MENU ZINFOS
Société

L’école de demain selon le SAIPER: celle du tri, de l’autonomie et des chefs d’établissements


Par N.P - Publié le Dimanche 16 Septembre 2018 à 17:13 | Lu 1774 fois

Dans une optique purement budgétaire, le ministre engage des réformes principalement idéologiques, bonnes et nécessaires parce qu’il l’a dit, seule caution scientifique à ces propos, niant les résultats de cette politique menée ailleurs, prenant comme seul exemple le Portugal, oubliant les autres pays qui ne cessent de regretter tout ce qu’il veut à son tour mettre en place en France. Créer des établissements publics de la maternelle à l’université, autonomes, ne constitue pas une garantie permettant l’amélioration des résultats.

Aux bonnes questions posées aux écoles le ministre apporte toujours les mauvaises réponses:

Oui les directeurs-trices sont en difficulté.

La volonté appuyée (par certains syndicats) de trouver la solution de cette problématique dans la création d’établissements publics EPEP (établissement public de l’enseignement primaire) est un déni de réalité. Il est assez surprenant de voir notre ministre chercher des solutions que son gouvernement a lui-même posé en supprimant les aides à la direction sans les remplacer par des emplois pérennes tout en augmentant les demandes institutionnelles sans qu’elles soient toutes nécessaires. La dimension humaine de cette profession est déniée au profit de la promotion d’un directeur-chef d’établissement, exécutant du pouvoir ministériel, qui aurait tous pouvoirs sur les enseignants.

Répondre à l’épuisement des directeurs dans l’accomplissement de leur tâche par moins de moyens telle est l’option préconisée : car il s’agira  de partager les moyens  avec le collège du secteur.

Car cette volonté de créer des EPEP aboutirait à la création de seulement 500 directeurs au lieu des 50 900  actuels, d’ailleurs beaucoup de ces postes seraient créés à la Réunion. Beaucoup de candidats au plan national et très peu d’élus, une majorité de directeurs actuels devront réintégrer leur classe, et NON multiplier les évaluations ne contribuent en rien à l’amélioration des résultats des élèves!

La passation des évaluations de CP et CE1 doit se faire dans notre Académie entre le 17 septembre 2018 et le 28 septembre 2018. Comment interpréter différemment les résultats des CP dédoublés et des CP CE 1 à 30 ou 31 élèves, des enseignants qui travaillent dans des cagibis?

L’interprétation des réponses ne sera pas menée localement, mais de manière automatisée et centralisée par un logiciel dédié ; les enseignants sont transformés en simples exécutants, les corrections et leurs remédiations seront transmises par la suite.

Cette vision technocratique traverse tous les niveaux de la maternelle à l’université: des assises de la maternelle dont nous attendons toujours les conclusions, à Parcoursup, est celle du tri scolaire. La communication ministérielle à destination du grand public lie clairement les résultats des élèves à celles des établissements puis au mérite des enseignants en pilotant leur paye ; une vision idéologique qui fait fi de la réalité des résultats afférents à ces politiques menées ailleurs.

Il nous appartient à nous enseignants, parents de faire front et de rejeter une politique qui va conduire à la démotivation et à l’échec, basées sur des légendes urbaines entretenues volontairement par le ministère ; seule la réalité du terrain prévaut.
Faudra t’il à nouveau s’instituer "refuseux" comme en 2010 pour que soient entendus les besoins véritables des élèves? Pourquoi notre ministre bégaye t’il ainsi?



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes