MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Fakir a cloué le préfet au pilori


Par - Publié le Mercredi 25 Avril 2018 à 11:48 | Lu 4428 fois



On connaît la propension des Réunionnais à donner des surnoms à un peu tout. Pour Fakir, c’est fait : il restera dans les annales comme « le cyclone express ».
 
Aussi loin que je remonte dans ma mémoire, je ne me souviens pas d’un cyclone qui se soit intensifié aussi rapidement, qui ait déboulé aussi vite… et qui soit reparti tout aussi rapidement. C’est simple, à 10h, il faisait beau sur St-Denis et le beau temps n’a pas tardé à revenir sur l’ensemble de l’île.
 
Il n’empêche qu’en très peu de temps, Fakir a quand même fait de gros dégâts. Matériels, ça se répare, mais aussi malheureusement humains, nous y reviendrons.
 
Il a fait aussi une autre victime, Amaury de Saint Quentin. Ce préfet n’a pas de chance. Alors que les Réunionnais commençaient à oublier ses maladresses de Berguita, voilà qu’une dépression venue d’on-ne-sait-où déboule en quelques heures un… 24 avril ! Du presque jamais vu…
 
On aurait pu penser que le préfet aurait tiré les leçons de la façon désastreuse dont il avait géré Berguita. Et notamment sa non-décision de passer en alerte rouge. Et bien, il n’en a rien été. Il a recommencé les mêmes erreurs.
 
Il n’a pas compris qu’un message, pour être entendu et appliqué, doit d’abord être compris par la population.
 
Et comment comprendre qu’on vous déconseille de prendre la route dans le Nord et l’Est à 6h du matin, mais qu’en même temps on ne prenne pas la décision de passer en alerte rouge sur l’ensemble de l’ile ? Le « conseil » de ne pas se déplacer sur toute l’ile n’est arrivé qu’à 10h.
 
D’ailleurs, pourquoi un « conseil » de ne pas se déplacer dans toute l’ile, plutôt qu’une alerte rouge à laquelle les Réunionnais sont habitués. J’aimerais qu’on m’explique la différence. Une question de responsabilité pour l’Etat ? Un souhait des chefs d’entreprise ? J’avoue ne pas comprendre. Et si je ne comprends pas, je ne pense pas être le seul…
 
Il faudrait que le préfet comprenne qu’on ne peut pas, depuis son bureau climatisé, comme sur un tableau noir, découper La Réunion en quartiers et n’interdire la circulation que dans le Nord et l’Est. Beaucoup de Réunionnais habitent dans le Sud et travaillent dans le Nord ou l’Est. Et pour ce faire, ils partent bien avant 6h du matin. Ce n’est qu’une fois arrivés à destination qu’ils découvrent qu’on leur « déconseille » de circuler. Trop tard.
 
Entre-temps, la route du Littoral a été fermée et ils se retrouvent coincés dans des conditions apocalyptiques, sans possibilité de rentrer chez eux.
 
Une décision de passer en alerte rouge doit être prise sur l’ensemble du territoire, même si certaines parties sont moins touchées que d’autres. Et bien plus tôt dans la nuit. Oui je sais, ça obligerait le préfet et certains hauts fonctionnaires à se lever à 3h ou 4h du matin. Mais il faut qu’ils sachent que c’est le quotidien de bon nombre de Réunionnais…
 
Au final, Fakir aura fait deux morts, un couple de jeunes mariés de 18 et 22 ans enseveli par une coulée de boue. Toutes nos condoléances à leurs familles.
 
Mais dans son malheur le préfet s’en sort bien. L’alerte rouge n’aurait pas empêché la coulée de boue de se produire. Imaginez les réactions des Réunionnais si les deux morts avaient été provoquées par un arbre qui s’était abattu sur une voiture, sur la 4 voies de Saint-André, par exemple…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par jane le 26/04/2018 19:13

@jlr,Q Vous oubliez les tempêtes Eleanor,Carmen et Xynthia? et bien d'autres avant.Il y a eu des morts,des disparus et des destructions.Pourquoi comparer avec le nombre d'habitants?Ce que cette personne veut sans doute dire c'est qu'aujourd'hui on est beaucoup trop dépendant,on pleure pour des choses pour lesquelles on pourrait se débrouiller tout seul.Quand on est nombreux dans une famille on est obligé de ne compter que sur nous même,quand on est pauvre la même chose.Nous sommes trop gatés.

50.Posté par Moi président le 26/04/2018 18:51

@48 : même aujourd'hui encore, on peut travailler plus que 40 h dans la semaine. Dans la restauration par exemple, c'est dans la convention collective.

Il y a des métiers où on parle d'équivalence-temps de travail : on sait qu'il y a des temps morts (comme dans la vente en boutique par exemple), mais vous devez être là quand-même. Vos temps morts sont rémunérés, mais ils n'entrent pas en compte dans le décompte annuel d'heures effectuées (qui est strictement limité par la loi).
La France s'est d'ailleurs fait remonter les bretelles à ce sujet par l'UE.

Il y a aussi le cas d'entreprises où les semaines ne sont pas également travaillées dans l'année, bien que rémunérées mensuellement de façon identique.
C'est le cas d'entreprises dont l'activité est plus forte à certaines périodes que d'autres (ex : fabrication de jouets pendant la période précédant les fêtes de fin d'année).
Il y a plus de souplesse qu'on ne pense dans l'organisation du temps de travail.

49.Posté par jlr le 26/04/2018 12:43

@45 et 46 : Justement , le préfet est un peu trop règlement /règlement ; un peu de souplesse dans les décisions est nécessaire . Par ailleurs ,je n'ai pas l'impression que nos libertés soient brimées . Et les grosses tempêtes en métropole n'ont pas les mêmes effets dévastateurs qu'à La Réunion . C'est presque une chance qu'il n'y ait pas plus de victimes au passage de Fakir .

IL y a aujourd'hui 860 000 habitants à La Réunion , beaucoup plus qu'avant : on ne peut pas comparer avec cet " avant " . Eh oui , les gens attendent de l'autorité qu'on leur dise s'il est dangereux de sortir pour aller travailler , ce qui concerne beaucoup de monde ; si le préfet ne déclenche pas l'alerte rouge , ça veut dire que le danger n'est pas grand , qu'on peut aller travailler sans risques , ce qui visiblement n'était pas le cas pour le pasage de Fakir .

48.Posté par ralf le 26/04/2018 12:39

@20 on n'a pas besoin d'alerte rouge pour être prêt à intervenir et vous pouvez prendre une journée sur les nombreux RTT que vous avez..Et dire qu'avant on travaillait 40 h par semaine et même plus pour certains!

47.Posté par oula le 26/04/2018 12:32

ce n'est pas le préfet qui fait les lois,il faut être idiot pour ne pas le savoir!mon boulot est à 2 pas de chez moi et il fait beau,qu'est-ce que je fais?Si on est en alerte rouge je reste chez moi à gratter mon derrière et mes enfants enfermés alors qu'il fait beau je les empêche de sortir? car si je sors en alerte rouge je vais avoir une amende!

46.Posté par PAPOU le 26/04/2018 12:06

Madame du 34,je suis créole et j'ai dépassé la soixantaine et les cyclones et les tempêtes j'en ai vu.Les routes n'étaient pas comme elles sont aujourd'hui,certaines n'étaient pas asphaltées,il y avait souvent des éboulis un peu partout ,on était privé d'électricité et d'eau courante pendant plusieurs mois.On ne râlait pas comme aujourd'hui,on comprenait la nature.De nos jours les gens sont trop assistés,trop gâtés et au moindre problème,ils mettent la faute sur les autres.La météo n'était pas aussi fiable qu'aujourd'hui aussi avant les périodes cycloniques on se préparait,maintenant ils attendent qu'on leur dise ce qu'il faut faire mais en même temps ils refusent l'autorité quand ça ne va pas dans leur sens.J'ai envie de dire à ces raleurs soyez autodisciplinés..

45.Posté par Naty le 26/04/2018 11:49

Bravo post 1 pour le cyclone Jenny,Il n'est pas créole il ne connaît pas.Je me vois mal rester enfermer chez moi alors qu'il y a du soleil sous prétexte qu'on est en alerte rouge,on brime assez nos libertés comme ça!!!!même en alerte rouge ça n'aurait rien changé pour l'accident dramatique du jeune couple.En métropole quand il y a de grosses tempêtes on n'empêche pas les gens de sortir on le leur déconseille c'est tout.On n'est pas des enfants ici !ce n'est pas parce qu'on aurait été en alerte rouge qu'il n'y aurait pas eu autant de dégâts.Le problème ce sont certains maires qui ne font pas leur boulot et ceux qui autorisent des constructions dans des zones à risques!!Le préfet ne fait que suivre le règlement.

44.Posté par noe le 26/04/2018 09:44

"Taper sur un fonctionnaire" c'est l'apanage des médiocres ! Le Thierry Robert du coin porte même "plainte" comme le Préfet , juste pour trouver un coupable qui peut être "muté" ... les gens sont devenus si "couillons" qu'ils n'arrivent plus à prendre des décisions contrôlées eux-mêmes ... ils attendent que le "responsable" (préfet , maires et autres) leur disent ce qu'ils doivent faire ! C'est lamentable !
Quand ça marche , les responsables sont félicités et décorés ... mais que les "morts" s'accumulent , on les accusent de tout et de rien ! Alors que ce ne sont que des irresponsables qui créent des problèmes et à eux-mêmes !

43.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 26/04/2018 07:48

*Charles, tout doux... on se calme !

42.Posté par Doudou le 26/04/2018 07:45 (depuis mobile)

C est normal,
On ns envoie un préfet incompétent qui n a jamais connu un cyclone avant 2018.

41.Posté par Dis à li ... le 26/04/2018 06:54

Envoye ce ti préfet ailleurs. trop faible ...

40.Posté par trop d alertes tuent les alertes le 26/04/2018 06:52

On est enn alerte perpetuelle: vigilance crue, vigiepirate ecarlate, alerte3 chikungunya. Quand la meteo annonce 2,5 m de houle au lieu de dire que c'est l'ideal pour aller surfer les radios hurlent à la catastrophe en parlant de vagues de 5 metres. Meme le volcan reste des semaines en alerte eruption imminente alors que l'ovpf communique que la pression est retombée et que les signaux d'alerte sont en dessous des seuils.

Au final on fait plus un compte avec rien. Mardi je suis allé bosser et j'ai bien avancé mon boulot (je vais pouvoir prendre une journée de rtt quand il fera beau pour aller en rando) alors que chez moi il n'y avait plus de courant. Je suis assez grand pour decider si le radier en bas de ma rue est franchissable ou pas et j'ai pas besoin d'interdiction pour decider à ma place.

relisez le blog de pierrot en 2014:

39.Posté par Moi président le 26/04/2018 03:01

100% - 30% de chômeurs - "x"% de travailleurs vivant assez près de leur lieu de travail = % de travailleurs changeant de zone pour travailler.
Personne n'oblige ces gens à prendre des risques.
Le Préfet n'est pas responsable de tout. Les patrons doivent savoir dans leur entreprise quelle part du personnel est concernée par ce changement de zone pour aller travailler.
Quand cette part est importante, autant fermer la boîte ce jour-là.

Et on n'est pas affecté de la même manière par les intempéries qu'on travaille essentiellement dans un bureau ou en extérieur. Faire venir des travailleurs de loin pour qu'ils restent assis en attendant que les intempéries cessent, c'est inutile.

La seule vraie question, c'est "les travailleurs ne pouvant travailler pour force majeure seront-ils payés ou non, et par qui ?".
Il y a eu 2 articles dans Zinfos974 pour répondre à cette question, ces 2 derniers jours.

Au lieu de toujours chercher des responsables pour passer sa colère, il vaut mieux s'organiser pour l'avenir sur ces bases-là (changement de zone, travail en intérieur/extérieur, décision laissée aux patrons ou obligation).

38.Posté par xtianoi le 25/04/2018 23:42

Il existe un excellent livre intitulé « les décisions absurdes ». A lire par tous ceux qui répètent les mêmes erreurs

37.Posté par taz le 26/04/2018 01:14

Toute la problématique est bien soulevée, Pierrot. Tout est dit ! Et bravo d'en remettre une couche su la gèl de l'autre saint machin ...
Mais quel bordel ! Il y a quelques années on ne s'emmerdait pas avec des vigilances à la con importées de métropole et dont on voit à la TV l'insuffisance dan péi la fré laba ...
Qu'est-ce le préfet vient nous embrouiller avec ses vigilances pourries ??? Cela l'emmerde à ce point que les Réunionnais n'aillent pas bosser alors qu'il y a 40 cm d'eau de mer sur la route du littoral et que des vagues de 3 tonnes s'y abattent au point d'éclater les pare-brise ou de déporter les véhicules contre les parapets ??? Mais putain ! Quelle bêtise !!!
Il n'y a pas à chercher midi à quatorze heures, ce Fakir était bel et bien un cyclone avec ses vents ayant largement dépassé les 150 km/h (relevés officielles Météo France ... pardon Menteur France ... ). Nous sommes en zone tropicale bordel et pas dans le Midi de la France merde alors ! Donc on ramène les choses à ce qui a toujours fonctionné tant bien que mal (même s'il y a toujours un connard pour sortir quand il ne le faut pas ...) :
Système simple et clair pour la population : Pré-alerte cyclonique / alerte Orange / alerte Rouge et on arrête d'emmerder le monde en le laissant chaque fois dans le doute et surtout en le mettant souvent en danger.

36.Posté par Kayam le 26/04/2018 00:48

Et s'ils jouaient aux cartes ? 24 communes - 8 cartes rouge - 8 cartes orange et 8 cartes verte.

Le préfet convoque les 24 maires et hop, la distribution peut commencer... Ke le cyclone y pète ou pas, chak maire y contente ali de la couleur li la gagné... é yanonce la population dan'n télé, kom déssi le carte météo.

Mi pren mon téléphone et mi apèl la famille dan l'nor :

- zot nana le rouge cette fois-ci
- T, la noute kanar lé noir la... nou la gainlle le rouge é la nou sava gouté ! (lé noir ou bien lé rouge ??) Rien yespass ; in peu kom la di ke su Sain'ni té fé bo. In fèye y bouge pas.

- Et pou Saint-Paul, kossa y rakonte ?
- A nou, lé bel... nou lé vert !
La ravine y coule, piédbwa y tombe si loto, fèye tol y vol : lé vert même...

Juste pou di ke y pe tourne dan nimporte kel sens. Poukossa la donne a nou le carte vert alors ke nous lé pliss en danger ? Mais à bien regarder, lété le hazar. In pé bizar kan mèm.

Dan ce zistoir là, c a nou dan louès' de pren noute responsabilité é dagir en konsékence aussi. Nou pren en compte caprice le temps et nou fé in bon rougail la mori pimenté pou chof zoreil...

.......Tout compte fait, vo mié foute le paké carte dan'n fé. Na poin in responsab y gainlle tire carte konm y fo !

35.Posté par GIRONDIN le 25/04/2018 23:18

Ouais.....🤔

34.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 25/04/2018 22:11

*Les préfets - tous les préfets-peï - qu'on choisit spécialement pour La Réunion,

*Ne sont pas ce qui se fait de mieux en la matière...

*Il en est de même pour les procureurs généraux et autres hauts fonctionnaires.

*Du fond de caque !

33.Posté par Padamalgampoulé le 25/04/2018 21:44

Mais où est Ratenon ? On a un député touriste, on a maintenant un préfet touriste

On est pas sorti de l'auberge !

Mais qu"avons nous fait au Bon Dieu pour mériter ça !

32.Posté par suis du même avis le 25/04/2018 21:20

27.Posté par jlr le 25/04/2018 19:41

Je partage votre remarque : trop d'alertes créent la confusion, et le mélange des risques, je serais plutôt pou un système simple, avec un retour au code couleur : rouge égal danger avec interdiction de circuler et orange attention risques importants, que ce soit du vent de la houle ou de la pluie qu'importe (et je crois ce système pourrait s'applique par commune, sans généraliser en nous disant ouest ou nord par exemple, ou ouest et sud trop flou à mon avis)

Quant à la recherche d'un responsable après coup....gouverner c'est prévoir, et prévoir le pire c'est bien gouverner, ce devrait être élémentaire pour toutes les strates de décisions


31.Posté par Bigballoches le 25/04/2018 21:00 (depuis mobile)

post 25 ... l''état colonial hein ??? celui qui sert le RSA et les allocations diverses et variées, qui permettent d''acheter le rhum et les cigarettes le 6 de chaque mois ?

30.Posté par bigballoches le 25/04/2018 20:57 (depuis mobile)

Ben fallait juste regarder les prévisions de météo marine pour voir le truc arriver et c''était en ligne dès le 23. Bon la puissance a surpris tout le monde, du préfet aux Maires et jusqu''à nous autres. Rip pour les 2 jeunes.

29.Posté par ecolo le 25/04/2018 20:36

En tout cas, les services météo vous prennent pour des cons en plein journal télévisé.

Hier soir sur Antenne Réunion "Peut-être que le système de vigilance est trop compliqué pour les Réunionnais".

Le fameux "Nou lé pa plis mais nou lé pas moins" a du plomb dans l'aile..

28.Posté par jacques moraud le 25/04/2018 19:58

Y a pas à dire : on met préfet et cyclone dans la même phrase et on déclenche tout de suite un gros paquet de commentaires pavloviens. C'est presqu'aussi bien que surfer et requins ou bien paillottes et zoreilles.

27.Posté par jlr le 25/04/2018 19:41

Je ne sais pas si le préfet , ses conseillers , météo-france , ou bien le Réunionnais moyen ( s'il existe ) sont en faute ; mais le système actuel d'alerte ( pluie , orage , vent , houle , ravine , etc.) est au mieux trop complexe , au pire pas clair . Nous sommes presque toujours en alerte X ou Y , et pas toujours justifiée . Les vrais événements dangereux ne sont pas clairement identifiés . Trop d'alertes tue les vraies alertes .

26.Posté par klod le 25/04/2018 19:41

Au Pilori était un journal hebdomadaire d'extrême-droite fondé en 1938, qui devint en 1940 l'une des publications antisémites les plus virulentes de l'époque de l'Occupation.

dixit wicked pédia ................. c'est intéressant wicked dit pédia .

sinon il me semble que le terme "au pilori" ( d'après mes vagues souvenirs de "culture générale" qui se perdent de plus en plus avec l'age) a des consonances bibliques , mais bon l"amalgame" comme disent certains ........... l'amalgame , sauf en chimie , c'est pas bon , pourtant, certains s'y complaisent , c'est l'air du temps nauséabond où l'amalgame va de soi pour les "meuilleurs d'entre nous" .

25.Posté par les communistes le 25/04/2018 19:23

Démission du préfet Amaury de Saint-Quentin
Auteur : Reunionais(e) s

Créé le 19/01/2018

À l'attention : de Amaury de Saint-Quentin
Au nom de tous les Réunionaises et Réunionais, nous demandons la démission immédiate du préfet Amaury de Saint-Quentin et de tout(e) s ses incompétent(e) s collaborateur et collaboratrice de l'Etat !

D'une part de nous avoir mis en danger suite au passage du cyclone Buerguitta à l'ile de la Réunion et d'une extrême faute de gestion de votre part qui ont mis la vie de la population en danger avec les intempéries qu'on a eu pendant plusieurs jours.

D'autre part, la mise en danger de la vie d'autrui de chaque famille Réunionaise et inconcevable de votre part et de vos collaborateurs.

Il y a eu un mort, plusieurs blessés et des jeunes en pleine tempête dehors sous la force de ce cyclone grâce à votre incompétence à juger et de mettre la Reunion en alerte rouge.

Une bonne partie de l'ile du sud à l'ouest ainsi que l'Est a été touché fortement et beaucoup d'infrastructures ont été détruites.

Et en aucun cas vous avez mis notre pays en alerte rouge.

Démissionnez s'il vous plaît M. le Préfet Amaury de Saint-Quentin et laisser notre pays à des connaisseurs et preneurs de décision en pensant à la sécurité de la population réunionaise avant toute autre chose économique ou business.

24.Posté par klod le 25/04/2018 18:37

Plutôt d'accord avec post 20, facile d'invoquer la "responsabilité individuelle" ( et pourtant , Dieu sait que je suis POUR : les responsabilités individuelles , MAIS¨PAS LA !!!!!!!!!!) quand , il s'agit de "responsabilité par rapport à son employeur" , donc , non individuelle !!!!!!!!!!


l'alerte rouge protège le citoyen face aux aléas des décisions de son "employeur" ( on enlève de la paye? on prend un congé ? ) , il ne s'agit pas de "responsabilité individuelle" face à des aléas climatiques mais de responsabilités COLLECTIVES .


l'amalgame de certains tuent le "vivre ensemble" des salariés !!!!! pov monde hypocrite où l'iniquité prime ! !!!!!

23.Posté par Choupette le 25/04/2018 18:24

1.Posté par brian le metro

Bravo Brian, vous m'avez bien fait rire ... !

C'est exactement ça.

Bon sang, on est sous les tropiques et sous les tropiques il y a des cyclones point barre.

22.Posté par noe le 25/04/2018 17:58

Il est allé "fort" ce préfet ! Les écoles auraient dû être ouvertes l'après midi avec ce soleil ! On fait tout pour créer des cancres du futur !

21.Posté par tite retraitée le 25/04/2018 17:48

11.Posté par 51889 le 25/04/2018 14:49

Je suis d'autant plus d'accord avec vous que le préfet prend ses décisions, après avoir consulté ses principaux adjoints, représentés à 90 pour 100 par des créoles sur-rémunérés, sensés connaitre leur île !!!

20.Posté par 1portois le 25/04/2018 17:03

A CHARLES DURAND du Brulé et aux autres :
Le système d'alerte sert à mobiliser les moyens de secours et justement à les mettre en alerte afin d'intervenir en cas de besoin.
Cela couvre aussi les salariés en cas de non présence sur leur lieu de travail puisque c'est la plus haute autorité qui l'ordonne.
Renvoyer la responsabilité sur l'individu c'est tout simplement lâche et hypocrite. Et surtout cela fait plaisir au patron qui oblige ainsi aux salariés à consommer pour rien une journée de congé sinon c'est une jounée de paie en moins. Et je peux vous dire que lorsqu'on est payé au SMIC et qu'on a que 25 jours par an on les gère avec parcimonie.
Sans compter que si on a un accident il n'y aura pas de dédommagement des assurances.

Donc M CHARLES DURAND du Brulé demander au préfet de protéger les citoyens notamment les plus faibles (ceux qui ne travaillent pas dans une administration avec des syndicats puissants) n'a rien à voir avec une quelconque manque de maturité.
Et c'est bien parce que nous sommes des adultes responsables qu'il faut maintenant demander le départ de ce préfet.

19.Posté par li le 25/04/2018 17:01

Mis à part ça
Kan sa i koz sé construction en couillon, sé ravines et caniveaux pas nettoyés, sé zarb pa élagués , sé routes pa entretenu ?
Kan sa ?

É des agents pour fluidifier circulation en certains points névralgiques?

18.Posté par li le 25/04/2018 16:51

Sans doute que le préfet et comparses mangent trop de viande de boeuf leucosés
Pas foutus de décider


17.Posté par li le 25/04/2018 16:47

Opa o ki lé banane ?

La arrivé ' subit' su lu é sé dalon la météo lu la di
Ouè ouè

Tou so technologi la i a sèr donc à prévenir é minm pa à guérir vu ke decidèr i fé zot bis repitita

Res' pu ka santé " la météo ooo la météo "

16.Posté par L''''INSOUMIS le 25/04/2018 16:35

La vérité c'est que ce type n'a que faire de l'opinion des réunionnais, tout juste fait il semblant d'avoir un peu de considération pour la "nomenklatura pei" lors des cocktails mondains et encore ...

Ca me rappelle le préfet Vian le sosie parfait du capitaine Haddock, qui déclara un jour " Ici l'Etat c'est moi !"*
Souvenez vous, c'était celui qui disait qu'il n'y avait rien a craindre du Chykungunya ...

Le dernier Préfet digne de ce nom était Maccioni, mais c'était un enfant du pays (né à St Denis), ceci expliquait peut être cela ...AMHA.

Bref, c'est sans doute pas demain que nous aurons un autre Capagorry !

15.Posté par ;-) le 25/04/2018 16:24 (depuis mobile)

J''ajouterais qu''en cas de non respect de l''interdiction de circuler, une amende de 3500 euros et la saisie vente véhicule devraient être appliquées. Juste pour voir qui est vraiment pour. Au fait, en metropole ils braillent aussi en cas de neige etc

14.Posté par Deg974 le 25/04/2018 16:04

C'était une forte tempête tropicale et non un cyclone ( il y a quand même une différence entre les 2 terminologies).
Comment voulez vous qu'il déclenche une alerte rouge alors que la procédure existante n'est pas écrite pour le permettre. Je ne prends pas la défense du préfet (car il aurait pu faire preuve d'un minimum de bon sens) mais la vraie question n'est elle pas : le système d'alerte actuel n'est il pas obsolète?Après j'imagine qu'il est compliqué de territorialiser ce système d'alerte mais bon à eux de se creuser les méninges.

13.Posté par La vérité vraie... le 25/04/2018 14:53

Sur la page facebook du ministère, certains demandent des comptes à la sinistre de l'outre-mer ! Ils n'en ont rien à foutre, voilà la réalité ! Ca finira par leur exploser à la figure ! Que ce soit le St-Quentin ou les autres surpayés venus comme des mercenaires à la recherches de primes...faut arrêter et vite !

12.Posté par Rambo le 25/04/2018 14:50

Maladresse un jour, maladresse toujours...Pathétique !

11.Posté par 51889 le 25/04/2018 14:49

Autant en 1962, le préfet Perreau-Pradier n'avait pas tenu compte des avis pourtant alarmants de météo France et l'histoire a retenu toute son inconséquence et sa responsabilité, autant il est de bon ton de "clouer le préfet au pilori" aujourd'hui au prétexte qu'il n'a pas déclenché l'alerte rouge.

La belle affaire! SI autrefois il n'existait que l'ORTF avec quelques heures de télévision ne touchant qu'une petite partie de la population et la radio, aujourd'hui, l'information est partout, tout le temps et par tous les temps. Ainsi, n'importe quel clampin peut étaler ses états d'âme sur les réseaux qui n'ont de sociaux que le nom, mais le même clampin a besoin que l'on décide pour lui pour savoir s'il doit faire gaffe à ses os lorsqu'un cyclone arrive !

Rejeter la faute sur le préfet, c'est plonger dans le populisme de bas étage, c'est flatter les bas instincts d'une partie de la population qui ne sait pas se prendre en mains, qui ne sait ou n'ose assumer ses propres responsabilités, qui va brâmer vingt minutes sur les ondes d'une certaine radio pour déverser sa bile sur la "komine", le maire, le préfet, la météo et autres boucs émissaires.

Alerte rouge ou pas, la première consigne que chacun doit s'auto appliquer est la prudence et le simple bon sens. L'alerte rouge n'est que le prolongement officiel de cette prudence élémentaire qui doit guider chacun en cas d'intempéries.

La ravine i coule? Radiers submergés? La belle affaire! Nous sommes sous les tropiques et cyclones, tempêtes tropicales, intenses ou pas, ne sont pas une nouveauté que je sache ! Il existe des récits des premiers habitants de l'île faisant état de "coups de vents" et de pluies diluviennes... Pour ceux que cela intéresse, l'ingénieur Maillard, dans son ouvrage "Notes sur l'île de la Réunion" paru en 1862, écrivait: "les cyclones qui passent sur notre colonie ont souvent des résultats bien désastreux (...)" et de décrire par le menu détail le passage d'un cyclone dans la nuit du 16 au 17 janvier 1858 qui fit une cinquantaine de morts...

Mais les Réunionnais ont la mémoire courte. A chaque reportage post cyclonique, on nous rebat les oreilles avec des "première fois mi vois ça".

Rares sont les collectivités à la Réunion qui tirent les leçons des gros épisodes cycloniques. Dame ! Endiguer une ravine, réaliser des évacuations d'eau pluviales dignes de ce nom, nettoyer les ravines, élaguer les arbres,ça n'est pas électoralement payant !

Il est plus simple de vitupérer après le passage d'un cyclone, d'accuser tout et tout le monde et ensuite d'oublier jusqu'au prochain cyclone pour reprendre la litanie des jérémiades.

"De l'eau i fane en boufade dessu la kaz, mi gagne pa dormi (...) La météo lé l'auteur, la météo...Bon Dié la haut, lé l'auteur, bon Dié la haut" ( Danyel Waro)

10.Posté par fundisantim le 25/04/2018 14:45

Brian le metro C pas faux (LOL). Mais Il serait plus juste de dire que le systeme d'alerte et que les criteres de restriction sont totalement inadaptes a une ile au relief aussi tourmente que la Reunion. Pierrot Dupuy met cela en avant en parlant des gens qui se deplacent d'un secteur a l'autre et rencontrent alors des conditions climatiques differentes. Je me souviens du prefet Jean Anciaux qui a du gerer plusieurs cyclones de forte intensite...en treillis sur le terrain. Ca donne une toute autre vision des choses...

9.Posté par Créole la Réunion le 25/04/2018 14:26 (depuis mobile)

Post 1 . Vous avez parfaitement raison. Nous ne savons faire que ça : brailler!! N’en déplaise à certains ( peu nombreux) nous ne sommes pas Français pour rien !!!

8.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/04/2018 14:09

Faut-il vraiment reprocher au préfet de nous considérer comme des adultes capables de prendre leurs responsabilités ?
Ou bien faut-il maintenir notre île sous la tutelle d'un adulte, les Réunionnais étant alors considérés comme des enfants ?
On aimerait bien que le temps des colonies soit enfin terminé et que nous puissions montrer que nous sommes des adultes responsables !!


7.Posté par ecolo le 25/04/2018 14:02

La girouette, spécialité réunionnaise!

6.Posté par Charles Durand du Brûlé le 25/04/2018 13:59

Faut-il vraiment reprocher au préfet de nous considérer comme des adultes capables de prendre leur responsabilités ?
Ou bien faut-il maintenir notre île sous la tutelle d'un adulte, les Réunionnais étant considérés comme des enfants ?
On aimerait bien que le temps des colonies soit enfin terminé et que nous puissions montrer que nous sommes adultes !!

5.Posté par Marc le 25/04/2018 13:45

Le préfet est un peu bloqué, en fait. L'alerte rouge, ça répond à des critères précis et ça se déclare sur un territoire entier. Il faut voir mais je pense qu'il n'était tout simplement pas en mesure légalement de la déclencher, ce qui a ensuite eu des conséquences en cascade sur les pouvoirs qu'il avait.

4.Posté par A post 1 Brian le 25/04/2018 13:28 (depuis mobile)

A Brian post 1 : écrire pour rien dire : bravo.
Vous êtes un spécialité.

3.Posté par cmoin le 25/04/2018 13:26

Un incompétent notoire ce préfet.

2.Posté par Zenesrebel le 25/04/2018 13:14 (depuis mobile)

Lé pa promié fwa ke boug la y mépriz kréol. Laba an Gwadloupe li la fé parey, pou samem banna la foute ali déor...
https://www.dailymotion.com/video/xqqg1i

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes