MENU ZINFOS
Faits-divers

L'employé sous contrat à la mairie du Tampon cogne un gramoune et part avec sa voiture


Le 28 mai dernier, la victime invite deux dalons à sa maison pour une soirée arrosée. Tout dérape lorsque l’un des convives frappe son hôte et lui vole sa voiture.

Par PB - Publié le Mercredi 6 Juillet 2022 à 20:50

Les traces de sang qui maculaient l’appartement de la victime laissaient penser au pire. Richard*, la victime, a une plaie à l’arcade sourcilière gauche et neuf jours d’ITT lui ont été délivrés. Plus tôt ce jour-là, il a invité deux dalons qu’il connaissait depuis peu. Richard a perdu sa femme récemment et est plongé à cette époque dans la solitude et la dépression. Malade du coeur, il prend aussi des anticoagulants, ce qui peut expliquer "la scène de crime" qu'a découverte sa fille en arrivant chez lui.
 
Sur fond d’alcool, la soirée a dérapé chez Richard. Maurice*, employé sous contrat à la mairie du Tampon, lui a décoché un violent coup de poing parce qu’il aurait insulté sa mère. Selon Maurice, Richard aurait ensuite percuté un mur.

Le cogneur a ensuite pris les clés de la voiture de Richard et, avec son comparse, s'est enfui - bien entendu sous l'empire d'un état alcoolique - parce que "le lendemain je travaillais. Je devais rentrer à la maison", explique-t-il ce mercredi en comparution immédiate après avoir demandé un délai lors de la première convocation au tribunal. 
 
"Les week-ends sonnent le départ du grand n’importe quoi"

 "Son physique ne passe pas inaperçu et on ne voudrait pas le croiser quand il a consommé de l’alcool", précise l’avocat de la partie civile Me Farid Issé. Maurice reconnaît boire du vendredi au dimanche tous les week-ends. L’homme qui n’a que 46 ans porte sur son visage des années d’alcoolisme et assure vouloir arrêter de boire.  
 
"Les week-ends sonnent le départ du grand n’importe quoi, peu importe les conséquences", relève la procureure. Ce coup de poing aurait pu avoir de terribles conséquences, fait-elle remarquer. 
 
Pour la défense de Maurice, Me Sameidha Mardaye tente de faire valoir les versions des invités qui ont "aidé la victime à se soigner avant de partir de manière détestable", convient-elle. 
 
Maurice a tout de même été condamné à 24 mois de prison et à la révocation d’un précédent sursis. Il devra s’acquitter de 550 euros de préjudice matériel et 1.000 euros de préjudice moral à la victime. A l’issue de l’audience, il est retourné en cellule.

*prénoms d'emprunt 




1.Posté par MMarley le 07/07/2022 06:48

Sans doute l'esprit militant. Ils n'arrivent plus à faire la différence entre temps électorale et vie ordinaire...et si vous rajoutez l'alcool qui coule à flot lors des campagne...triste conclusion

2.Posté par Pat97480 le 07/07/2022 07:15

Voilà du grand journaliste... Quel est l'intérêt de mettre qu'il est employé sous contrat à la mairie du tampon.
Cela n'a aucun intérêt par rapport à cet article

3.Posté par eric le 07/07/2022 07:53

COmment a t'il fait pour avoir son contrat??

Ce n'est pas sans rappeler un ex maire qui faisait embaucher des repris de justice et qui parfois sont impliques avec armes ...

4.Posté par Mi lé fier le 07/07/2022 08:05

Un dalon pei...la France a pas besoin de tout cela....

5.Posté par Claude le 07/07/2022 13:59

Et quel rapport avec le fait qu'il avait un contrat de travail....? Bientôt ce sera 'et cet homme qui se brosse les dents avec Colgate'...c'est du journalisme de pacotille. D' un ridicule

6.Posté par Lupin les ô le 08/07/2022 07:37

Quel est l'intérêt de répéter à tout bout de champs qu'il est employé à la mairie ????? ça n'a rien à voir avec son travail !!!!! Pourquoi vous ne faites pas les antécédents judiciairres du personnel de ZINFO ???? Les journalistes, vous n'etes vraiment pas sérieux, dès qu'il s'agit d'un fonctionnaire ou assimilé (pompier, police, gendarme, prof, agent de maire etc...) il faut systématiquement que vous insistiez sur leurs professions alors que tant bien même les faits n'ont la plupart des cas rien à voir avec leur emploi. C'est usant de vous lire....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes