MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Mayotte : Et maintenant voila la milice


Par - Publié le Mardi 20 Mars 2018 à 09:59 | Lu 1807 fois



Est-on vraiment en France, à Mayotte ? Je sais, la question peut vous paraître volontairement provocatrice. Mais on peut raisonnablement se la poser…
 
En me questionnant de la sorte, je ne fais pas allusion, à la polygamie qui, bien qu’interdite, continue de prospérer.
 
Ni du rôle des cadis, ces juges musulmans qui ont certes perdu une grande partie de leurs pouvoirs depuis la départementalisation, mais qui continuent à opérer en tant qu’assesseurs dans les juridictions civiles de Mayotte. Bien que n’ayant plus de statut officiel, ils conservent une grande influence et il n’est pas rare que des Mahorais préfèrent encore aller les voir plutôt que le juge…
 
Je ne parle pas non plus de l’état-civil, plus qu’approximatif. Pas plus que du cadastre, à peine moins vétuste. Ni des routes ou des infrastructures, dignes d’un pays sous-développé.
 
Non, je fais allusion à ce qui se passe depuis quelques jours, depuis qu’un collectif des habitants du nord de Mayotte effectue des "rondes" avec une cagoule sur la tête, afin "d’arrêter les étrangers, comoriens et africains, présumés en situation irrégulière, et de les livrer à la gendarmerie.
 
Ces opérations ont déjà visé près d'une centaine d'étrangers.
 
Le collectif affirme par exemple avoir "intercepté une vedette" de migrants en situation irrégulière qui aurait accosté mercredi dans le nord et amené cinq personnes à la gendarmerie après avoir brûlé la barque.
 
Le plus grave dans l’affaire est qu’un des responsables de ce qu’il faut bien appeler une milice, affirme que la gendarmerie collabore avec eux. Ce que cette dernière dément, fort heureusement.
 
La ministre Annick Girardin, de son côté, condamne ce « genre de pratiques. Ca n’existe pas dans un département », a-t-elle réagi dans un communiqué. "J'ai pris des engagements en matière de sécurité. Ils sont tenus comme le prouvent les opérations de ces derniers jours. J'invite les habitants à laisser les forces de l'ordre faire leur travail", a-t-elle insisté.
 
Elle condamne, c’est bien. Mais ne pourrait-elle pas aussi s’interroger sur les raisons qui font qu’on en est arrivé à cette situation ? Annick Girardin et le gouvernement d’Emmanuel Macon semblent se bouger enfin pour Mayotte. Mais ils ne se sentent pas un peu responsables tous ses prédécesseurs, dont Ericka Bareigts, qui n’ont rien fait pour mettre réellement un terme à l’immigration clandestine massive à Mayotte, pas plus que pour renvoyer les clandestins chez eux ?
 
Ce sont eux, les vrais responsables de ce qui arrive aujourd’hui.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par zorbec le 20/03/2018 11:14

L'appel aux "milices" n'est pas une nouveauté à Mayotte. Déjà en 1990 des milices s'étaient constituées au vu et au su des autorités locales. L'une d'entre elles s'était même baptisée du doux de "Caïman" ! Une fois sur la barge reliant Dzaoudzi à Mamoudzou j'ai vu, ainsi que tous ceux qui étaient à bord, un jeune Comorien se jeter littéralement dans le lagon pour échapper aux "miliciens". Heureusement qu'il a pu être sauvé par une vedette de gendarmerie. Mais dans ce drame, il reste une question de fonds, s'il l'on peut dire : qui finance les fameux "kwassa-kwassa". Il est évident qu'il existent des complicités à l'intérieur même de Mayotte pour ce genre de trafic. Et l'on que peut que s'étonner de la passivité de la puissance publique pour identifier et sanctionner financièrement ces nouveaux esclavagistes...qui investissent sur la misère humaine, Une place de kwasssa-kwassa en échange d'une petite partie de l'aide que l'Etat apporte au territoire ?

2.Posté par GIRONDIN le 20/03/2018 11:30

..... En me questionnant de la sorte, je ne fais pas allusion,......
... Je ne parle..


Et malgré Toussala votre vénéré Sarkozy creeeeea le département 101 !

3.Posté par question bête le 20/03/2018 12:19

mais non pierrot, le responsable, c'est le gars de ton camp..sarkozy.Et avant lui..giscard !

4.Posté par Jp POPAUL54 le 20/03/2018 12:21

On appuie là où cela fait mal... l'incurie du dernier quinquennat.
Ne tient on pas les vrais responsables de ces tristes raffles clandestines d'aujourd'hui !!

5.Posté par Simandèf le 20/03/2018 12:41

Si c'était un vrai département français on parlerai de Mayotte sur les chaînes d'infos nationales tous les jours. Les mahorais sont des français de l'océan indien de seconde zone qui on été abandonné par leur gouvernement.

6.Posté par Ganagana le 20/03/2018 12:52

Il y avait déjà des milices du temps de ton ton grand copain Sarkozy mon brave Pierrot, une fois encore tu prends les zinfonautes pour des arriérés manipulables....en nous livrant ta pseudo nanalyse partiale et d'une totale mauvaise foi sous couvert "journalistique".

7.Posté par Marc le 20/03/2018 13:07

1. C'est simple: une partie des clandestins de Mayotte font de la main-d'oeuvre pas chère. Il est fréquent, pour ceux qui connaissent un peu l'île, d'entendre des histoires de gens ayant fait réaliser un travail au noir à des clandestins (gardien, ménage, construction, ...) pour ensuite appeler la police pour les faire rapatrier sans les payer.

8.Posté par DOGOUNET le 20/03/2018 13:33

Mayotte est irrécupérable. Va t'on vers le drame absolu de 62 là ou vous savez ? L'histoire bégaie manifestement.

9.Posté par PEC-PEC le 20/03/2018 13:57

C'était prévisible au vu du "bordel" organisé de Mayotte.
Depuis plus de 40 ans le laisser faire étant la règle le phénomène ne pouvait que s’amplifier.
Dans les années 70 quelques dizaines de milliers d'habitants, sympathiques, calmes, respectueux des lois et de tous les individus.
De Mitterrand à Chirac puis Sarkozy et Hollande, ont promis, se sont engagés...Pour quelques voix et quelques élus en leur faveur.
ON a laissé entrer tout le monde, les femmes sont venues accoucher pour avoir des enfants "français" et trouver un ancrage définitif en France...
ON a laissé faire, voilà le résultat.
Une population étrangère plus importante que les autochtones, qui se moque des lois de la France...Pauvre ne pouvant survivre que par le vol et la délinquance en tous genres...
Les lois n'étant plus respectées et la nation étant incapable de faire régner l'ordre, les milices se forment, quoi de plus normal dans ce cheminement d'abandon !
Pour quand les premiers morts ? c'est là la vraie question !

10.Posté par Gilson le 20/03/2018 14:11

Question : à Mayotte, ils fêtent aujourd'hui la journée de bonheur ??

11.Posté par Blackmare le 20/03/2018 18:26

Mais oubliez un peu Mayotte qu'ils redeviennent vite aux Comores et qu'on ne nous saôule
plus avec, bien sûr qu'ils ne sont pas Français arrêtez avec ça un gamin de 10 ans comprendrait
aisément en lui expliquant. Mais pourquoi vouloir garder Mayotte Française à tout prix pour quelle
raison s'obstiner à ce qu'elle soit Française en plus d'être à 10.000 kms de la France ils sont en Afrique
qu'on le veuille ou pas , ils n'ont rien de Français encore si ils parlaient notre langue même pas, se sont des
musulmans , historiquement ils n'ont rien en commun avec nous, ils sont plus Africains qu'autre chose et
d'ailleurs il est normal qu'ils aient plus affinités avec eux c'est compréhensible. Pourquoi vouloir leur imposer
notre mode de vie nos coutumes ils sont à des années lumière des nôtres. Il serait grand temps d'appliquer
les résolution de l'ONU et puis c'est tout, on va se foutre encore dans un bourbier dont on se dépêtrera
jamais quand enfin allons nous comprendre que la France est géographiquement en Europe et que l'on cesse
de vouloir tout le temps s' accaparer de territoires le temps des colonies est termininé et puis tout ça àa un
coùt exhorbitant pourla nation pour quoi en retour rien absolument rien pendant ce temps sur notre
territoire des gens crèvent de faim et oui je dis bien crèvent de faim et ce sont des FRANCAIS alors il faudrait
une bonne révolution pour que tout ceci cesse lebon sens aurait voulu qu'en 2011 le Dirigeant de l'époque
Nicolas ZARKOZY pour ne pas le citer n'ait pas décider tel un Seigneur de faire de Mayotte le 101éme
Département Français avec quels sous certainement pas les siens quel con à tel point qu'aujourd'hui il est en garde à vue pour ses magouilles de l'époque alors il peut faire le fier en attendant il nous a mis dans la merde.
Alors un peu de bon sens rendons l'indépendance à ce pays qui est Mayotte.

12.Posté par klod le 20/03/2018 18:33

marrant , comme d'hab , not "Dupuy lunch tour" ....................... que n'a t 'il fait ce post , intéressant par ailleurs , mais sou l'ère sarko .......................... hin mon Pierrot ??????????????????????????????

la situation est la meme depuis ziscard, mite errand , jospin , chirac et bismuth et après .......................

"Ce sont eux, les vrais responsables de ce qui arrive aujourd’hui".................... les memes , en fait, non ? mon bon Pierrot , depuis "le début" ?

ha , sacré Pierrot , adorateur de bismuth ............... il n'a pas fait mieux , sinon , pire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! dure de renier ses engagements politiques , mais reconnaitre ses erreurs est le début de la sagesse , non , Pierrot ? ...................

13.Posté par L''''INSOUMIS le 20/03/2018 18:35

MERCI MAYOTTE !

VOILA UN BON EXEMPLE POUR LUTTER CONTRE LA DELINQUANCE A LA REUNION... !?

Enfin moi j'dis ca, juste comme ca ... ;-°

Vive Mayotte, vive les mahorais et vive Mayotte Française !

14.Posté par taz le 20/03/2018 19:24

Tu n'es pas à la page l'ami Pierrot ... Cela fait des années que ça dure ...Il y a des années déjà, les Groupes de choc mahorais, souvent des bouénis surexcitées, s'attaquaient même aux enfants d'étrangers, en situation irrégulière ou non, éjectés sans ménagement des classes et des écoles pour être chassés des villages. Cela se passaient sous l'oeil des gendarmes qui n'intervenaient pas. Depuis longtemps, les Anjouanais sont régulièrement victimes de lynchage de masse. Rien de nouveau mais toujours tout en pire à Mayottte ...

Les deux dernières questions attestent d'une ignorance certaine de la problématique migratoire à Mayotte et du contexte : - En réalité, on ne peut empêcher l'immigration dans un tel contexte géographique (tout comme en Guyane d'ailleurs) ; Les déplacements ont toujours existé entre les îles de la Lune et ils continueront ; Les Mahorais en ont toujours bénéficié ; Lorsqu'ils chassent les illégaux, ils pleurent ensuite de ne plus avoir de fruits, de légumes, de larbins pour leurs chantiers et de domestiques pour ne pas dire d'esclaves; Le problème découle surtout de l'empêchement de circuler librement depuis le visa Balladur ; Renvoyer les illégaux, c'est exactement ce que les forces de l'ordre font à Mayotte au lieu de pourchasser les délinquants (essentiellement des jeunes Mahorais en plein bouleversement culturel et sur lesquels les adultes n'ont plus aucun contrôle) ; Bien entendu, la clandestinité et l'exploitation scandaleuse d'une main d'oeuvre en situation irrégulière ainsi que l'abandon de milliers d'enfants d'expulsés dans les rues conduisent inévitablement au développement de la délinquance et de la violence ; La reconduite aux frontières est illusoire car les migrants peuvent revenir au plus vite ... parfois dès le lendemain (il est courant que la PAF arrête et expulse plusieurs fois les mêmes individus en une seule semaine ; Cela est aussi coûteux pour le contribuable qu'inutile pour Mayotte - Que peuvent y faire Girardin et Macro ?

15.Posté par taz le 20/03/2018 21:03

A post 8 - Dogounet - En quoi 62 fut-elle un drame absolu ??? Il s'agissait de la suite logique des choses ... En outre, le contexte de Mayotte n'a que très peu de rapport avec le cas de l'Algérie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes