MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’avenir de La Réunion


(Nos réflexions après le passage sur l’ile des deux chercheurs : Josette GARNIER et Gilles Billen, Docteurs émérites du CNRS au déparement de Biogéochimie)

Par François-Michel Maugis - Publié le Vendredi 24 Juin 2022 à 09:17

L’avenir de La Réunion
L’avenir du territoire (s’il en a un), comme l’avenir de notre planète, est fort compromis. Enfin, je veux parler de l’avenir d’une seule espèce animale qui, déjà depuis plusieurs siècles, adopte un comportement plus nuisible encore que celui des dinosaures. (Ce qui est d’ailleurs amusant, c’est que c’est grâce à la disparition prématurée de ces monstres que les petits mammifères cavernicoles de l’époque ont pu sortir de leur trou et donner naissance 50 millions d’années plus tard à quelque chose qui pourrait ressembler à des humains).

Où en sommes-nous donc aujourd’hui ? Destruction de la vie et de notre propre maison, guerres, maladies, pollution, etc. Les pessimistes en rajoutent peut-être un peu mais il faut bien reconnaître qu’aujourd’hui tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et la petite ile de La Réunion, du fait de son isolement, craint le pire. Il est vrai que du haut des 3000 mètres de son Piton des Neiges, nous voyons les choses d’un peu loin et les miasmes terrestres semblent nous concerner un peu moins que certaines autres régions du Monde. Il y a déjà 40.000 ans que l’espèce humaine a envahi la quasi-totalité de la planète et on ne peut vraiment pas dire que le résultat soit totalement satisfaisant. Il y a cependant une autre constatation à faire, c’est que l’isolement et la taille humaine de ce territoire, pourrait, si l’on s’en donne les moyens, permettre une évolution plus positive que celle du reste du Monde. Sur une terre souvent fertile, l’eau et le soleil abondent. Et, comme le disait déjà l’ingénieur colonial Maillard, les mille et un microclimats de l’ile permettent ici de cultiver quasiment toutes les plantes alimentaires du Monde. Pour autant, la survie de ses habitants est-elle assurée ? Certainement pas si nous continuons sur les lancées actuelles et, évidemment pas si les miasmes nucléaires d’une nouvelle guerre mondiale pouvaient l’atteindre.

En attendant la fin du Monde, il y aurait tout de même, quelques précautions à prendre. De plus, si nous démontrions que sur cette petite planète en miniature la vie peut se développer de façon plus harmonieuse, il n’est pas exclu que l’ile puisse servir de modèle au reste du Monde. Avec les connaissances que nous avons aujourd’hui, cela est parfaitement réalisable. Nos meilleurs limiers scientifiques viennent en effet de nous démontrer que l’ile de La Réunion, même totalement isolée du reste du Monde, peut très bien permettre à un million d’habitants de vivre durablement en parfaite harmonie. Il ne serait probablement pas très raisonnable de dépasser ce chiffre mais cela nous donne tout de même une certaine marge de manœuvre et nous allons voir aussi comment cela est possible.

Paris ne s’est pas construit en un jour, le bonheur, sur Terre ou sur une ile, non plus. Si cependant, dès aujourd’hui nous commençons à y organiser la vie autrement, alors là, oui, cela est parfaitement possible. Il resterait donc simplement à définir le but à atteindre et à planifier raisonnablement les choses pour y parvenir. On peut dès aujourd’hui entrevoir le chemin à parcourir et les étapes à franchir. Cet itinéraire pourrait d’ailleurs être revu périodiquement en fonction des réalités du terrain. Il faudra probablement revoir de fond en comble certaines attitudes, certains comportements, certaines pratiques. Mais si le résultat final, c’est le bonheur et l’harmonie de tout un territoire pour tous ses habitants (et qui peut vivre heureux au contact du malheur des autres ?) alors, je pense que le jeu en vaut la chandelle. Faites l’amour pas la guerre, disait-on en 1968. Si l’on complétait cette maxime par : « Faire moins d’enfants mais les élever mieux - Comprendre progressivement qu’une sobriété assumée vaut mieux qu’une course désespérée après la profusion, le superflu et qu’organiser son paradis vaut mieux que s’épuiser à la recherche du pouvoir » alors l’horizon devrait s’éclairer - et si l’on veut se dépasser, il y a un monde d’activités à développer pour améliorer la qualité des choses. Cela en tout cas est préférable au choix destructeur du quantitatif.

François-Michel MAUGIS, Président de l’association Energie Environnement.
Ex animateur régional en maîtrise de la qualité pour les CCI de Normandie et de La Réunion




1.Posté par Planifier le 24/06/2022 11:34

Déjà si on planifiait l'arrêt de la production de la canne à sucre pour produire de quoi nous nourrir on aura gagné un bon bout de chemin ! pouvoir nourrir tous les habitants de l'île en évitant d'importer serait une grande réussite ! Toute cette surface utilisée pour la canne pourrait être utiliser pour produire des légumes, des fruits et des élevages !

Faisant partie de l'Europe, au lieu de demander des aides pour la canne, demandons des aides pour les producteurs agricoles, qu'ils aient des revenus descends !

2.Posté par A mon avis le 24/06/2022 11:56

" Paris ne s’est pas construit en un jour "

Mais on dit aussi :
" Avec des si, on peut mettre Paris en bouteille !..."

3.Posté par Apax le 24/06/2022 12:21

Il y a un impensé qui ne laisse pas d'interroger quant à la manière dont vous aborder votre sujet. Il me semble que vous passez allègrement du diagnostic "qualité" d'une institution (Animateur régionale..) à celui d'un territoire comme la Réunion. En quoi votre approche "axiomatique" qui ressortit précisément de votre expertise en maîtrise qualité repose nécessairement sur l'idée que votre technicité appliquée sur notre territoire produirait d'elle-même l'homéostasie socio-économique et écologique et partant le bonheur pour le plus grand nombre. L'impensée ici, c'est de croire la technique, votre technique en maître qualité, comme mode de dévoilement, décide d'avance du réel et dans le réel n'admet que le calculable. C'est un certain rapport au monde où toutes choses apparaissent comme disponibles et ajustables à des buts que l'on se fixe par avance.
Dans une institution rien de plus simple effectivement puisque le but suprême de cette dernière c'est de perdurer dans temps et de faire un max. de profit ; quid d'un territoire comme la Réunion où chacun travail à son propre salut, à propre bonheur dans la jouissance d'une consommation de biens matériels parfois utiles mais généralement accessoires voire inutiles et polluants. Toujours cet impensé de croire qu'un territoire pourrait viser l'idéal de la ruche dans laquelle le critère de l'information échangée par l'ensemble des individus serait précisément la Réunion et non notre petit ego étriqué. Nous allons vivre dans la prochaine décennie ce qu'aucune génération avant nous a vécu : la prise de conscience d'un changement ubiquiste et donc douloureux pour tous ou notre disparition pure et simple à l'instar des grandes extinctions passées...

4.Posté par L AVENIR EN COULEURS 974 le 24/06/2022 19:02

Bon et bien, en accord avec la nature, en tenant compte des aléas et changements climatiques, de tous autres enjeux, sans se faire arnaquer et sans renier totalement les marchés extérieurs, il faut réellement, correctement et bien développer l'économie locale, sur tous les plans, encore faut-il trouver les moyens. De toute façon, avec près d'1 millions d'habitants et tous les problèmes internes et externes, il ne faut pas rêver mais se préparer, se fortifier, se relever, s'élever...se développer.
-------------
Si hier l'Homme, le développement économique et le progrès ont oublié la nature dans toute son existence, sa présence et son importance mais l'ont utilisée à leur fins, on a compris, aujourd'hui, qu'à l'avenir il est primordial de la respecter et de ne pas l'oublier. On a compris qu'il est primordial de composer, justement, avec elle. Ainsi, peut être, qu'on reviendra à un certain équilibre.

5.Posté par A mon avis le 25/06/2022 12:10

" Comprendre progressivement qu’une sobriété assumée vaut mieux qu’une course désespérée après la profusion, le superflu et qu’organiser son paradis vaut mieux que s’épuiser à la recherche du pouvoir » alors l’horizon devrait s’éclairer "


C'est tout simplement proposer une mutation des consciences, un bouleversement des habitudes, des pratiques individuelles et collectives dans tous les domaines de la société.

Il ne semble pas que nous soyons prêts individuellement et collectivement à de tels changements quand on voit par exemple sans cesse augmenter le nombre de voitures, de routes, de lotissements, de supermarchés, augmenter les rejets d'ordures et autres pollutions de toutes sortes dans la nature, etc

Et pour impulser de tels changements, il faudrait que les élus et autres décideurs soient motivés, (ce qui est loin d'être le cas, quand par exemple des maires rêvent de transformer la nature en parcs d'attraction).

Et il faudrait une réelle coordination entre élus régionaux et locaux, avec un leader suffisamment motivé et charismatique pour faire progresser ces idées. Et cet oiseau rare n'existe pas.

Avec des si .....


6.Posté par MICHOU le 25/06/2022 18:08

Exact mais vous avez juste oublié que ce ne sont pas que les naissances qui peuplent mais le tourisme à tout va non maîtrisé mais l'attrait de l'ile pour ceux qui fuient en masse l'hexagone et qui risquent de destabiliser le minimum de cohésion qui existe et risque de faire ressembler La REUNION aux banlieues,Marseille et autres., c'est prendre de grands risques
Quand un pays pousse ses enfants dehors, empêche les aînés de rentrer mais fait des appels d'air réguliers vers l'île intense
La REUNION perd elle son identité et son âme?

7.Posté par Maugis le 25/06/2022 19:34

Mon cher Apax, et peut-être, qq autres, je n'ai jamais dit que la technique décide du réel. La connaissance des choses et des phénomènes qui les concernent, peut permettre, dans des cas désespérés, de proposer des solutions. Comme vous le dites si bien, c'est aux humains concernés de décider, pas moi.

8.Posté par L AVENIR EN COULEURS 974 le 26/06/2022 15:23

Nos meilleurs limiers scientifiques viennent en effet de nous démontrer que l’ile de La Réunion, même totalement isolée du reste du Monde, peut très bien permettre à un million d’habitants de vivre durablement en parfaite harmonie. Il ne serait probablement pas très raisonnable de dépasser ce chiffre...

... Faire moins d’enfants mais les élever mieux...
---------------------------------------------------

Le temps des 8,9,10,11,12...enfants dans les familles est révolu depuis longtemps à la Réunion sinon on serait aujourd'hui à plus d'1 million d'habitants sur notre petit point dans l'océan indien.

S'il faut préserver l'équilibre démographique, l'équilibre naturel et l'identité réunionnaise, il faut bien réguler et régler la question de l'immigration car avec les familles nombreuses voire très nombreuses qui viennent d'ailleurs pour s'installer à la Réunion, la population risque de galoper à grande vitesse dans les prochaines années et celle de "souche" donc réunionnaise de disparaitre surtout que ceux qui viennent d'ailleurs ont un grand pays habitable et une identité propre.

Si on veut redonner à la population un coup de jeune il suffit d'inviter voire d'encourager les réunionnais à faire plus d'enfants et non encourager voire favoriser l'immigration sauf cas exceptionnel (pays dévasté entre autres).

9.Posté par Maugis le 27/06/2022 08:06

Bonjour à tous,
Il y a un parallèle époustouflant entre les problèmes de La Réunion et ceux de notre belle et triste planète :
1 – Elles ne sont pas dirigées, c’est donc la pagaille.
2 – L’inégalité croissante crée des tensions croissantes.
3 – Ces tensions attirent fatalement les migrations des plus pauvres vers les plus riches
4 – Pour des raisons différentes, les plus riches comme les plus pauvres, ont d’autres chats à fouetter que de s’occuper d’environnement.
5 – Pour toutes ces raisons, la santé physique et mentale des populations, se dégradent.
6 – 99% des actions humaines sont motivée davantage par des soucis financiers que par des soucis humanistes.
7 – Le rouleau compresseur de ces soucis financiers ne peut que nous écraser tous.
Anne, ma sœur Anne, vois-tu venir à l’horizon le changement de paradigme ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes