MENU ZINFOS
Culture

"L'autre côté la mer" : Une BD pays de haut de gamme !


Par - Publié le Dimanche 12 Janvier 2020 à 11:24 | Lu 4691 fois

Nous avons décidément ici de sacrés créateurs, maniant le crayon et le scénario avec un art digne d'éloges. Il y a eu « La grippe coloniale », « Les chroniques du Léopard » et tant d'autres. Là je tombe sur une petite pépite, dont l'histoire se déroule avant, pendant et après cette sale boucherie que fut la 1è Guerre mondiale...
 
Cela commence dans les hauteurs de Langevin, chez une modeste famille de Grand-Galet, famille pauvre mais dont les membres s'arrangent pour être heureux quand même. Travaux des champs, difficultés à trouver des sous... La guerre arrive là-dessus et le papa se voit appelé au front. La suite, je ne vous la raconte pas : vous la découvrirez vous-même car cet album mérite vraiment que l'on s'y arrête.
 
Ce qui surprend, c'est le souci du détail, aussi bien dans le trait (ligne claire) que dans les événements. On sent que les auteurs se sont livrés à une recherche fouillée pour nous restituer une région saint-joséphoise authentique.
 
Les rues et les maisons sont restituées telles qu'elles étaient alors. Les personnes sont rendues avec un soin particulier, de même que les lieux : la vieille mairie de Saint-Jo, alors, était bel et bien située de l'autre côté de la route, derrière la boutique Madame Ah-Peng. Le maire de Saint-Jo se préoccupait plus de son commerce de tissus que de ses concitoyens.
 
Les images liées à la guerre sont parfois difficilement soutenables mais les auteurs n'ont pas voulu tricher avec une sordide réalité. Leurs recherches historiques nous replongent au coeur d'événements réels, comme le torpillage du Yarra par les U-boot. Il y est même question d'un certain Vitry... qui n'était autre que le frère de mon Pépé Justinien. Ce dernier nous en avait longuement parlé à l'époque du Mémorial : il avait conservé la lettre de son frère, expliquant avec de chaudes larmes comment il avait été un des rares rescapés.
 
Travail, amitiés, amours, histoires et Histoire, malices et compagnies.
 
Cette BD a largement sa place dans votre bibliothèque.
 
Jules Bénard
 
« L'autre côté la mer »
Gauvin, Pécontal et D'Eurveilher;


Jules Bénard
Le plus ancien de l’équipe ; la mémoire de Zinfos. Jules Bénard, globe-trotter et touche-à-tout... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par A mon avis le 12/01/2020 12:36

On ressent que vous avez vraiment apprécié !

2.Posté par JEAN CLAUDE le 12/01/2020 16:47

il y a un aspect historique qui m interesse vraiment


3.Posté par L'Ardéchoise le 12/01/2020 18:45

Jules, rien que la couverture donne envie.
Le dessin est attractif.
Peux-tu (dans le sens as-tu le droit) donner l'éditeur et les lieux d'achat ?
Merci d'avance.
Et bon courage dans ton carcan. Que la forme te revienne autant que faire se peut.
Au moins, tu peux écrire, et ainsi tu ne nous manques pas !
Toujours un plaisir de te lire.

4.Posté par "VIEUX CREOLE " le 12/01/2020 19:27

MERCI JULES BENARD DE NOUS AVOIR RÉSUMÉ BRIÈVEMENT CETTE " HISTOIRE " qui a eu pour cadre le Sud de notre Ïle . . . VOTRE ENTHOUSIASME COMMUNICATIF incitera vraisemblablement plus d'un Internaute à en connaître davantage . . Mais où acheter "cette pépite" dont vous parlez ? Dans quels points de vente de l' île ( du Sud notamment ) ? ?

5.Posté par Tintin le 12/01/2020 21:00

Bravo pour cette BD que j'a lue également avec grand plaisir. Je le dis toujours et en ai parlé avec l'auteur. Il n 'y a pas assez de BD historique et de qualité sur notre île. Nous avons pourtant de nombreux historiens et de talentueux dessinateurs, espérons que cette alchimie pourra de nouveau se répéter.

6.Posté par zanatany le 13/01/2020 07:40

On oublie malheureusement un certain passé de l'île.
Et qu'il y a des centaines d'hommes de couleurs ou ayant vécu ici longtemps qui ont fait la Réunion :
Explorateurs, administratifs, naturalistes, cartographes, politiques, botanistes, minéralistes, poètes, médecins…

Faut transmettre ce passé très riche : plus de 15.000 ouvrages depuis 1660 en parlent, ce n'est pas rien et cela mérite d'être partagé. Il manque un Musée pour les livres, monnaies, philatélie, documents, objets...
Merci à Gilles qui à fait un remarquable travail.
M.

7.Posté par Geovicking le 13/01/2020 11:21

A lire absolument! Une magnifique BD documentée.

8.Posté par Geovicking le 13/01/2020 11:30

Pour l’achat (6) les librairies « bullle d’O » proposent cet ouvrage (Saint Pierre et St Denis)
Concernant la BD pour compléter mon précédent commentaire élogieux, il aurait juste fallu ajouter des astérisques renvoyant à la traduction des phylactères en créole car je crains que cela soit un frein à son succès « hors La Réunion ». Il y en a certes peu et ils sont distillés avec parcimonie mais toujours au bon moment ce qui donne encore plus de vérité au récit mais malheureusement peut frustrer un lecteur qui n’y connaît rien au créole. Je me répète: à lire absolument!

9.Posté par le vengeur manqué le 13/01/2020 13:55

Cette BD est réussie et je l'ai achetée.Sauf que....sauf que que ce livre est la "reprise" ( ou pla..gia ) d'un travail effectué par Mme Sylvie Gravagna et de ses éléves du lycée Pierre Poivre de St Joseph (je ne peux pas tous les citer malheureusement) qui a abouti à un feuilleton radiophonique intitulé "Mort d'un coupeur de canne dans un champs de betterave" diffusé en 2014 sur France Inter dans l'émission La-bas-s'y-suis de Daniel Mermet.
On peut encore l'écouter sur www.komidi.re ou la-bas.org. Je vous invite tous (en particulier Mr Jules Bénard) à le faire c'est une vraie réussite.
L'honneur des auteurs de la BD eut été de citer ce travail, il ne l'ont pas fait. Dommage!

10.Posté par polo974 le 14/01/2020 08:39

YARRA:
8 membres d'équipage et 38 passagers décédés

capacité de transport passagers : 90 premières classes, 44 secondes et 75 troisièmes.
équipage: environ 150 personnes.


soit environs 50 décédés sur 350, reste donc 300 rescapés, ça beaucoup de "rares rescapés"...

sources:
http://www.messageries-maritimes.org/yarra.htm

https://books.google.fr/books?id=feY3XrdZBZMC&pg=PA1787&lpg=PA1787&dq=yarra+%C3%A9quipage&source=bl&ots=Xg6lH_iKVF&sig=ACfU3U08di8vp8nnHQ8kLnDnyyYPQt7siA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjX8qLMn4LnAhVBSxUIHXXmB04Q6AEwBHoECAoQAQ#v=onepage&q=yarra%20%C3%A9quipage&f=false

11.Posté par Kayam le 15/01/2020 21:47

D'un point de vue général, le plagiat, les "je prends sans demander l'autorisation", les reprises ... dans la vie de quelqu'un qui passe son temps à s'débrouiller avec ses dix doigts et sa tête et qui sort des choses inédites pour être volées !! ,

Y'A PAS PIRE !!

Heureusement qu'on peut protéger vite aujourd'hui sur le site de l'INPI hein... je dis ça, je dis rien...

12.Posté par le vengeur manqué le 05/02/2020 23:37

Aucune réaction des redresseurs de tort et des personnes attachées aux " valeurs " habitués de ce forum?
Pourquoi cela ne m'étonne pas?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes