L'Edito de Pierrot

[L'édito de Pierrot Dupuy] Aurélien Centon, l’homme que personne n’a vu venir

Mardi 25 Septembre 2018 - 10:15



Un maire de Droite de l’Ouest, dont je tairai le nom par charité chrétienne, interrogé sur le risque de voir Aurélien Centon faire un bon score dans sa commune, avait répondu : « Ki sa i conné Aurélien Centon ? »

Depuis dimanche, tout le monde ne parle que d’Aurélien Centon, quand bien même il ne sera pas présent au second tour dimanche prochain.

Voilà un homme que peu de monde connaissait effectivement il y a encore quelques semaines, qui se permet le luxe de battre à plates coutures Joseph Sinimalé dans sa commune et d’arriver largement en tête à Trois Bassins. S’il avait fait un meilleur score à Saint-Leu, il aurait été, à n’en pas douter au second tour, avec de grandes chances de l’emporter.

Qu’est ce qui peut expliquer un tel phénomène, que certains n’hésitent pas comparer à l’ascension fulgurante d’Emmanuel Macron à la présidentielle ?

Pourtant, tout sépare les deux hommes. 

Emmanuel Macron est à la base un banquier. Il a fait de hautes études et a bénéficié de généreux donateurs qui lui ont permis de faire une campagne à l’américaine.

Aurélien Centon est à l’opposé. Issu de classes plus que modestes, il a longtemps été chômeur et occupe aujourd’hui un poste d’ouvrier dans une SEM spécialisée dans l’environnement dans l’Ouest. Et sa campagne, il l’a faite avec des militants dévoués, sans aucun moyens financiers.

Si comparaison il devait y avoir, elle serait plutôt à rechercher du côté de Jean-Hugues Ratenon, dont peu de gens avaient pronostiqué l’élection aux législatives dans l’Est, il y a de cela un an et demi.

Mêmes origines, même humilité, même sincérité. Tous les deux parlent avec le cœur et ça, les électeurs le sentent.

Si l’on ne devait retenir qu’un seul point de comparaison avec Macron, c’est peut-être qu’ils ont permis à un électorat complètement perdu, pour ne pas dire dégouté par la classe politique, une alternative, une troisième voie pour ne pas avoir à voter pour un des candidats du « système ».

La France insoumise a un temps joué ce rôle mais les coups de gueule improductifs de Jean-Luc Mélanchon finissent par lasser. Sans même s’en rendre compte, lui et ses candidats font maintenant eux aussi partie du « système ». J’en veux pour preuve le faible score de Perceval Gaillard dans cette primaire, même si l’on peut se demander si un autre candidat de la France insoumise n’aurait pas fait un meilleur score.

Face à Jean-Luc Poudroux, un vieux de la vieille, et à Pierrick Robert, un concentré de tous les défauts de son frère, les électeurs ont été séduits par la fraicheur de ce « marmaille les hauts », qui vit comme eux, qui parle comme eux, et qui s’est jusqu’ici donné sans compter pour les plus défavorisés. Ceux justement que le « système » laisse sur le bord de la route.

C’est connu que les candidats ne se préoccupent des autres que le temps de la campagne…

Reste une problématique, et elle n’est pas anodine. Certes, on peut avoir envie de dégager les « dinosaures », certes on peut avoir envie de se faire plaisir en votant pour quelqu’un de sincère et de nouveau… Mais il ne faut pas oublier que c’est un député que nous élisons, que nous allons envoyer à l’Assemblée nationale pour représenter la Réunion. Il va avoir à s’exprimer devant des ministres, devra argumenter face à des énarques, ira défendre nos dossiers dans les ministères. 

Cela suppose un minimum de qualifications.

Conclusion ? A nos partis politiques de mieux choisir leurs candidats la prochaine fois car, sinon, l’abstention ne fera que croitre encore un peu plus à chaque élection. Ou alors, les électeurs seront de plus en plus tentés de privilégier la sincérité et la gentillesse… 
Pierrot Dupuy
Lu 1045 fois



1.Posté par GIRONDIN le 25/09/2018 10:42

Et vous croyez à ce que vous écrivez ?

Sans moyen financier, tout seul comme un grand !

M Sinimale i doit bien rire ! 🙄

Et dire que le même écrivait récemment, avant de préparer le 2ème tour de son dinosaure de candidat et contre la carrière de bois blanc :
........ Le deuxième pourrait bien être Aurélien Centon.

On l’a sans doute oublié, mais il existe un lien entre les deux hommes. En 2014, Thierry Robert avait fait cadeau de 25.000€ de sa réserve parlementaire à l’association Petit Coeur d’Aurélien Centon.

25.000€, ce n’est pas rien et on peut compter sur lui pour le rappeler le moment venu au président d’association.

Mais ce n'est pas tout. Aurélien Centon travaille aujourd'hui à Cycléa, une SEM du TCO dans laquelle Thierry Robert est vice-président...

D’ailleurs, sur le terrain, ils sont nombreux à évoquer une complicité entre les deux candidats et à affirmer que Centon roule pour l'ex-maire de Saint-Leu.......
Zinfo dupuy



2.Posté par JORI le 25/09/2018 11:39

1- j'ai eu beau regarder la liste des candidats, et je n'ai jamais vu sini candidat.
2- comment peut on comparer deux candidats à deux élections différentes?.
3- "Cela suppose un minimum de qualifications", pensez vous que cela soit le cas de poudroux?. A moins de vouloir faire campagne pour lui car comme vous le faites remarquer, macron n'avait pas plus les qualifications pour être président que centon pour être député.
4- "A nos partis politiques de mieux choisir leurs candidats la prochaine fois ", si on considère, d'après vous propos que le candidat doit avoir un minimum de qualifications, alors nos dinosaures locaux ont encore de beaux jours devant eux. Sachant en plus que beaucoup d'entre eux traînent des casseroles.
5- sincérité et gentillesse ne seraient pas selon vous des qualités?.

3.Posté par HUG le 25/09/2018 11:43

vous faites beaucoup de publicite a ce garcon et je me pose des questions sur votre neutralite

idem pour freedom ce matin dont c etait le sujet

4.Posté par LéonardeVincui le 25/09/2018 11:46

M.Dupuy quel honte,un bon article sur un candidat de la misère humaine et vous le descendez sur la problématique intellectuelle.Capacité ou non de remplir la tâche des responsabilités comparatif d'un député énarque,barder de diplôme a pas savoir quoi en faire.Résultat on est en 2018 grâce a ses énarques tellement cultivées que sur une population de 70 millions / 50 millions sont devenus des sans dents.M Dupuy la France s'appauvrit,une misère insoupçonné gagne du terrain.Alors pour le travail accompli par le meilleur orateur que la France a regretté d'avoir dans l'histoire de notre institution.Tellement qu'il était cultivé,il a su vidé les caisses de l"état et mettre des hommes et des femmes au service de la pauvreté. ce grand homme c LE ROI SOLEIL FRANÇOIS MITTERRAND???? Depuis, il y en a pas mal des députées énarques qui ont un dossier judiciaire par une condamnation quelconque.Conclusion, entre un Ceausescu inculte qui a ruiné son pays et un instruit de Mitterrand au bobo Macron a part le prestige de leur connaissance.Le niveau est au caniveau, par contre,je préfère avoir un acquis d'intelligence que d'être un diplômé d'une grande imbécillité comme le BOBO MACRON. In yab des Yvelines

5.Posté par jean claude le 25/09/2018 12:31

c etait prévisible et pas du tout etonne


6.Posté par " VIEUX CREOLE " le 25/09/2018 12:35

JE SUIS HEUREUX CE CONSTATER QUE SOUS LES "COUPS DE BOUTOIRS " RÉPÉTÉS de quelques Citoyens lambdas ,Persévérants de bon "SENS" , les mentalités semblent évoluer progressivement à la Réunion !! On le constate au contenu des articles de la Presse et des commentaires de plusieurs Internautes ! SERAIT-CE "LE DÉBUT DE LA FIN " DU POPULISME ET DE LA DÉMAGOGIE ÉHONTÉS DE QUELQUES POLITICARDS É D' UN AUTRE ÂGE ET DE L'ESPRIT D'ASSISTANT QUE CES DERNIERS ENTRETIENT DEPUIS TOUJOURS??? VITE "UN DEGAGISME SALVATEUR " !!!! MAIS , " WAIT AND SEE " quand même !

7.Posté par 51889 le 25/09/2018 14:51

qt["Aurélien Centon, l'homme que personne n'a vu venir..."]q ooohhh ! Personne? Vraiment personne?

8.Posté par Farandole le 26/09/2018 10:15

Ce n'est pas parce qu'Aurélien Centon n'a pas fait les écoles politiques qu'il n'a pas les moyens d'argumenter !!! Il faut arrêter avec ces diplômes à la con qui mettent les gens dans un moule, alors qu'ils ont des valeurs ! Ce petit aurait porté la voix à l'assemblée. Vous même Zinfos, à la veille des élections vous aviez fait un pronostic pour lequel celui-ci ne s'est pas vraiment avéré exact. Quand vous regarderez l'envers du décors, alors peut être que... ?

9.Posté par Jean le Monstre le 27/09/2018 18:19

Pierrot, n'affiche pas ton ignorance de Jean-Luc MélEnchon, qui s'écrit avec un E et non pas avec un A, sinon je vais croire que tu as encore moins de diplômes qu'Aurélien Centon.
En plus si tu crois que JLM n'est connu que pour ses coups de gueule, tu baisses au plus bas dans mon estime (dont tu te fous d'ailleurs!), et tu te permets de parler (comme la plupart des journalistes aux ordres) de sujets que tu ne connais pas.
Mélenchon a écrit près de 20 livres. Contente-toi de lire son programme 2017 "L'avenir en commun". Si tu veux, je te l'envoie, mais cesse de te faire l'écho de bruits qui courent, seule source des ignorants et lancés entre autres par le FN (RN).

10.Posté par Jean le Monstre le 27/09/2018 19:38

Pierrot, qu'est-ce que la démocratie ?
Il faut être diplômé pour participer à une démocratie ?
Il faut être diplômé pour se faire comprendre d'un ministre ? Diplômé pour être ministre ? Diplômé pour être député ? Pourquoi pas pour être maire et même pour être électeur ?
Il faut être diplômé pour se faire comprendre d'un énarque ?
L'énarchie n'est qu'une congrégation qui a pris le pouvoir en profitant de sa force et de la connivence de la Finance, parce qu'à plus de 90% elle est constituée d'individus auto-produits par l'énarchie et la Finance.
C'est sans doute la raison pour laquelle ils s'estiment intouchables.
Le diplôme n'a jamais été preuve d'honnêteté ni de polyvalence. Il est simplement une preuve de spécialisation.
ENA, Ecole Nationale d'Administration. Donc l'énarque est spécialisé dans l'administration.
Vous n'allez pas demander à un ébéniste de ferrer votre cheval.
Un énarque n'a aucune disposition particulière ni pour ferrer un cheval ni pour résoudre des problèmes politiques.
La politique appartient au peuple. Du moins en Démocratie. Le peuple élit des délégués pour une certaine politique.
Les techniciens, dont les énarques, sont là pour apporter les savoir-faire, adapter les solutions, résoudre les problèmes techniques.
Hélas ! les énarques et les haut fonctionnaires ont pris les commandes pour la catastrophe du peuple qui n'a plus son mot à dire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 09:25 Qu’est venue faire Muriel Pénicaud à la Réunion ?