Société

L'écrivain Daniel Honoré n'est plus, La Réunion lui rend hommage

Vendredi 19 Octobre 2018 - 09:59

Photo : http://www.salondulivreathena.re
Photo : http://www.salondulivreathena.re
Daniel Honoré est décédé jeudi 18 octobre 2018 à l'âge de 79 ans. L'écrivain et poète né à Saint-Benoît était un passionné et un fervent défenseur de la langue créole. Nouvelles, proverbes, contes... il a été également l’auteur de nombreux recueils de poésie et a notamment publié, en 2002, un Dictionnaire d’expressions créoles.

La veillée aura lieu à Prima à partir de 14h30 ce vendredi 19 octobre. La bénédiction aura lieu au funérarium de commune Prima samedi 20 octobre à 14h. L'enterrement aura lieu à 16h au cimetière de Saint-Benoît.

Depuis l'annonce de sa mort, les hommages se multiplient : 

"Hier, la Réunion a perdu une figure emblématique de la culture créole et Saint-Benoît, un de ses enfants. Tout le monde l’a rappelé, Daniel Honoré était un grand passionné de la langue créole qu’il ne cessait de sublimer à travers ses romans. Il était aussi un grand amoureux de sa commune. C’est à Saint-Benoît qu’il est né, qu’il a vécu et qu’il a enseigné. C’est aussi à Saint-Benoît qu’il puisait son inspiration. « Shemin Brakanot : dopï dann vante son momon » est un bel hommage au Saint-Benoît des années 60. Daniel Honoré laisse derrière lui un héritage culturel et littéraire précieux. Nul doute que la mémoire de cet homme de lettres ne cessera d’être honorée pendant encore de très longues années"- Jean-Claude Fruteau, maire de Saint-Benoît

"Hommage à Daniel Honoré, zarboutan nout kiltir

Ceux qui l’ont connu pourront en témoigner, Daniel Honoré inspirait par son humilité et sa discrétion. Avec l’expérience et le grand talent qu’on lui connaissait, il a bataillé toute sa vie pour la langue créole, notre langue. Daniel Honoré nous a quitté aujourd’hui et c’est avec une immense tristesse que nous l’accompagnons dans ce grand voyage, là où les mots, les rêves, les zistwar ne s’éteignent jamais.

C’est avec beaucoup de reconnaissance que nous nous remémorons son œuvre : ses fonnkèr, ses romans, ses contes, ses sirandanes… Daniel Honoré était un grand militant, militant de notre patrimoine, militant de notre langue créole, militant de notre identité réunionnaise. Notre camarade, fervent défenseur des idées du PCR, n’a eu de cesse de défendre nos couleurs réunionnaises, notre péi et nos richesses.
Formation Rakontèr Zistwar, concours Lankréol… Ce pédagogue souhaitait transmettre et partager sa connaissance, son kozé, son fonnkèr. Daniel Honoré s’est toujours montré disponible, à l’écoute, guidé par cette soif d’accompagner et de valoriser nos talents. 

Daniel Honoré a vécu de longues années à Sainte-Suzanne est s’est fortement investi dans la vie de notre commune. Il a d’ailleurs été à l’initiative du festival de contes créoles, dont la 5ème édition démarre le lundi 22 octobre, comme si le calendrier souhaitait lui rendre hommage, lui aussi. Nous dédierons ce festival à notre camarade Daniel. Puissent nos fonnkèr le guider vers sa dernière demeure.

A sa femme, à ses enfants, à sa famille, à ses amis… J’adresse mes plus sincères condoléances et mes pensées émues. A tous ses caramades fonnkézèr, j’envoie beaucoup de courage pour poursuivre le combat, aussi dignement que Daniel l’a mené jusqu’à son dernier souffle. 

A tous les Réunionnais, nous perdons un monument immense de notre patrimoine. Je vous invite, tous et chacun, à (re)plonger dans son œuvre en hommage à celui qui a tant donné pour sa langue, notre langue ; celui qui a tant donné pour La Réunion et les Réunionnais." - 
Maurice GIRONCEL, Maire de Sainte-Suzanne


"La FSU apprend avec une grande tristesse le décès de Daniel Honoré. La FSU tient d’abord à adresser ses plus sincères condoléances et tout son soutien à sa famille aujourd’hui endeuillée. La FSU tient aussi à saluer l’engagement de ce grand militant de la langue et de la culture Réunionnaises ; ses nombreux ouvrages, poèmes, romans, nouvelles, contes, son dictionnaire sont et demeureront des contributions majeures au patrimoine immatériel de notre île." - Marie-Hélène DOR


"Rèspé. Daniel HONORÉ, nout dalon, nout lamontrèr, nout moun angazé pou galize nout vi, nout somin , la désot la vi.
Nout Poèt,  nout Romansié sansib , sinp, modès,  diskré, in  modél, in vré moun La Rénion. In grangran pèrt .
Li la dékri anou dan son bann roman, luniver réioné , in luniver kaskassé  akoz la situassion lesklavaz la pa rante dann liv LISTWAR  , in luniver démonté akoz lérans in lidantité mal fagoté, in « doubkèr » déshiré.
Daniel: In konéssèr, li porte  lâme réioné.
Li la pa kite anou : li rès dan nout kèr, dan nout koko: li di anou : «  dobout sanpié » , pik dopin, pous pli dvan, atann pa baton gramoun pou traverse la rivir.
L’EDUCATION NATIONALE na lo DEVOIR FÉ RANT Daniel HONORÉ DAN SON PROGRAME.
Nous le demandons et nous y veillerons.
Mersi Daniel, ou va mank anou é ou ou va rès touzour  èk nou.
Mi partaze lo  doulèr son madame, son famiy.
Daniel: LA RÉNION É TOUT DOMOUN ISI LABA I DI AOU :  MERSI" - Yvette Duchemann


  "Après Julien RAMIN mercredi, aujourd'hui jeudi c'est un autre zarboutan de la Réunion qui nous quitte. C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai appris la mort de Daniel HONORE à l'âge de 79 ans. Né à Saint Benoit, ce grand Monsieur est l'un des pères du kozé et de l'écriture en créole.

Son livre gramoun la di, rempli de proverbes, de devinettes; ses poésies: les chemins de la liberté ou encore tiflère la misère; ses romans comme cemin bras canot; sans compter ses contes, ses légendes, son dictionnaire, font de Daniel HONORE l'homme que la met' en l'air nou't façon de vivre, nou't façon d'exprime a nou. A travers tout cela il racontait la vie lontan pour que les générations nouvelles n'oublient pas leurs racines.

La Réunion perd un grand défenseur de l'identité Réunionnaise. A sa famille, à ses proches, je présente mes très sincères condoléances."
- Jean Hugues RATENON Député de la Réunion


"J’apprends ce soir le décès d’un grand homme, d’un grand monsieur de la culture et de l’identité réunionnaise. Daniel HONORE nous a laissé. C’est une partie de notre patrimoine qui s’en va. Modeste et humble, convaincu, déterminé et engagé, il dégageait un charisme naturel et une sagesse remarquable. Une intelligence tellement évidente. Son départ laissera un grand vide dans la vie réunionnaise.
Avec beaucoup de peine, j’adresse mes très respectueuses condoléances à son épouse ainsi qu’à toute sa famille." - Eric Fruteau


"Il y a comme cela des personnages qui constituent des figures tutélaires dont la disparition vous rappelle soudain, brutalement, que l’Homme est mortel. Daniel HONORE faisait partie de ceux-là. Rarement l’expression « Zarboutan nout kiltir » aura été aussi proche de l’essence du personnage.

Militant politique, Daniel l’aura été incontestablement. Car vouloir défendre sa langue natale, le jeune adulte qu’il devient au début des années 60 découvre assez vite que c’est perçu comme un acte politique, voire subversif. Qu’à cela ne tienne, défendre l’identité réunionnaise sera son combat, quel que soit le sens qu’on lui prête, ses armes, la création, la mise en lumière et la pédagogie, autour des textes qui expriment cette identité.

Pour le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement, Daniel HONORE fut, plus qu’un compagnon de route. Lui-même, de 2005 à 2011, membre du Conseil, Daniel n’avait pas attendu 2005 pour se mettre en dalonaz avec nous. Il est à l’origine de LanKRéol, premier concours ayant pour vocation d’encourager et de promouvoir l’écriture en créole réunionnais et en fut l’un des moteurs.
À sa femme, sa famille, ses amis et à la planète culturelle créole, le Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement présente ses sincères condoléances et s’associe à leur douleur".
- Roger RAMCHETTY – Président du CCEE  –  et toute son équipe
 
"Nous avons appris hier soir avec stupeur le décès de M. Daniel HONORE. Je salue ici le professeur toujours à l’écoute de ses élèves, l’Homme politique souvent confronté à des violences pour défendre ses convictions, le grand écrivain défenseur de la culture et de la langue créole mais aussi le Président fondateur de l’association Bénédictine culturelle chinoise  (A.B.C.C .) qu’il a créé pour la sauvegarde et la promotion des traditions et de la culture chinoises.

Le conseil d’administration de l’ABCC se joint à moi pour adresser à ses proches et à toute sa famille nos sincères condoléances et pour rendre un dernier hommage à ce Grand Homme de lettres réunionnais et au 1er président de notre association."
- Henri CHANE TEF, Président de l’ABCC

"La Fédération Socialiste de la Réunion adresse ses sincères condoléances à la famille et aux proches endeuillés de l’écrivain Daniel Honoré. C’est avec émotion que nous saluons ce grand militant de la langue et de la culture réunionnaises." - Fédération Socialiste de La Réunion

L'écrivain Daniel Honoré n'est plus, La Réunion lui rend hommage
"Kriké kraké, le kont kréol est en deuil
 
C 'est avec beaucoup de tristesse, que j'ai appris le décès de Daniel Honoré.
Un ami, nout Rakontèr Zistoir, écrivain, conteur réunionnais nous a laissés.
Daniel Honoré a consacré une grande partie de sa vie à militer pour la reconnaissance de la culture et de la langue créoles.
 
Daniel Honoré inscrit son nom, son combat dans l'Encyclopédie des contes.
Ces proverbes, ces « Zedmo » ( devinettes) ornent « nout lang kreol », la langue du peuple réunionnais.
 
Ces nombreux ouvrages ont mis en lumière « nout kozé » qui n'était surtout pas pour lui une langue patois.
 Membre actif de l’association Union pour la Défense de l’Identité Réunionnaise, ( UDIR), Daniel Honoré a été l’initiateur du  concours « Lankréol » qui organise des stages de « rakontèr zistoir », des animations dans les écoles, collèges, lycées, médiathèques.
Kriké, kraké, Daniel
Zistoir Ti Jean, zistoir Gran diable
Rakonter zistoir le touzour paré
Sincères condoléances à toute la famille"
- Aline Murin Hoarau Conseillère Régionale, déléguée à la culture

"Mr Honoré la giny la zèl.

Daniel Honoré a présidé aux destinées des CEMEA de la Réunion (Centre d’entraînement aux méthodes d’éducation active), comme délégué départemental, de 1966 à 1975. 9 années durant lesquels, les stages succèdent aux stages, en direction des élèves maîtres et des jeunes réunionnais nombreux, pour notamment développer, encadrer, diriger et gérer les centres de vacances naissants, ceux se déroulant à la maison de nos enfants de la plaine des Palmistes ou encore à l’APE de la Plaine des Cafres.

9 années à défendre le droit aux vacances éducatives de qualité, à former les enseignants, à animer les fameuses « activités du jeudi », des ateliers d’activités ludiques, manuelles, culturelles, musicales ouvertes aux enfants dans 2 salles de l’école Joinville, mises alors à notre disposition… dans un contexte politique d’alors particulièrement difficile.

Nous lui devons d'être ce que nous sommes devenus et bien au-delà, en considérant son combat culturel pour la langue créole, le patrimoine, les contes et légendes, les proverbes, etc...

Saluons l'essayiste, le romancier, le poète, le linguiste, le conteur, l'homme, l'humaniste, le magicien des mots qu'il était et qu'il restera pour nous et pour les générations à venir. Daniel disait lui-même : « ce travail me fait vivre un moment de réconciliation avec la jeunesse réunionnaise qui passe alors de l’image terne de fils et de filles d’assistés et assistés eux-mêmes, à celle de jeunes gens reconnus et porteurs d’espoir. Et je ressens l’envie, ajoutait-il, de transmettre le témoin de la course de relais à laquelle j’ai enfin le sentiment de participer ».

Ce souci de la transmission ne l’a plus jamais quitté et a été tout le temps au coeur de ses engagements. Les CEMEA de la Réunion salue un grand militant de l’éducation et de la jeunesse qui a porté très haut les valeurs de notre mouvement, et transmets à sa famille ses sincères condoléances." - Pour les CEMEA Réunion, Daniel Cadet
N.P
Lu 6136 fois



1.Posté par Kayam le 19/10/2018 12:08

Oui, Sincères Respects.

J'ai participé une fois au concours LanKréol (en 2010) car curieuse de nature. J'avais écrit un conte qui avait pour titre : Le zo pié'd'tamarin.
Après la remise des prix, il avait un p'tit mot pour chacun. Je me rappelle m'avoir entendu dire : sirtou fo pa largué, y fo kontinié ékrir en kréol pou pa perde ali.

Cela peut paraître contradictoire de ma part - en sachant que M. Daniel Honoré, une personne très humble a publié des fon'nkèr, et qui dit publications dit ouverture vers d'autres soifs de connaissances - mais le kréol parlé, écrit et lu, je l'aime vraiment qu'il reste entre nous car notre langue maternelle est à jamais ancrée en nous.
Je considère qu'elle fait partie de notre attachement, que nous sommes liés à cette fibre réunionnaise que représente notre 'kozé". Je veux garder cet égoïsme tout en comprenant en petite partie les envies de chacun de "lexiquer et dictionnariser" le kréol.
----
L'année 2018 est vraiment marquée par des disparitions de figures qui ont dessiné le paysage réunionnais.
De vrais artistes qui pour une fois rendent l'art-triste.

2.Posté par . PIL-POIL le 19/10/2018 16:24

Bien sincères condoléances à sa famille et ses proches, c'est une grande perte et une mémoire qui disparaît.

A la rédaction de Zinfo, la nouvelle est connue depuis heir au soir et ce n'est qu'à 9h40 que vous en parlez !
ZinfoMoris en à parlé bien avant vous
Votre journal est tombé bien bas, vous devenez une feuille de choux, rien de plus.

3.Posté par cambustonnais le 19/10/2018 16:36

a MONIQUE ET A PASCAL sinceres condoleances

4.Posté par jean-richard bennala@ le 19/10/2018 18:19

paix à son âme un créole de haut niveau , un intellectuel bien cultivé , un exemple à suivre pour la jeunesse créole.

5.Posté par Un Grand Réunionnais le 19/10/2018 18:58 (depuis mobile)

Un Grand Réunionnais s'en est allé.

Il nous a montré la vie à suivre.

Merci Monsieur.

6.Posté par Mi coze kreol le 19/10/2018 19:12 (depuis mobile)

Fier d'etre REUNIONNAIS.

Merci beaucoup Monsieur HONORÉ.

7.Posté par Goyave de France le 19/10/2018 20:19 (depuis mobile)

Mes condoléances à Monique, Pascal et à ses petites-filles. Daniel Honoré était un grand monsieur.

8.Posté par Kifkif le 19/10/2018 21:54 (depuis mobile)

A quand des grèves et des blocages de route pour qu il rentre au Pontheon?

9.Posté par A post 8 kifkif le 19/10/2018 23:01 (depuis mobile)

Vous ne vous sentez pas minable ?

10.Posté par A kifkif le 19/10/2018 23:05 (depuis mobile)

A kifkif :
Je vous rassure.
Vu votre niveau, vous n'arrivetez jamais à sa cheville.

11.Posté par Un couillon le 20/10/2018 09:47

Lu l"été mon professeur collège bouvet dans les année 93 , boug la té i rale carabi (en parlant de pate de cheveux a coté de l'oreille) quand ou té un turbulent , et toute marmaille té i bouge pu té i écoute.
Seul souvenir que mi néna de li .

12.Posté par en passant le 20/10/2018 10:06

bon voyage Daniel Honoré , soutien aux vôtres et merci pour ce que vous nous avez apporté .
NB
Kifkif
faut-il que votre absence d' éducation soit si abyssale pour vous permettre de telle déjection ?
je plains ceux qui vous ont mis au monde et vous supporte

13.Posté par jean-richard bennala@ le 20/10/2018 10:26

à kifkif bossez et un jour vous aurez son niveau il était prof de langues et vous? j'ai la réponse la langue de la bêtise et de la méconnaissance , un jour jamais vous arriverez à sa cheville du respect guignol.

14.Posté par Cimendef le 20/10/2018 12:55 (depuis mobile)

A kif-kif bourricot : Daniel Honoré fut un excellent professeur et un grand Réunionnais. Vos reflexions à deux balles ne vous honorent pas et montrent votre petitesse d'esprit. Allez prend deux ti bois....

15.Posté par Kifkif le 20/10/2018 14:28 (depuis mobile)

Quel est l hommage que vous rendez personnellement à cet homme ? Je serai curieux de le savoir.

16.Posté par Habitant de la reunion et de la france le 20/10/2018 14:53

Bonjour les habitants de la Réunion et de la France. Daniel jouait au tennis de table à la MJC
de Saint-Benoit. Ont étaient une bande de camarades qui pratiquaient se sport. Moi j'étais encore un
enfant. Mes professeurs de matchs messieurs Sinassamy, Nativel, plein d'autres camarades j'étais
heureux de mon éducation sportive. Ils mon appris la politesse de l'adversaire. Sportivement,
humainement j'ai appris, avec Daniel, Jean, Bernard, Alex, Expédit , Guy, Xavier, Jean Claude,
Alain, Jean-Marie, Philippe, ....................mes deux frères.
Ceux sont des gens à rencontrés dans la vie. Merci DANIEL ET LES AUTRES CAMARADES.
MERCI pour mon enfance qui n'est pas tout le heureux

17.Posté par Kifkif le 20/10/2018 17:01 (depuis mobile)

Eh bien chers zinfosnautes, votre hypocrisie est aussi méprisante que mes propos volontairement provocateurs. Le cul bien vissé sur votre chaise vous avez tenté de diffuser votre pensée de curée de campagne. Sérieux ? Vous avez fait quoi?

18.Posté par Georges-Guy LOURDEAUX le 20/10/2018 17:50

Bonjour. A l'heure même où j'écris ces lignes, l'enterrement de Daniel HONORE se déroule à SAINT BENOÎT. Y penser me serre le cœur car Daniel HONORE était un ami. Je l'ai bien connu autrefois : nous étions enseignants au Collège/Lycée Amiral BOUVET, à SAINT BENOÎT (avec Jean-Claude FRUTEAU). Je conserve de Daniel HONORE un souvenir plein d'affection : non seulement il était toujours gentil, chaleureux, ouvert, fraternel, mais il était de ceux qui ne collent pas d'étiquettes et qui savent s'efforcer de comprendre au lieu de juger. J'arrivais de métropole mais Daniel a vite saisi ce que nous avions en commun : l'affection pour les enfants de la Réunion, l'intérêt pour la population réunionnaise, sa culture (et sa belle langue créole : nou té èm koz kréol kan nou lété ansamm), l'amitié pour les gens du peuple, un même refus du racisme et de la violence, un même attachement aux droits humains... Bref, nous avions beaucoup de valeurs à partager. Nous nous parlions avec une grande affection, en confiance. Daniel HONORE était un frère, un ami véritable. Même si nous nous étions perdus de vue, il reste dans mon cœur et sa mort me fait mal. Heureusement, il a beaucoup travaillé et nous laisse son travail ; en cela, Daniel HONORE reste en vie et dans nos cœurs, pour toujours.
Je partage la douleur de sa famille et de ses amis ; j'adresse à tous (et à nos anciens élèves) un salut fraternel et affectueux.
Georges-Guy LOURDEAUX

19.Posté par Kifkif le 20/10/2018 17:55 (depuis mobile)

Aujourd’hui il suffit de tapoter avec ses petits doigts boudinneux « RIP » pour considérer avoir rendu hommage. Vous avez fait quoi pour cet homme honorable pour prétendre soutenir lui avoir rendu hommage, à part pousser vos petits caddies à Jumbo ?

20.Posté par y.féry le 20/10/2018 19:44

Un grand monsieur , un homme affable, et très pédagogue ; persuasif, patient, ne se mettait jamais en colère; très tolérant. Il m'avait impressionné comme instructeur ( CEMEA); je l'ai côtoyé dans divers centres de vacances stages ou regroupements d'animateurs. Il a toujours été "zen", savait calmer l'impulsif .
Je l'ai ensuite apprécié dans ses émissions " gramoune l'a dit"; bon j'étais moins d'accord avec lui lors des émissions " semis le mot" mais j'essayais de ne pas en rater une, mes compétences en linguistique ne me permettaient pas de tout comprendre, de tout accepter.
Je l'ai beaucoup plus tard retrouvé lorsqu'il a mis en place la semaine de racontage d'histoires à Sainte-Suzanne.
Un grand homme mais de quelle modestie! D'ailleurs ses funérailles ont été très simples mais émouvantes à l'image de ce zarboutan de notre culture: un passeur comme l'ont dit Monseigneur Aubry et Jean François Sam Long. Puissions-nous faire nôtre l'héritage qu'il nous laisse et le passer à notre tour.

21.Posté par Fundisantim le 20/10/2018 21:18 (depuis mobile)

Kifkif tu kiffe trop le kif...

22.Posté par en passant le 20/10/2018 22:55

KIFKIF
Et en plus vous persistez!
Pour sans doute mieux nous montrer qu' on n' avait pas pris la mesure de votre totale absence de savoir-vivre le plus élémentaire.
Vous êtes pitoyable.

23.Posté par klod le 20/10/2018 23:20

les "néros sociaux " comme zinfos974 sont à l'image du monde comme il va dans le "monde réel" ................ chacun à son "kif kif" post19............ hélas ....................
bon vent, Monsieur Honoré comme disent les marins ///////////// un exemple de culture créole francophone en ce qu'elle a de meilleur / une culture française et multiculturelle............ merci à lui , un exemple pour les Réunionnais , s'il en est !

24.Posté par Kifkif le 21/10/2018 00:18 (depuis mobile)

En passant : quelle a été la preuve la plus élémentaire de votre hommage ? Concrètement ? Preuve à l appui?

25.Posté par Modeste le 21/10/2018 06:37

à Kif Kif, comme vous le savez nous vivons dans un monde où faut donner l'impression de....même si le 3/4 s'en contre fiche....cela fait bien d'écrire un ptit hommage, c'est bien vu donc ne contrariez pas ces personnes......!

26.Posté par mk le 21/10/2018 09:13

C'est dommage que les grandes gueules de la Réunion n'en fais pas autant c'est toujours les meilleurs qui s'en vont en premier.Les politiques pays menteurs, voleurs et profiteurs qui enfoncent de plus en plus les Réunionnais dans l'assistanat sont toujours là . Mes condoléances a toute sa famille.

27.Posté par en passant le 21/10/2018 10:11

KIFKIF
je vais l' effort de vous répondre pour une dernière fois .

La dépouille de Daniel Honoré est à peine installée à Primat que vous déféquez sur lui .
Quand cette conduite si éloignée de toute humanité élémentaire vous est reprochée vous croyez échapper à toute remarque sur elle en nous expliquant que vos expulsions fécales sont de la provocation .
Quand plusieurs commentateurs vous font observer que votre conduite vos enfonce voilà que vous essayez de vous en sortir en pointant cette fois une sorte d' usage social à bon marché dont se délecteraient les lecteurs de zinfos dont vous estimez que vous , vous n' avez pas à y souscrire .
De surcroît vous vous autorisez à me questionner sur la " preuve concrète " de mon Hommage à D Honoré .

Trois choses KIF KIF :

- S' il y a bien quelqu' un avec qui cela ne peut pas être discuté (les "preuves concrètes" ) c' est précisément vous parce que vous vous êtes exclu de ce qui fonde les bases qui organisent notre humanité .
Si on défèque de façon délibérée , consciente et affichée sur un vivant il y a des lois pour cela . Si on défèque sur une dépouille il y a également des lois pour cela et plus une sanction : l' exclusion du cercle des humains .
-Maintenant comprenez- bien, Daniel Honoré ou pas , personne connue de moi ou pas , votre commentaire suite au décès de cette personne aurez amené de ma part la même réaction . Et pas seulement de moi et cela est réconfortant .
- Aussi je vais appeler la direction de Zinfos et lui suggérer , pour rendre hommage à la contribution de D Honoré à la littérature, et plus globalement à la culture, de faire connaitre aux lecteurs de zinfos une sélection de son œuvre .
Si vous aviez écouté ou lu D Honoré vous auriez pu réfléchir à ces deux proverbes parmi tant d' autres, qui auraient pu vous donner une once d' éducation , ce que les vôtres ont manifestement pas réussi à faire :
*Lo respé laté fé avan nou ..
*Lo vèr i grossi dan la viand pourri .
Pour conclure :
Je vous laisse à votre fange et à vos gesticulations car il vous faut vous montrer que tout ce qui est la vie en société n' est pas votre affaire et que vous êtres d' une autre espèce .
Gardez donc le dernier mot .et je garderai une pensée compatissante pour celle qui vous a mis au monde .

28.Posté par jean-richard bennala@ le 21/10/2018 12:43

poste 27 félicitations je vous tire mon chapeau trop de couillons peuvent critiquer et vomir sur le dos de nos créoles et surtout brillant.KIF KIF apprenez à vivre et cultivez vous pour essayer d'avoir un semblant de savoir être et surtout redonner du sens à votre semblant de vie.

29.Posté par y.féry le 21/10/2018 13:15

Post 27 en passant
Comme c'est bien dit! Une sous-merde ne peut que produire de la ....

30.Posté par Restons humains le 21/10/2018 21:09 (depuis mobile)

Le plus important l''hommage à ce grand Monsieur se la Reunion. Quand à kif kif ? Ne lui donnez pas d''importance.

Monsieur Daniel Honoré : merci pour tout. Vos proches et nous : sommes fiers de vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >