MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’école : NON … La plage : OUI …


Par JANUS - Publié le Lundi 11 Mai 2020 à 09:29 | Lu 630 fois

L’école : NON … La plage : OUI …
Nous avons les élus que nous méritons …

Des élus qui fonctionnent au « médiamétre » et non pas à l’intérêt général …

Nous avons des élus qui refusent d’ouvrir les écoles … Et qui réclament l’ouverture immédiate des plages …

Nos enfants n’iront pas à l’école, mais ils seront libres d’aller à la plage.
Le risque serait donc moindre d’être contaminés à la plage qu’à l’école ???

A qui va-t-on faire croire cela ???

A l’école, ils devront respecter des règles de sécurité sanitaire … A la plage, il n’y aura aucune règle à respecter …

A l’école, ils seront sous le contrôle d’adultes … A la plage, aucun contrôle …

Dans quel monde vivons-nous ???

Elus et certains parents, d’un commun accord, demandent l’ouverture immédiate des plages, bien avant que les écoles ne soient ouvertes …
Elus et certains parents, d’un commun accord, demandent à ce que les écoles restent fermées jusqu’en août 2020 …

Je voudrais féliciter les rares élus qui ont le courage d’ouvrir les écoles de leurs communes, sans tenir compte des sondages et des avis de certains parents …
Ces élus-là peuvent se dire des « élus de la République » parce qu’ils font passer l’intérêt des enfants avant leur prochaine campagne électorale.

Honte à ces autres élus qui jouent sur la peur des parents, quitte à entretenir cette peur pour justifier leur lâche décision.

Honte à ces élus qui privilégient leur électorat au détriment de l’avenir de nos enfants.

Nous avons les élus que nous méritons …
Combien de parents sauront s’en souvenir lors des prochaines élections municipales.
 




1.Posté par Gérard Jeanneau le 11/05/2020 10:28

Janus raisonne comme le préfet, bêtement !

Le préfet fait son marchandaze :"Tu ouvres tes écoles, j'ouvre tes plages. C'est du donnant donnant".

Seulement le préfet des cocotiers, bonimenteur, veut faire avaler la pilule, une bien grosse couleuvre. Facile d'attraper la bébète en vase clos entre quatre murs, plus difficile de choper la bestiole en plein air en gardant une bonne distance entre chaque personne; et c'est même impossible. Les maires ne vont pas apprécier le discours du maquignon de la préfecture.

La cohérence, c'est pour plus tard, quand mes colombes auront des dents. En attendant, je vais relire le Protagoras de Platon. Ce grand maître dit de belles choses sur le sophisme.

Janus est-il un employé du divin préfet de La Réunion ? Janus, lui aussi maquignon ?

http://www.courriers-reunion.fr/Jupiter-bis.html.

2.Posté par Emmanuelle Hoarau le 11/05/2020 11:51

Mais l'on a aussi le préfet, et la doucette que l'on ne mérite pas !

3.Posté par Janus le 11/05/2020 14:10

@ Post 1

Vous n'avez rien compris à ma démarche ...

Je ne marchande rien ... Je demande juste que nos élus tiennent compte de l'avenir de nos enfants ...

Je me moque complètement que les plages soient ouvertes ou pas ...

Je suis juste choqué que les mêmes élus privilégient l'ouverture des plages à celles des écoles ...

Ai-je le droit d'être choqué par de tels comportements M. JEANNEAU ???
Ou devons-nous considérer que ceux qui ne raisonnent pas comme vous sont stupides ???

Vous avez raison, lisez et relisez PLATON, vous avez beaucoup à y apprendre ☺☺☺

4.Posté par Nivet le 11/05/2020 17:12

Janus, vous n'écoutez pas, vous ne lisez pas, mais vous râlez bêtement.

Il n'y aura pas de bronzette à la plage : C'est exclu ! Seuls la pratique des sports nautiques, la marche, et le footing seront autorisés. La distanciation sera donc respectée.

Pour bien connaître les écoles de la Réunion, toutes les classes ne permettent pas le respect de la distanciation, et toutes les écoles ne possèdent pas les installations sanitaires nécessaires interdisant la promiscuité, toutes les écoles ont une configuration différente, donc certaines ne pourront interdire que les élèves se croisent.

Pour ce qui est des municipalités, les élus seront responsables si un (ou des cas) de COVID s'avérait provenir de l'école.
Certains maires n'ont pas eu entièrement la dotation nécessaire au respect des règles d'hygiène sanitaires.
Certains maires manquent de personnel, et le transport scolaires posent problème .

Janus tape, cogne, ignore la responsabilité des maires, ignore le principe de précaution.

Janus n'a pas ou plus d'enfant scolarisé, alors Janus fait de la politique .

A.N.

5.Posté par Olivier le 11/05/2020 19:09

Très bien dit. Je soutiens cet article à 200%. Laissez parler les guignols qui n'ont pas le courage de leurs actes. Ce sont ceux là même qui, à force d'aller se bronzer la pillule à la plage, ont quelques neurones grillés.

6.Posté par y. féry le 11/05/2020 20:43

Tout à fait d'accord avec vous Janus.

7.Posté par JORI le 11/05/2020 20:50

4. Nivet. Étrange, car avant le covid les activités nautiques étaient réglementées, voire interdites par arrêtés préfectoraux suite à la présence de requins et vous dites que suite au dèconfinement, les activités nautiques seraient autorisées. Le préfet aurait il annulé ses précédents arrêtés ? 😂 😂

8.Posté par Nivet le 11/05/2020 22:21

7) Jori, lisez les quotidiens de ce jour lundi.
Les réponses à vos réflexions y sont traitées.

A.N.

9.Posté par Janus le 12/05/2020 06:31

@ Post 4

Comme à votre habitude, vous avancez des informations que vous ne maîtrisez pas ...

Les transports scolaires relèvent de la responsabilité du maire ... Ils fonctionnaient jusqu'au 15 mars, pourquoi cesseraient-ils de fonctionner le 18 mai ??? Les bus scolaires sont rarement remplis en période normale, rien ne les empêcherait de fonctionner avec la distanciation sociale aujourd'hui ... Il ne faut pas oublier que c'est un service que les parents ont déjà payé pour l'année scolaire, et le maire leur doit ce service ...

Idem pour la cantine scolaire ... Le service est déjà payé par les parents, le personnel communal existe, les cantines existent dans les écoles ... Tout existe, il n'y a qu'à réactiver les services ...

Quant à prouver la responsabilité d'un maire pour une contamination par un virus, nous savons parfaitement qu'il sera impossible de le faire ... Un enfant peut attraper ce virus dans son environnement familial, en allant faire les courses avec ses parents, en allant se promener dans un parc ...

Aujourd'hui, des gens comme vous s'amusent à faire peur aux parents ... Sans penser à l'avenir de leurs enfants ...

Votre argumentation sur la distanciation sociale dans les écoles et les transports, ne tient pas la route ... Nous savons parfaitement que des parents ont déjà fait le choix de ne pas envoyer leurs enfants à l'école ... C'est moins de la moitié des élèves qui sera accueillie dans les écoles qui seront ouvertes ... La distanciation sociale se fera d'elle même ☺☺☺

Votre descriptif des salles de classe ou des écoles de l'île, que vous dites bien connaître, relève du ridicule ...

'em

10.Posté par Nivet le 12/05/2020 09:24

9) Janus,

Vous savez ce qu'est la distanciation sociale ? Vous regardez à la TV les enquêtes sur le transport des passagers ? Difficile à mettre en place, et coûteux.

Le transport scolaire, ça me connait, j''en ai eu la responsabilité alors que j'étais en exercice., et en tant que Président d'une association de parents d'élèves.
Pour respecter les règles de sécurité sanitaires, il faudrait multiplier le nombre de bus, et cela a un coût , que les municipalités ne peuvent se permettre.

La cantine scolaire, c'est pareil,. Vous êtes déjà rentré dans une cantine au moment des repas ? Moi oui, alors que j'étais Directeur d'école. Vous ne pouvez respecter la distanciation.

Puisque vous savez tout, vous savez qu'a chaque cas de COVID, il y a enquête pour savoir de qui vient ou d'où vient l'infection .

Quant à la responsabilité des Maires elle est engagée. C'est LA grosse question que ceux-ci se posent.
Ecoutez donc Stéphane Fouassin, président de l'association des Maires de La Réunion.

Bien sûr qu'il y aura bien moins d'élèves dans le premier degré, mais si la moitié des communes de l'île n'ouvriront pas les écoles, c'est parce qu'elles n'ont pas encore perçu les différentes dotations, , en produits de nettoyage, en produites d'hygiène, résolu le transport scolaire, et qu'elles sont en difficulté pour organiser la distanciation. Et ça, les parents qui connaissent l'école de leurs enfants l'on bien compris .

Vous imaginez des repas pris dans la classe par des jeunes enfants ? Pour imaginez ces mêmes enfants privés de récréation?

Vous êtes dangereux, Janus parce qu'inconscient.

A.N.

11.Posté par Nivet le 12/05/2020 13:02

9)Janus signe "em", Les deux premières lettres d'un qualificatif.

Vous tombez très mal avec moi.

Il se trouve que j'ai été missionné pour la sécurité dans les transports scolaires de l"Académie. A ce titre, j'ai rencontré les transporteurs, et le Groupe qui s'occupe de l'accompagnement des élèves dans les bus.
Je me suis déplacé dans les hauts et les bas de l'île, afin de constater le "ramassage" des élèves , le soir, après la fin des cours.

Président d'une association d'élèves, j'ai traité, avec un transporteur, le déplacement aller, retour, des élèves d'un lycée de Saint-Denis. La ligne 10, pour la citer .

Pour avoir été Directeur d'un groupe scolaire important de l'Est de St Denis, qui allait de la Maternelle au Premier degré, je connais l'organisation d'une école. Ainsi que les problématiques posées par les conditions exigées, d'accueil, d'enseignement, de récréations, de restauration.

Pour en revenir à votre bafouille, "em",
plus de la moité des communes n'ouvriront pas leurs écoles, pas pour le plaisir de nuire, mais parce que les maires n'ont pu réunir les conditions exigées par le Ministère :
- La configuration des écoles , pour éviter que les élèves se croisent
- Le choix des élèves pour qui est volontaire par choix des parents
- L'organisation afin que les effectifs de volontaires dépassant 15, soient répartis dans la semaine. Ce qui laisse peu de temps à l'enseignement avant les vacances
- La distanciation dans la classe,
- Quid des récréations pour ces jeunes enfants de Primaire , qui ont besoin de bouger ?
- Quid de la pause méridienne qui est un moment important, pour la restauration et le jeu. Comme vous ne le savez pas, em, le repas se tiendra dans la classe avec des barquettes.
- quid du personnel municipal de cour, et de cantine ? Comme vous ne savez pas, les personnels fragiles médicalement, ne reprendront pas.
- Et je ne parle pas des enseignants., qui pourraient être empêchés.

Les transports scolaires ! Em, doit habiter en fin de circuit pour dire qu'il y a peu d'élèves dans ces transports.
Au départ, ils sont archi bondés .

Comme vous ne savez pas, em, parce que vous ne regardez pas les infos à la TV, vous leur préférez "les feux de l'Amour", et c'est votre culture que je respecte, sur les deux chaines locales ont été évoqués le port du masque obligatoire, et la distanciation dans les transports . Pour ce qui est du respect de la distanciation, il faudra mettre plus de bus ou cars aux heures de pointe, ce qui représente un coût élevé.
Idem pour le transport scolaire. Et certaines mairies auront du mal à assurer financièrement ce surcoût.
Que les parents aient payé ou pas, la problématique reste la même.
Pour la cantine , que les enfants n'auront pas fréquentée, la municipalité prendra ses dispositions, à savoir un"avoir" pour la rentrés prochaine, ou un remboursement. Les municipalités sont indépendantes à ce propos.

Le COVID, pour ceux qui ont le malheur de l'attraper,comme vous ne savez pas, une recherche est effectuée pour savoir d'où et par qui, ce virus a contaminé. De façon à "prévenir". Principe de précaution.
OUI, les Maires engagent leur responsabilité s'il s'avérait qu'un cas provenait de l'Ecole !

Maintenant, em, il y a l'Association des Maires de la Réunion, qui sera ravie de vous entendre. Les Maires n'ont pas trop le temps de rire en ce moment. L'affaire est sérieuse, vous NON !

Enfin,si une grande majorité des parents refusent d'emmener leur(s) enfant(s) à l'école, c'est d'une part par précaution, d'autre part, ils connaissent bien l'établissement où leur(s) marmaille(s) est scolarisé!

Relisez donc mon billet : "Ubuesque rentrée scolaire, bienvenue en Absurdie"

A.N.

12.Posté par Janus le 12/05/2020 17:38

@ Post 11

Cher M. NIVET, je reconnais bien dans vos post cette grande capacité que vous avez à tout savoir sur tout ☺☺☺

L'ancien enseignant que vous avez été a un avis autorisé sur tout, et vous ne tolérez pas que l'on puisse penser autrement que vous ☺☺☺

Je n'ai pas la chance d'avoir votre Savoir et vos compétences, c'est pour cela que je me fie aux conseils de spécialistes qui maîtrisent leurs sujets bien mieux que moi ...

Pour l'accueil des enfants à l'école, je me suis fié à l'étude et aux conseils donnés par la Société française de pédiatrie qui relève que "les données pédiatriques concernant l'infection à Covid-19 sont rassurantes".

Elle précise que " contrairement aux situations observées avec de nombreux virus respiratoires, les enfants sont moins souvent porteurs du Sars-CoV-2 que l'adulte".


Le GPIP (Groupe de travail de l'association des pédiatres de FRANCE) arrive à la conclusion suivante : "Depuis le début de l'épidémie en Europe, peu d'enfants ont été touchés et les formes sévères ont été exceptionnelles."
Chez l'enfant, le risque de mourir du Covid-19 est "de l'ordre" de 1/10 000 par rapport à l'adulte, celui de développer une forme grave de la maladie est de 1/1 000 et celui d'être hospitalisé de 1/100, évalue ce groupe. "Ceci est particulièrement vrai chez l'enfant de moins de 10 ans", insiste le GPIP.

Le constat fait dans les autres pays c'est que les enfants sont surtout contaminés au sein de leur famille
L'écrasante majorité des enfants contaminés par le virus l'ont été non pas au contact d'un autre enfant, mais d'un membre de leur famille. "Huit fois sur dix, il y a un contaminateur dans la famille malade avant eux", indique le pédiatre et infectiologue Robert Cohen.

Cet ordre de grandeur a aussi été constaté par le professeur de maladies infectieuses et tropicales au CHU de Grenoble, Jean-Paul Stahl : "Plus de 90% des enfants qui ont été contaminés par le virus l'ont été dans le milieu familial."
Cette statistique fait dire au médecin que "laisser les enfants chez eux leur ferait courir un risque supplémentaire".

Dans un communiqué, les organisations professionnelles de la pédiatrie évoquent, au-delà des risques de contamination, un effet pervers du confinement, qui "expose les mineurs aux violences intrafamiliales et conjugales de façon plus importante."

Comme vous le voyez, laissez les enfants à la maison est une très mauvaise idée ...

Mais je compte sur vous, après tout vous avez été un Grand Enseignant, pour nous expliquer que vos magnifiques connaissances en pédiatrie et en infectiologie vous permettent d'affirmer avec force et vigueur qu'il vaut mieux laisser les enfants à la maison ☺☺☺

13.Posté par Nivet le 12/05/2020 18:23

12) je persiste et signe.

Attendons la rentrée du 18 mai, pour les Primaires,
Attendons la rentrée repoussée pour le second degré,
Nous aurons alors les chiffres de fréquentation des établissement scolaires
Attendons, au bout de 14 jours , les résultats, la courbe des cas COVID.

Pour ce qui est des spécialistes, ils se contredisent depuis le début de la pandémie.
Ils n'arrivent pas à s'entendre sur un même discours.
Pour info, le Conseil Scientifique près le Président, il y a deux jours, recommandait ne ne pas ouvrir les écoles.
Vous connaissez la suite.......Macron a pris la décision politique de ré ouvrir !

Attendons, attendons, attendons,!
J'ai mon avis, et mon expérience, développés en post 11, vous avez le vôtre.

A.N.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes