout pour le tout ? : blocage - attendre le ministre dehors ? Ou etais votre collectif ?

3.Posté par GIRONDIN le 24/06/2015 14:59

1.Posté par maçonnerie

pour rappel;

POUR LA ROUTE LA PLUS CHÈRE DE FRANCE
Publié par Xavier Monnier il y a 2 ans

Bouygues, Vinci, et Eiffage se disputent la construction de la nouvelle route du littoral à la Réunion. Bataille juridique au soleil.
Deux fois trois voies de circulations, un viaduc de 5,4 kilomètres mordant sur l'Océan Indien, deux digues de 1 et 5,7 kilomètres pour un tronçon reliant Saint-Denis à la Possession, destinés à désengorger la circulation dans l'île de la Réunion. Ainsi décrit, le projet de nouvelle route du littoral (NRL) a tout du rêve pour les géants du BTP, d'autant que le prix affiché pour ce pharaonique chantier en fait la route la plus chère de France: 1,66 milliards d'euros pour 12 kilomètres de bitume - soit 133 millions d'euros le kilomètre. Et ce avant un possible dépassement du budget, qui pourrait doubler selon les prévisions des associations locales de défense du littoral.. Bref, un énorme gâteau dans lequel Bouygues et Vinci ont mordu à pleines dents en raflant, avec leurs filiales, les plus grosses parts (pour 1,2 milliards d'euros) - ne laissant à leur concurrent Eiffage que des miettes (38 millions d'euros). Une affaire rondement et prestement menée.
Lancé en décembre 2012, l'appel d'offre a débouché sur une remise de plis moins de six mois plus tard, le 25 juin 2013, pour une attribution des marchés au 15 octobre et une signature du contrat dès le 6 novembre. L’empressement que la région a mis à boucler l'affaire a fort chagriné le candidat malheureux. Le ventre creux, et un goût amer sur le palais, Eiffage a vitement attaqué la décision du conseil régional devant le tribunal administratif, invoquant «une procédure entachée de nombreuses irrégularités». D'abord, l’entreprise se plaint de l'alliance de ses deux rivaux, qu'elle juge anti-concurrentielle. Quel mauvais esprit. Ensuite, le bétonneur s'émeut que son offre, mieux-disante, ait été écarté sur la foi de critères flous par la Région, malgré ses demandes d'explications. Enfin, il s'étonne de l'empressement de la collectivité à signer les contrats, quand bien même elle a signifié sa volonté d'attaquer les attributions. Saisi, le tribunal administratif a promis de trancher les recours d'Eiffage avant le 1er décembre.
Pour classiques qu'ils semblent dans ce genre de contrat, les griefs du perdant rencontrent un long écho à la Réunion, qui renvoie à la tortueuse et très politisée naissance de la NRL.
EMBOUTEILLAGE AU TRIBUNAL
A l'origine, ce n'est pas une route mais un «tram-train» qui avait été acté par les accords dit de Matignon I en 2007. Négocié par le président du conseil régional d'alors, Paul Vergès, le deal avec le pouvoir de la Métropole avait acté la création d'une ligne de chemin de fer pour faciliter le transport entre le chef lieu et son port, et d’une route du littoral moins onéreuse. Pour le seul tram, Tram-Tiss, une filiale de Bouygues emporte le marché de 1,315 milliards d'euros en 2009.

Le deal n'a pas résisté à l'alternance. Faisant campagne sur son opposition à la ligne de tram, la droite, emmenée par Didier Robert et forte du soutien du puissant syndicat routier local prend le pouvoir lors des régionales de 2010. Aussitôt de nouveaux accords avec l'Etat, dits de Matignon II, sont signés, le contrat de tram-train est dénoncé… et le tribunal administratif saisi. Bouygues réclame tout simplement 170 millions d'euros à la région pour son dédit. Une procédure qui inquiète jusqu'à la chambre régionale des comptes. Selon un extrait de son rapport d'observation provisoire que Bakchich a pu consulter, les magistrats financiers s'émeuvent qu'aucune provision sur le budget régional n'ait été constituée pour faire face à ce contentieux fort mal engagé.
Pendante depuis deux ans devant les juges administratifs, cette épée de Damoclès à 170 millions d'euros a-t-elle fait pencher la balance en faveur de Bouygues, au moment de l'attribution du gros lot de la NRL ? Un beau contrat contre le retrait de la plainte: l'hypothèse n'a que les atours d'un procès d'intention. Pour l'instant...

HTTP://WWW.BAKCHICH.INFO/SOCI%C3%A9T%C3%A9/2013/11/24/LES-GEANTS-DU-BTP-S-AFFRONTENT-POUR-LA-ROUTE-LA-PLUS-CHERE-DE-FRANCE-62914

4.Posté par @ Mytho le 24/06/2015 15:06

@ Posté par maçonnerie

A ne pas oublier la campagne présidentielle de 2007 est passée par là maintenant i faut payer . Les gds groupes ne travaillent plus pou la peau patate ... Retour sur investissement .

La NRL ... Vu !

Pou out gouverne maçonnerie avec 2 n , nos dirigeants , le sortant de la Région sont en fait dirigés par la Commission européenne, la BCE, l’OTAN et l’ensemble des lobbys des plus grands groupes industriels et financiers.

5.Posté par Malin malin et demi le 24/06/2015 15:53

Les merdes combinatoires commencent à déborder de partout ! à la rencontre avec le pouvoir l'absurdité s'y invite !!!

6.Posté par Vous voulez faire le malin avec moi, Alexandre Lorion ? le 24/06/2015 16:43

1) Je ne suis pas Mme Soleil et je ne pouvais pas savoir ce qu'allait dire le Premier ministre.
2) Lorsque j'ai lu sa position, j'ai demandé un entretien et il m'a été répondu qu'il n'y avait plus de place avec ses conseillers.
3) Etant donné qu'il était venu enfoncer les Réunionnais, pour quelles raisons m'aurait-il reçu ?
Enfin, c'est vous qui vous prenez pour Mme Soleil en utilisant le futur simple au lieu du conditionnel présent.
Armand GUNET
P.S. : Comme vous ne savez pas bien lire, je vous rappelle que le sujet est l'intox que l'on commençait à propager. Vous en dites quoi, au juste ?

7.Posté par KLD le 24/06/2015 21:44

la photo est belle en tout cas et fait plus réver que les querelles actuelles ............la réunion l'ile intense ............

8.Posté par maçonnerie le 24/06/2015 23:51

4.
faut pas voir du complot partout...il reste des élus un peu censé..mais sans doute ne le sont ils pas encore (élu) !

9.Posté par Le Jacobin le 25/06/2015 11:25

Mr GUNET vous êtes un manipulateur de conscience comme bien d'autres à la Réunion, il faut croire que nous sommes en ce moment en période récolte des ventilateurs. Vous n'êtes pas sans savoir Mr GUNET que pour une rencontre avec le Premier Ministre il faut déposer votre demande auprès de la préfecture qui le fait suivre au cabinet du Premier ministre pour examen, votre dossier doit être motivé, d'une façon ou d'une autre vous avez une réponse en AR du service de l’état. Pour des questions de protocole et le temps qui lui est imparti, le premier Ministre ne peut pas s'arrêter au bistrot du coin pour écouter vos balivernes, donc Mensonge de votre part, si vous avez effectué une demande, auprès du premier Ministre publiée la réponse. La visite du Premier Ministre était annoncée il a un an, ce qui vous donnait le temps de préparer votre dossier. Le Malin que vous prétendez être est un épouvantail de plus qui règle ses comptes.Je crains que vous soyez un malin qui poli son image devant miroir en ne voyant que lui même.

10.Posté par ti Rénionnais normal le 25/06/2015 12:30

9.Posté par Le Jacobin

C'est vrai, vous avez raison ...

Ce "pôvre" monsieur Gunet ayant peur de l'oubli , fait beaucoup de tintamarre sur tout et rien, en étalant son faible savoir, pour montrer qu'il est encore là !!!

11.Posté par Au post 10 Jacobin le 25/06/2015 20:25

Non mais, vous ne croyez tout de même pas que vous pouvez m'insulter et m'ordonner de vous fournir les éléments que vous demandez !!!
De surcroît, vous êtes une nouille molle incapable de signer votre prose !
@ +
A.G.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes