L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] La réforme des cheminots, prélude à une remise en cause de la sur-rémunération des fonctionnaires?

Lundi 16 Avril 2018 - 10:06



Et si la réforme de la SNCF, avec notamment la remise en cause du statut des cheminots, n’était qu’un tour de chauffe pour le gouvernement, une sorte d’entrainement, avant la remise en cause de la sur-rémunération des fonctionnaires dans les DOM ?
 
Comme le statut des employés de la SNCF, la sur-rémunération des fonctionnaires apparaissait jusqu’ici comme un sujet tabou. Beaucoup pensent, depuis longtemps, qu’il faudrait revenir sur cet avantage d’un autre âge, mais ils sont tout autant à penser que personne n’osera toucher à ce privilège, pour ne pas revivre la paralysie des DOM, comme lors de la fameuse grève des fonctionnaires en 1997 à La Réunion.
 
Régulièrement, la Cour des Comptes préconise une remise en cause de cette sur-rémunération qui représente, rappelons-le, une augmentation de 53% du traitement de base brut à la Réunion, alors que selon l’INSEE, l’écart de prix avec la métropole ne serait que de 7,1%.
 
Selon la Cour des Comptes, 160.000 fonctionnaires seraient concernés par cette sur-rémunération, pour un coût estimé de 1,2 milliard d’euros.
 
1,2 milliard, ce n’est pas rien quand on sait que le gouvernement est déterminé à restreindre les dépenses, au point qu’il n’a pas hésité à mécontenter les retraités, qui avaient pourtant voté Macron à plus de 70%, en augmentant la CSG de 1,7 point, pour économiser quelques centaines de malheureux millions d’euros.
 
Et si Macron, avec sa formule consistant à ne réserver le nouveau statut des cheminots qu’aux nouveaux embauchés, avait inventé la formule magique lui permettant de mettre un terme à la sur-rémunération ?
 
Que se passerait-il demain si le gouvernement annonçait par exemple que tous les fonctionnaires embauchés dans les DOM à compter du 1er janvier 2019 ne bénéficieraient plus des 53% de sur-rémunération, mais de seulement 7% correspondant au montant réel du différentiel de coût de la vie entre la métropole et La Réunion ?
 
Tout en maintenant la sur-rémunération de 53% pour tous les fonctionnaires embauchés avant cette date ?
 
Assisterait-on à une grève aussi massive des fonctionnaires qu’en 1997, sachant que ceux qui seraient susceptibles de cesser le travail ne seraient pas eux-mêmes concernés par la mesure puisqu’elle ne s’appliquera qu’aux nouveaux embauchés ?
 
Et les syndicats, prendraient-ils le risque d’appeler à une grève dure si, entre-temps, la grève de la SNCF avait fini par faire pschitt et qu’ils avaient dû admettre leur défaite en appelant les cheminots à reprendre le travail ?
 
Gageons qu’après avoir écouté cet édito, les fonctionnaires de La Réunion suivront avec encore plus d’attention l’issue de la grève des cheminots en métropole…
Pierrot Dupuy
Lu 1852 fois



1.Posté par cola daniel le 16/04/2018 08:56

C'est justement cela qu'il faut faire notamment parce que une priorisation se fait pour le retour des natifs.
Plus de policiers réunionnais au service du peuple réunionnais mais sans la sur rémunération. Je vote oui à 100 %.

2.Posté par L'Ardéchoise le 16/04/2018 12:20

Très intéressant !
Et si les choses se passaient ainsi, beaucoup d'enseignants réunionnais pourraient rentrer au pays, enfin, ceux qui supporteraient de ne plus avoir la sur-rém , parce que beaucoup de fonctionnaires métros ne demanderaient plus la Réunion, ou d'autres DOM...

3.Posté par JORI le 16/04/2018 12:27

Mais cela fait déjà longtemps que ce dossier revient régulièrement sur la table. Il ne faut pas se faire d'illusion, à un moment ou à un autre, un gouvernement va bien finir par l'ouvrir.

4.Posté par noe le 16/04/2018 12:38

C'est une bonne analyse et je suis pour ! Tous les recrutements d'aujourd'hui doivent être payés comme sur Paris avec une tite augmentation ... je crois qu'on a essayé il y a quelques années de cela de proposer cette affaire mais les grèves ont duré plusieurs semaines dans l'Education Nationale ! Les fonctionnaires d'aujourd'hui n'ont plus la vocation de leur fonction donc ils doivent toucher moins que leurs ainés !

5.Posté par Marc le 16/04/2018 13:13

Ca n'arrivera pas. Le gouvernement a répété à plusieurs reprises qu'il ne toucherait pas à la sur-rémunération sous ce quinquennat. En plus, la situation sociale est déjà suffisamment tendue dans les DOMs (Guyane, Mayotte, ...) sans en rajouter. Enfin, il faut arrêter de voir ce sujet avec un prisme de Saint-Denis de La Réunion: dans certains territoires, la sur-rémunération est indispensable pour attirer des gens. Sans elle, à Mayotte, en Guyane, à Wallis-et-Futuna, à Saint-Martin il serait très difficile de recruter des fonctionnaires, personne ne candidaterait sur les postes ouverts.

6.Posté par JORI le 16/04/2018 14:09

5.Posté par Marc le 16/04/2018 13:13
Demandez au "CRIFORT" si personne ne candidaterait sur les postes ouverts!!.

7.Posté par Cimendef le 16/04/2018 14:30 (depuis mobile)

Hélas ! La suppression de la prime coloniale n'est pas pour demain.

8.Posté par sceptique le 16/04/2018 14:51

Tout à fait d'accord avec poste 1 : les réunionnais pourront revenir travailler sur leur île, car je suppose, que cela leur importe peu d'avoir la sur rémunération l'essentiel est de travailler et d'être proche de leur famille.

9.Posté par viande roger le 16/04/2018 16:59

ils devraient surtout être payés au mérite à mon avis.

10.Posté par Ganagana le 16/04/2018 17:38

Faudrait aussi supprimer congés bonifiés et billets d'avion en métropole pour les ultramarins qui squattent ces places depuis le Bumidom au détriment des natifs

11.Posté par Marc le 16/04/2018 17:56

6. A La Réunion, je n'en doute pas. A Mayotte ou dans les communes de l'intérieur de la Guyane, j'ai plus de doutes.

12.Posté par un blanc le 16/04/2018 18:16

1,2,8.

Les fonctionnaires sont déjà en très grande majorité réunionnais. N'oubliez pas que la personne au secrétariat d'accueil de votre mairie est tout autant fonctionnaire que l'instituteur ou l'agent d'entretien communal. Et toutes ces personnes touchent la sur-rémunération.


Donc réfléchissons 2 minutes (c'est dur ici je sais).

Si on prend en compte le fait que l'état est l'employeur n°1 à la Réunion, que, peu importe leur origine, les fonctionnaires réunionnais ont un pouvoir d'achat relativement important, il se passe quoi si on leur enlève (aux futurs du coup) 50% de rémunération? Moins de consommation, donc moins d'emploi privés, encore plus de chômage/RSA, donc spirale négative pour l'économie de l'île.

13.Posté par klod le 16/04/2018 18:30

"7% correspondant au montant réel du différentiel de coût de la vie entre la métropole et La Réunion ? "

ha bon ? des études ont été faites ? Au fait , le serpent de mer des la commission dite préfectorale du " coût de la vie" , encore un mensonge des "décideurs étatiques" , qu'est elle devenue ? enkor un tarzement de gueule c'te commission ?

en tout cas , comme pour les malheureux cheminots , pour "les nouveaux" au pire , on ne rompt pas un contrat en cours . Certains se souviennent ils des grèves de 1996 à la RUN à ce sujet ?

ce qui est le plus choquant c'est que la vie ne peut qu'etre chere pour tous et pas que pour certains , là , il y a un vrai problème de société dans les "France d'outre la mer" .............................. le bon temps des comptoirs ? des colonies , c'est passé de mode, lol .

14.Posté par AFFRO le 16/04/2018 20:33

Ardéchoise very démago car supprimer sur rémunération toucherait combien de réunionnais nés sur l'île? Arrêtez ces raccourcis racistes au fond qui montrent que vous voulez rester entre "vous" mais sans pognon!!! Belle ambition!

15.Posté par Nicolas le Malouin le 16/04/2018 21:10

le différentiel est égal à la moyennne de l'écart existant entre ces deux concepts :
a = combien cela coûte t il pour un métro d'avoir les mêmes habitudes de consommation qu'en France, à la Réunion
b= combien cela coûte t il pour un réunionnais d'avoir les mêmes habitudes de consommation qu'à la Réunion, en France hexagonale.

l'insee fait (a+b) / 2 est trouve + 7,1%...


le coût des marques sur ces deux territoires, lui, est bien plus important.

16.Posté par Marc le 16/04/2018 21:20

10. Pourquoi? Le même droit est ouvert en sens inverse pour les hexagonaux en Outremer. Cela étant, je suis d'accord mais pour une toute autre raison: le surcoût lié aux congés bonifiés étant assumé depuis quelques années par chaque collectivité individuellement et non plus par le collectif, cela aboutit à diminuer l'employabilité des ultramarins en hexagone et des hexagonaux en Outre-Mer.

12. Ce n'est pas tout à fait exact. Vous oubliez la propension des hôpitaux et des collectivités à embaucher des contractuels. Or la sur-rémunération est réservée aux titulaires.

13. Cette différence de 7% correspond à celle mesurée par l'INSEE (https://www.insee.fr/fr/statistiques/1908449) . Ca revient souvent dans les arguments mais comme souvent ce chiffre est contesté car sur certains profils de consommation il ne correspond pas à la réalité: l'alimentation par exemple est nettement plus chère (37%) et donc les faibles revenus souffrent d'autant plus puisque c'est un poste de consommation important.

Pour la commission, j'imagine que vous parlez de l'OPMR. Il existe toujours et publie très régulièrement des données. Par exemple, en septembre, ils ont publié une étude sur les coûts internet et téléphonie mobile.

17.Posté par patrick. le 16/04/2018 21:36

Légalement, il n'y a aucun empêchement à baisser la sur rémunération pour ceux qui la touche déjà aux taux de 53 %.
Il ne faut pas oublier que c'est un simple décret qui fixe le taux d'indexation et que ce taux peut tout à fait être baisser du jour au lendemain par le gouvernement ou augmenté comme se fût le cas par le passé.
Et que ce taux doit être en accord avec la vraie différence du cout de la vie.
Différence du cout de la vie qui en 2018 n'est clairement plus de 53 %.

Ce serait une véritable injustice que de supprimer la sur rémunération pour les seuls nouveaux entrant et créerait matière à de sérieux contention juridique.

En gros soit baisse pour tous le monde soit pas de baisse.

18.Posté par patrick. le 16/04/2018 21:47

"La surrémunération de 40 à 54 % pour les fonctionnaires des DROM déséquilibre l’économie locale et décourage l’initiative privée (coût global : 1 milliard d’euros pour les trois fonctions publiques, dont 250 millions pour l’état), alors qu’elle peut se révéler efficace dans les territoires les moins attractifs (Wallis et Futuna, Saint‐Pierre‐et‐Miquelon, Polynésie française...). Elle ne se justifie pas : il est proposé d’abaisser ce taux de surrémunération à 25 % pour les nouvelles embauches de fonctionnaires dans les DROM."
Jacques Attali, France 2022" Jacques Attali.

25 % se serait pas mal mais pour tous le monde.

Perso si jamais la baisse ne concernait que les nouveaux entrants dans la fonction publique; j'encourage les nouveaux entrants à la fonction publique qui se veraient imposé un taux inférieur au 53 % à porter plainte immédiatement devant un TA pour voir si cette baisse de taux d'indice de la sur rémunération appliqué qu'au seule nouveaux entrants dans la fonction publiques est bien légale.

19.Posté par candide le 16/04/2018 22:08

Et les prix ici, ils baisseront le jour où les salaires baisseront ? Le gouvernement est plus fort pour taxer, baisser les revenus, créer de nouvelles taxes, faire travailler gratuitement pendant que les multinationales font des bénéfices montres que pour améliorer la qualité de vie des français et baisser les prix en réglementant les marges ou en supprimant les monopoles....

20.Posté par la part des choses le 16/04/2018 22:44

Si on enlève la surrémunération des fontionnaires de catégories c ,ben n'auras pas une trop grande différence ,avec tous les gens qui ont droits a des primes ,des chèques énergies ,des voyages,des ordinateurs pop, de MUTUELLE,ccas,allocation logement et j'en passe ,beaucoup de ses agents des catégories c , vont démissionnés

21.Posté par alcide le 17/04/2018 00:52

Rien ne justifie la surem à la Réunion. Par contre, cet argent doit être utilisé pour favoriser l'économique et le social ( pas loin d'un milliard).

22.Posté par Philip le 17/04/2018 09:14

Peut être supprimer les fonctionnaires en tant que tels, sécurité de l'emploi etc...? beaucoup de pays européens ont fait cela et ca marche mieux, n'en déplaise à ceux qui défendent le service ( sévice ) public.

23.Posté par LORHEIN le 17/04/2018 10:11

C'est sur !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >