MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Comment empêcher les violences conjugales ?


Par - Publié le Mercredi 18 Juillet 2018 à 10:12 | Lu 1835 fois



Une femme est morte lundi après-midi au Chaudron. Victime de coups de couteau portés par son compagnon.
 
Une de plus. La troisième depuis le début de l’année. Une de trop.
 
J’ai conscience en disant cela d’enfoncer une porte ouverte. A chaque nouveau drame, on dit la même chose. Ce sont toujours les mêmes regrets, les mêmes interrogations : « Quand est-ce que les hommes comprendront qu’une femme ne leur appartient pas ? Qu’on n’a pas le droit de lever la main sur une femme ? Qu’une femme est libre de vivre sa vie comme elle l’entend, avec qui elle veut »…
 
Dans quelques jours, il y aura une énième marche blanche avec, j’imagine, les traditionnels lâchers de ballons. Et on se quittera en se donnant rendez-vous à la prochaine…
 
Lundi, au Chaudron, une femme est morte. C’est le comble de ce qui peut arriver. Mais personne ne parle des centaines, des milliers peut-être de femmes qui vivent tous les jours avec une boule de peur dans le ventre. Peur que leur homme ne rentre du travail, ou de la boutique, complètement saoul, et qu’il ne se serve d’elle comme d’un pushing ball. Pour évacuer ses frustrations peut-être. D’être au chômage, de ne pas avoir réussi comme il l’aurait souhaité. Ou tout simplement pour reproduire ce qu’il a vu son père faire sur sa mère…
 
Et que, comble de l’horreur, qu’il ne s’en prenne aux enfants.
 
Et il n’y a pas de milieu social de prédilection pour ça. Ca touche toutes les catégories sociales, le chômeur comme le chef d’entreprise. L’alcoolique comme celui qui ne boit pas. D’ailleurs, l’homme qui a tué sa femme lundi au Chaudron ne fumait pas, ne buvait pas, ne se droguait pas…
 
Mais ils ont tous un point commun : une jalousie maladive. Au point d’en venir à penser que leur femme est leur chose, de ne pas supporter le regard d’un autre homme sur elle, ou qu’elle puisse ne serait-ce que sourire à quelqu’un.
 
Et ce n’est pas propre au Réunionnais, même si on dit souvent que le Créole est macho. Allez en métropole et vous verrez qu’on y trouve les mêmes travers.
 
Alors que faire ? Eduquer, éduquer et encore éduquer… Tout se joue au niveau de l’enfance. Un enfant qui voit son père frapper sa mère aura tendance à reproduire le même schéma.
 
Ensuite, lutter contre l’alcoolisme. Même si le meurtrier de lundi était un non-buveur, force est de constater que l’alcool est souvent présent et permet le passage à l’acte par la levée des tabous.
 
Et là, on peut dire que ce n’est pas gagné d’avance. Je suis scandalisé quand je vois des grandes surfaces acheter de pleines pages de publicité dans la presse écrite pour vanter les rabais qu’ils font sur le whisky. Et quand j’apprends que le conseil départemental diminue ses subventions aux associations luttant contre l’alcoolisme.
 
Comme pour le tabac, augmentons de 30, 40, voire 50% le prix de l’alcool. Il n’est pas normal qu’un litre de rhum coûte moins cher que certains jus de fruit ! Et c’est bizarre, cette proposition, je n’entends jamais Monique Orphé, qui s’exprime souvent sur le sujet, l’évoquer.
 
Tant qu’on n’attaquera pas le mal à la racine, ne nous étonnons-pas des drames qui continueront à se produire…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Des glands le 18/07/2018 10:22 (depuis mobile)

Je adore le sujet avec la pub pour le rhum charette zinfo un torchon immonde?

2.Posté par ti kreol le 18/07/2018 12:25

" Tout se joue au niveau de l’enfance. Un enfant qui voit son père frapper sa mère aura tendance à reproduire le même schéma. " Pierrot Dupuy.

Il fallait oser dire cette vérité. Analyse plutôt pertinente mais qui oublie quand même de parler du contexte social et économique de La Réunion.

Il faut quand même rappeler que dans la colonie de La Réunion, il y a 50 % des personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté alors que ce chiffre est de 10 % dans l hexagone.
Le taux de chômage particulièrement élevé à également son rôle dans la violence de la société réunionnaise.

Misère sociale et économique=Violence.

3.Posté par Anis le 18/07/2018 12:36

Pour que les violences conjugales cessent, il faut qu'il y ait remise en question au niveau du couple. Soit séparation, soit divorce, ou alors que chacun mette de l'eau dans son vin... Et comme dit un peu plus haut, j'irai plus loin concernant le rhum charette ou l'alcool en général : qu'il disparaisse des étals. Et là, les choses seront bien mieux pour le couple.

4.Posté par Bien dit le 18/07/2018 13:35 (depuis mobile)

Édito objectif. MERCI

5.Posté par GIRONDIN le 18/07/2018 13:50

Ok sur tout

Il y a une pub pour le rhum en ce moment sur zinfo !!!!

Et

L'occasion était bonne pour critiquer le département et Mme Orphée.
Et les taxes OM de la région ?

6.Posté par Paul Hoarau le 18/07/2018 13:51

Comme pour les armes , il faut rendre les maris violents au préfet !

7.Posté par Ecce Homo méprisé le 18/07/2018 13:59

Je rejoins votre analyse M. DUPUY. Je propose d'une part que "la société" redonne à l'homme réunionnais (et d'autres origines, car j'en ai marre qu'on laisse penser que ces violences sont un apanage local) une dignité, un honneur, un destin autre que celui d'être un néo-colonisé, dépouiller volontairement de l'opportunité de participer au développement de son île (mission laissé à d'autres qui une fois qu'ils se seront gaver nous lâcherons à la 1ère occasion pour aller s'enrichir ailleurs), qui rabaissé par nos colonisateurs, ne lui laissent que la mendicité de "ti contrats" auprès d'élus véreux apte à se servir de la situation, d'obtenir un logement social ou d'aides sociales avilissant. Je propose également qu'on arrête de faire la promotion d'un système socio-économique qui promeut l'individualisme, car seul on est rien, les possessions matérielles et pour le coup humaines (un gros l'auto ek un fanm lé ta moin y fé de moin un boug?) tout ça sous un vernis de "nasyon kréol" qui n'existe pas ou plus... Regardons juste les faits divers et on reparle de tout ça... Cela permettrait peut-être de lui redonner une place, une mission, une volonté de faire parti d'un groupe humain avec un projet commun et solidaire... Ça éviterait peut-être de croire que votre fierté dépend de vos richesses... que l'alcool, l'artane et le "shaman"; qui ouvre les portes à tous les comportements les plus extrêmes, deviennent la seule façon de fuir une réalité bien triste... Mais franchement... C'est mal barré...

8.Posté par Facile ! le 18/07/2018 14:38

C'est facile !
Il suffit de supprimer les mots "violence" et "conjugale" du dictionnaire !

C'est une recette qui m'a été confiée par une vieille voisine socialiste.

9.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 18/07/2018 15:01

*Pierrot,

*Je ne termine pas la lecture de ton article.

*Tu sais - PARFAITEMENT !

*Pourquoi nous en sommes là.

*Il n'est même pas nécessaire d'être "journaliste" pour savoir ça !

10.Posté par A m"diter le 18/07/2018 15:06

Et oui, il y a moyen de venir à bout de cela par de la commande d'études sociologiques mais les politiques préfèrent s'en mettre un max dans les poches sans aucune impunité! L'alcool n'est pas QUE responsable, c'est tout un contexte social et économique et familial. Les mères créoles éduquent leurs fils comme des rois tout puissants: ça mon ti coq, ça!

11.Posté par Philip le 18/07/2018 15:29

Monsieur Dupuy, dans un précédent édito vous nous avez fait une grand leçon sur les racistes et l'équipe de France. Vous nous avez décrit une monde merveilleux grâce au football, pendant un instant je me serai cru à Disney. Sauf que bien sûr vous avez volontairement occulté les agressions sexuelles qui ont eu lieu sur les Champs Elysées lors de la parade, ça aurait fait tâche. Cher Monsieur, ce qui s'est passé est une honte et après vous venez pondre un édito sur la violence faite aux femmes. Commencez par dire la vérité à vos lecteurs, arrêtez d'essayer de masquer la réalité des faits. Le respect des femmes commence par là.

12.Posté par Question bete..proposition bete le 18/07/2018 15:31 (depuis mobile)

Empecher la conjugalité?

13.Posté par Veridik le 18/07/2018 16:48 (depuis mobile)

Faisons comme l'ONF il suffit de Supprimer l'alcool et il ny aura plus dalcoolique

14.Posté par Zargo le 18/07/2018 16:52 (depuis mobile)

Payer des gens à ne rien faire contribue à ce résultat
Merci à la gauche

15.Posté par une réunionnaise 97410 le 18/07/2018 18:12

Il y a les vrais histoires d'amour et les autres.Il faut avoir une grosse dose d'éducation pour pouvoir maitriser sa vie, ses sentiments meme je dirais, et surtout savoir classer ses priorités.Dans ce monde là,à ce stade là, c'est la maitrise de tous les éléments qui pronent.Et je pense meme que ces amours sont éternels, il n'y a pas de « coupe coupe » qui s'y mèle, rien, entre eux.L'homme se noie « entre les cuisses de d'autres femmes » parfois meme d'autres hommes, pour oublier celle qui lui a brisé le coeur des leur jeunesse.Eux, ils savent qu'ils s'aiment vraiment, il n'y a pas de jalousie, rien, il y a l'amour vrai et pure.
Les deux se marient chacun de leur coté, ont des enfants un foyer heureux, ils se suivent, prennent des nouvelles de l'autre, ils sont beaux malgrès les années passées, ils le savent, ils sont surs d'eux, ils s'aiment.C'est un milieu où tout est calme, tout se règle en un quart de tour, mais pas à coups de couteaux, ou je ne sais quelle tuerie sur notre ile, l'amour ce n'est pas çà.
C'est l'éducation, les écoles qu'on a fréquenté je pense qui font çà,c'est une éducation qui se fait meme si on est adultes, qui nous suit, nous dicte toute notre vie..
Peut etre le vrai amour il n'y a pas « de tuerie physique », mais il y a des souffrances psychiques, qu'on arrive à maitriser et passer outre, tout simplement, qui ne se voit pas.
Moi, je parle de ce cas de figure, mais il y a beaucoup de cas de figure sans doute.

16.Posté par @ post 11 Philip le 18/07/2018 19:12

Ce ne sont pas les footballeurs, le sélectionneur ou quiconque dans le milieu du foot professionnel qui ont agressé sexuellement des femmes pendant cette parade.

Dans le milieu du cinéma, ce sont des réalisateurs et des acteurs qui agressent sexuellement les femmes, qui a eu pour effet la création des hashtag comme #BalanceTonPorc ou MeeToo.

Je suis sûr que vous continuez à regarder les films !

17.Posté par Moi président le 18/07/2018 20:00

Seuil de pauvreté : 800 € ou 1000 selon les sources. Avec ça on mange, on se loge et on s'habille.
Pauvreté absolue : incapacité de se procurer (légalement) des biens indispensables à la survie.

Pour moi, quand on a les moyens de se bourrer la gueule dans une boutique, désolé on n'est pas pauvre.
Or comme le dit P Dupuy c'est souvent sur fond d'alcool que se produisent les violences conjugales.
J'ajoute que pour les violences "tout court", c'est pareil.
Alors faut arrêter avec l'excuse de la pauvreté.
Il y a des tas de pauvres qui ne sont violents ni en famille, ni ailleurs (du moins pas de violences "gratuites").

Je rejoins P Dupuy sur l'explication par l'exemple familial, social.
La violence sur conjoint existe depuis la nuit des temps, depuis les époques où la seule loi était la loi du plus fort.
Avec le temps, dans certains pays comme le nôtre, on s'est mis à lutter contre ça. Mais qu'elle soit dirigée vers les conjoints ou toute autre personne, la violence est très difficile à combattre.

D'une part parce qu'elle est liée étroitement à un instinct légitime, celui de la survie. La loi l'autorise d'ailleurs dans le cas de légitime défense (de soi-même ou d'autrui). Simplement elle pose des conditions de mesure de cette violence, après calculs (parce qu'on est censés être en mesure d'effectuer ces calculs même dans une condition d'agression : les neurones doivent l'emporter sur l'adrénaline).

D'autre part parce qu'elle est vantée dans les films, qu'ils soient américains ou français. Même dans les bandes dessinées pour enfants (dans Astérix par exemple).

Comme l'a dit P Dupuy, la violence n'est pas l'apanage des pauvres.
Tout cela n'empêche pas qu'il faut lutter contre la pauvreté, encore faut-il que les personnes concernées fassent leur part du boulot, au lieu d'attendre que la "richesse" tombe toute seule.

Dans les affaires de saisie de plants de zamal, j'ai surtout remarqué des gens profitant de leurs revenus pour s'offrir du luxe (belles bagnoles achetées neuves). Vous chercherez longtemps avant d'en trouver un qui a mis de côté et blanchi pour se constituer un capital et monter sa boîte.

18.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 18/07/2018 21:16

*Avec des individus comme notre Bello

*À la tête des sempiternelles "Marches blanches"

*Il est sûr qu'on avait trouvé le filon...

*Et l'Orphé ?, vous l'avez lue l'Orphé ?!

19.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 18/07/2018 21:24

*Et- puis, les victimes sont partenaires de ces "DRAMES", non ?

*Quel triste rôle jouent-elles dans ces affreux scénarios ??

*OÙ, LA RACINE du MAL ? - OÙ ??

20.Posté par Yab bon des hauts le 18/07/2018 22:11

On se marie pour le meilleur et pour le pire.
Donc, le pire peut arriver.
C'est l'amour à mort.
C'est dans la nature humaine.

21.Posté par Mondealenvers le 18/07/2018 22:58 (depuis mobile)

La femme n est toujours pas égale à l homme :la preuve faut pas aller chercher loin dans le couple familial

22.Posté par une réunionnaise 97410 le 19/07/2018 01:02

On mangeait dans un restaurant asiatique, un soir.A une table, un couple agé mangeait calmement.Le resto était plein.A un moment, arrive le riz cantonnais, et les plats de consistance, le monsieur se jette sur le riz cantonnais, se sert, et dépose le plat.La femme lui dit « je croyais que les femmes d'abord, les hommes après », elle était vraiment offusquée par le comportement de son mari.A une table, une dame la quarantaine lui a dit « c'est ainsi, vous avez raison ».La dame dit à son mari « il faut lui refaire tout son éducation ».Une petite jeune a crié « non, il faut fuir ».
J'était stomacquée par le naturel des autres femmes présentes dans le resto qui ont mis leur grain de sel.Le type, il s'est fait tout petit.Moi, je n'ai rien dit, j'ai observé, je parle peu.
Peut etre que les violences conjugales commencent ainsi, et si on ne tire pas la sonnette d'alarme, elle s'intensifie et se met à tuer. Et à battre.

23.Posté par Philip le 19/07/2018 03:58

Post 16 : ce que je voulais dire, c'est que Mr Dupuy a fait un édito mêlant le football, le racisme, le FN et nous a présenté un monde idyllique basé sans doute sur une naïveté déconcertante. Je n'accepte pas non plus qu'il traite les électeurs du FN d'abrutis. Je connais dans mon entourage des gens qui votent FN et n'en déplaise, je les respecte. C'est leur choix, ils sont libres et pourquoi seraient-ils plus idiots que quelqu'un qui vote LR , PS ou autres partis? l'insulte est facile et reflète souvent un manque d'arguments raisonnés. Pour en revenir aux agressions sexuelles lors de la parade, pourquoi les occulter? Il y en a eu, c'est un fait. Occulter c'est cautionner. Il faut donc arrêter de nous bassiner avec ce moment soi-disant de communion sur les Champs et parler aussi des actes envers les femmes. le rapprochement de la population à cette occasion n'est pas perçu de la même façon par tout le monde...

24.Posté par Gerard le 19/07/2018 06:23

Comme pour un fusil, un permis pour se mettre en couple, et avec des points !

25.Posté par Llort le 19/07/2018 07:04

Ce seuil de pauvreté ne veut absolument rien dire, ce n'est que l'appellation d'une donnée statistique, correspondante à 60% du revenu médian, et ne représente en aucun cas, un seuil en deça duquel on est pauvre.
Cette donnée n'a rien d"officiel, donc, par pitié cessez de l'utiliser a des fins politiciennes, la pauvreté ne se mesure pas avec un simple seuil de rémunération, ce qui est un peu trop facile, beaucoup d'autres facteurs doivent être pris en compte pour la définir.

26.Posté par cmoin le 19/07/2018 09:32

Bein faut arrêter de se mettre en couple avec ce genre de personne.

27.Posté par Jane le 20/07/2018 03:58

Nous savons à qui appartiennent les maisons qui produisent l’alcool à la réunion et comme les véhicules, l’alcool est bien un lobby chez nous! Les baraques à alcool poussent comme la mauvaise herbe et à l’image du problème chiens errants, les maires et autres élus ne s’y penchent pas non plus. Il serait peut être temps concernant l’alcool de faire respecter scrupuleusement les obligations des détenteurs de licences. De positionner dès le plus jeune âge des cours de comportement, voir des séances de psychologie pour les enfants vivant ces situations par exemple... la sécurité sociale prend en charge des radios et scanner à tour de bras bien trop souvent pas utiles et très onéreuse alors peut être que si notre société prenait en charge des choses utiles et essentielles il y aurai moins de dégâts à tous niveaux! Malheureusement notre magnifique mafia réunionnaise, politique et lobby n’a que faire de ces problématiques... ce qui compte est plutôt comment être réélu, garder ses avantages et comment continuer à développer son chiffre d’affaire quitte à empoisonner les gens et empêcher le développement de la Réunion...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes