Courrier des lecteurs

L’économie, religion d’Etat

Vendredi 19 Janvier 2018 - 19:42

Nous vivons dans une civilisation où la domination de l’intérêt, du calcul, du quantitatif et de l’économique est devenue hégémonique (Edgar MORIN).  Le passage de la tempête Berguitta et sa gestion par les pouvoirs publics d’Etat ont été un nouvel exemple flagrant.  Pour de sacro-saints intérêts économiques, on a préféré laisser aux Réunionnais la responsabilité de sortir ou pas de chez eux, d’aller travailler ou pas.  On a même fait appel à la solidarité des employeurs, après celle des propriétaires pourquoi pas ?  Mais lorsqu’on voyait toutes ces images de rivières en crue, filmées de très près avec des téléphones portables, il est clair qu’hier un certain nombre de Réunionnais ont pris de gros risques !

Est-ce de la faute du Préfet ?  Notre système d’alerte est-il inadapté ?  Puisqu’on ne peut avoir des niveaux d’alerte différents pour tout le territoire, pourquoi ne pas recourir au niveau le plus élevé pour protéger ceux qui sont le plus en danger !  Pourquoi l’intérêt de ces derniers n’a pas prévalu sur ceux qui étaient au sec ?  Car en agissant ainsi, somme toute en déchargeant toute responsabilité sur les habitants et leurs maires, l’Etat a failli à sa mission !  Celle de protéger.

En tout cas si le Préfet voulait donner aux Réunionnais l’image d’un Etat protecteur, pas sûr qu’il ait réussi !
Céline SITOUZE Conseillère Municipale Sainte-Marie
Lu 647 fois



1.Posté par Moi président le 19/01/2018 23:12

Nous vivons dans une civilisation où la domination de l’intérêt, du calcul, du quantitatif et de l’économique est devenue hégémonique (Edgar MORIN)

Voilà, tout est dit.
Comme quoi E Morin avait tout dit depuis longtemps, et donc il n'y avait pas besoin de faire un énième courrier des lecteurs sur le sujet.
Enfin, quand je dis "lecteur", je suis gentil, car un vrai lecteur de Zinfos974 saurait qu'on a déjà abordé longuement la question entre nous dans les commentaires, et que maintenant on aimerait bien changer un peu de disque.
Pourquoi ne pas nous faire un courrier sur le dernier chéri de Céline Dion, par exemple ?

2.Posté par Jean le 19/01/2018 23:34 (depuis mobile)

Bien dit!

3.Posté par margouillat974 le 20/01/2018 12:03

@1 Peut-être faut-il marteler l'esprit des électeurs veautant pour qu'ils se rendent compte de quelles opinions les zélites ont d'eux?

4.Posté par Moi président le 20/01/2018 20:33

@3 : ne jouez pas le bisounours avec moi, cher Margouillat, ça ne prend pas. C'est quand-même bien vous qui me disiez dans un autre article que "le monde il est pas gentil".

Du reste, je suis favorable en effet à ce qu'on martèle la phrase de ce brave E Morin auprès des 30 à 35% d'électeurs bisounours, pour qu'enfin ils comprennent ce que des gamins de cités savent très bien.
Mais la phrase se suffit à elle-même.

Le monde n'est pas gentil, et nos dirigeants ont peut-être décidé de nous parler comme à des adultes responsables, et non plus comme à des petits bambins pourris gâtés, parce que l'avenir du pays est en jeu et que ça commence à "craindre" sérieusement.
En marche ! (ou crève)

5.Posté par margouillat974 le 21/01/2018 10:21

Je ne joue pas les bisounours. C'est vous qui voulez " changer de disque".
Quand le politique entre dans la chambre à coucher du peuple, vous appelez ça : parler comme à des adultes responsables?
Du pain et des jeux : soyez légers et surtout distraits: quand le sage montre la lune, l'idiot regarde son doigt.
Oui, ça craint , même les Allemands ne veulent plus jouer !

6.Posté par A mon avis le 21/01/2018 17:31

Madame Céline SITOUZE Conseillère Municipale Sainte-Marie, vous posez les questions :

"Est-ce de la faute du Préfet ? Notre système d’alerte est-il inadapté ? "

Mais vous êtes bien placée, comme conseillère municipale pour donner votre réponse à ces questions. Vous pourriez peut-être nous expliquer comment fonctionne la gestion de crise dans le cas des alertes cycloniques.
Quelles sont les rôles du maire et des conseillers municipaux ?
Qui fait partie du staff de gestion de crise ?
Cela est-il improvisé, ou bien un PCS (plan communal de sauvegarde) a-t-il été prévu ?
Quelles sont les liaisons existantes entre la mairie, les différents services (météo, pompiers etc) et la préfecture qui centralise en temps réel les informations et qui est le centre de décision ?
Quel est le pouvoir de décision de chaque maire ?

Vous dites à propos du préfet "déchargeant toute responsabilité sur les habitants et leurs maires, l’Etat a failli à sa mission"
Les maires n'ont donc aucune responsabilité en cas d'alerte cyclonique ? Ni les Conseillers municipaux ?
Vous semblez ignorer totalement le fonctionnement de la gestion de crise, tant au niveau local que départemental.

Vous dites encore :
"Pour de sacro-saints intérêts économiques, on a préféré laisser aux Réunionnais la responsabilité de sortir ou pas de chez eux, d’aller travailler ou pas. "

Là, encore un effort, et vous tombez carrément dans le complotisme !
Je vous suggère une autre explication : c'est pour lutter contre le chômage, en espérant de nombreuses victimes !
C'est une boutade un peu trash, mais dans la même logique que la vôtre !

7.Posté par A mon avis le 21/01/2018 17:39

@ 5 margouillat974
"quand le sage montre la lune, l'idiot regarde son doigt."
Idiot, peut-être, mais pas si bête que ça, car avant de voir la lune il est bien utile de savoir dans quelle direction regarder 😊 😊 😊

8.Posté par A mon avis le 21/01/2018 17:51

Céline SITOUZE vous concluez par :
"En tout cas si le Préfet voulait donner aux Réunionnais l’image d’un Etat protecteur, pas sûr qu’il ait réussi !"
Vous voyez donc un préfet comme un bon berger guidant son troupeau ?

Et si le préfet prenait les Réunionnais pour des gens intelligents et responsables, et non pour un troupeau de moutons !

9.Posté par Moi président le 21/01/2018 18:41

Ne mélangez pas tout, Margouillat, on parlait au départ d'argent, et là vous me parlez de chambre à coucher.
La chambre à coucher, c'est un autre débat, et sur ce sujet-là effectivement je ne demanderais pas à changer de disque, parce que ce sujet en particulier (et d'autres sujets sociétaux) n'est pas assez évoqué dans les courriers de Zinfos974.

Si vous voulez faire un courrier là-dessus, franchement je ne suis pas contre.

Si certains Allemands ne veulent plus jouer, c'est là encore plus pour des questions sociétales que pour des questions économiques. Car économiquement parlant, l'Allemagne est notre modèle de réussite à tous.

10.Posté par margouillat974 le 21/01/2018 21:47

Un modèle de réussite qui obligent les retraités à accepter des jobs mal payés et fatigants parce que les pensions ne suffisent pas à payer leurs charges courantes : très chouette, comme modèle!

11.Posté par Moi président le 22/01/2018 20:41

Normal qu'il y ait des problèmes avec les retraites. La population vieillit, les actifs sont de moins nombreux (la technologie réduit les besoins en main d'oeuvre) pour cotiser.
Les gens qui sont à la retraite depuis les années 90 ont travaillé dans la meilleure période économique, depuis les années 70/80 la situation a commencé à se dégrader, et le chômage a explosé dans les années 90. C'est pour ça qu'on a été obligé de faire travailler les gens plus longtemps.

N'ayez plus peur, les retraités coûtent de moins en moins cher à la collectivité, puisqu'il y a de plus en plus de minimas de retraite.
La démographie a son rôle à jouer aussi là-dedans.

Des tas de vieux passent une bonne retraite (les complémentaires, ça existe), mais on ne transformera jamais un pauvre en riche. Si vous avez eu des salaires de misère, pas de secret, vous aurez une retraite de misère.
C'est pour ça que les parents poussent leurs rejetons à faire des études et de faire des boulots qui rapportent.

D'autre part, pourquoi les pauvres vieux n'iraient pas vivre chez leurs grands enfants ? Comme cela se pratique dans les pays pauvres.
Ca leur fait des économies, et en plus ils peuvent s'occuper de leurs petits enfants, ce qui soulage les parents de ces derniers (à plus forte raison si ces derniers sont seuls et non en couple).
Au lieu de ça, certains veulent avoir leur logement, et passer leur journée à boire des canons sur les terrasses des cafés pour continuer à avoir une vie sociale.
Avant de pleurer devant les plaintes des vieux, allez jeter un oeil sur leur gestion budgétaire.

Revenons à la valeur famille ! (ou à la "val€ur famill€", comme pratiquée par un certain François F.)
Les gens se sont détachés de la famille, et attendent tout de l'Etat maintenant. Ca ne peut pas marcher éternellement.

12.Posté par margouillat974 le 25/01/2018 13:34

Vous n'êtes pas logique! Vous voulez envoyer la jeune génération se former, travailler et vivre sur d'autres continents, tout en assumant leurs parents et leurs enfants . C'est possible quand on est jeune et célibataire, mais impossible quand on doit s'occuper de soi-même, des enfants et des parents.
Et dîtes-vous bien que tout le monde ne peut être ingénieur à la N.A.S.A. , il faut aussi du personnel pour ramasser les poubelles!
Pourtant ce personnel me parait aussi utile qu'un ingénieur : pourquoi cette énorme différence de salaire?
Pourquoi un éboueur doit-il avoir une misérable retraite, un boulot pénible toute sa vie et aussi peu de considération de la part des ingénieurs?
Je pense que si je vous pousse un peu, vous allez me dire que les " inutiles" n'ont qu'a se débrouiller et crever en silence .
Quant au vieillissement de la population: pourquoi autant de chômeurs ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?