MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Avis de tempête sur l’Elysée


Par - Publié le Mardi 4 Septembre 2018 à 10:10 | Lu 1888 fois



Sale temps pour Emmanuel Macron. Celui à qui tout semblait réussir au cours de sa première année de mandat voit les nuages s’accumuler au-dessus de sa tête.

Tout a commencé avec l’affaire Bennala à la mi-juillet. Un grain de sable en apparence, mais qui a grippé une machine jusque-là bien huilée.

A partir de là, tout est parti à vau-l’eau. Rappelez-vous ce défilé du 14 juillet où un des avions de la Patrouille de France s’est trompée dans l’envoi des couleurs du drapeau tricolore, et où deux motards de la gendarmerie se sont percutés. Du jamais vu. Et ce n’était qu’un début.

Dans le désordre, et sans tenir compte de l’importance de chaque incident, il y eut la mise en cause du secrétaire général de l’Elysée dans une sombre affaire de prise illégale d’intérêt au profit de membres de sa famille, la fameuse histoire de la piscine du fort de Brégançon...

Les vacances d’été étaient arrivées à point nommé et on pensait à l’Elysée que les Français auraient le temps d’oublier et que l’on pourrait repartir du bon pied à la rentrée.

Et voilà que tout part au contraire encore plus en sucette.

On apprend que l’affaire Bennalla est tout sauf enterrée. De nouvelles révélations sont parues dans la presse et comptez sur l’enquête parlementaire menée par l’opposition au Sénat, contrairement à celle de l’Assemblée nationale qui est contrôlée par les Macronistes, pour distiller savamment de nouvelles informations tout au long des 5 mois que doivent encore durer leurs investigations.

Dans le même temps, on apprend que la croissance sera plus molle que prévu. Dit comme ça, ça n’a l’air de rien. Mais comme on s’est engagé à respecter la fameuse règle des 3% de déficit imposée par Bruxelles, le gouvernement se voit contraint à faire beaucoup plus d’économies que prévu. Et de limiter les augmentations des aides familiales et des pensions de retraites. Ce qui fait, vous vous en doutez, beaucoup de mécontents.

Or qui dit économies dit réduction du nombre de fonctionnaires et diminution des investissements. On est entré dans une spirale infernale car s’il y a moins d’investissements, il y aura dans le futur  encore moins de croissance.

Ajoutez à cela les délires de Donald Trump qui agit comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. En fait, il n’est pas aussi fou qu’il n’y parait. Son seul objectif est de créer de la richesse et des emplois supplémentaires pour les Américains. Et si possible d’affaiblir les autres, tous les autres : Russes, Chinois mais aussi, et c’est ça qui est nouveau, Européens.

Prenons par exemple le dossier iranien. En imposant de nouvelles sanctions à l’Iran, Donal Trump sait pertinemment qu’il risque de mettre le feu à cette région du monde, qui approvisionne en pétrole la planète entière. Enfin pas tout à fait. Sauf les Etats-Unis qui sont auto-suffisants grâce au pétrole et au gaz de schiste. Ce qui signifie que si demain un conflit éclate et que le prix du pétrole explose, tous les pays seront impactés... sauf les Etats-Unis, qui pourront continuer à produire pour moins cher.

Et tout ça, vous vous en doutez, n’est pas bon, mais alors pas bon du tout pour l’Europe. Et pour la France.

Et comme si ce n’était pas suffisant, voilà que Nicolas Hulot s’en va en claquant la porte et que la réforme du prélèvement à la source est remise en question, alors que tout semblait bouclé.

Je vous l’ai dit : quand rien ne va, rien ne va...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Marc le 04/09/2018 12:33

Oh, s'il n'y avait que ça...

Peu avant l'affaire Benalla, on avait appris que le Gouvernement s'était COMPLETEMENT planté sur les promesses sur la suppression de la taxe d'habitation: le rapporteur général du budget, le très macroniste député Joël Giraud, a dû faire une descente à Bercy pour obtenir les chiffres, tout ça pour se rendre compte que cette réforme avait été menée au doigt mouillé et que les projections indiquent que plus de six millions de ménages sont perdants des réformes fiscales (et pas, et de loin, les plus riches).

Là on apprend que la réforme de l'imposition à la source, sur laquelle les entreprises ont déjà dépensé des millions pour se préparer, ne se fera peut être pas.

La réforme constitutionnelle est abandonnée ou presque, et avec elle nombre de promesses de campagne.

La ministre de la Culture est impliquée dans une deuxième (!!!) affaires de travaux illégaux dans des biens classés, dont la défense dépend de son ministère.

Les conflits d'intérêts dans son gouvernement sont si rampants que sa ministre de la santé a dû se faire retirer la tutelle sur un des plus importants laboratoires publics sur les médicaments et sa ministre de la culture celle sur toute la politique du livre (sujet mineur en matière de culture, comme tout le monde le sait).

Stéphane Bern menace de claquer la porte, maintenant qu'il se rend compte qu'il ne sert à rien.

Agnès Saal, ancienne dirigeante de l'INA virée de la fonction publique pour détournements de fonds publics dans 2 (!!!) institutions de notre République, a certes réintégré le ministère de la culture en toute légalité (son exclusion de la fonction publique ne courrait que jusqu'en janvier 2018) mais a été nommée à un poste de premier plan sur décision de la ministre ET promue à un grade particulièrement recherché, au salaire conséquent, tout ça grâce à des changements réglementaires pris par Macron.

La liste des postes diplomatiques pouvant être nommés par le Président de la République a été augmentée par décret, ce qui a permis à Emmanuel Macron de nommer un écrivain sans compétence diplomatique mais qui avait chanté partout ses louanges à un poste prestigieux aux USA.

Etc, etc, etc...

2.Posté par En escadrille le 04/09/2018 12:37 (depuis mobile)

Les emmerdes ça volent en escadrille dixit Jacques Chirac.

3.Posté par Question bete le 04/09/2018 13:27 (depuis mobile)

Avis de tempete sur la.Region..?

4.Posté par Samem le 04/09/2018 13:28 (depuis mobile)

Qui l demissionne...

5.Posté par Flessel le 04/09/2018 14:06 (depuis mobile)

Flessel jette l'éponge. Larem part en coui.....

6.Posté par Noyade en direct le 04/09/2018 14:52 (depuis mobile)

Larem et Macron se noient et on prend une nageuse pour les sauver.

Trop tard. Le début de la fin pour le président des hyper riches.

7.Posté par La question le 04/09/2018 15:09 (depuis mobile)

Après Hulot, Bern, Flessel.

Qui démissionnera la semaine prochaine ?

8.Posté par Parti des traites le 04/09/2018 15:34 (depuis mobile)

La République en marche devrait s'appeler le PARTI DES TRAITES.

9.Posté par Madame soleil le 04/09/2018 17:11 (depuis mobile)

une couleuvre pour apprendre à se faufiler et une nageuse pour apprendre à ne pas couler...

Bienvenue en macronie

10.Posté par Leonardevincui le 04/09/2018 17:19 (depuis mobile)

Les tempêtes ça va ça vient,quant on mets de la merde en place ça contamine.L''odeur reste pour un bon moment avant d''être évacué.En 2022 on aura la Pécheresse du L.R présidente de la republique avec son lascar Xavier Bertrand. In yab des Yvelines

11.Posté par Pire que l ancien monde le 04/09/2018 17:25 (depuis mobile)

De rugy ministre écologie et Ferrand au perchoir avec ses casseroles... Le nouveau monde est pire que l ancien

12.Posté par GIRONDIN le 04/09/2018 19:02

3.Posté par Question bete
Ouais sur RTL FM

Après les déboires de Georges, L'édito du copain :
coupe des bourses étudiantes
Enterrement de la route des Géraniums
dégagement de chargé de mission
Défaite à la presidence du département
largage des poids de la droite
Pas de roche pour la nrl
Pas de carrièrere
Rébellion de petite ile pour son lycée
1 lycée en 8ans

........ A votre bon cœur

Bref vivement demain matin



Je vous l’ai dit : quand rien ne va, rien ne va...

13.Posté par klod le 04/09/2018 19:16

tempête ????????????? pouf ,pouf ............ à peine un "force 8" ............ p'tit joueur !

14.Posté par La macronie ment le 04/09/2018 19:37 (depuis mobile)

Laura Flessel visée par la Commission des infractions fiscales avant sa démission

Magouille en perspective ?,

15.Posté par miro le 04/09/2018 19:48

pauvre France, .... pauvre de nous... il est certain que nous ne sommes pas au bout du rouleau et que nous devrons casquer (payer) pour surnager dans l'attente de temps meilleurs . ... si, si, cela existe ... le paradis promis par notre créateur pour ceux qui y croient, ... pour les autres ce sera la bérizina ....

16.Posté par Macron président des hyper riches le 04/09/2018 21:55 (depuis mobile)

Macron donne l argent.aux.plus riches (ISF) et demande aux français de payer.

Bravo.

17.Posté par Paye pas zimpot ? le 04/09/2018 21:58 (depuis mobile)

Flessel té paye pas zimpot ?

18.Posté par Isis le 04/09/2018 22:11

@ 1 Vous avez oublié le scandale du ministre Philippe qui se profile à l'horizon !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes