MENU ZINFOS
L'Edito de Pierrot

L'édito de Pierrot - Ce qui se passe à Mayotte nous concerne


Par Zinfos974 - Publié le Vendredi 2 Mars 2018 à 09:56 | Lu 2065 fois






1.Posté par BRAVO !!! le 02/03/2018 10:20

Que dire de plus, juste du bon sens. Bon sens qui manque cruellement à nos politiques et encore plus à Sarkozi qui a eu la brillante idée de rendre Mayotte encore plus attractive en la transformant en département avec tous les avantages financiers qui vont avec...
Pauvres Mahorais qui avaient fait le choix de vouloir rester Français et qui sont à présent envahis par ceux qui avaient rejetés la France !
Comme en métropole, envahie par ceux qui avaient combattu la France à l'époque !
Triste pour les HARKIS qui passent malheureusement pour ces envahisseurs, alors que comme les Mahorais, ils avaient choisis de rester Français au péril de leurs vies...Triste recommencement, l'histoire n'a pas servie de leçon, nous répétons la même erreur...
Pauvres Mahorais...
Pauvre France...

2.Posté par Bruno Bourgeon le 02/03/2018 10:32

Pierrot, croyez-vous que le refus du droit du sol freinerait les ardeurs des Anjouanais à prendre le kwasa-kwasa? Sur les 7000 naissances annuelles à Mayotte, moins de la moitié sont comoriennes (c'est déjà énorme!), mais les migrants comoriens vers Mayotte sont annuellement plus de 20000. La population habitant à Mayotte étouffe : sans doute près de 400000 personnes sur 374 km2! Le problème comme vous le soulignez est l'abandon des jeunes dans les rues de Mamoudzou (ils sont sans doute autour de 5000!), d'origine comorienne. la qualité de la médecine mahoraise est sans commune mesure avec les risques des grossesses à Anjouan. Certes le droit du sol mais aussi la sécurité sanitaire. Et la majorité des migrants le sont pour raisons économiques. Mayotte est au bord de l'explosion sociale. Il n'y a pas loin d'un affrontement martial. La guerre comme solution? La protection maritime, avec un destroyer dans le détroit pour couler les kwasa-kwasa? Tout cela n'est pas concevable. Le retour de Mayotte dans le giron comorien? Paraît que c'est impossible. Faire venir 50000 Comoriens à La Réunion pour les régulariser-naturaliser? Qu'en diront les Réunionnais? On le voit, on a dépassé les solutions humanitaires...

3.Posté par L''''INSOUMIS le 02/03/2018 11:16

2.Posté par Bruno Bourgeon
Faire venir 50000 Comoriens à La Réunion pour les régulariser-naturaliser? Qu'en diront les Réunionnais? On le voit, on a dépassé les solutions humanitaires...



Oui c'est en partie envisageable, tout comme faire venir des "migrants" de métropole ...
D'ailleurs c'est peut être même déjà fait ..?

4.Posté par GIRONDIN le 02/03/2018 12:12

Et pendant ce temps :
.... À l'Élysée, Macron récite "Pierre et le Loup" devant un parterre d’invités
Emmanuel et Brigitte Macron ont organisé jeudi soir à l'Elysée une soirée au cours de laquelle le conte musical "Pierre et le Loup" a été joué par l'orchestre de la Garde républicaine et récité par le chef de l'Etat. Les personnes invitées à cette représentation ont visiblement bien aimé. "Que ce soit un président qui fasse la récitation, c'était bien", estime un enfant présent.
Mise en ligne le 02/03/2018.....
Bfmtv

5.Posté par tout à dire, en brassant du vent le 02/03/2018 09:31

on se proclame DONNEUR DE LEÇON 😎

6.Posté par Gvar le 02/03/2018 12:51

Tout d'abord je réagirai à une phrase de Bruno Bourgeon, je cite : "Le retour de Mayotte dans le giron comorien? Paraît que c'est impossible".
Pourquoi cela serait-il impossible ? Pour l'ONU, l'occupation de Mayotte par la France est illégale. En effet, l'ONU condamne par une 20aine de résolutions différentes cette l'occupation de Mayotte, Mayotte que l'ONU considère faisant partie intégrante de la République indépendante des Comores".

De solution : il n'y en a pas pour moi.
La 1re raison est qu'il faudrait que la France s'attaque au problème à bras le corps et en fasse une priorité nationale. Hors on sait tous que Mayotte n'est et ne sera JAMAIS une priorité nationale !

Comme le dit Bruno Bourgeon, changer les droits du sol ne régleront rien du tout. Tant que les Comores seront pauvres et Mayotte "riche" (d'un point de vue comorien...), Mayotte restera attractive et les droits du sol n'y changeront rien. Le monde fonctionne comme ça. Les gens migrent toujours vers d'autres contrées où l'herbe est (soi disant) plus "verte".

Mayotte est un gruyère. Protéger les côtes françaises serait impossible à moins de mobiliser des moyens colossaux, tant humains que financiers. Assurer la sécurité des résidents de Mayotte est impossible pour les mêmes raisons dans un climat national de restrictions budgétaires drastiques.

Si cela nous concerne, nous Réunionnais ? Oui et directement ! La mécanique est la même partout. Si vous ne voulez pas que votre voisin vienne chez vous, assurez-vous qu'il se sente bien chez lui, surtout quand votre propre situation n'est déjà pas très glorieuse...
Tant que la situation ne sera pas stable et apaisée à Mayotte, les Mahorais continueront de venir à la Réunion et ils ne viendront pas les mains vides puisqu'ils ramèneront leurs problèmes avec eux, tout comme les Comoriens ramènent leurs problèmes à Mayotte.
Comme je disais, tant que l'herbe sera plus verte à Mayotte, les Comoriens iront, et tant que l'herbe sera plus verte chez nous, les Mahorais viendront.
Tout comme Mayotte n'a pas les moyens d'accueillir la misère des Comores, nous n'avons pas les moyens d'accueillir la misère des Mahorais...

Faire de Mayotte un département français était une bêtise sans nom. D'une part elle s'est faite dans un climat politique tendu et sur fond d'illégalité, d'autre part tous les observateurs s'accordent à dire que Mayotte partage avec les autres îles des Comores une même langue, culture, religion, traditions, gastronomie, et une grande partie de son histoire. Mayotte est clairement un territoire africain et la proximité culturelle avec des pays comme la Tanzanie est frappante.

La "question mahoraise" est un sujet tendu et plutôt tabou à la Réunion. Tout comme en métropole, il est mal vu de débattre de sujets visant une communauté particulière, les accusations de racisme risquant à tout moment de pleuvoir et de clore le débat dans l'œuf.
Tabou... ce débat ne l'est en réalité que dans la sphère publique. Dans la sphère privée, sur notre radio ladilafé préférée, la moindre étincelle suffit à déchaîner les passions et à libérer les instincts les plus primaires. Bref, nous nageons dans une hypocrisie totale et dangereuse car à mes yeux, la politique de l'autruche ça ne fait que retarder l'échéance et aggraver la situation...

7.Posté par RIPOSTE974 le 02/03/2018 13:51

Bruno Bourgeon , un comique naturalisé ?

8.Posté par betimmonde le 02/03/2018 14:44

Non;Bruno Bourgeon ,un citoyen qui garde les yeux grands ouverts ..pris à partie par un individu aux yeux bien fermés et aux oreilles bien bouchées ,un socialo quoi !!

9.Posté par Moi président le 02/03/2018 15:32

Ceux qui évoquent le droit du sol savent-ils au moins quand et pour quelles raisons il a été instauré en France ? Ca serait intéressant de creuser la chose.

Si l'enlever ne changerait rien, eh bien enlevons-le, puisque ça ne changera rien.
Ca ne concerne pas que Mayotte, mais aussi la Guyane, et la métropole (il y a aussi des clandestins en métropole).
Etre Français ne se résume pas à naître sur le sol français, il y a aussi et surtout des critères culturels que le seul fait d'être né sur le territoire ne garantit absolument pas (des tas de Français vivent repliés sur une communauté dont la culture est tout sauf française).

Il n'y a aucune honte à être étranger sur le sol français (du moment que c'est en situation régulière), des Français aussi vivent à l'étranger et restent français dans leur coeur.

Qu'on accorde l'indépendance à Mayotte, dans un premier temps, et ensuite l'ONU se chargera toute seule de décider si Mayotte restera indépendante ou deviendra comorienne.
L'ONU se chargera de la question du territoire, et nous on se chargera de la question des personnes.

10.Posté par SPARTACUS974 le 02/03/2018 16:11

Tout cela est bien poussif comme argumentaire comme si l'arrivée de 50 000 comoriens à la Réunion allait se faire sur la seule demande d'une association mahoraise.Dupuy agite le chiffon rouge mais tout cela fait gros doigts.La venue de nombreux Mahorais à la Réunion s'explique par le chaos qui règne sur l'ile aux parfums.L'immigration clandestine a donc une conséquence directe sur ce qui se passe à la Réunion.Pourquoi le droit du sol s'appliquerait plus en métropole qu'à Mayotte?Mayotte est française et doit avoir la meme législation que dans les autres départements.Dupuy fait encore mauvaise pioche avec solution foireuse.L'immigration est incontrolable car elle n'est que partiellement controlée.Les clandestins sont montrés du doigt mais ceux qui les exploitent,les font venir,les humilient vivent dans l'impunité.Tout cela pue le racisme et la xénophobie .Le clandestin est le responsable des malheurs de Mayotte pour beaucoup alors qu'il en est la première victime.....Les différents gouvernements ont tous échoué après avoir tous promis d'arreter cette immigration.Avec Macron,il ne faiut pas attendre à mieux car comment justifier une fremeture des frontières à Mayotte alors qu'en métropole,tout est fait pour accueillir les migrants à bras ouverts.Comme d'habitude,aucune cohérence dans la politique menée et toujours la meme impression pour les citoyens d'etre le dindon de la farce.

11.Posté par Retraité attentif le 02/03/2018 16:40

Pour avoir travaillé 4 ans à Mayotte de 1998 à 2002 alors T.O.M, et y être retourné récemment 3 semaines pour des vacances chez des amis métropolitains, fonctionnaires en poste jusqu'au mois de juillet,...

J'ai été consterné de voir la différence de mentalité de la population tant vis à vis des locaux que des étrangers.

La voix de la raison et de la sagesse implique désormais que La France supprime Mayotte de ses Départements et lui accorde la plus grande indépendance dans la gestion de son territoire, tout en garantissant la sécurité de ses frontières extérieures vis à vis de ses voisins, ainsi que la fait le Royaume Uni envers certaines de ses anciennes colonies !!!

12.Posté par betimmonde le 02/03/2018 16:58

Refuser sa porte à un inconnu étranger est ce du racisme ,,de la xénophobie ou une élémentaire prudence ? _ Surtout si les étrangers se présentent à vous en bandes organisées...

13.Posté par SPARTACUS974 le 02/03/2018 17:35

Pour répondre au post 12:les bandes organiséees représentent une petite minorité ,une infime partie des clandestins car la grande majorité sont des parents qui revent d'un meilleur avenir pour les enfants en venant à Mayotte.Pour avoir vécu à Mayotte,le racisme et la xénophobie existent envers les clandestins de la part de certains "cousins mahorais".

14.Posté par Moi président le 02/03/2018 17:53

@10 :
Les différents gouvernements ont tous échoué après avoir tous promis d'arreter cette immigration.Avec Macron,il ne faiut pas attendre à mieux car comment justifier une fremeture des frontières à Mayotte alors qu'en métropole,tout est fait pour accueillir les migrants à bras ouverts


Les différents gouvernements ont tous échoué après avoir tous promis d'arrêter cette immigration ?
=> raison de plus pour renoncer à cette tactique, et en choisir une autre.

En métropole tout est fait pour accueillir les migrants à bras ouverts ?
On les accueille dignement, sans plus. Le FN a quand-même récolté 35% des voix à la dernière présidentielle, sans parler de l'opération "ma ville sans migrants".
On traite la demande de ceux qui se prétendent persécutés dans leur pays, parce qu'il y a des conventions au niveau international, mais ceux qui ne sont pas dans ce cas et qui viennent quand-même sont réexpédiés dans leur pays d'origine sans tarder (à nos frais).

D'ailleurs ça ne concerne pas que la métropole, puisqu'ici même on a récemment accueilli un Indien victime de persécutions dans son pays à cause de ses orientations sexuelles.
Bref on ne fait qu'appliquer des lois et des accords, sans se réjouir particulièrement comme vous l'affirmez.

15.Posté par yabos le 02/03/2018 18:44

Mayotte doit réintégrer la République des Comores dont elle fait partie intégrante au nom du droit international. Elle n'a pas sa place en tant que departement dans la République Française. Arrêtons de tomber dans l'angélisme .

16.Posté par klod le 02/03/2018 18:52

merci Giscard de n'avoir pas respecté "le droit international" .................... , il fallait réagir à l'époque (1974, qui a dit koi "à l'époque" ........................ ?) ................ .............. combien se sont tus à l'époque ?

astèr , "nout toute cousin "selon "la loi framçaise" ................... ben .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes