MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Avis de tempête sur la Nouvelle Route du Littoral


Par - Publié le Vendredi 1 Juin 2018 à 10:10 | Lu 2506 fois



Si les piles du viaduc de la Nouvelle Route du Littoral ont été construites, nous dit-on, suffisamment haut pour être hors d’atteinte de la houle cyclonique, il semblerait que les concepteurs du projet aient oublié de prendre une assurance contre les dommages causés par les décisions des tribunaux.
 
En quelques mois, ce sont deux décisions extrêmement importantes qui ont été rendues qui viennent mettre de gros galets dans les chaussures du préfet.
 
Il y a tout d’abord eu, rappelez-vous, cet arrêt rendu par le Conseil d’Etat, le 6 décembre dernier, qui avait statué que les préfets ne pouvaient être à la fois juges et partie, qu’ils ne pouvaient être à l’origine de chantiers et en même temps en juger la qualité environnementale. Ce qui avait été le cas pour la NRL… Le préfet allait donc devoir revoir sa copie.
 
Et voilà que mercredi soir, en plus, on apprenait que la cour administrative d’appel de Bordeaux, dont dépend la Réunion, venait de décider l’illégalité du schéma départemental des carrières au motif que le préfet aurait omis une étude d’impact environnementale, pour gagner du temps. Deuxième bévue de la préfecture !
 
Avouez que ça commence à faire beaucoup.
 
Face à cette accumulation de mauvaises nouvelles, le préfet et la Région essaient de garder leur optimisme. A écouter le communiqué transmis hier soir par la Pyramide inversée, il existerait malgré tout, une possibilité juridique d’éviter un trop gros retard dans l’avancement du chantier : la déclaration d’utilité publique de la carrière de la ravine du Trou, autrement dénommée Bois blanc, à Saint-Leu, qui répondrait aux desiderata juridiques et qui à elle seule permettrait d’alimenter l’essentiel des besoins de la NRL en roches massives.
 
Les juristes de la Région et ceux de l’Etat travaillent d’arrache pied pour valider cette hypothèse qui, pour le moment, notons-le, fait encore débat tant la matière est complexe et tant les dernières décisions du Conseil d’Etat et de la cour administrative d’appel de Bordeaux sont venues chambouler un ordre juridique bien établi.
 
Quoi qu’il en soit, Didier Robert dans son communiqué, rappelle quelques évidences : 80.000 usagers utilisent tous les jours la route du Littoral et sont confrontés à d’énormes embouteillages que seule la NRL, en l’état, serait à même de faire disparaître.
 
Mais aussi qu’une bonne partie de l’économie de l’ile dépend de cette liaison entre le Nord et l’Ouest. A court terme en raison des retombées économiques du chantier pour toute l’ile, et une fois la route livrée, grâce à une sécurisation et à une plus grande fluidité de cet axe majeur pour la Réunion.
 
Sans oublier, et c’est souvent le cas, que cette NRL comporte un transport collectif en site propre avec des voies réservées aux bus dans un premier temps, mais qui pourrait fort bien abriter dans un futur proche un train ou un tram-train…


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par cmoin le 01/06/2018 10:40

Allez,l













La NRL ne changera rien aux embouteillages.
Je vois que didier à décider de faire intervenir tous ces partisans.








2.Posté par JORI le 01/06/2018 10:48 (depuis mobile)

Le NRL solution aux embouteillages ???. Ah bon ! Sur l'actuelle route du littoral, les bouchons ont lieu non pas sur cette route mais à l'entrée de St Denis. En quoi la NRL va supprimer ces bouchons à l'entrée de St Denis ?.

3.Posté par Yableso le 01/06/2018 10:49 (depuis mobile)

Vraiment ! Didix disait il y a quelques semaines que cette route n'était pas faîtes pour fluidifier le trafic mais seulement pour sécuriser la circulation !

4.Posté par Tout auto le 01/06/2018 10:55 (depuis mobile)

Favoriser le "tout auto" est une décision grave pour la Reunion à l heure ou les transports "doux" sont favorisés partout.
Le Tram Train était l avenir de l ile mais ....
Juste une question d ego ou autre chose ?

5.Posté par Simple et basique le 01/06/2018 11:12 (depuis mobile)

C''est simple et basique comme dirait Orelsan.

Soit c''est inversé : la pyramide, soit c''est fait à moitié : la NRL.

Simple et basique 🎵🎵🎵

6.Posté par GIRONDIN le 01/06/2018 11:37

.... mettre de gros galets dans les chaussures du préfet....

Hihihihihi le texte commence mal, le préfet est de passage...

...... Avouez que ça commence à faire beaucoup.....

Alléluia, M dupuyX a une révélation.

..... confrontés à d’énormes embouteillages...
Et c'est pour cela dès qu'il y a quelque centime de pluie lu faire la moitié de la route !

Fluidifier la circulation ? 🤭

Vivement 2025 pour une hypothétique fin de chantier sans roche

NRL Nou Riron Lontan Lontan © ®



7.Posté par Jean-Claudes le 01/06/2018 09:58

Et pourtant tout cela avait été dit dès le départ. Mais la région pensais que son pouvoir était plus grand que celle des tribunaux ! Dommage pour cette perte de temps et d’argent.

8.Posté par @ 4 tout Auto le 01/06/2018 12:16 (depuis mobile)

Arrête la moquette !
En quoi un tram train supprimera les problèmes de circulation, sans compter son coût d''exploitation structurellement déficitaire, son pouvoir de nuisance comme la sncf, ratp, air France etc.
Gare à la prise de l''île en otage...

9.Posté par Yes we can le 01/06/2018 12:19 (depuis mobile)

Si je comprends bien, c’est le préfet qui s’est planté. On devrait lui faire payer les retards de sa poche.
Rien que des incapables ....

10.Posté par A mon avis le 01/06/2018 12:45

PROJET MAL FICELÉ

11.Posté par Pro no stick le 01/06/2018 12:47 (depuis mobile)

La Region expose.sciemment 80 000 automobilistes quand elle bascule la RL ... Qu'en pensent les.juristes de la Region et de l'Etat?


12.Posté par Titi or not Titi le 01/06/2018 13:38

Il Manquerait Plus Que Ce Pont Soit Pas
Construit Anti-Sismique ... ! 😂😂

Sacré Projet Sans Roche, A Quand Le Chantier ! 🤓

ANouLa©®

13.Posté par ZembroKaf le 01/06/2018 14:10

80.000 usagers utilisent tous les jours la route du Littoral et sont confrontés à d’énormes embouteillages que seule la NRL, en l’état, serait à même de faire disparaître.

DiDix a dit....et Pierrot Dupuy...acquiesce...les "conne...ries"...du personnage!!!
Je crois même que DiDix a dit et rappelé plusieurs fois...que la "NRL" sera/ais...une route moderne, gratuite (oupsss) et sécurisée...mais ne réglera pas les embouteillages à l'entrée de Saint Denis !!!
Sans le "NEO"..d'Annette...se sera le...chaos sur le Barachois !!!
Bon on aura dans quelques années...un demi 3/4 de NRL...et l'autre morceau sans roches...une grande piscine avec les "paillottes de l'Hermitage"....comme band' là i gaigne pu rokilé...là bas...lol !!!

14.Posté par Pamphlétaire le 01/06/2018 15:02

La NRL ne sait plus à quel préfet se vouer, la NRL ne sait plus à quel tribunal ou quelle cour se vouer, la NRL ne sait plus où elle en est mais elle sait qu'elle est dans la merde et que ses piles sont dans l'eau. Mais la NRL n'y est pour rien, ce sont les maitres d'œuvre et maîtres d'ouvrage qui ont failli à leurs droits et devoirs semble t'il.
Le maître d’œuvre est tenu d’une obligation de conseils envers le maître d’ouvrage et ses partenaires constructeurs. Il doit les avertir sur les risques, les avantages et les inconvénients des différentes opérations.
Le maître d’œuvre, en charge du suivi du chantier, doit vérifier, avant l’ouverture de celui-ci, que les entreprises qui interviendront sont correctement assurées pour les travaux qu’elles réaliseront.

La Clé des Travaux, a travers ses formules Sérénité et Créativité vous permet de travailler avec des maîtres d’œuvre et des architectes parfaitement assurés et qui s’engagent à :
1 – Réaliser une mission de conception le cas échéant et effectuer toutes les démarches administratives (déclaration de travaux, permis de construire, autorisation de voiries)
2 – Coordonner les entreprises qui interviendront sur le chantier.
3 – Assurer le suivi et la réception des travaux.
4 – Travailler dans le respect d’un budget prédéfini.

Comme c'est un chantier avec de l'argent public, la NRL cherche des donateurs ou cherche à lancer en France, en Europe et dans le monde un emprunt pour la construction d'une nouvelle voie de communication à la Réunion, ceci étant dû à un besoin de capitaux pour cet investissement coûteux. Il est à noter que le remboursement de cet emprunt est fortement assimilé aux emprunts russes...

15.Posté par Jp POPAUL54 le 01/06/2018 15:07

Ça fait très, très cher le projet mal ficelé.
Et il n'y aura que le bouchon de la bouteille de champagne, le jour de l'inauguration, qui va sauter.
Le chaos à l'entrée et à la sortie de cette belle route sera toujours le même.

16.Posté par zouritte pragmatique le 01/06/2018 15:21

- avec une demie route, on a deja divisé par 2 les risque d'eboulis

- avec la bascule en 100% viaduc il n'y a que caroupaye et mongin qui vont devoir se serrer la ceinture pour remplacer le marbre de leurs villas

17.Posté par citoyens vigilants! le 01/06/2018 16:18

le petit roitelet de la pyramide était trop sûr de lui avec l'aide des décideurs locaux .. genre DEAL et consorts , maintenant esperons qu'ils vont tirer des leçons .. !. une chose est sûre la population commence seulement a comprendre que la RÉUNION ne tourne pas rond ,sauf pour certains.! mais attention au retour de bâton!.

18.Posté par affaire a suivre!!!. le 01/06/2018 16:21

la plupart des préfets de passage a la REUNION on foutu le bordel dans ce pays!.

19.Posté par Bleu outre mer le 01/06/2018 17:08

Didier Robert dans son communiqué, rappelle quelques évidences : 80.000 usagers utilisent tous les jours la route du Littoral et sont confrontés à d’énormes embouteillages que seule la NRL, en l’état, serait à même de faire disparaître.? Comment va t'il faire pour les embouteillages dans le Nord entre St Andrée et St Dni et dans le Sud à St Pierre et au Tampon. La NRL ne changera rien avec une politique du tout voiture et le bétonage intensif de l'ile les preéfet qui se suivent ont bon dos.
" mais qui pourrait fort bien abriter dans un futur proche un train ou un tram-train… j'ai bien ri

20.Posté par Touriste le 01/06/2018 17:35

Rappelons quand même, pour être tout à fait honnête, que le préfet en question pour toute la NRL, c'est l'ancien, pas l'actuel préfet. Lui n'y est pour rien la dedans.

Rappelons aussi que les principaux bouchons quotidiens entre Saint-Denis et Saint-Paul se situent au Barachois et à Cambaie/Savannah, et en aucun cas sur la route du littoral.

21.Posté par Non a la carriere le 01/06/2018 20:43 (depuis mobile)

C est totalement faux la ravine du trou ne contient pas de roches massives suffisantes pour le chantier c est du mensonge que les experts ont dénoncé a l enquete publique
Il faudra bien se résoudre a la solution tout viaduc

22.Posté par CONTRIBUABLE le 02/06/2018 08:22

NOTRE DIRIGEANT POUR LE MOMENT A LA RÉGION ET Ses collaborateurs n ont aucune vision pour désengorger les flots de véhicules dont ils ont encourage l achat pour obtenir le maximum de taxes qui leurs profitent alors on voit bien que tous nos villes sont asphyxies ils n arrivent pas a fluidifier la circulation quand un projet existez pour désengorger nos centres urbains ces projets sont saucissonnes et mettent du temps a se réaliser ils sont moins onéreux que cette rnl qui par son cout et sa démesure NOUS PRIVENT DE RÉALISATIONS CONCRÈTES ET UTILES c est a la région qu il faut faire sauter le bouchon qui bloque la fluidité de circulation a travers l ile .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes