MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'avis de la CFTC au CESER sur la Loi égalité réelle outre-mer


Par Paul Junot - Publié le Lundi 25 Juillet 2016 à 10:06 | Lu 709 fois

L'avis de la CFTC au CESER sur la Loi égalité réelle outre-mer
De Socrate nous apprenons par Platon que le rôle du politique est de créer les conditions permettant aux citoyens d’accéder au bonheur dans la cité.

A défaut de créer les conditions du bonheur, si les politiques pouvaient  par leurs exemples et leurs comportements  ne pas ôter  ces conditions,  la société ferait déjà une avancée.

UN CONSTAT

La situation économique et sociale d’une région  est la résultante de ce que les Hommes  qui y vivent peuvent faire sur ce territoire.
Après avoir connu le projet pour l’égalité sociale avec François Mitterrand,  les EGOM avec Nicolas Sarkozy (états généraux des outre-mer) aujourd’hui arrive  l’EROM ( égalité réelle outre-mer) avec François Hollande.

En 2009  les EGOM ( Etats Généraux des Outre-Mer) dans un de ses axes stratégiques affirmaient enclencher une nouvelle dynamique sociale réductrice des inégalités afin de neutraliser les effets de la mondialisation et le malaise sociétal résultant de la crise économique, faire de chaque citoyen les acteurs de leur propre développement,  renforcer la gouvernance politique et améliorer la gouvernance économique, en définitive il s’agissait de s’attaquer aux règles du jeu et non aux joueurs…

Malgré les bonnes volontés et toute l’expertise réunie autour de cette démarche projet, 7 ans plus tard nous faisons le  constat  d’une situation inchangée sur le plan du chômage et de l’illettrisme considérés comme deux  des plus grands fléaux de notre société. 
VU le projet de loi  EROM, nous pouvons être assuré que le même constat sera fait après la vague médiatique soulevée lors des discussions au parlement  le temps de quelques lunes. Une fois passée  le tourbillon de discours qui accompagne, la société réunionnaise ne retirera  rien de significatif et il n’en restera rien  par la suite.

Tel qu’il est présenté ce projet entretien l’illusion d’une possible égalité entre tous les citoyens juste par quelques aménagements de la loi.  Susciter et entretenir l’illusion d’une égalité réelle fera naitre des déceptions. L’enchainement  des désillusions accumulées au désespoir nourrit et renforce le populisme berceau de tous les extrémismes.

QUE FAIRE ALORS ?

Si nous considérons avec :
  • AMARTYA SEN que l’économie est une science morale et que  l’éthique est  fondamentale en politique
  • MUHAMMAD YUNUSS que la pauvreté n’est qu’une création de l’homme.
Alors nous rejoignons Socrate qui  parcourant les rue d’Athènes  proclamait ’Je vous répète que ce ne sont pas les richesses qui donnent la vertu, mais que c'est de la vertu que proviennent les richesses’’.

En définitive nous avons tenté de changer les règles du jeu sans vouloir changer les acteurs. Mais face aux échecs répétés des plans proposés, peut être devrions nous changer non pas les acteurs mais la mentalité et la moralité des acteurs trop éloignées d’une certaine éthique, et des valeurs humanistes caractérisant les grandes civilisations. Comment attendre de ces acteurs qui font les règles du jeu un comportement en adéquation avec les valeurs éthiques et morales qui à ce jour restent des formules incantatoires ?
Comprenant en définitive que la perte des valeurs éthiques et spirituelles précédent toujours la faillite matérielle, que la pauvreté morale entraine toujours la pauvreté matérielle, il nous faut remettre l’éthique  au centre des débats politiques par des hommes incarnant ces valeurs …ce serait une première étape vers le bonheur. Et tout le reste sera donné de surcroit…

A défaut nous pourrions refaire toutes les lois de la République, reprendre  tous les codes de bonne conduite remplissant toutes les bibliothèques du monde, et réécrire d’autres codes pour d’autres lois, le monde ne changera pas pour autant.

Pour la CFTC , aussi longtemps que durera la perte des valeurs humanistes, toutes les discussions du monde politique et économique ne  feront pas avancer d’un pouce la situation actuelle, et ceux qui travaillent, regrettent de devoir consacrer autant de temps à un projet sans consistance réelle, où les corps intermédiaires (syndicats, associations personnes qualifiées…) sans grand moyen sont utilisés comme caution.

Paul Junot




1.Posté par Jacob le 26/07/2016 04:54 (depuis mobile)

À quand la titurilisation de tout le personnel communal de l île comme la France égalité réelle ?

2.Posté par chikun le 26/07/2016 08:31

Paul Junot a écrit un gloubiboulga gauchiste style bobo éclairé :
nous rejoignons Socrate qui parcourant les rue d’Athènes proclamait ‘’Je vous répète que ce ne sont pas les richesses qui donnent la vertu, mais que c'est de la vertu que proviennent les richesses’’. Phrase reprise en choeur par tous les prometteurs de paradis sur terre : socialos, syndicalistes et médias . Bref : un truc démagogue qui ne correspond pas à la nature de l'homme , les syndicalistes sont eux mêmes accrochés à leurs payes, avantages et autres privilèges d'un autre âge .... Celui de la république romaine transformée rapidement en empire ?
Bref : ils nous bourrent le mou avec leurs mensonges éhontés.

3.Posté par Ma sonnerie le 27/07/2016 18:27 (depuis mobile)

L analyse des dix cerveaux réunionnais déjà publiee ici et repris en parti par la Région, est plus complet.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes