MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] La faillite des syndicats


Par - Publié le Mercredi 9 Mai 2018 à 09:05 | Lu 1816 fois



Le 1er mai dernier, moins de 1.000 manifestants ont défilé dans les rues de Saint-Denis. On est très, très loin des milliers de personnes qui défilaient il y a 10 ou 15 ans. Et c’est pareil au niveau national.
 
Dans le même temps, les budgets des organisations syndicales représentatives, comme on dit de façon un peu rapide, ne cesse d’augmenter.
 
Parallèlement, dans les entreprises, c’est la cata. Selon les estimations les plus récentes, moins de 8% des salariés seraient syndiqués, et encore faut-il relativiser car le gros des bataillons se recrute essentiellement dans la fonction publique et les entreprises publiques, ou celles qui l’étaient il n’y a pas encore longtemps, et qui ont gardé la fibre revendicative.
 
Facile de faire grève quand on ne craint pas de perdre son emploi et facile à l’employeur de donner satisfaction aux revendications, même quand elles sont scandaleuses, quand il lui suffit d’augmenter les impôts pour les financer.
 
Ce désamour s’explique aussi, comme pour les politiques, par une perte de confiance des salariés dans leurs représentants syndicaux. Le taux de syndiqués est tombé à moins de 8%. Oui, vous avez bien entendu : moins de 8%. Et on peut le comprendre. Combien de salariés sont scandalisés de voir les promotions fulgurantes de certains délégués qui savent mieux négocier leurs promotions personnelles que la défense de leurs collègues ?
 
Combien de délégués syndicaux ont fini leurs carrières à des postes sans aucun rapport avec leurs diplômes et leurs compétences ?
 
Je connais même une grosse entreprise locale où le délégué syndical voyage plus d’une fois par mois en 1ère classe en métropole, bien plus que son patron… Une formation par ci, une réunion de comité d’entreprise européen par là…
 
Mais alors me direz-vous, comment se fait-il que les syndicats n’aient jamais été aussi riches ? Tout simplement parce que l’essentiel de leurs ressources ne provient pas des cotisations, mais soit de subventions de l’état, soit d’une taxe prélevée sur les salaires de tous les salariés, syndiqués comme non syndiqués.
 
Au total, ce sont plus de 122 millions qui ont été distribués aux organisations syndicales en 2016, dont 83 millions aux syndicats de salariés. La CGT par exemple, a touché à elle seule 19 millions d’euros, et la CFDT 18 millions.
 
Notons au passage que l’Etat doit être masochiste pour accepter de financer ainsi des syndicats qui lui mènent ensuite la vie dure comme dans les conflits de la SNCF ou d’Air France, pour ne citer que ceux-là…
 
Mais surtout, on peut se demander pourquoi en France, on aime faire compliqué quand on pourrait faire simple… Plutôt que de prélever une taxe pour alimenter un fonds avec ses propres salariés, ses propres dirigeants hyper bien payés, pourquoi ne pas, tout simplement, comme ça existe dans nombre de pays, rendre l’affiliation à un syndicat obligatoire ?
 
Cela aurait l’avantage de la simplicité, mais surtout, comme c’est le cas en Allemagne, le fait que tous les salariés seraient syndiqués aurait pour conséquence de permettre aux syndicats réformateurs de prendre le pas sur les revendicatifs, au travers d’une cogestion accrue. Comme par exemple la présence renforcée de salariés dans les conseils d’administration.
 
Tout le monde aurait à y gagner…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par bouboul974 le 09/05/2018 10:04

Pourquoi ceux qui ne sont pas satisfait des lois Française ne s'exilent-il pas en Allemagne ?.............

2.Posté par bouboul974 le 09/05/2018 10:06

Faudrait-il croire que Pierrot dupuis ne s'est jamais syndiqué????????? ah oui il est le porte parole de ..........

3.Posté par Conrad Mac bols le 09/05/2018 08:26

En première classe ? Avec qui ? Bien vu pour la promotion de certains syndiqués, effectivement il y a qu'avoir dans certaines administrations..

4.Posté par margote le 09/05/2018 09:38

Monsieur Dupuis pas de ça pas vous , la première classe en avion n'existe pas à l'île de La Réunion.

5.Posté par GIRONDIN le 09/05/2018 11:48

A hahaha

Le '' 'journaliste'''' qui s'interroge sur le syndicalisme et qui brosse son didiX

Question crédibilité /représentativité c'est la peste qui fait un concour avec le choléra, ou l'inverse!

Dans un goni le politique, le journaliste et syndicaliste.............


Merci à FESTVAL FM pour ce FESTVAL d'humour






6.Posté par Marc le 09/05/2018 12:40

Pour être honnête, il faut admettre que leurs vis-à-vis, les organisations patronales, ne sont pas franchement plus représentatifs.

L'un des soucis aussi est l'absence de pouvoir des syndicats en France. A part la grève, quel levier ont ils? Ils sont associés aux CHSCT, aux licenciements et aux actions disciplinaires, en gros. C'est pas très vendeur. Dans d'autres pays d'Europe, les syndicats siègent au conseil d'administration et le bénéfice des conventions collectives est réservé à leurs adhérents.

7.Posté par margote le 09/05/2018 11:08

La première classe n'existe pas sur les vols Réunion

8.Posté par L'Ardéchoise le 09/05/2018 14:30

Moi aussi je vais faillir : je ne vais pas poster pendant plusieurs semaines...
J'espère que tes modérateurs non syndiqués ne laisseront pas passer des posts qui ne sont pas de moi.
Merci d'avance !

9.Posté par réunionnais le 09/05/2018 12:47

Pierrot , le Medef est un syndicat qui pompe tant de fric public ... bien sûr il n en parlera pas , entre amis...

10.Posté par cmoin le 09/05/2018 16:22

Il faut arrêter de donnez l'argent à tous les syndicats,ils ne servent à rien à part couler des entreprises!

11.Posté par klod le 09/05/2018 18:18

"Mais surtout, on peut se demander pourquoi en France, on aime faire compliqué quand on pourrait faire simple… Plutôt que de prélever une taxe pour alimenter un fonds avec ses propres salariés, ses propres dirigeants hyper bien payés, pourquoi ne pas, tout simplement, comme ça existe dans nombre de pays, rendre l’affiliation à un syndicat obligatoire ?

Cela aurait l’avantage de la simplicité, mais surtout, comme c’est le cas en Allemagne, le fait que tous les salariés seraient syndiqués aurait pour conséquence de permettre aux syndicats réformateurs de prendre le pas sur les revendicatifs, au travers d’une cogestion accrue. Comme par exemple la présence renforcée de salariés dans les conseils d’administration. "


la réponse est dans la question : l'histoire syndicale française est particulière .........................

"au travers d’une cogestion accrue"............................... ha bon ?

peut etre pour l'Allemagne , en France , ce n'est pas vraiment le cas dans les CA des grosses boites privés ................ et ce, sans faire un rappel de "l'histoire syndicale française et les patrons en not bonne France " ........... les syndicats français peuvent effectivement faire l'objet de critique, mais la politique de "cogestion" comme en Allemagne est également inexistante en France ( que dit le medef ????? ha , le medef framçais ............................) .............. complexe , mais cet article n'apporte rien , scuse Pierrot pour tes "talents" de "journaliste" ( que je n'ai pas non plus , il va sans dire).mais BOF .................. .

12.Posté par Veridik le 09/05/2018 18:26 (depuis mobile)

Ça sert à quoi de manifester vu que l'oligarchie en place fera passer ses lois comme bon lui semble...

Le peuple n'a aucun pouvoir . Nous elisons des maîtres point barre

13.Posté par LBB le 09/05/2018 18:28

Effectivement les syndicats français sont en faillite, ils n'ont pas évolué depuis 60 ans....et ils tiennent encore un langage digne des années 50.
Par contre, leur " évolution " personnelle se passe très bien et vous dites très clairement comment certains de ces incompétents ont pu progressivement " monter " dans des hiérarchies du privé et de la Fonction Publique et ainsi accéder à des postes sans les diplômes requis et sans passer de concours administratif.
Ancien fonctionnaire ( A ) dans cette pétaudière qu'était le Trésor Public, il suffisait d'être militant actif, si possible " permanent " au syndicat " maison " ( syndicat en 2 lettres ) et d'avoir des fonctions à La Mutuelle pour être assuré de dérouler un parcours allant de la catégorie C pour finir catégorie A sans passer aucun concours.
J' ai souvent dénoncé ces pratiques qui s'appelaient " listes d'aptitude " ....mal m'en à pris...
Merci à Pierrot Dupuy d'avoir évoqué ce sujet !

14.Posté par tiorpia le 09/05/2018 19:56 (depuis mobile)

Oui les syndicats s engraissent sur nous faut les mettre a la diete sinon ils depensent des notes tel sales hotels frais de bouches etc.......

15.Posté par jean claude le 10/05/2018 00:01

totoche et dans l'education nationale les syndicaliste à plein temps oublient qu'ils sont des enseignants payés comme tels... avec les mêmes vacances... essayé de mettre un en classe vous verrez ... mi gagne pu .... et des congés maladies avec des motifs plus vrais que nature en pagaille ..... désolant
... et pourtant ils scient la branche sur laquelle ils sont tous assis ...

16.Posté par Gratel le 10/05/2018 07:03

Analyse de Pierrot : les syndicats sont nuls en France puisque le taux de syndicalisation est inférieur à 8%.

Si l'affiliation devenait obligatoire, les syndicats seraient (par on ne sait quelle opération du St Esprit) "plus coopératif" avec le patronat, et donc beaucoup plus sympas≤≤ à ses yeux.

Waouh ! Autant dire que ce serait bien que les salariés s"affilient tous au MEDEF.

@ post 11 - La faute à qui ? Aux adhérents du syndicats et aux salariés qui cautionnent ces pratiques. Car les représentants du personnel sont des…ELUS.Vox populi vox dei !

Comme en politique, il faut se présenter devant les salariés, être élu et changer ces pratiques mafieuses.

17.Posté par le prof le 10/05/2018 10:13 (depuis mobile)

Je pensais moi aussi que le syndicat n''etait pas utile.
Je me suis engagé il y a 4 ans comme délégué pour changer les choses.Bcp nous sollicitent pour des infos. Par contre, peu adhèrent.
Le droit syndical ne s''use que si l''on ne s''en sert pas !!

18.Posté par Candide le 10/05/2018 12:01

8% c'est bien plus que le nombre d'encartés aux partis politiques !
M. Dupuy, pourquoi vous ne citez pas aussi le taux de participation aux élections professionnelles dans les entreprises ?
En tout cas, la teneur de vos propos montre bien une méconnaissance du syndicalisme.

19.Posté par réunionnais le 10/05/2018 14:35

Tu veux parler du président fo qui est adjoint au maire de St Denis et qui est permanent syndical ?

20.Posté par MICHOU le 10/05/2018 19:32

Quand on fait grève dans la fonction publique on perd une journée de salaire comme tt le monde, et on fait grève aussi avec les autres qd la cause semble juste.
Les syndicats et médecine du travail sont payés par l'employeur alors attendre d' 'eux des résultats, c'est utopique, voir le désespoir des agents qui sont maltraités dans la FPT.
Des mises au placard, des poussées vers la MDPH ou la sortie, des retraites amputées de trimestres, des non reclassements, des déplacements arbitraires pour faire plaisir à ceux qui crient plus fort:où sont les syndicats et la médecine du travail?

21.Posté par Atterré le 11/05/2018 14:19

Représentant syndical.
J'ai eu un fugace collègue, premier-adjoint un temps d'une grande (par sa superficie !) commune de l'Est , représentant syndical a part entière dès l'obtention de son, diplôme d'infirmier, qui a fini quelques quarante ans plus tard Surveillant des Services Médicaux, pratiquement sans avoir été au chevet d'un seul malade !
Elle n'est pas belle vie d'un représentant syndical ? ? ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes