Société

L'école de la Chaloupe Saint-Leu en décrépitude

Mercredi 23 Août 2017 - 19:21

Les parents d'élèves sont inquiets de constater que l'école du centre de la Chaloupe St-Leu est laissée dans un état inquiétant. Une maman relate la décrépitude des lieux.


C'est une école qui date des années 70, et qui mériterait un sérieux coup de jeune. Aucuns travaux depuis des années, et pourtant, deux classes ont été ouvertes cette rentrée, une de Grande Section de maternelle, et l'autre de CM1. L'école élémentaire est située à l'étage, alors que la maternelle occupe le rez-de-chaussée de la petite école de "Chaloupe centre".

Auparavant, il n'y avait que deux classes de maternelle, l'une regroupait des élèves de petite et moyenne section, quand l'autre comptait des moyennes et grandes sections. Il est donc heureux qu'une classe de grande section ait été créée en cette rentrée, permettant ainsi que chaque niveau de maternelle ait sa propre classe. Mais la classe de maternelle est située à l'étage, et dépend donc de l'école élémentaire.

Mauvaise surprise pour les parents et les élèves : aucun matériel pédagogique n'a été livré, et les tables ne sont pas adaptées aux enfants. De plus, dans la classe dépendant de l'école maternelle, la maîtresse n'a pas d'ATSEM, ce qui pose problème, notamment pour accompagner les petits aux toilettes. "La maîtresse nous demande d'emmener nos enfants aux toilettes à leur arrivée à l'école, car elle ne peut pas laisser les élèves seuls dans la classe pour accompagner un enfant aux toilettes", souligne cette maman.

"Les salles de classe sont dans un état déplorable"

Autre preuve de l'incurie de la mairie : les maîtresses des deux nouvelles classes ont fait elles-mêmes les travaux de peinture juste avant la rentrée. Les crochets pour les cartables n'ont été installés que lundi soir, ainsi que la porte d'accès au CM1, alors que le directeur avait demandé cette réparation il y a deux mois.

Cette maman en témoigne : sa fille est entrée dans l'école à 3 ans, elle en a 11 maintenant, et en 8 ans, pas l'ombre de travaux de peinture. "Les salles de classe sont dans un état déplorable, le béton du préau s'effrite, laissant voir la structure métallique. Le chauffe-eau solaire, qui alimente la cantine et les douches des maternelles, a été vandalisé il y a un an, les galets qui l'ont détruit sont toujours présents", se lamente la mère. Si un enfant a un "petit accident", il est douché à l'eau froide. "Avec les problèmes d'humidité, la peinture qui tombe, si des enfants sont asthmatiques, c'est dangereux", poursuit-elle.

Cette situation ubuesque fait réagir quelques parents, mais"beaucoup de parents d'élèves demandent des contrats à la mairie, ils ont peur d'avoir des problèmes s'ils se plaignent."
Bérénice Alaterre
Lu 1870 fois



1.Posté par Merci qui? Merci Iznogoud! le 23/08/2017 21:27

Allez demander des comptes au TR dépité Izonogoud ex-maire pendant des années: l'entretien des écoles, c'est sa responsabilité et celle de son "équipe".

Maintenant qu'il est dépité, c'est plus son problème?

"Cette situation ubuesque fait réagir quelques parents, mais"beaucoup de parents d'élèves demandent des contrats à la mairie, ils ont peur d'avoir des problèmes s'ils se plaignent."

Voilà pourquoi les contrats aidés c'est pas bon, dans le système actuel!

Les mairies ne doivent plus avoir droit au chapitre quand il s'agit de recruter, à part d'exprimer un besoin.

Sinon, le colonialisme des maires (eh oui, de la belle créolitude d'exploitation de 1ère classe) se poursuivra!

Ceux celles qui n'arrêtent pas de la ramener sur le prétendu colonialisme de l'Etat français, ils en disent quoi, là? On ne les entend pas...

2.Posté par Lol kaf le 24/08/2017 06:13 (depuis mobile)

Au lieu de jouer au Zorro pour la carrière bois blanc et autre zizanie fallait occupé out commune avant quel bordel un chargeur de l eau comme beaucoup d autre .

3.Posté par TAGOUN le 24/08/2017 06:48

Les spécialistes du la dit la fait causent beaucoup ! une nouvelle école est en construction, rentre dans ta case au lieu causer sur chemin ......comment y faisait avant ? y avait pas d'ATSEM et marmaille y faisait pas pipi dans classe.....

4.Posté par Alé voir le 24/08/2017 07:00

La grande majorité des écoles de St Leu (sauf celles des bas) sont dans un état pitoyable ...
Il suffit de les comparer à celles des communes d'à côté: Aviron et Trois Bassins pour avoir honte ...

5.Posté par DOGOUNET le 24/08/2017 10:57

La décrépitude de l'école n'a d'égale que celle d'iznogoud, le pélerin de la Salette !

6.Posté par ArayeHoarau le 24/08/2017 19:29

Le réseau de l'OFIS de l'école primaire des Camélias
s'est répandu sur l'école centre de la Chaloupe et sur le Plate.
(voir même sur l'école privé St Christophe )

Les orthophonistes se frottent les mains. ( sont surbookés !)

La décrépitude des classes reste un sujet mineur !
L'enseignement du nivellement par le bas se met en place progressivement !

Comme précise le poste 1, les parents d'élèves n'attendent que des petits
contrats aidés !

7.Posté par Atmee le 25/08/2017 10:43

Maman d'un enfant de Grande section hébergée dans l'école élémentaire de la Chaloupe Centre, Voici le constat que j'ai dréssé le jour de la rentrée :

- Tables et chaise de la classe non livrées (toujours rien à ce jour)
- Tables et chaise de cantine inadaptées (toujours rien à ce jour)
- Casiers individuels non livrés (toujours rien à ce jour)
- Matériel pédagogique non livré (toujours rien à ce jour)
- Salpètre jusqu'à 80 cm de hauteur sur les murs. La maitresse a gratté les murs et les a repeints depuis.
- Plus d'ATSEM
- Taille toilettes et accès à l'eau potable pour boire et se laver les mains inaccessibles aux enfants de GS. Leurs camarades plus grands doivent les porter... vu qu'il n'y a pas d'Atsem dans cette classe de 23 enfants, et pas suffisament de surveillantes pour l'école.
- Pas de crochet à l'exterieur pour accorcher sacs et vêtements. Ils ont été installés depuis en prennant ceux des CE2.
- Chauffe-eau solaire cassé depuis 1 an.
- Verrou de la porte d'entrée de la classe d'à coté bloqué depuis 2 mois. Les élèves devaient passer par les portes communiquantes des 2 classes adjacentes. Verrou dévérouillé depuis.

L'ouverture de cette classe était prévue depuis l'année dernière, signalée clairement avec des demandes exhaustives dans le dernier conseil d'établissement de juin. Et rien n'a été mis en oeuvre par la mairie durant les vacances pour garantir la sécurité, l'hygiène, l'apprentisssage, et le confort de ces enfants de maternelle dans une école élémentaire, mais aussi de l'ensemble des enfants de cette école, puisque toutes les classes sont dans le même état de délabrement.

J'ai attendu que le système interne de communication se mette en branle (école-mairie), mais après une semaine, peu de chose ont évoluées. L'effet dinosaurien de la fonction publique sans doute.

Aussi, une lettre en RAR partira ce samedi reprenannt les points évoqués afin d'appuyer les demandes du chef d'établissement et des parents.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >