MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Supprimer le mot race ne fera pas disparaître le racisme


Par - Publié le Lundi 16 Juillet 2018 à 10:17 | Lu 1480 fois



On savait les socialistes friands du principe : désigner par un autre nom une catégorie ou une chose, dans l’espoir d’en atténuer le côté négatif. C’est ainsi qu’une femme de ménage est devenue une technicienne de surface, un sourd un malentendant, un handicapé un homme à mobilité réduite. Et j’en passe…
 
On pensait qu’on en avait fini avec les Tartuffe. Et bien non ! Voilà qu’Emmanuel Macron vient, sur la proposition du Parti communiste, puis reprise par le Front de Gauche et la France insoumise, de faire voter par sa majorité au Parlement la suppression du mot « race » dans la Constitution.
 
La Constitution de la Vème République, sous son fondateur le général de Gaulle, était un objet sacré, ciselé dans le marbre. Chaque mot y avait été pesé, chaque virgule.
 
Et il faut bien avouer que le résultat était particulièrement efficace puisqu’elle avait résisté à plusieurs présidents et à l’alternance. Même François Mitterrand qui l’avait vivement critiquée avant d’arriver au pouvoir, s’était bien gardé de la modifier, si ce n’est à la marge.
 
Et voilà que les choses s’accélèrent. Emmanuel Macron semble être pris d’une véritable frénésie de changement et plus aucun article n’est tabou. On est prêt à tout changer, quitte à faire n’importe quoi.
 
Revenons-en à la suppression du mot « race ». Nous sommes une fois de plus victimes de cette mode venue des Etats-Unis du politiquement correct.
 
Si scientifiquement, effectivement, la notion de race n’existe pas, il faut se rappeler le contexte dans lequel ce mot avait été ajouté. En fait, en 1946, l’objectif était de marquer, après l’épisode nazi, l’incompatibilité du racisme avec la conception républicaine de la loi.
 
Et pour bien prouver que cette suppression était superfétatoire, pardonnez-moi ce gros mot, il faut savoir qu’il avait déjà été supprimé des lois françaises depuis 2003.
 
En 2008 déjà, le Sénat avait examiné un projet de réforme qui voulait supprimer le mot « race » de la Constitution, sur une proposition de François Hollande. Il s’était trouvé un homme pour s’y opposer avec le panache qu’on lui connait. Il s’appelait Robert Badinter.
 
Son principal argument relevait de la plus élémentaire logique : faire disparaitre le mot race de l’énoncé des choses interdites revient à faire disparaitre la condamnation solennelle du racisme par la Constitution.
 
De la nouvelle formulation, en effet, on pourra déduire, au mieux que la condamnation du racisme est moins essentielle que celle des discriminations fondées sur l'origine, la religion ou le sexe. Au pire, que les discriminations fondées sur la race seront désormais permises.
 
Pour remédier à cette difficulté, le sénateur Badinter avait proposé de supprimer l'énoncé des distinctions interdites pour ne conserver dans le texte que l'impératif d'assurer "l'égalité devant la loi de tous les citoyens", ou bien de compléter la liste en ajoutant par exemple le sexe et l'orientation sexuelle à l'origine, la race et la religion.
 
Les députés, à l’unanimité, ont choisi la facilité en préférant supprimer le mot. Robert Badinter s’il te plait, reviens…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Cimendef le 16/07/2018 11:06 (depuis mobile)

Cest ainsi qu'un scribe est devenu un journaliste..

2.Posté par Corvées ! le 16/07/2018 11:40 (depuis mobile)

Comme dans l''armée !
Avant on utilisait pour le nettoyage, le mot CORVÉE !
Trop dégradant, remplacé par le mot SERVITUDE !
Pas bon non plus, ça fait esclave, remplacé par TRAVAIL D''INTÉRÊT GÉNÉRAL !
Mais c''est toujours AVEC balai et serpillière..

3.Posté par Marc le 16/07/2018 11:53

Oui, enfin, il y a quand même eu 24 révisions constitutionnelles depuis 1958, excusez du peu... Ca en fait presque une tous les deux ans.

Quant aux rédacteurs de cette proposition, ils arguent sur deux points: l'interdiction de la discrimination sur le critère de l'origine suffit à poursuivre les racistes et la présence de ce mot dans la Constitution leur servait d'argument. C'est vrai juridiquement mais je suis d'accord avec Badinter. Une autre proposition était celle de Ferdinand Melun-Soucramanien qui proposait d'interdire les distinctions "pour motif raciste", manière de contourner le problème.

Par ailleurs, je ne vois pas pourquoi attaquer les socialistes là-dessus puisque, comme le rappelle l'auteur, il s'agissait d'une proposition communiste.

4.Posté par Georges le 16/07/2018 12:39

à Corvée et vous oubliez au passage les "techniciennes de service".....pour femme de ménage....!

5.Posté par Léonardevincui le 16/07/2018 13:01

Belle démonstration @2,sans oublier que le raciste est dans l'enceinte de nos divers partis parasites politiques charognards. Rien de bizarre, que cette proposition émane du groupe communiste,le parti qui est responsable de la discrimination entre les divers ethnies sur notre sol made in France.Par le favoritisme du clientélisme issue de l'immigration professionnellement,sociaux économique aux dépens les défavorisés des D.O.M et S.D.F / R.S.A très made in France qui crèvent la dalle. Si la France est championne du monde de foot,au PEI on est champion de la pauvreté 342000 des nôtres qui vivent en-dessous du seuil de la pauvreté pas oublier,que l'Europe des faux-cul en est aussi responsable que nos zozos politicards made in France.Bonne vacance a tous,in yab des Yvelines

6.Posté par jeannot le 16/07/2018 13:11

et il y a des reunionnais qui demandent d'enlever le mot metropole ,bientot ce sera madame monsieur

7.Posté par Kanal bisik le 16/07/2018 13:43 (depuis mobile)

Donc si mi dit ; espés zorey ,la loi i kok a moin ?

8.Posté par DOGOUNET le 16/07/2018 14:29

Cela me fait penser à un célèbre trait d'humour de Bedos: Pour faire disparaître la misère entre 2 quartiers, l'un huppé, l'autre du quart-monde, ils ont construit un...mur !

9.Posté par Fredo974 le 16/07/2018 15:20

Il suffit de supprimer le mot racisme !

10.Posté par Jp POPAUL54 le 16/07/2018 16:51

Y a plus de race.
Reste espèce, genre, type, sorte....
Nous avons quand même des catégories d'hommes qui cultivent bien une sacrée qualité, celle de pas avoir grand chose à foutre.

11.Posté par alcide le 16/07/2018 18:37

Parfait, l'espècisme est donc encore autorisé, pas pour longtemps certes, le transhumanisme va venir chambouler tout ça.... Je peux encore prétendre être plus intelligent qu'un moustique, quel pied !

12.Posté par Veridik le 16/07/2018 18:44 (depuis mobile)

Bof... On ne dit plus "Vieux" mais "Seignor" , "handicapé" mais "Personne à mobilité réduite" , "coup de pied au cul" mais "plan de depart volontaire" ... etc ...

13.Posté par Ray Ziston le 16/07/2018 18:56

moralité : les élus sont kons à l'unanimité !
on peut leur faire voter n'importe quoi comme des moutons … la preuve.

14.Posté par Bonjour le 16/07/2018 20:51

Bonjour,

Le mot Race, employé pour désigné l'homme, est éroné.
Il n'existe pas de Race d'homme. C'est prouvé scientifiquement. Ou sinon nous faisons tous partie de cette même ''Race''

Ce mot est donc faux et il ne doit pas exister pour désigné l'homme.
Que ce soit dans une loi, ou dans un dictionnaire, il n'a tout simplement pas sa place.

Pourquoi toujours chercher ce qui nous différencie mesdames et messieurs ?
Nous avons beaucoup plus de ressemblance que de différence.

Au Revoir

15.Posté par Moi président le 16/07/2018 21:18

" Je peux encore prétendre être plus intelligent qu'un moustique, quel pied ! "

Ne JAMAIS sous-estimer l'intelligence des moustiques.

Dès avant la période cyclonique et la crise de la dengue, une famille de moustiques s'est installée chez moi.
On regardait la TV ensemble le soir en famille, moi en mangeant une glace, eux en suçant mon sang. A force, j'ai fini par ressembler vaguement à Elephant man.

Pour m'en sortir tout en restant fidèle à mes idéaux, j'ai été contraint de procéder à une stricte sélection des individus et de leur progéniture.
A force de courage et de persévérance, j'ai réussi à créer une population de moustiques qui se nourrissent exclusivement des gamelles que je leur préparais à base de sang périmé âprement négocié avec l'EFS.

Puis la crise de la dengue est arrivée, et Zinfos974 s'est mis à publier à la chaîne des articles avec en photo à chaque fois un moustique en train de pomper sur un doigt humain.
Ca a donné le mauvais exemple à mes moustiques, qui eux aussi sont des zinfonautes invétérés.
Avec les jeunes qui sortent de plus en plus, et face à mon impuissance croissante à contrôler toutes leurs fréquentations, les risques qu'ils me ramènent la dengue à la maison sont bien réels.
Autant dire que je vis dans l'angoisse permanente. Je me fais du mauvais sang, mais ça n'y change rien : les jeunes sont friands de malbouffe.

Si je n'ai pas poussé de gueulante à ce sujet dans les forums de Zinfos974, c'est uniquement parce que j'étais trop occupé à suivre le mondial.
Preuve supplémentaire que le foot peut avoir une influence positive sur les relations sociales ...

16.Posté par @ 6 jeannot le 16/07/2018 21:43 (depuis mobile)

Déjà Mademoiselle a été retiré depuis 2012 si mes souvenirs sont bons... 😁

17.Posté par Anis le 16/07/2018 22:13

Le mot race a été supprimé de la constitution, mais pas de la langue française ni du dictionnaire !

18.Posté par à TOUS le 17/07/2018 01:02

On supprime sur le papier mais ça reste dans le coco et les propos (Exemple: "Putain de ta race va" ou "MA finir avec ton race" ou "Quel race boug là?"

.

19.Posté par alcide le 17/07/2018 02:59

Le mot race est supprimée de la constitution. Les policiers ne pourront plus dire de race blanche ou noire pour le signalement d'un suspect, ils se contenteront de décrire un individu de type caucasien, de type négroïde...

20.Posté par bus le 17/07/2018 08:40

on ne dit plus socialiste mais homme du passé...

21.Posté par colimaconvert le 17/07/2018 11:52

le problème épineux reste à résoudre en musique: on ne pourra plus dire qu'un "blanche" vaut deux "noires" !
alors comment allons nous faire pour différencier ces notes de couleurs !!!

22.Posté par eric le 17/07/2018 16:01

On parle bien de la constitution... voilà une bonne initiative, puisque le concept de race est faux. Bien sur les gens vont continuer à l'utiliser encore... mais avec le temps de moins en moins et.... un jour... effectivement c'est aussi une façon de lutter contre le racisme. C'est ainsi que les lois, les langues et les civilisations évoluent... Donc pas d'accord ec vous Pierrot.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes