MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] La fin des dinosaures


Par - Publié le Lundi 9 Avril 2018 à 10:22 | Lu 2026 fois



On peut reprocher beaucoup des choses à Emmanuel Macron, sauf celle de ne pas faire bouger la société française. De la dé-scléroser, d’essayer de faire sauter les verrous qui la bloquent, qui la paralysent.
 
En bref, de faire ce que ses prédécesseurs affirmaient haut et fort qu’ils allaient faire durant leurs campagnes… avant de sombrer dans un immobilisme forcené pendant tpute la durée de leur mandat.
 
Les réformes succèdent aux réformes, à un rythme tellement soutenu que certains observateurs politiques se demandent même si ça ne va pas trop vite.
 
En fait, Emmanuel Macron a compris qu’un président nouvellement élu n’avait que peu de temps pour mettre en place ses réformes. Il est en effet vite rattrapé par les campagnes électorales des différentes élections qui viendront émailler son mandat, européennes, municipales, avant de lancer la grande bataille pour sa propre réélection.
 
Tout se joue donc dans les premiers mois, pendant qu’il dispose encore de l’état de grâce lié à son élection.
 
D’où cette véritable avalanche de réformes, avec la dernière en date concernant les institutions.
 
Il prévoit entre autres une diminution du nombre de parlementaires -la Réunion passerait de 7 députés à 5, voire 4, et de 4 sénateurs à trois- et une interdiction du cumul des mandats dans le temps.
 
Ce qui signifie que les maires, les présidents de région, de département mais aussi les parlementaires, ne pourraient plus cumuler plus de trois mandats consécutivement.
 
Reste à déterminer si cette nouvelle règle s’appliquera aux mandats en cours ou si elle ne prévaudra que pour l’avenir.
 
Si on retient la première hypothèse, plusieurs maires seraient concernés : Michel Fontaine, Patrick Lebreton, Jean-Claude Lacouture et Daniel Gonthier. Et une députée, Huguette Bello.
 
La rétroactivité ou pas de cette nouvelle loi sera au cœur des débats car l’opposition risque de mettre en avant son anticonstitutionnalité.
 
Quoi qu’il en soit, cette réforme, même si elle ne vaut que pour l’avenir, va dans le bon sens. Sans remettre en cause les compétences des élus concernés, est-il normal qu’un Jean-Paul Virapoullé cumule près de 40 ans de mandat de maire, et 27 ans pour TAK ?
 
Cette loi ne les obligera pas à arrêter la politique, mais simplement à changer de mandat. A abandonner celui de maire pour s’essayer à celui de parlementaire ou de conseiller général ou régional.
 
On en finira alors avec ces véritables dinosaures de la politique, avec ces barons qui finissaient par croire que leur commune leur appartenait. Et ça, personne ne s’en plaindra…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par L'Ardéchoise le 09/04/2018 12:07

Tu as tout à fait raison, seulement tu oublies le jeu des chaises musicales auquel s'adonnent volontiers certaines listes, ici, ou ailleurs...
Donc on a plus tout à fait les mêmes, mais c'est tout comme !

2.Posté par noe le 09/04/2018 12:11

Un ou une élue ne doit pas être âgé(e) de plus de 52 ans ... les problèmes cardiaques , obésité , manque de punch , oublis , menteries à la population et AVc les guettent ... ils bafouillent durement et n'ont plus d'initiatives à part nous raconter des bobards et passer dans les médias pour faire le buzz pour personnes âgées !
Bonne réforme : 1 député par département (économie énorme) , 1 sénateur par Région suffit ... groupement de tites communes pour en faire des communes d'au moins 100 000 habitants avec 1 maire pas "roitelet" et "papa" !
Trop d'élus nuisent aux réformes car trop de blagueurs ... déjà , à la Réunion il y a déjà 2 blagueurs et 1 blagueuse de trop !

3.Posté par margouillat974 le 09/04/2018 12:36

Oui, ô oui, donnez-nous encore de jeunes et fringants députés, épris de justice et d'amour pour leur...mandat!!
Sarnez, Ferrand, Vignon,Bonnel, grau , Guerel, didier Martin, O'petit, Arend , une jeune député mordeuse de taximen dont j'ai oublié le nom ( pour sûr, elle a la niack) et pour finir ,n'oublions pas celui que je préfère, Majid El Guerrab, celui qui imprime ses idéaux à ses contradicteurs à coup de casque de moto...Vive les jeunes députés en dessous de 55 ans!!

4.Posté par Marc le 09/04/2018 13:29

La réponse a déjà été donnée: l'interdiction du cumul dans le temps ne sera pas rétroactive. Ce qui renvoie les premiers à 2030 et des poussières.

5.Posté par JORI le 09/04/2018 13:59

Parce que super cumulard didix robertix n'aurait pas été maire, député, sénateur et président de Région????

6.Posté par GIRONDIN le 09/04/2018 14:04

Et blabla et bla bla....

Pour écrire

....... Reste à déterminer si cette nouvelle règle s’appliquera aux mandats en cours ou si elle ne prévaudra que pour l’avenir......

Ben oui !
Le but de ce énième blablabla à ce sujet c'est d'être dans la feuille de route donnée par didiX le 11 janvier.

Question dinausore votre didiX à 54 ans !

7.Posté par L'Ardéchoise le 09/04/2018 14:33

noe, je ne sais quel âge vous avez pour raconter autant de sonneries...
Si l'on est un vieillard à 52 ans, le temps s'est arrêté pour vous et votre corps autant que votre cerveau crient "au secours" !
En fait,en digressant, on pourrait penser que Pierrot, son cousin, ses amis et bon peu de commentateurs feraient mieux d'aller sucrer les fraises.
Quelque part, ça tombe bien, c'est la saison qui commence (des fraises, je veux dire), par contre vous, vous êtes "toutes saisons" et votre atteinte laisse supputer le pire très .....rapidement.................................................................

8.Posté par Citoyenne normale le 09/04/2018 15:30

Les syndicats soutenus par les élu-e-s démagogues, réclament la retraite à 60 ans pour tous les citoyens ayant la chance de pouvoir travailler.

Pourquoi en serait-il autrement pour nos chers élu-e-s cumulards ?

N'ont-ils pas déjà suffisamment acquis de privilèges pendant leurs mandats ?

La retraite pour eux également à 60 ans .... La vie démocratique a besoin de sang neuf !!!

9.Posté par Jean Rigole le 09/04/2018 16:19

Aux Etats-Unis, les électeurs ont préféré le vieux Trump (72 ans), plutôt que la petite jeune Clinton (69 ans)...

10.Posté par spartacus974 le 09/04/2018 17:53

En Marche n'a que très peu d'élus locaux et cherche donc à s'installer en éjectant les dinosaures .Il n'y a pas de volonté de changer la politique mais surtout l'obsédante tentation de faire de la place à ses militants .
Mais,Macron oublie que ses candidats vont se prendre des gamelles car il perd pied en voulant réformer à tour de bras à la demande de ses maitres.Peu importe,Macron n'est qu'une séquence et sautera dès qu'il aura les ailes carbonisées.Attali a déjà un autre atout en main pour le futur .....Mais,nous voyons clair dans son jeu.

11.Posté par Marc le 09/04/2018 18:53

5. Techniquement jamais plus de deux fois d'affilées je crois.

8. Parce que les mandats sont techniquement plus proches des fonctions de président rémunéré d'une asso, sur lesquelles il n'y a pas de limite d'âge. Si vous mettez un âge limite, vous l'inscrivez définitivement comme un métier et dans l'histoire des luttes sociales entre patronat et salariat. Ce qui serait étrange.

12.Posté par JORI le 09/04/2018 20:40

11.Posté par Marc le 09/04/2018 18:53
Après autant d'affirmations de votre part j'attends toujours votre réponse dans l'article: "Anaïs Patel demande à Emmanuel Macron la suppression de l'amendement Virapoullé", du vendredi 06 avril

13.Posté par la roue le 10/04/2018 02:04

Honte à tous ces maires les employés communaux devraient être titurialisais comme la métropole les maires on droit à plusieurs mandats de 5 à plus de 20000 milles euros pour certains par mois ils ne pensent pas à leurs employés

14.Posté par Dignité le 10/04/2018 09:54

L'état de grâce de MACRON est derrière lui.

Il aurait pu prolonger cet état de grâce s'il avait demandé des efforts d'abord aux plus riches avant de s'en prendre aux moins aisés des français.

En faisant l'inverse c'est à dire en donnant aux riches 4 milliards qu'il a pris dans la poche de ceux qui touchent moins de 2000 € par mois , il a braqué contre lui tous les retraités lesquels ont rejoint par la suite tous les mécontents de sa politique.

Il aura beaucoup de mal à se débarrasser de son étiquette de "président des riches" et ne pourra jamais récupérer l'électorat de gauche qui a contribué à son élection à la tête de l'Etat.

Il ne lui reste que l'électorat centriste et une partie de celui de la droite classique qui ne sont pas suffisants pour gagner une élection.

Il avait un boulevard devant lui. Il lui suffisait de prendre des mesures justes et bien comprises de français. Il a préféré faire plaisir à ses riches amis en les considérant comme "les premiers de cordée" dont la France avait besoin pour son redressement.

Aux prochaines élections ses il pourra toujours compter sur ses riches amis. Pour ce qui est des pauvres qu'il a bernés , trompés, humiliés ... il pourra compter sur eux pour se retrouver le cul par terre avec le nez dans le ruisseau.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes